Les GPS trépassent ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

 Les GPS trépassent ?

Qu’est-ce qui est en train de continuer à continuer ? Qu’est-ce qui, derrière les hébétées apparences, Amplifie la démocratie Participative ? Qu’est-ce qui est train de rassembler les conditions objectives pour l’autogouvernement ? Qu’est-ce qui est en train de transformer vraiment le monde pendant que les faux dirigeants sont toujours plus déboussolés, désorientés, égarés (et bientôt garés en cales sèches !) ? Réponse en 3 temps (comme la dialectique de la vraie vie). Oui ? 1)** – L’Europe, enfin la fausse qui imite l’impasse étasunienne, est en train de tout perdre…2) --- Seule la Russie a les bons GPS…3) *** Le Venezuela est bien en train de triompher dans les raisons et les cœurs (notre patience a, enfin, déniché le texte qui débloque tous les minables préJugés). Prétendre savoir sans rien examiner ni prendre connaissance concrète, est-ce autre chose que de la mêlée folie ?…Jugeons-en nous-mêmes !

Licenciements-la-dernière-semaine-de-Juin-2019-où-tout-a-dérapé

« En conformité avec toutes les prévisions dues aux trilliards de fausse monnaie déversée dans le système économique, les licenciements massifs continuent en raison de l’appauvrissement massif des populations qui consomment bien moins qu’avant [[ les macronistes avaient pourtant été avertis que c’est la consommation qui tire «leur» croissance – or ils ont saboté très  lourdement la consommation et donc ?]]. En France par exemple le gouvernement prend maintenant les impôts directement sur les salaires ce qui a provoqué une baisse radicale de 10 à 20% de la consommation.  Et cela fait 11 années que cela dure [[ suites cachées du clash étasunien de 2008 qui a salement touché l’Europe. Et ceci reste visible dans les documents européens, région par région…données affinées qui permettent – à rebours – de retrouver une vue d’ensemble…]]. Non seulement il n’y a eu aucune amélioration, mais en plus le nombre de chômeurs et d’ultra pauvres ne cesse de croître [[ ce malgré…les désinformations de tous les médias vendus…désinformer ne fait que provoquer des pertes de temps donc de réactivités !]] (...) Faites le total: en juste 2 jours, ce sont 40.000 salariés qui ont perdu leur emploi, sans parler des 40.000 autres chez les fournisseurs qui vont l’être par ricochet entre les 2 et 24 mois prochains, qui à leur tour vont déclencher d’autres licenciements, etc., etc. Il s’agit d’une catastrophe politique européenne car passé un certain niveau, les politiques ne pourront plus se cacher derrière le 1 % d’inflation officielle de la BCE qui est censée vous dire, ainsi qu’aux politiques, que tout va bien.  Depuis 10 ans, le mensonge et le trucage des chiffres officiels règnent certes en maître, mais la réalité des licenciements ramène les politiques à la réalité. Un empilement de mensonges les uns sur les autres, comme une pyramide de cartes, sauf que le chômage massif va tout faire tomber d’un coup »…Normal, plus de consommation, plus de commandes, donc plus de quoi œuvrer à répondre aux commandes, d’où chômages en masse…Ce ne sont donc surtout pas les chômeurs les grands coupables mais bien… tous ces détraqués qui ont détraqué la consommation… en rendant toujours plus…pauvre la majorité de la population. Oui les macronistes sont au courant de ces données basiques…mais trop terre à terre pour ces seigneureries éthérées. Et ? Il aurait suffit d’écouter les…Gilets jaunes et la France globale s’en sortait bien mieux grâce à eux. Qui en dit quoi ?

... ………………………......*************************************

La-Russie-méconnue-   « Là où Poutine passe, les GPS trépassent "

« L’Alliance atlantique en est encore toute retournée. Si on ne peut plus organiser de grandes manœuvres militaires aux portes de la Russie, où va-t-on, ma bonne dame ? [[ oui un peu de compréhension : le simplisme étasunien c’est **- 1) – tous les pays pauvres doivent leur ouvrir, sans bouger ni parler, leurs coffres forts afin qu’ils viennent les piller – refuser ces braquages c’est de la mauvaise volonté, donc les classe en « les méchants » …non non il n’y a nulle ingérence ? Pourquoi ? Parce que nous sommes, tout simplement,…les «gentils», donc !…- ** 2) – la Russie c’est l’ennemie Donc elle doit perdre, c’est le mal total… houhou, le communiiisme, donc elle n’a aucune…intelligence…-- 3)-- pourquoi les dieux étasuniens devraient réfléchir une seconde. ? Mais où t’as foutu le GPS ?]]. On savait aussi que les false flags d’avril avaient vu un flop retentissant [[ mais nous ne savions guère pourquoi – voici que ce <-> est réparé !]] de la petite démonstration américaine, la plupart des missiles tirés sur la Syrie étant descendus ou brouillés. Le couac français a même poussé Paris à s’équiper en urgence et à installer des récepteurs plus fiables sur ses navires. Pas sûr que ça change grand chose, tant l’avance russe en matière de guerre électronique est connue de tous, particulièrement des États-uniens qui en bavent de rage et tentent aux aussi de trouver la parade [[ ce qui n’a pas très réussi ce 4 Juillet, par l’argent des autres jeté trumpément, par les fenêtres dans la si grande parade…en rade !]].

« Là où Poutine passe, les GPS trépassent » , titre joliment un magazine. À ses moments perdus, l’ours s’amuse régulièrement à brouiller ou à usurper, selon son humeur, les signaux GPS [[ voir ce qu’est usurper les GPS sur Zdnet.fr…]]. Les deux ne doivent en effet pas être confondus [[ or les confusions deviennent trop courantes dans les vains sommets toujours plus assommés !]]. Le brouillage consiste simplement à envoyer un puissant signal radio qui empêche les signaux des satellites d’atteindre les appareils destinataires, fermant de facto la zone à la navigation par GPS. L’usurpation est bien plus subtile et vise à envoyer carrément de faux signaux, transmettant des coordonnées de géolocalisation incorrectes [[ lorsque il s’agit de véhicules terrestres c’est les mener…en bateau. Lorsqu’il s’agit de navires c’est les faire tourner en radeaux ! Oui sur la rade !]].

La franche longueur d’avance des Russes ? [[ nous y arrivons !]]  On comprend dans ces conditions que Tel Aviv et le CentCom, tout occupés à leur croisade hystérique contre l’Iran, soient quelque peu troublés par l’irruption électronique russe au Moyen-orient. »…Afin de lever entièrement les troubles…voici un article qui ouvre les yeux (< ??>) ?

La-démocratie-vraiment-participative-au-Vénézuela-  La démocratie participative au Venezuela

 

Romain Migus : On peut dire que le processus constituant marque le départ d’une nouvelle démocratie. En quoi est-elle différente de la démocratie représentative dans laquelle vit la majorité des peuples du monde ? [[ sont-ce les Gilets jaunes qui parlent ? Sommes-nous dans l’assemblée des assemblées ?]] --Blanca Eekhout - : En premier lieu, nous, nous avons innové en ce qui concerne l’exercice permanent du pouvoir et de la non-délégation de la volonté [[ tiens, on dirait bien…]]. C’est-à-dire que pour le peuple vénézuélien, notre souveraineté réside dans le peuple, elle ne peut pas être déléguée [[ une introduction au RIC ?]]. C’est pour cela que nous dépassons le modèle de la démocratie représentative dans lequel tous les cinq ou six ans, selon les élections, le peuple finit par déléguer à un autre son droit de souveraineté [[ un tel droit ne s’abandonne pas au premier ou dernier venu !]]. Dans le cas du Venezuela, il ne peut pas être délégué même si nous réaffirmons l’élection directe et universelle. Nous avons d’ailleurs, au Venezuela, battu des records, car nous avons eu 25 processus électoraux [[ absolument rien à cacher donc…]]. Nous avons inclut lors de notre Constituante, la possibilité pour les citoyens d’organiser des referendums révocatoire à mi-mandat pour tous les élus [[ soit des RIC révocatoires !]]. Nous avons été le premier pays à faire un référendum révocatoire pour le président de la République [[ cela semble assez…progressiste non ?]]. Nous avons organisé un référendum révocatoire au président Chavez ; et il a été confirmé dans ses fonctions. Mais, au Venezuela, je disais que l’exercice de la démocratie et de la participation n’est pas délimité [[ limité, étranglé, saccagé, empêché…]] par des élections au terme d’un quinquennat ou sextennat. D’abord, nous élargissons les pouvoirs [[ ce qui est vraiment sain pour tout le monde !]]. Des trois pouvoirs traditionnels en démocratie (exécutif, législatif et judiciaire), nous en avons rajouté deux : le pouvoir électoral et le pouvoir moral [[ oui, là, c’est émancipation dans les buts affichés du moins…]]. Le pouvoir électoral est devenu un pouvoir avec suffisamment de force et d’autonomie pour garantir des élections libres, directes, transparentes, totalement automatisées. Quant au pouvoir moral, il traite tout ce qui a à voir avec la défense du peuple, la fiscalité [[ il est très sain d’intégrer la fiscalité dans …la défense du peuple ! C’est bien lui qui doit en conserver les clés…]] ; il est devenu un pouvoir important à l’intérieur de la République. En plus de cela, nous avons établi quelque chose de plus important et de nouveau, c’est le renforcement du pouvoir populaire. Le pouvoir populaire, c’est l’exercice permanent de l’autogouvernement sur le territoire [[bref c’est l’esprit jaune exprimé différemment…et on nous disait qu’il ne pourrait pas exister…alors qu’il existe si puissamment !]]. Nous avons approuvé des lois pour agencer ce pouvoir populaire, et qui déterminent l’organisation, le développement économique de tout ce qui est ce modèle de transfert d’attributions politiques, de gestions de ressources économiques [[ ceci se nomme la… décentralisation des moyens et l’horizontalité des pouvoirs…mais très concrètement pas que dans des mots inertes jamais…activés !]]. C’est ce qui nous donne aujourd’hui une force dans le pays.

R.M : Avant de s’attaquer à l’expérience des communes, on va déjà parler des conseils communaux. La première loi de Conseil communal a été votée en 2006 et, je crois qu’il y a eu de nombreuses modifications pour l’adapter peu à peu à la réalité concrète. Ceci démontre aussi que le Venezuela est en train d’inventer un nouveau système et qu’au début en tout cas, il a tâtonné. On va poser une question basique, mais essentiel pour nos lecteurs qui ne savent rien ou presque du modèle de démocratie vénézuélienne : qu’est-ce qu’un conseil communal ? En quoi consiste-t-il ?- B.E- : La loi des Conseils Communaux garantit l’exercice, à tous les niveaux territoriaux de nos communautés de voisinage, à tous les citoyens d’un territoire, de se réunir en Assemblée citoyenne [[ décentralisation acquise ! Quel progrès n’es ce pas ?]]. Ils décident des processus d’actions au cours d’une prise de parole générale [[ tout le contraire d’un petit débat…Monologué en somme !]]. Grâce à des élections directes [[ ce qui économise temps et argent…une assemblée, des votes directs…]], lors des assemblées territoriales, il est décidé par l’Assemblée générale de… qui est à la tête des projets, des comités, et de la mise en marche des politiques publiques sur le territoire. Nous avons également une loi pour organiser…l’économie populaire, nous avons les lois qui régissent l’organisation des communes, ainsi que des lois de communication qui relèvent également du pouvoir populaire [[ tout en part et tout y revient – ce qui est un moyen de contrôle extrêmement sain…Nettement en avance sur les…anti-démocraties occidentales en tout cas ! Vous savez quoi ? Elles persistent à brailler que des non représentatifs flagrants du tout seraient les…représentants représentatifs. Sauf que, à peine présentés, ils font tout l’inverse de ce qu’ils promettaient ! Et donc ? C’est la Grande désorganisation…par le haut. Quant à l’économie ? C’est 0,10 % qui se chargent (sans que nul ne les en ait autorisé) de récupérer tout l’argent public pour ne quasiment plus le …redistribuer. Le sésame c’est contribuer-redistribuer…contribuable (tout le monde contribue) et redistributions (pas monopoles ni…spoliations !) intègres- intégrales ! Alors que c’est inscrit noir sur blanc dans la Constitution que le rôle d’un gouvernement c’est de …répartir…oui il y a même des tas de ministères pour le répartir dans tous les coins de la société. Sauf que, après 2 ans…d’anti-gouvernement, la consommation a …baissé de 20 % et que…tout va coincer, bloquer, s’enrouer et rouiller ! A ce stade, il est même constructif de supprimer tous les ministères ils ne redistribuent plus…]].

R.M : Qui décide du rayon d’action du Conseil Communal ? Par qui va-t-il être composé ? Quelle est la relation avec l’Etat et les échelons administratifs de la démocratie représentative qui continuent d’exister ? -B.E- : Au sein du Conseil communal, les gens décident, en Assemblée de l’espace territorial qui va délimiter l’action de leur conseil. Les citoyens doivent être disposés à se regrouper volontairement en fonction de la délimitation géographique de leur territoire [[ c’est le rayon d’action…là où chaque individu va donc concrètement participer à la démocratie…participative (oui à laquelle Tout le Monde participe…c’est écrit dedans et inscrit dans les moindres actions en commun…ceci progresse avec évidence]]. Il y a des conseils communaux beaucoup plus petits, il y en a de plus grands ; s’ils se constituent dans les zones urbanisées, la population se concentre dans un immeuble, et cela peut dépendre de l’urbanisme. Dans les immeubles d’un même quartier, il peut y avoir deux ou même trois conseils communaux. L’assemblée de citoyens décide également de la capacité d’organisation [[ les moindres faits de la vie quotidienne ne peuvent donc pas se voir omis et poussés sous le tapis…il n’y a plus de décideurs coupés des populations, de ses besoins et de ses projets…TOUT est pris en compte…du moins théoriquement !]]. Pour nous, l’assemblée citoyenne est l’instance de délibération la plus importante [[ oui c’est sur la Base que tout se base !]] ; c’est ce qu’il y a écrit dans l’article 20 de notre loi des Conseils Communaux. Elle est aussi l’organe de décision pour l’exercice du pouvoir des communautés de voisinage : la participation et le protagonisme populaire. Les décisions du conseil communal doivent s’appliquer de manière obligatoire. Le conseil communal est reconnu par toutes les autres autorités qu’elles soient municipales ou régionales. Les conseils communaux dans une communauté paysanne peuvent être constitués par un plus petit nombre de familles en raison de l’immensité de l’espace et de la faible concentration de population. Ainsi, les assemblées de citoyens établissent eux-mêmes la délimitation de leur espace territorial [[selon les situations locales bien contextées…]]. R.M : Comment les gens s’organisent-ils au sein du Conseil communal ? -- B.E- : Dans le Conseil communal, il y a des comités de santé, d’éducation, de culture, d’alimentation, de communication populaire, il y a aussi un comité de d’équité et d’égalité entre les genres, et bien d’autres comités en fonction de la réalité de la vie sur le territoire du Conseil communal. Mais il y a également un comité qui se charge de la question de l’économie et un autre qui se charge de la sécurité. Par sécurité nous n’entendons pas seulement la sécurité inter-personnelle, mais aussi la sécurité et la défense intégrale [[ donc maillée dans la décentralisation la plus pointilleuse, comme l’Angleterre contre les nazis, lorsque chaque lieu était…aussi important que tous les autres et aucun n’en était supérieur. Ce qui, en effet a été infranchissable ! Et fait lire les fausses actualités truquées d’une toute autre façon…]]  de notre territoire qui est constamment menacé par une invasion étrangère. R.M : Combien de conseils communaux y a-t-il sur tout le territoire vénézuélien ? -B.E - : En ce moment, il y en a 47.834. Cela représente l’équivalent de 14 millions de personnes.

LEY-CONSEJOS-COMUNALES-6-11-2012-.pdf « Ley Organica de los Consejos Comunales », publié au journal officiel nº39.335, 28/12/2009...

……………………………....*****************************************

(…) Aujourd’hui, nous faisons un travail important pour systématiser la propriété sociale et collective [[ organisation de l’économie par la…base aussi ! La propriété aveugle et si…destructrice du bourgeois antisocial se voit tempérée en entrant dans un ensemble plus rationnel…mais sans être abolie sinon pour les moyens collectifs de productions et de répartitions. Ce qui est la sagesse même. La cupidité capitaliste (leur ivresse incessante) ne fout que le bordel partout !]] . Nous nous inspirons aussi des conseils paysans qui ne fonctionnent pas tous selon la propriété sociale. Les paysans ont la propriété de leur terre, propriété individuelle ou familiale, et néanmoins, à partir d’expérience coopératives ils finissent par se rassembler pour que s’ajoute toute la production d’une commune à un effort collectif bien que la propriété soit diversifiée. Les mécanismes et les types de propriété sont diversifiés sur le territoire communal et nous affrontons un défi énorme qui consiste à garantir que tout permette l’autogestion, l’autonomie alimentaire et le renforcement économique sur le territoire. R.M : Quelle est la relation entre cet Etat communal qui prend forme et les structures traditionnelles de l’Etat vénézuélien ? -B.E- : Les vieilles structures de l’Etat, les mairies, les conseils municipaux, les gouvernements régionaux, continuent d’avoir un rôle. Nous les avons maintenu, nous les avons rénové, nous continuons d’organiser des élections –que le chavisme vient de gagner, d’ailleurs- mais nous croyons que si le pouvoir réside dans le peuple, l’exercice de démocratie par ce souverain qu’est le peuple, doit être permanent  [[ du gilets jaunes, en plein ! ]] et le développement de politiques publiques doit être également entre les mains du peuple. C’est pourquoi, pour nous, le pouvoir de la commune et du conseil communal constitue la base de ce que doit être le nouvel Etat, un Etat véritablement populaire, un Etat qui rompt avec la bureaucratie, avec l’héritage de ce modèle de fausse démocratie bourgeoise et non…représentative. Nous sommes dans un processus d’invention permanente avec des erreurs et des réussites mais nous essayons de construire un autre modèle. Nous ne pouvons être protagonistes de notre processus politique qu’en le faisant, qu’en nous rencontrant, qu’en débattant, qu’en le discutant dans le même temps où nous sommes un acteur protagonique de ce changement.

...………………….*********************************************************

R.M : Si le Conseil communal dépend en partie des instances administratives locales ou nationales pour financer ses projets, la Commune entend être véritablement autonome. Qu’en est-il de l’économie communale ? - B.E - : La commune a son mode de fonctionnement propre mais elle intègre les initiatives de l’Etat central comme la création de comité pour la protection sociale ou le Carnet de la Patrie [[ voir document joint ]]  Elle se charge aussi de nouvelles tâches. A cause de la guerre que nous subissons, les Comités locaux d’approvisionnement et de production (CLAP) ont été créés et se chargent de la distribution directe de l’alimentation dans la Commune, maison par maison [[ l’alimentation service public c’est ce que n’a même pas abordé Hulot lorsqu’il l’aurait pu !]]. Il faut que la Commune soit autosuffisante dans le temps, et qu’elle ait les capacités de produire dans tous les secteurs : agricole, touristique et même dans l’industrie communale car nous avons développé grâce à l’investissement de l’état des processus industriels communaux qui garantissent tant l’approvisionnement au niveau de la commune que l’échange et l’apport au niveau national [[ ce que ne fait plus le macronisme plus qu’arriéré, un vrai fossile : ils n’investissent plus dans le pays. Pire, ils vendent tous les trésors nationaux à…l’étranger. Quel contraste, hein ?]]. Le développement économique de la commune est un élément fondamental pour qu’une commune soit une commune [[ en France si malmenée et mal menée, c’est sa ruine qui est voulue…]]. Dans ces temps de guerre, la production est une impérieuse nécessité. Mais il y a aussi des processus différenciés : la capacité de production n’est pas la même dans une zone urbanisée que dans une communauté rurale. R.M : Évidemment. - B.E - : Néanmoins, dans les communes urbaines, nous avons des boulangeries communales, des potagers communaux, les gens commencent surtout à développer l’activité textile et nous avons obtenu, qu’à l’intérieur d’une commune urbaine, il existe des brigades de production auxquelles l’État a attribué des terres pour qu’ils produisent dans des zones rurales et rapportent les produits en zone urbaine.

R.M : Quel est le lien entre l’Etat, le Ministère des Communes, dont tu es la plus haute représentante, et les communes elles-mêmes ? C’est-à-dire entre cet état hérité mais également nécessaire pour appliquer une macro-politique, et les forces populaires organisées ? - B.E- : Le Ministère des Communes promeut l’organisation de la Commune, il facilite les mécanismes pour qu’elle soit légale, pour qu’elle s’organise, pour que l’on forme les citoyens et citoyennes et qu’ils puissent se constituer en conseils communaux puis en commune. Ainsi, l’une des principales tâches est de promouvoir l’organisation du peuple pour qu’il parvienne à établir ses propres mécanismes d’autogouvernement [[ donc c’est possible…il suffit de le mettre en activité et de pas l’empêcher par tous les travers psychologiques des bourgeois – ces grands inadaptés à l’humain qui devraient apprendre vite à vivre avant de se permettre d’ordonner les ultras violences policières toutes plus illégales les unes que les autres!]]. L’un des éléments également important, c’est la formation. D’une part, dans le processus de production et d’autre part dans la mise en marche des politiques sur le territoire, des politiques publiques qui se font au niveau de la commune. Nous soutenons de fait tous les leaderships naissant pour que se constituent des Communes [[ pas comme dans la grave arriération française, si mal dirigée depuis tant d’années, de matraquer abusivement tout ce qui tente…d’organiser mieux !]]. Mais, il y a un autre élément qui représente une tâche importante pour nous en tant que ministère. Il nous faut permettre l’articulation nationale de toutes les communes.[[ soit leur fédération non hiérarchique au sens limitatif et borné ]] Le commandant Chávez disait qu’une commune isolée pouvait même être contre-révolutionnaire. La seule façon pour qu’elle soit révolutionnaire, profondément démocratique et transformatrice, c’est qu’il y ait un tissu social communal, qu’il y ait une véritable articulation entre toutes les communes. Nous favorisons l’organisation de congrès et de rencontres entre les communes [[genre Commune des communes ou assemblées des assemblées…donc en cours en France…alors que les centralistes, définitivement hors du Progrès social, boudent puérilement dans leur coin. Pendant que leurs lubies folles tombent une à une !]]. Lors d’une récente rencontre nationale que nous avons organisé, a surgit l’idée de la création d’une Université des Communes. Ou plutôt devrais-je dire d’une Multiversité plutôt qu’Université [[ tiens donc des diversitaires…]]. Tout ce travail de mise en relation dépend du Ministère. Celui-ci apporte, lorsque cela est nécessaire, des ressources [[ apportent et non retirent, s’approprient détournent, spolient comme les scandaleux anti-gouvernements le font en France !]] pour le développement d’initiatives de production, des semences pour l’agriculture, des outils, des machines.

Mais l’organisation des communes ne peut relever exclusivement de la responsabilité du Ministère des Communes. Il existe un tel niveau de développement des forces communales qu’elles-mêmes sont et doivent être promotrices de la création d’autres communes, et organisatrices de ce grand mouvement communal national [[ c’est l’auto-organisation qui organise le mieux ! Mais qui organise vraiment qui ne dot pas seulement qu’elle va…organiser, oui mais plus tard, un autre jour, jamais maintenant -  comme l’inertie contemplative ex-libertaire à fini par …s’enliser !]]. Nous sommes donc dans une phase de transfert de pouvoir et d’attributions que détient le Ministère aux communes [[ pour la France, fin de tout centralisme devenu fou et décentralisation…concrète. Disons que les gilets jaunes en ont offert un brouillon : à toutes et tous de le rendre bien concret en l’améliorant de partout à la fois !]]. Pour l’organisation du territoire, l’un des mécanismes est : « la commune sème d’autres communes ». Une commune pionnière, entreprenante qui s’est développée de façon importante économiquement, socialement et au niveau politique devient un facteur multiplicateur [[ tiens comme pour la culture, vue par nous, et ses « les idées sont les leaders !]] des communes à partir de son fonctionnement. R.M : quelle est l’importance du thème de la démocratie pour la Révolution Bolivarienne au Venezuela ? - B.E- : La Révolution bolivarienne au Venezuela existe parce qu’il y a un peuple organisé qui exerce le pouvoir. Sans cela, nous n’aurions pas pu supporter les terribles attaques [[ plus qu’illégales comme tout que sèment les graves inadaptés bourgeois ]] dont nous sommes victimes depuis vingt ans. On nous a appliqué toutes les doctrines de guerre pour transformer le Venezuela en un état voyou, failli, nous vivons sous la menace permanente de coups d’état et d’une intervention militaire. Dans ces circonstances, dans les moments les plus difficiles, la Révolution a toujours convoqué le peuple souverain, comme ce fut le cas encore lors du processus constituant que nous avons initié en 2017 [[ En France, les arriérés destructeurs osent un restez chez vous. Nous vous avons volé votre souveraineté et « donc » avons tous les droits de vous mutiler. Sauf que ce n’est qu’un…Monologue et que le vrai Droit donne entièrement tort à ces crimes contre l’Humanité !]].

Cette année là, alors que nous affrontions depuis plusieurs semaines un épisode insurrectionnel qui pouvait provoquer une guerre civile dans le pays [[ ce sont toujours les illégaux bourgeois ennemis de la démocratie qui causent les…vrais troubles !]], le président Nicolas Maduro a décidé de consulter le peuple, et de convoquer de nouveau une Assemblée Constituante. Ce processus a été encore plus démocratique que celui que nous avons fait en 1999 car le processus d’élections a été territorial et par secteurs de la population.[[ ce que tous les faux médias ruisselants de mensonges se sont gardés de nous dire !]] Nous avons choisi de façon directe nos propres porte-paroles pour les personnes âgées, pour les personnes présentant un handicap, pour les paysans, pour les pêcheurs, pour la jeunesse, pour les travailleurs, pour les communes, pour toutes les forces vives [[ pour nous, les gilets jaunes restent les seuls représentants adultes des forces vives du pays…]] de notre pays. Il y a des représentants de tous les secteurs dans notre Assemblée Nationale Constituante. Actuellement, il y a un débat sur tout, ouvert, acharné, [[ l’exact contraire du non-débat antinational séquestré par la macronisme et qui aura coûté aux vrais contribuables (les riches traîtres fiscaux ne…contribuent pas ) un pognon de dingue juste pour rester des spectateurs contrais au…silence !]] mais ce qui était fondamental pour aller à cette Assemblée Nationale Constituante, ce fut de chercher la paix. Ce qui démontre que la démocratie apporte la paix, la vraie démocratie, celle qui ne réduit pas la volonté du peuple, qui n’est pas la démocratie représentative. La démocratie participative et protagonique [[ l’associé-té, celle du contrat social !]] est une garantie de paix et c’est la garantie d’une Patrie. Dans les moments les plus difficiles, notre président Nicolas Maduro, de même que le Commandant Chavez avant lui, a constamment appelé au dialogue, à la négociation, à écouter les autres, et il a assumé au sein de ce dialogue des engagements énormes, comme rénover tous les pouvoirs au beau milieu d’une guerre. Devant toutes les menaces de la barbarie fasciste, je ne crois pas qu’il existe d’autres façons de garantir notre révolution, si ce n’est par une démocratie totale. Parce que, ainsi, c’est le peuple entier qui est concerné et qui s’unit pour la défendre [[ c’est la sagesse même...être ambitieux pour les autres, jamais pour soi ! Ou bien bien après…]]

C’est cela un peuple en mouvement. [[ le mouvement du peuple ]]. Et pour être en mouvement, il doit être protagoniste [[ participant en plein, le premier impliqué…]] de son destin. Il ne peut être un « invité de pierre », une potiche, un…laissé pour compte. C’est pourquoi, malgré les mensonges médiatiques, malgré le fait que des millions d’hommes et de femmes ont été rendu complètement invisibles, ils continuent de défendre cette révolution. Si nous résistons et que nous continuons d’avancer, c’est parce que le peuple est un véritable acteur politique, parce que cette démocratie est une vraie démocratie. »…

………………….Et qu’elle est en train de continuer à continuer

…L’Histoire (la vraie) est avec lui et contre

……les vains arriérés qui veulent empêcher le Progrès commun d’avancer !

 

 

…….………………(à suivre)

 

………………….……….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

           Que la vaste victoire collective nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

       tous ces textes quotidiens sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/,  onglet 3  "Nul n'est  nul",  "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?»  et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ;  et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (Qui a démuni les démunis ? Qui a déshérité les déshérités ? Qui s'est emparés des désemparés ? Qui a détressé les détresses ? Qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs ? S’il y a endettés, ils sont toujours précédés des endetteurs. Pas de travailleur clandestin qui n’ait été créé par l’argent clandestin. Et sans capital au noir pas de travail au noir,  etc. Tout se tient et les causes ne pourront plus échapper à l’implacabilité de la logique. Le règne moral des trop riches vient de s’effondrer), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savaient plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration, ce qui est tellement pire.

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 5 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Couverture de de nineeleven.bandcamp …Ici de movilZona pour GPS.

Couverture de de nineeleven.bandcamp …Ici de movilZona pour GPS.

Source : CIC achevé de rédigé le 27/05/2019 pour conjoncture pour Juin. Et ? Les commandes s’effondrent. Ceci  étant dû à la catastrophe sur la consommation (en vrais chiffres ce sera au moins 20 % de recul en…2019 ?)…effective des ménages. Les chiffres concrets tardent à arriver. Entre l’article de Jovanovic et cette courbe en chute (ajouté aux accélérations inopinées – en apparence - de fermetures et licenciements en ce fin Juin)…nous avons un  début de vision claire.

Source : CIC achevé de rédigé le 27/05/2019 pour conjoncture pour Juin. Et ? Les commandes s’effondrent. Ceci étant dû à la catastrophe sur la consommation (en vrais chiffres ce sera au moins 20 % de recul en…2019 ?)…effective des ménages. Les chiffres concrets tardent à arriver. Entre l’article de Jovanovic et cette courbe en chute (ajouté aux accélérations inopinées – en apparence - de fermetures et licenciements en ce fin Juin)…nous avons un début de vision claire.

"Nous sommes un Peuple constituant et souverain"…mais non ce ne sont pas des Gilets jaunes. Qui alors ?

"Nous sommes un Peuple constituant et souverain"…mais non ce ne sont pas des Gilets jaunes. Qui alors ?

L’Assemblée générale des conseils communaux et des communes est la plus haute instance de décision selon la loi vénézuélienne…Une forme de communalisme si réussie que tout le monde…oublie d’en parler ? Comme de tous les vrai.e.s écrivain,e.e.s français.e.s ?

L’Assemblée générale des conseils communaux et des communes est la plus haute instance de décision selon la loi vénézuélienne…Une forme de communalisme si réussie que tout le monde…oublie d’en parler ? Comme de tous les vrai.e.s écrivain,e.e.s français.e.s ?

Assemblée générale pour élire l’autogouvernement (oui autogouvernement – cela existe – les dénis du réel parisianistes ne sont pas le réel !) de la Commune Simon Bolivar dans l’Etat rural d’Apure (photos : Carolina Cruz)

Assemblée générale pour élire l’autogouvernement (oui autogouvernement – cela existe – les dénis du réel parisianistes ne sont pas le réel !) de la Commune Simon Bolivar dans l’Etat rural d’Apure (photos : Carolina Cruz)

Blanca Eekhout, ministre des Communes de la République Bolivarienne du Venezuela, 2019

Blanca Eekhout, ministre des Communes de la République Bolivarienne du Venezuela, 2019

« Les Russes entendent conserver une franche longueur d’avance dans la guerre électronique. Ils viennent de tester une nouvelle méthode de brouillage en combinant trois systèmes différents qui avaient déjà fait leurs preuves. »…Quand les inévitables récriminations otanesques se feront entendre, vous en connaitrez la raison avant tout le monde…et apprendrez à vous passez à 100 % des faux médias !

« Les Russes entendent conserver une franche longueur d’avance dans la guerre électronique. Ils viennent de tester une nouvelle méthode de brouillage en combinant trois systèmes différents qui avaient déjà fait leurs preuves. »…Quand les inévitables récriminations otanesques se feront entendre, vous en connaitrez la raison avant tout le monde…et apprendrez à vous passez à 100 % des faux médias !

Un rapport désigne la Russie comme un pionnier des attaques d'usurpation GPS

Un rapport désigne la Russie comme un pionnier des attaques d'usurpation GPS

Tout est bien qui finit mal (ça dépend pour qui ?) de Maurice Lemoine,  auteur de « Chronique d’une déstabilisation »…

Tout est bien qui finit mal (ça dépend pour qui ?) de Maurice Lemoine, auteur de « Chronique d’une déstabilisation »…

 Les GPS trépassent ?
Pourquoi donc y a-t-il plus d'immigrés que de dits  étrangers ?

Pourquoi donc y a-t-il plus d'immigrés que de dits étrangers ?

 On résiste parce qu’on pense que la santé est un bien commun, la santé est d’intérêt général. Il faut se battre pour une qualité de soins, une qualité d’accès pour chacun d’entre nous. Egalitairement, quel que soit l’endroit où on travaille, quel que soit l’endroit où l’on habite sur le territoire. Pouvoir accéder à une santé publique, de qualité et de sécurité. » confirmeOlivier Youinou, Secrétaire Général Sud-Santé au micro de L’Humanité

On résiste parce qu’on pense que la santé est un bien commun, la santé est d’intérêt général. Il faut se battre pour une qualité de soins, une qualité d’accès pour chacun d’entre nous. Egalitairement, quel que soit l’endroit où on travaille, quel que soit l’endroit où l’on habite sur le territoire. Pouvoir accéder à une santé publique, de qualité et de sécurité. » confirmeOlivier Youinou, Secrétaire Général Sud-Santé au micro de L’Humanité

Après un dialogue sans effet au Ministère de la Santé, treize urgentistes se sont injectées de l’insuline à cinq reprises, avant d’être arrêtés par les CRS. Quand la personne n’est pas diabétique, des injections d’insuline répétées peuvent être mortelles. Si ce geste a été décrié par certains soignants, il est pour d’autres un symbole fort des drames qui se jouent quotidiennement dans nos hôpitaux. «  Oui, cette action peut être perçue comme radicale. Mais quand on voit le mépris de l’Etat et la dégradation extrême de nos services hospitaliers, c’est là où se trouve la violence. On demande des entretiens, on organise des marches, on fait grève avec un brassard (en devant continuer à travailler) et rien ne bouge. Alors si les piqûres d’insuline peuvent montrer la gravité de la situation, ils ont eu raison de le faire. D’autres font bien des grèves de la faim. Quand bien même ils mettraient leurs vies en danger, quelle est la différence avec tous les soignants qui ont fini par se suicider, épuisés par des conditions de travail indignes et dangereuses ? » témoigne Maéva, infirmière dans un service de réanimation pédiatrique au CHU de Grenoble.

Après un dialogue sans effet au Ministère de la Santé, treize urgentistes se sont injectées de l’insuline à cinq reprises, avant d’être arrêtés par les CRS. Quand la personne n’est pas diabétique, des injections d’insuline répétées peuvent être mortelles. Si ce geste a été décrié par certains soignants, il est pour d’autres un symbole fort des drames qui se jouent quotidiennement dans nos hôpitaux. « Oui, cette action peut être perçue comme radicale. Mais quand on voit le mépris de l’Etat et la dégradation extrême de nos services hospitaliers, c’est là où se trouve la violence. On demande des entretiens, on organise des marches, on fait grève avec un brassard (en devant continuer à travailler) et rien ne bouge. Alors si les piqûres d’insuline peuvent montrer la gravité de la situation, ils ont eu raison de le faire. D’autres font bien des grèves de la faim. Quand bien même ils mettraient leurs vies en danger, quelle est la différence avec tous les soignants qui ont fini par se suicider, épuisés par des conditions de travail indignes et dangereuses ? » témoigne Maéva, infirmière dans un service de réanimation pédiatrique au CHU de Grenoble.

La démocratie participative au Venezuela - Interview de Blanca Eekhout, ministre des Communes de la République Bolivarienne du Venezuela

L’énorme menteur… « Mais voyez cette autre conséquence: comme chaque pays ment à l’autre sur ses chiffres (Espagne, France, Allemagne, Angleterre, etc.), chaque politique prend l’exemple du pays voisin pour expliquer que chez lui tout va mieux, raison pour laquelle il « faut du changement » chez soi. Macron est un parfait exemple de cette politique de menteurs reposant sur des chiffres truqués. »

Hôpital à la dérive - Le mouvement est bien décidé à maintenir la lutte. Pas de pauses estivales à l’hôpital, les patients doivent pouvoir être pris en charge toute l’année.

L’idéologie médicale enfin mise sur le terrain...

Pourquoi les grands médias ont toujours été hostiles aux mouvements sociaux ? Parce qu’ils sont…si …petits dans leurs coeurs et leurs têtes !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article