Bâtir la civilisation parallèle et se remettre à vivre

Publié le par imagiter.over-blog.com

Bâtir la civilisation parallèle et se remettre à vivre

En clair, nous ne sommes pas collés à ce système. Nous ne lui devons rien, il nous doit tout. Nous ne faisons que le subir : alors ses justifications de faussaires et ses explications frauduleuses, nous n’avons absolument pas à les avaler. Nous utilisons entièrement les libertés qui nous restent et pouvons nous organiser pour vivre toujours plus hors de ces faux jetons (à jeux truqués, tout devient faux… jetons !) qui nous imposent, oui imposent (donc très abusivement- ce sont toujours eux qui se conduisent illégalement, devant la vraie loi, et pas nous !) leurs présences si désagréables. Comment peuvent-ils/elles se leurrer que qui de ce soit de mature puisse admirer ces échecs flagrants de vies ? Toujours parasites, toujours piques-assiettes. Toujours aux crochets de qui ils insultent (et puis, la seconde d’après, tentent de cajoler)… Tandis que, nous oui, sommes comme les scouts toujours prêts…prêts à quitter leurs désastres (pas les nôtres) et à planter du très nouveau en quelques minutes. Disons que la Fête mondiale permanente (tout le social réuni, pas que de la musique voyons ; la musique comme même pas 5 % de l’éruption entière !) remplacera très avantageusement ces personnages sans le moindre intérêt. Sinon que nous devions les subir si outrageusement (l’outrage augmenté c’est toujours et encore eux ! Subir mais genre commutateur : dès qu’il sera possible… tout éteindre. Et plus un mot, plus un regard sur ces trop tristes sires. Plus jamais eux ! Ne pas aimer même une virgule de leurs regards plaide à quel point ils sont mauvais sur tout pour ne même pas parvenir (avec les trop exagérés moyens techniques, payés par nous d’ailleurs, dont ils disposent) à… même cela. Vivre SANS eux – le régal absolu ! Comment ? Comme ceci…

Notre-époque-comme-hallucination-collective-?

Bâtir la société parallèle et se remettre à vivre ? « Il s’agit, d’abord et avant tout, de subtiliser les capacités de communication mises de l’avant par la société numérique [[ même s’il faut demeurer bien en chœur, ce n’est pas particulièrement par les enfants de choeur que le monde neuf peut d’installer…]] afin d’être en mesure d’esquisser l’architecture tangible d’une société véritablement parallèle [[ pourquoi des demi mesures, lorsque plus nous déployons de libertés d’imaginations et plus nous nous envolons haut et loin ?]]. Exit, donc, tous les Facebook de ce monde et l’ensemble de l’appareillage des médias sociaux [[ qui, les analyses le prouvent, sont plutôt nos ennemis que des amicalement nôtres ?]]. Il faut mettre en terme à la critique incessante, et insuffisante, du process de l’effondrement de nos sociétés numériques et du monde politique qui les gouverne en principe [[ tout ceci, effectivement, c’est pour ceusses qui ont du temps à perdre. Non, il s’agit de disqualifier complètement les faux dirigeants (tout de même ma brave dame, ces bavants de profits, et ne faisant que ça, ne sont pas compétents. 1) …– parce que le profit n’est pas sérieux, oui il refuse de payer ses frais, ses coûts réels c’est pour les autres. Le profit n’est pas rationnel du tout, il coûte un pognon de dingue à la société. Dehors donc ces enfantillages… et 2) **- – seuls des avachis minables peuvent (donc) ne s’obséder que sur cela (être ambitieux pour les autres, ça c’est autrement difficile !)…patience, notre deuxième partie le démontre d’autant mieux…3) – ** il faut foutre ces figés hallucinés d’idéologies sans fondements au placard !]]. L’idée n’étant pas d’aller chercher refuge du côté des médias sociaux extra-américains [[ surtout pas, ils en sont parvenus à l’extrême des corruptions morales, là où plus un seul mot rationnel ne peut les toucher…ces définitifs égarés ne sont plus qu’en complets délires. Aucuns amis vrais ne peuvent dire suis-les mais bien va dans la direction contraire, au contraire !]] afin de pouvoir continuer à pérorer jusqu’à plus soif contre ce système inique qui exclut d’office ses contradicteurs véritables [[ le problème reste : pourquoi les faux émancipé.e.s préfèrent encore les vides vies qui pérorent à ces joyeux analystes qui démontent clairement le système ? Ah oui – identifié – les seconds te respectent dans le sens qu’ils ne cachent pas que va falloir que tu fournisses des efforts (efforts diminuant d’ailleurs à mesure que tout le monde s’y met). Les 1ers, quoi que tu dises t’as raison et si tu fais rien, purée que tu le fais bien, En bref, ils ne vont vanter que ton immobilisme vraiment niais : tu crois vraiment que c’est pour ton bien ? Disons que c’est grâce à eux/elles que nous sommes dans la merde (et de toi qui les as préféré pérorer !). Un seul exemple ? Se méfier à fond de qui s’égarent dans un A bas l’état. L’état n’est qu’une structure neutre, une infrastructure matérielle qui se peut utiliser tout autrement. Genre ? Les départements (du mot départ) peuvent devenir des Répartements (du mot répartir - plus rien pour le centralisme tout reste sur place, etc.). Donc les anarchistes néolibéraux (les pires ennemis du genre humain, non ?) utilisent l’état pour… le détruire (donc bonne nouvelle pour les anars ? oui sauf que c’est pauvreté pour pas loin de 80 % des populations…en 2019 c’est une extrême mauvaise nouvelle). Et donc qui (aveuglé de vieilles traditions) dit à bas l’état leur file un sacré coup de paluche, collabore trop à leur casse de tout le social…il faut donc – transitoirement pour ces obsédés de la défaite complète…alors que la structure état reste une étape avant l’autogestion définitive – Défendre les services publics c’est quant même tellement mieux que les privatisations, (non va te délirer l’anarchiste néolibéral…)…donc encore les libertaires ?– oui il faut soutenir ce qu’il reste des institutions services publics (et cela n’est donc pas rendre service aux privatisateurs) pour empêcher tout profitisme. Dire à bas l’état…sans préciser… c’est peut-être joli mais suicidaire en 2019. C’est bien un tonitruant à bas le privé anar qui a pris l’état en otage qu’il faut dire. Ils en ont tellement rien à foutre de cet état que, pour eux, il ne sert qu’à Nous détruire et Le détruire. Là c’est du concret et du vraiment actif…tu vois, malgré des analyses impeccables, ils n’entendent toujours rien et… pire n’ont rien à proposer. Nous on s’en fout d’avoir raison, c’est pas le but, mais au moins que soit proposé du sérieux ...C’est qu’ils veulent encore monopoliser– tout en se prétendant ennemi du système ! Vraiment ennemi ? Pas très libertaire que de monopoliser non ?…Résultats pour nous : qui se contente d’un mal placé à bas l’état (eux aussi ils sont pour !) au lieu du à bas le privé des trop riches (là ils sont vachement contre !), pour nous, n’aiment pas vraiment les autres. C’est ainsi…]].

 

Il s’agit de mettre en place une superstructure de communication qui permettra à la dissidence de pouvoir tisser des liens tangibles aptes à faire naître des réseaux d’entraide et de survie effective [[ nous avions commencé par cela, rappelles-toi…ils vont finir par où nous avions commencé…alors que ce sont les étapes de après avoir commencé qui pointent ça urge.]]. Et, la pensée positive doit, graduellement, se substituer à cette approche négativiste qui consiste à lutter de manière ininterrompue contre les mécanismes pervers de la société numérique. La pensée spirituelle, cette faculté qu’ont les hommes libres de se connecter avec les forces vitales à l’œuvre dans le monde naturel, doit renaître de l’acédie et se remettre à circuler à travers les nouveaux réseaux numériques d’une véritable résistance 2.0 ou 3.0. [[ en clair, si t’es joyeux d’être rien et que t’en as rien à cirer des fake opinions des fausses élites et faux dirigeants, t’es tellement plus efficace dans mettre en pratique ce que tu dis…mais si t’en as rien à foutre de ces niaises insultes, là tu véloces vraiment. Le truc est pourtant simple ? Tu fous toute psychologie par-dessus bord (plus de moi moi, donc plus de bobos narcissiques, et plus de crocs en jambes identitaires, plus de fardeaux de petits bourgeoisismes, etc.) – purée, tu viens de capter l’immense réservoir d’énergies rendues disponibles qui vient d’être libéré…nous y sommes là oui y sommes depuis toujours…]]

La société numérique… « L’impérialisme, stade suprême du capitalisme », a réalisé à travers le process de la société marchande l’édification d’un totalitarisme hors du temps et de l’espace du monde naturel. On peut donc affirmer, sans exagération, que la société marchande est devenue une machination absolue. La technologie est pratiquement automotrice, n’ayant plus besoin des sciences et des inventeurs. Moyen et but suprême, la technologie est devenue la raison d’être de nos sociétés dévoyées par le Capital apatride. Le transhumanisme est son credo final et ses tables de loi ont remplacé les prescriptions imposées par les grandes « religions du livre » [[ c’est à toi de rester sain, oui sain pour plusieurs…d’analyser sans faille l’antihumain qui s’ose trans-humaniste. Quoi ? Faut d’abord être un sacré bon humaniste avant de se foutre en trans -+ or ils sont surtout…inhumains. Le piège est écarté. Trouve les formules (ta formulation doit correspondre au contenu que tu veux offrir – et c’est là que l’effort est duraille. Que tu t’aperçois que tu ricanais lâchement après les horribles travailleurs de Rimbaud…mais que t’as jamais fait mieux. Alors là la formulation, traînard.e !]]. Une pléiade de mégaordinateurs stocke la mémoire collective afin d’en distiller toutes les composantes, tous les affects [[ vois comme ces ostrogoths nous prennent pour de la piétaille alors que nous avons tellement plus de qualités qu’eux. Au point que «leurs» contenus c’est nous, c’est nous partout où il y a des analyses et des réflexions de fond. Alors ils peuvent toujours stocker, conne en stock, cela n’offre pas du tout…les clefs qui ouvrent les compréhensions. Nous les avions gardées, qu’est-ce que tu crois ? En gros, ce n‘est pas amasser, mais devenir plus pénétrant qui compte…leurs avidités les ont sacrément émoussés tu trouves pas ?]]. Codex universel, cette mémoire artificielle prive l’humanité de tous ses repères et dépouille l’homme de toutes ses facultés créatives [[ faux – uniquement ceux qui suivent ces… suiveurs…jamais qui ne préfères que les précurseurs, les pionniers oui vos savez ceux qui demandent des efforts pour les lire et les entendre – ce sont les bonds ! A partir du moment où ça glisse trop lisse la lecture, c’est que c’est des suiveurs, ducon (déperdition d’au moins 80 % du message). Jamais un pionnier ne se lit fastoche la 1ère fois. Et combien de bons esprits ont été sacrifiés pour l’enlisement FB ? ]]. De plus en plus, les seuls talents qui sont mis à contribution ont un lien ténu avec le « langage machine » ou la faculté de dialoguer avec les ordinateurs. Les hommes passent, désormais, par l’entremise des « machines intelligentes » ou « interfaces intelligentes » afin de communiquer [[ !]] entre eux. »… Or ceci est aussi faux et frauduleux que le reste. Tout passe par notre corps, oui incarné,  avec plus de qualités que n’importe quelle machine. Qui veut inverser, se la jouer en technocrate, la faire à…l’ésotérisme (ta technicité ne se partage pas, tu dis rien aux autres, ose leur vil gourou qui se ne nomme juste tout le fric c’est que pour moi/ eux (pas de nous)…
>>> ******* -- Munis de ce trajet, clair que tu viens d’obtenir toute chance de t’en sortir. Et nous avec. Alors merci qui ?
………………………..........**********************************************.

« Le résultat de la crise de 2008 a été, suite aux renflouements des banques par les États, l’origine de l’endettement de ceux-ci, provoquant une restriction sans précédent des droits sociaux [[ en clair, c’est parce que les contribuables ont payé pour redresser les banques que ces mêmes concitoyens sont si violemment volés par ces mêmes banques…aidées. Et donc ? Ces personnages méritaient d’aller en prison en 2008, en 2019 encore plus. «Leurs » politiciens (qui ne sont pas les nôtres sauf si nous les …nationalisions !) sont les pires qui pouvaient nous tomber dessus. Il ne faut plus rien admettre d’eux. D’ailleurs, leur vulgarité de coeur ne tiendra pas la route…Comme Vichy, ils veulent juste imposer du collaborationnisme et comme Vichy les résistants sont mal traités et les collabos d’après guerre (non punis, oui l’erreur grave !) ont tout fait pour saboter (les traîtres à la nation) l’excellent programme du CNR (la Sécu c’est eux, mon brave monsieur)…Tout est «devenu» clair (le « précipité » en chimie…oui leurs avidités est en train  de les…détruire et que eux !) - les français se sont bien comportés et leurs faux dirigeants infiniment mal. Ils doivent être sanctionnés économiquement. Soit déchus des droits à citoyenneté. Que ce soit symboliquement ou plus…]].

Crise-2-0-avènement-du-totalitarisme-immatériel-numérique-?

La Grèce a servi de laboratoire pour mettre en place une destruction systématique de l’ensemble des droits sociaux. Retraite, santé, enseignement, justice, aides sociales, fonction publique, espaces publics (dont les ports), tout a été bradé, privatisé ou détruit, ou les trois à la fois (on brade pour privatiser et ensuite détruire ce qui n’est pas rentable). Le modèle grec s’est étendu à l’ensemble de l’Europe [[nos analyses et d’autres l’avaient dit mais qui s’occupe des analyses qui ne se trompent pas ? Le grand effondrement a, aussi, causé de petits effondrements chez les ceusses toujours trop content.e.s d’eux et lâchant juste les efforts c’est aux autres, pas à nous, aussi rois que les faux Rois !]], et les politiques ont suivi les tables de la loi de leurs maîtres [[ maîtres qui sont tellement… illégaux qu’ils ne sont que les rentiers…du vol des impôts et cotisations des autres. Oui inscrit sur l’acte d’accusation contre la si illégale oligarchie et quel que soit le nom offert à cette racaille !]]. Derrière cette idéologie, il y a le seul vrai moteur du système, la recherche de l’optimisation des profits [[ une fois encore nos analyses le pointaient en urgence. Car… 1) **– le profit n’existe pas : ce sont les autres qui le paient. Le délirant bafouillant j’ai fais des profits omet juste de préciser j’ai fourgué comme un lâche et un fourbe mes coûts sur les autres. Et donc oser une « civilisation du profit », comme les vraiment détraqués étasuniens, c’est être encore plus fous que God faut truster in us. Car ? Le profit n’existant pas, il appartient à la classe des actes maniaques. Si c’est pas vrai, ducon, tu te la fais grigris, donc compulsions fétichistes…donc obsessions maniaques…donc compulsions obsessionnelles maniaques. C’est cela le scandale obscène du profit…une maladie de minables vraiment pas jolie à voir…Pas question (donc) que ce détraquement vienne souiller nos enfants. L’associé-té (alliée à la réPublique) doit bannir tout profitisme de la société- les bénéfices bénéfiques c’est bien oui le belou n’externalise pas ses coûts, ne les glissent pas à la sauvette dans les nuisances que pour les autres, mais les assume en direct et…visiblement ! Voici qui se nomme une nouvelle civilisation où sur les frontons s’affiche « ici le profitisme est considéré comme une maladie mentale ! »… Symbole fort et practicité maximum...

Ce n’est pas par hasard que le système est passé d’une doctrine keynésienne à une doctrine que l’on pourrait appeler de Friedmanienne (de Milton Friedman) [[ ouais Friedman c’est le gugusse qui délire que chacun crée son propre emploi et que donc t’as qu’à traverser la rue et boum, chapeau magique tu tires un lapin du chapeau…truqué. Que du faux oui faussaire… Comme il disait (ultra vulgaire) chacun se démerde. Et donc faut surtout pas aider les démunis (mais les démunir oui) et – qu’en  même temps - il prônait de Très oui Trop aider les seuls riches (où sont leurs certificats d’incapacités notoires ? Où sont les autres qui leur offrent le droit à la sur-assistance ? Nulle part)…alors ils ne se…démerdent pas tout seuls, EUX. Eh oui le charabia macroniste s’effondre, oui c’est juste ces salades le piteux macronisme !]]. En effet, jusque dans les années quatre-vingt (ou octante), le système était essentiellement basé sur le profit [[ donc sur du vent, du néant, des lubies de loufoques…]] issu de la fabrication d’objets concrets (voitures, machines à laver, frigo, télévisions, etc.). À partir des années quatre-vingt, la structure du système a commencé à évoluer vers des produits de plus en plus immatériels, tels les logiciels, les services informatiques, etc. Ce qui donne aujourd’hui la prédominance économique des GAFAS [[ tiens, tiens et toujours aussi peu pour le dire. Question ? Un Trump qui braille pour que les Gafa ne paient RIEN est-il à leur botte ou ce sont elles qui lui…obéissent ? Tiens, il y a des questions qui font tant fuir ?]]. Les services de l’État peuvent donc sans souci pour la reproduction des profits [[ et alors que si tu quittes ceci…pour la reproduction des profits = ces coûts pour les autres, toutes leur minableries s’écroulent. Oui rentes de l’oligarchie françaises uniquement assise sur l’argent public (donc les seuls contribuants-contribuables dont ces…déserteurs fiscaux (oui y’a de la prison pour désertions) ne font pas partie…et coûts sociaux, humains et environnementaux des fakes  profits encore payés par d’autres…c’est la même misère…de parasites (le parasite fait tout payer par les autres et, en général, reçoit un grand dégoût…Pour nous fait. Et pour les autres ?]], disparaître, ce qui au contraire augmente les profits en diminuant les charges pour les entreprises qui peuvent ainsi augmenter leurs dividendes [[ à part d’être irrationnels ces obsédés toujours en postures d’ivresses, ils font quoi ? Toujours pas une seule oui une petite seule pensée Sensée à l’horizon chez ces vrais déséquilibrés ?]].

La crise de 2008 a en ce sens constitué une aubaine [[ notre analyse a bien clarifié que le capitalisme ne survit qu’en créant partout de vrais malheurs et de faux problèmes autour de lui. C’est lui le Casseur, le fouteur de merde, le destructeur des institutions. Pas de pire ennemi de la civilisation, c’est lui qu’il faut mettre en prison. En prison, t’entends…Alors être « collabo » de ce tas misérable non mais des fois…]] pour le système qui a pu ainsi détruire les services sociaux au nom de la dette [[ fausse dette et banques renflouées par les peuples – plus indécentes et obscènes est-ce possible ? La pornographie aggravée est devenue telle qu’il ne manque plus qu’un #balancetoncapitalisme, plus porcs qu’eux impossible non ?]]. Comme le système n’a pas besoin de cohortes de personnes pour créer ses profits, donc de les soigner, de les enseigner, de leur rendre justice, il n’a pas besoin non plus qu’ils soient considérés comme des citoyens [[ plus traîtres aux lois républicaines, vous pouvez trouver vous ? Donc gouvernement massivement en taule (ne serait-ce que symbolique…oui symbolique  au…début (comme toujours…)…oui c’est le châtiment très bien…proportionné, lui !]]. Le système n’a plus besoin de la démocratie pour se justifier [[ qu’il croit – en fait avec les cyniques (les cy-niqués par eux-mêmes) c’est facile de les faire tomber dans des pièges, de leur foutre des moumoutes dans le cerveau, qu’ils sont si influençables ces miséreux du coeur…tu les flattes ils croient…tout !]]. La crise 2019 [[ qui est vraiment « leur » crise et n’a donc d’effets que si nous gobons qu’il…doit y avoir effet. Il n’y en aura pas – enclavés, nassés, circonscrits, encerclés par des barrages anti-enragés (enragés c’est eux) ils ne s’en sortiront pas…déjà circulation très …limitée (encerclés de tous les pauvres qu’ils ont créé, toute sortie va devenir mission-suicide…à part nommer cela «défaite» c’est quoi le réel ?]] va donc permettre d’instituer un totalitarisme immatériel, de type 2.0, empêchant toute contestation du système, et enfermant la population dans une spirale sans issue entre appauvrissement, fermeture des services publics, suppression des aides sociales dont bien entendu le chômage, et suppression des droits du travail, jusqu’à la suppression des droits humains. Pour cela, les GAFAS qui sont les principales bénéficiaires des nouvelles plus-values immatérielles seront en première ligne [[ emberlificotées elles aussi tu dis ? Chuuuut les chuuuut.e.s…inclusives…les suiveurs s’auto-piègent tu sais…]] :

Il faut d’ores et déjà constater que le lieu même du G7 va servir de laboratoire, comme l’a été la Grèce, à l’instauration d’un couvre feu sur toute une région avec interdiction de manifester, de circuler, ce qui donnera lieu à un chaos indescriptible sur la route des retours de vacances ; Ce chaos est prévu, mais la réaction à ce chaos volontaire sera probablement l’un des facteurs que les instigateurs du système analyseront avec parcimonie. Par ailleurs, le thème de ce G7, l’écologie, dont ils n’ont en réalité que faire [[ merci de dénuder la bassesse dont ils sont le nom…exécrable scrabble…tout ce qui est humain leur est étranger et c’est rendre service à la civilisation que d’annihiler ces dangers…publics !]], sera peut-être un des éléments constituants pour la mise en route du nouveau totalitarisme. Il ne sera pas question de sauver la planète, mais de sauver les dividendes [[ autant dire combat perdu d’avance (pour eux)…tu les vois ces Quichottes chochotes poursuivre des leurres ?) – productions (superstructures) finales les dividendes redeviennent dividir soit…partager…Et donc les plus-values c’est pour tout le monde pas que pour les…collabos !]] en utilisant le prétexte de l’écologie [[et alors on s’en  tape de leurs cafouillages merdeux]], comme ils ont détruit les droits sociaux en utilisant les droits sociétaux.

La perversion ultime du système [[ …est qu’il n’implose que par lui-même, voir nos analyses qui semblent si bien sonner juste ]] est d’utiliser un prétexte en-soi valable (les droits sociétaux sont des droits à la dignité pour tous, la préservation de la planète est indispensable à notre survie collective), pour détruire simultanément des droits fondamentaux dont l’humanité a besoin, mais que l’oligarchie turbocapitaliste veut détruire [[ et alors tu restes la santé morale et ils pédalent et dans «leurs» corruptions. Tu t’en tapes du phrasé de leurs délires (ils sont les…effondrés, mais t’écoutes une fois…effondrés c’est eux – pas nous…Quoi quii ? Fini le cinéma, finie la com’, on parle cru, on jacte brut, on tire le rideau et ils…tombent dans l’effondrement que d’eux–mêmes. Bye Don’t buy…]]. L’erreur des anti-système est alors de confondre la cause et le symptôme, et de lutter, pour préserver les droits atteints, contre les prétextes dont se servent les oligarques, mais pas contre la cause fondamentale, qui reste la recherche à tout prix de la profitabilité maximale pour ces mêmes oligarques. »…Aucune erreur, c’est toi qu’as mal lu (mais tes efforts héhé restent méritoires). Le point faible de ces miteux c’est le profit (profiter de la vie, osent ces maquereaux). Nous l’avions identifié il y a…oh tellement de temps…(mais toi Où étais-tu ?)…

…………Depuis, nous avons mis à profits toutes les occasions...

……pour niquer «leurs » profits. Mission accomplie

…………………..l’Humanité peut commencer...

 

………….……(à suivre)

…………………………….%%%%%%%%%%%%%%

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

……….Que la joie lucide des vrais débats nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre" ; onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou bien, encore, "Présent !" ; onglet 3 ; "La diction du dictionnaire ou comment rendre tous les mots physiques", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" et "Rien de plus solide que le solidaire" ; sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savaient plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

 Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui ne prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration, ce qui est tellement pire.

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 5 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Couverture et ici : Vanessa Van Winckle / Facebook

Couverture et ici : Vanessa Van Winckle / Facebook

Bâtir la civilisation parallèle et se remettre à vivre
Bâtir la civilisation parallèle et se remettre à vivre
Bâtir la civilisation parallèle et se remettre à vivre
« À mi-chemin de la maison » de Cameron Black…Est-ce bien là la trace de l’horizon ?

« À mi-chemin de la maison » de Cameron Black…Est-ce bien là la trace de l’horizon ?

William Thay, président du think tank Le Millénaire, analyse la situation politique française à la faveur de l'acte 39 des Gilets jaunes, le 10 août. Selon lui, le président de la République n'a plus de marge de manœuvre économique et politique. «Le quinquennat d'Emmanuel Macron est fini»

Déclin économique : les cinq boulets de la France...expertise indépendante !

Deux street medics sous le choc après un matraquage policier #Acte39…y’a des voyous qui ne respectent rien … ah oui ils sont déguisés…

Autre vrai son de cloche ? Invitée pour débattre du thème «L’antisionisme est-il un antisémitisme comme un autre ?», Michèle Sibony, ancienne vice-présidente de l’Union Juive Française pour la Paix, dénonce l’occupation israélienne et l’inaction de l’Union Européenne.

Le bon biais des bons biaiseurs. 1 h 33….Oui afin de faire un très bon parallèle…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Bonjour chères frères et sœurs

Je m'appelle Delarue Vanessa

Je fais ses témoignages pour témoigner la compétence d'un vieux vraiment formidable.

Je vous assure que j'ai eu à contacter plusieurs marabouts qui sont rien que des faux , des menteurs, des escrocs je ne sais plus quoi les qualifiés mais suite aux plusieurs recherches je suis tombé sur ce vieux qui m'a vraiment redonner le bonheur , le bonheur que je recherche depuis tant d'années il est vraiment formidable je souffrais d'une rupture avec mon mari il m'a quitté cela à fait 1 an 1 mois et même au boulot j'ai perdu le travail mon père était gravement malade mais dans un intervalle de 3 jours je vous rassure que j'ai eu des miracles dans ma vie grasse à ce vieux aujourd'hui je vis bien avec mon mari , mon père est guérit, on m'a ra-pellé au boulot et j'ai même refuser mais actuellement je suis dans un autre service qui est mieux que l'autre vraiment je ne sais pas comment remercié ce vieux il m'a travailler sans me prendre un euro j'ai d'abord eu la satisfaction avant de le récompenser vraiment il est très bon ce vieux . Alors vous qui souffrez de n'importe que problème, vous qui avez n'importe des soucis ne vous faites plus de souci contacté directement ce vieux voici son adresse

E-email : said.marabout@outlook.fr

Ou vous pouvez l'appelez directement sur son numéro portable 00229 98 98 29 82

Ou sur son Whatsapp: 00229 98 98 29 82
Répondre