La Pauvreté n’est plus marginale mais le centre de la société ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

La Pauvreté n’est plus marginale mais le centre de la société ?

Il y a une sagesse africaine qui dit ne te préoccupes que de ceux dont on ne parle pas. Eux/elles méritent que nous en parlions. Nous l’avons toujours fait. Et nous sentons, avec nos coeurs globaux, que c’est un moyen aussi d’échapper aux entités mentales monstrueuses créés par les répétitions mécaniques humaines. Oui ces mec anismes qui réduisent les mecs à fric à des mécanismes toujours inaccomplis…Vraiment ce ne doit pas être grandiose mais si misérable de violer les autres…une très petite partie de la sensualité de la personne y participe seulement. Tout est inachevé et très insuffisant. Oui ces mec anismes se voient enfermés et broyés par l’entité (voir nos texte sur les id-Entités afin de plus cerner) qu’ils croyaient mener et les a complètement dépassé. Et donc ceux dont les médias ne parlent pas sont (alors) les seuls …essentiels ? Nous avez-vous vu dire le moindre mot sur ces stars qui ne servent qu’à faire acheter le maximum de mort collective ? Ces prétendus intellectuels qui «couvrent» toutes les vilenies du système ne nous trouvent pas – nous disons ce qui est dans l’objectivité la plus méticuleuse possible…Et ce n’est pas pour faire plaisir à Jules ni à Julia-Juliette….mais bien parce il est plus grand de vivre «dans» le maximum de vérité et «dans» la sensualité (sensationnelle, sensible, sensitive, sentimentale ET sensée) authentique (celle qui ne peut violer personne). Etc. Et pas d’autres moyens que ceux que nous déployons…

« Nous croyons ceux qui ont le pouvoir. C’est à eux qu’incombent d’écrire l’histoire [[devoir non REMPLI…un peu par le seul de Gaulle…sinon personne de la Vème, la trop corrompue]]. C’est même le problème de l’histoire. Nous ne pouvons pas connaître ce que nous n’avons ni vu, ni entendu, ni expérimenté par nous-mêmes. Nous sommes obligés de nous en remettre à la parole des autres (...) Aussi quand vous étudiez l’histoire, vous devez toujours vous demander : « Quel est celui dont je ne connais pas l’histoire ? Quelle voix n’a pu s’exprimer ? » (p. 357 – Yaa Gyasi – No Home, Avril 2018.)…Au point que l’histoire ne commence que lorsque nous sommes capables de nous préoccuper de celles/ceux dont on a volé l’histoire vraie. Le global (donc ce refus de pratiquer la totalité humaine par le bébé mondialisation (globalization pour le étasuniens) qui refuse de grandir  et dont les couches se nomment abstractions partout et l’humain nulle part) donc le global (le vrai – pas celui des ex-dominants…) c’est de joindre les histoires des écartés arbitraires et de ceux (rarement intéressants) qui se monopolisent la parole de Tous. Identiquement pour les médias déshonorés, 2 règles accélèrent les compréhensions ? Ne s’occuper que de ceux dont ils ne parlent… pas. Il y a toujours une raison à cela et elle est bonne pour nous…Et s’ils diffament – ensemble – quelqu’un.e, ou groupe, c’est qu’eux ont quelque chose à se fortement REPROCHER eux. Immanquable, imparable, c’est comme cela que leurs mécanismes (mec anismes) fonctionne. Il ne parle que de ce qu’il ne faut pas (enfantillages) et évitent tout ce dont il faut vite parler (l’essentiel)…

……………………......*******************************************

états-unis-:-sans-abris-victimes-d'actes-de-cruauté-et- vidéos/

Être sans-abri considéré comme…. un crime [[ C’est aux États-Unis que cela se passe !]] « Ces actes de plus en plus inventifs font partie d’une tendance plus large émanant des autorités publiques mais aussi d’institutions privées qui tentent de rendre la vie impossible aux sans-abris [[ c’est donc d’une mentalité collective dont il s’agit ]]. Sur l’ensemble du territoire, les prix du logement augmentent plus rapidement que les salaires et il devient de plus en plus difficile de trouver un endroit où se loger à un prix abordable [[ mais pour la folie néolibérale rien n’est de la faute de la société qui est… parfaite et tout reste de la faute de l’individu. Aucunes causes objectives (genre loyers abusifs) ne peuvent exister, ce sont les individus qui font exprès d’être pauvres. Oui afin (c’est évident) de faire chier les êtres si supérieurs riches. A part cela l’infantilisme toxique des pays n’existe pas !]]. Crise du logement en Californie : un revenu annuel de 120 000 $ est considéré comme « faible »« La plupart des gens constatent la disparition progressive des logements abordables et les personnes les plus pauvres se retrouvent à la rue [[ c’est qu'on les y a mises à la rue. Tous les mots le prouvent… que les riches nuisent volontairement aux pauvres: les démunis sont démunis par qui - pas par eux-mêmes. Donc par d’autres. Ces autres qui les Accusent d’être les…résultats de leurs comportements…antisociaux. Ne reconnaissons-nous pas là des aspects de la France du macroniste dans ses graves dénis du réel, celle des inhumains délirants ?]]», analyse Mme Foscarinis. Face à cette crise, l’Amérique réplique encore principalement par la… pénalisation des sans-abri. »…Tout comme l’ultra violence policière… répond à des revendications légitimes face aux désastres flagrants d’un politique anti française rejetée par le plus grand nombre ! Le problème devient que la Pauvreté n’est plus marginale mais bien le centre de la société : et les marginaux ce sont alors les Trop riches !!

 

>>>> ** - Seuls les Trop riches sont des…marginaux. Vivent en marge, fuyant les devoirs fiscaux, socialement très séparatistes, ne voulant plus participer à la société. Seulement la dépouiller illégalement en très grand.  Tels des marginaux coupés de tout, isolés dans son isolat sans quasiment de bain de culture, que vraiment disparaît tout respect pour les appropriations irresponsables et barbares des capitalistes n’agissant plus qu’en marginaux. Où cela nous mène-t-il ? Est-ce qu’il reste possible d’avoir plus de données sur ces phénomènes profondément anormaux : la société carrément abandonnée à elle-même par ceux qui osent s’autoproclamer élites…mais ne le sont que des… désertions !

Les-citoyens-se-réveillent-comprennent-que-ce-n'est-pas-nous-qui-coûtons-un-pognon-de-dingue

Les marginaux ce sont donc ceux qui poussent aux pauvretés…et nous allons les replacer dans leurs marges. Clair ? « Les citoyens qui se réveillent, qui comprennent que ce n’est pas nous qui coûtons un pognon de dingue, c’est nous au contraire qui le donnons le pognon de dingue. C’est nous qui le faisons ce pognon de dingue...»... C’est  tout le contraire des dangereux dénis du réel, nous qui payons pour CEUX QUI coûtent vraiment une fortune au pays (les fuyards déserteurs fiscaux, etc.)…et qui utilisent une partie du pognon qu’ils nous ont, si lâchement, escroqué, afin de nous grassement diffamer…et ces doux crétins pensaient que cela n’allait pas leur revenir en pleine poire ?

Texte-complet-/Pdf/de-la-servitude.pdf

................................................De la servitude volontaire de La Boétie.

Bidonvilles-marginaux-marginalisés-par-rapport-à-quoi-?

« Ils reçoivent des noms différents, mais ils sont essentiellement les mêmes : favelas, bourbiers, bidonvilles, taudis. En d’autres termes : une séquelle imprésentable et honteuse du modèle capitaliste [[ sa vérité même étalée jusque dans les moindres mots : qui a déshérité les …déshérités (résultats d’une action toute extérieure : ils ne se sont pas déshérités tous seuls !) ? Qui ? Et nous exigeons une réponse des…marginaux Trop riches…]] . L’ONU estime qu’environ 25 % de la population mondiale vit dans ces conditions [[ inacceptables et…qu’empirent encore le néolibéralisme, soit la folie complète des mentalités qui montent sur leurs arrogances où rien n’est plus de leur faute, de leur…responsabilité. Si un flic tire dans le dos c’est pour se…défendre d’une agression par devant. Et si les pouvoirs violent des adolescentes c’est pour leur rendre service…Voilà tout, on ne discute plus, on délire : un riche NE DOIT PAS payer d’impôts, mais les faire payer par d’autres (qu’ils (en plus) diffament de tout et font tirer dessus !)…enfin c’est une vérité divine !]]…. Au-delà des préjugés criminalisants et viscéralement conservateurs qui dénigrent les gens qui s’y sont installés – les qualifiant de « paresseux » ou de « peu entreprenants » [[ ces calomnies sont d’une malhonnêteté flagrante : tous les graves fainéants sont aux sommets…leur manque de coeur et de pensée adulte l’avouent pour eux !]] – aucun d’eux n’a décidé de vivre ainsi ; et plus encore : ils ne peuvent rien faire pour changer un tel état des choses [[ c’est un résultat de…l’explosion des inégalités – toutes aussi illégales les unes que les autres…de ces…devenus marginaux riches en train de hurler, sans cesse, leurs dénis du réel. Non, personne ne fait…semblant d’être pauvre. C’est le centre de la société et le dénier et renier ne fait qu’empirer les choses…]].

Dans n’importe quelle ville relativement grande du Sud du monde, en Asie, en Afrique et même en Amérique Latine, les «établissements précaires» sont courants, c’est-à-dire des groupes de personnes qui vivent dans des conditions épouvantables dans des habitations qui ne devraient pas être occupées, des quartiers qui ne bénéficient pas des services minimum, malpropres et où la criminalité est élevée, toujours stigmatisés par une société «non précarisée» [[ mais qui…précarise les autres ! Qui au lieu de pallier aux résultats désastreux de ses propres délires…empirent tout dans les acharnements de leur fanatisme ! Ce sont les riches qui « FONT » les pauvres parce qu’ils prennent beaucoup…trop et ne participent pas assez – sinon nous ne dirions pas les Trop riches, ces dangereux marginaux !]]. Tout cela montre que la maxime préférée de l’idéologie capitaliste – « quand on veut, on peut » [[ alors payez et tout de suite vos impôts dus, c’est votre…devoir, le dû – chacun selon ses …moyens, vous pouvez, donc voulez…]] – est invalide pour l’écrasante majorité, mais que l’on peut faire quelque chose à ce sujet. Et il faut faire quelque chose [[ serait temps de se réveiller...les politiciens professionnels ruinent les pays…il suffit de leur reprendre leurs joujoux… immérités !]] ! Le nombre d’êtres humains vivant dans des conditions extrêmes ne cesse d’augmenter [[ tiens donc…les si obscènes médias mainstream ne font qu’une chose ; utiliser les chiffres de l’extrême pauvreté, celle où l’on meurt de faim, pour oser que Toute la pauvreté diminue, que le capitalisme réduit la pauvreté…alors que globalement, en chiffres et en duretés des conditions de vie, tout…s’amplifie…mêmes les ex-classes moyennes s’appauvrissent (dans le sens de Sont…appauvries par le système d’escroqueries par le haut !). Le capitalisme, scandale permanent, brandissait un « nous seuls pouvons supprimer toute pauvreté », nous voyons bien que ces ivrognes mentaux sont incapables d’être adultes une seule seconde !]]. Les plans néolibéraux de ces dernières années ont aggravé le problème [[ c’est peu de le dire…simplisme de ces coeurs bestiaux …plus de chômeurs plus de…chômages…répressions partout…et les pauvres, ben on les cache à coups de matraques…partout le…désordre peut régner !]] : au lieu de diminuer, ces quartiers – avec tous leurs inconvénients – continuent de se développer [[ faudra bien leur foutre le nez dans «leur» réalité…qu’ils ne contrôlent plus du tout. Dire cela n’existe pas (pas de mutilés, pas d’éborgnés par des armes de guerre) n’empêche pas la réalité de ces vies…brisées ! Les néolibéraux sont fous et à nous d’assumer ce fait qui ne fait que s’étaler toujours plus !]].

Il est également pathétique que, contrairement à ces enclaves de pauvreté et d’exclusion, d’autres quartiers fortifiés émergent, entourés de gardes de sécurité et de barrières de protection pour protéger leurs privilèges [[ voir la chanson Le son de la rue traitée comme une chanson porno…interdite au moins de 16 ans… ]]. Bien que jalousement fermés à l’extérieur « dangereux », ils ne sont pas considérés comme marginaux [[ par nous oui…depuis toujours nous nommons justement, nous avons toujours dit les…marginaux capitalistes. Afin de préciser les réalités en face des trous. Vivre séparatistes antisociaux dans des ghettos de leur propre honte – que le basculement du regard peut voir ainsi : les riches, gavés de culpabilités, ce sont eux…mêmes mis en prison. Tant ces villes privées sont des prisons….eh bien qu’ils n’en sortent plus alors ?]]. Qu’entend-on par «marginal», les habitants de ces colonies, eux aussi, sont-ils marginaux, de quoi sont-ils en marge [[de leurs Devoirs de trop riches, des impôts qu’ils ne paient pas et de toutes les inconduites antisociales reconnues (Epstein et Webstein entre autres), etc. Tout ceci décrit les Trop riches comme des…marginaux, qui ne veulent pas participer à la société mais…en rester les dangereux prédateurs !]] ? En marge d’une économie injuste [[ ce n’est que sa  réalité les injustices…]], sans doutes irrationnelle [[ prouvée comme…irrationnelle, que des délires métaphysiques dans « sa » théorie !]], de plus en plus concentrée entre de moins en moins de mains [[ chaque année il y a moins d’archi-milliardaires donc, à suivre la courbe, un jour il y en aura…zéro !!]]. Bien qu’aucun discours « politiquement correct socialement incorrect» ne le caractérise ainsi, il est entendu [[ surtout pas cela ce sont les diffamations des médias qu’ils doivent…rembourser ! Ce qui réduira d’autant la pauvreté…]] que, s’ils sont marginaux, alors… ils sont superflus [[ que le monde ira mieux sans les parasites Trop riches…redevenus riches normaux, un peu plus mais pas trop…]]. Personne ne décide d’aller vivre dans des lieux marginaux, ce sont les conditions qui l’obligent, pour une somme de raisons [[ qui a volé la nécessité des…nécessiteux ?]] : en général ; c’est la fuite de la population rurale de sa situation de pauvreté chronique, fascinée par la ville. D’autres fois, pour échapper aux guerres internes.

Dans les îlots de pauvreté des villes du Nord, la population migrante vient des pays pauvres du Sud [[ là où les indignes politiciens riches font «leurs» guerres..privatisées ! Et non cela ne se fait pas de faire «sa» guerre chez les autres…faut payer les dégâts injustement causés …allez fissa, au trot…tiens la pauvreté diminue…effectivement parce qu’ils…remboursent enfin…ces trop riches de l’obscénité !]], à la recherche de ce qu’ils supposent être des « paradis du salut » face à l’extrême précarité dont ils sont issus [[ causée par qui les précarités ? Réponse exigée…]], mais dans tous les cas ils fuient le désespoir. Une fois installé dans les nouveaux locaux, il devient très difficile de partir. Dans les urbanisations précaires, la vulnérabilité aux (mal nommées) « catastrophes naturelles » est énorme (en réalité, il s’agit de catastrophes sociales, humaines…[[provoquées par les antinaturels trop riches et leurs avidités maladives…]]) ; en fait, chaque attaque de la nature le démontre : les maisons en carton fragiles et dangereuses sont les premières à tomber des collines à la suite d’un séisme ou d’une pluie torrentielle. Ou les premières à être emportées par les cours d’eau débordants, lorsqu’ils déferlent sur leurs rives, au mépris de toute norme de sécurité. »…Autant en 1789, toutes les lois étaient prises contre…les pouvoirs. Pour les empêcher de nuire et les…limiter…autant les mêmes lois doivent être prises contre les trop riches pour les …empêcher de nuire aux pauvres (titre d’un de nos textes)…Ce n’est pas fait ? Preuve que les véridiques marginaux, ceux qui vivent HORS de la civilisation, ce sont les trop riches. Et le fait central (dont la société ne peut faire autrement que de le regarder en face) c’est la pauvreté…causée par les marginaux trop riches ! Devenus complètement antisociaux…

..............……………………….*********************************

Jean-Jaurès-et-les-médias-?

« Si Jaurès avait de nombreuses fois dénoncé, avant 1904, la corruption d’une partie de la presse et les collusions entre affairistes, politiques et journalistes, c’est en avril 1904, lors de la création de l’Humanité, qu’il s’exprime sur la presse telle qu’il entend la faire et la promouvoir [[ en fondant le ,journal ]]. Extrait de l’éditorial du premier  numéro de l’Humanité (18 avril 1904), intitulé Notre but : l’humanité :

 » […] Nous voudrions de même que le journal fût en communion constante avec tout [[ et « tout » ce n’est pas un groupuscule c’est l’union complète, que nous voyons dans N.R.V. Noir Rouge Vert…]] le mouvement ouvrier, syndical et coopératif. […] Sans nous arrêter aux diversités et aux contrariétés de tactiques et de formules, nous serons heureux d’accueillir ici toutes les communications où se manifestera la vie ouvrière ; et nous seconderons de notre mieux tous les efforts de groupement syndical et coopératif du prolétariat [[ tous les grands auront été unitaires, rassembleurs, fédéralistes…on ne se demande plus pourquoi !]]. Ainsi la largeur même et le mouvement de la vie nous mettrons en garde contre toute tentation sectaire et tout esprit de coterie [[ clair, la Vème meurt car aucune gauche unitaire n’a pu y naître…les diviseurs ridicules demeurent à la triste figure…]]. C’est par des informations étendues et exactes que nous voudrions donner à toutes les intelligences libres le moyen de comprendre et de juger elles-mêmes les événements du monde [[ tiens le programme pile pour 2019 !]]. La grande cause socialiste et prolétarienne n’a besoin ni du mensonge, ni du demi-mensonge, ni des informations tendancieuses, ni des nouvelles forcées ou tronquées, ni des procédés obliques ou calomnieux [[ dont les ex-socialistes (tous depuis 1983), qui auront tant trahi Jaurès, se seront montrés si cumulards…]]. Elle n’a besoin ni qu’on diminue ou rabaisse injustement les adversaires, ni qu’on mutile les faits. Il n’y a que les classes en décadence qui ont peur de toute la vérité [[ donc le néolibéralisme ]] ; et je voudrais que la démocratie socialiste unie à nous de cour et de pensée, fût fière bientôt de constater avec nous que tous les partis et toutes les classes sont obligés de reconnaître la loyauté de nos comptes-rendus, la sûreté de nos renseignements, l’exactitude contrôlée de nos correspondances [[ la qualité l’emporte sur la quantité…et, à part chez les si nuisibles médiocrates, le chiffre ne fait pas la vérité…]]. J’ose dire que c’est par-là vraiment que nous marquerons tout notre respect pour le prolétariat. Il verra bien, je l’espère, que ce souci constant et scrupuleux de la vérité même dans les plus âpres batailles, n’émousse pas la vigueur du combat ; il donne au contraire aux coups portés contre le préjugé, l’injustice et le mensonge une force décisive. »…Incroyable, il y a tant de phrases ici qui devrait se…voir prononcées aujourd’hui même. Ainsi tout ce temps, tous les faux politiciens n’auront que régressé…comme empêchés tous les progrès de Jaurès…

« L’impérialisme, oppresseur des peuples ! Il y aurait plus de 815 millions de personnes qui souffriraient de la faim et de malnutrition dans le monde [[ à l’évidence ce ne sont pas des…marginaux, ce sont ceux qui les affament les… marginaux !]] : 9,1 millions de personnes sont décédées lors de l’année 2015. 3,1 millions d’enfants de moins de 5 ans meurent chaque année [[ une forme d’irrespects aggravés aux enfants qui n’est, pourtant, pas incluse dans la pédophilie ]]. 815 millions de personnes se sont couché le ventre vide en 2017. On enregistrait 38 millions de personnes de plus souffrant de malnutrition lors de l’année 2016 : la malnutrition tue autant que le cancer. 25 000 personnes meurent de faim chaque jour [[ une ville entière chaque jour !]] : 151 millions d’enfants pâtissent de croissances défaillantes ayant pour cause la malnutrition. 613 millions de femmes de 15 à 49 ans ont été affectées par l’anémie : en Asie et en Afrique surtout. Dans les pays impérialistes aussi des personnes souffrent de la faim, car le diable dévore ses propres enfants :

– 3 millions aux États-Unis

– 2,7 millions au Royaume-uni

– 0,8 millions en Allemagne

– 0,9 millions en France et 0,6 millions en Italie

Les institutions impérialistes ont classé la faim par phases de gravité avec un cynisme [[ insupportable et qu’il n’y a pas …à supporter – ces corrompus n’ont aucunes leçons à donner et nulle posture morale ne leur est plus accessible… A part la honte, ils /elles n’ont rien à nous offrir…]] qui les caractérise :

– Le Yemen bénéficie de terres très fertiles [[ toutes les réalités sont méticuleusement cachées par les médias de la honte : ne demeure rien qu’une image faussée du réel. Genre si le Yemen est si pauvre, ils ne peuvent pas s’en sortir. C’est trop, nous ne pouvons pas les aider (ghetto formé juste par des images…fausses et faussées. Le plein Fake nuisible - celui que seuls les riches peuvent s’offrir…)… Faux il n’est pas pauvre le Yemen,…mais…appauvri par les indignes trop riches. Et peut s’en sortir à condition que toutes agressions occidentales et des arabes trop riches soient empêchées !]].  Ces terres sont utilisées pour produire des marchandises telles le tabac, le coton ou le café. Ces marchandises sont ensuite… exportées sur les marchés occidentaux [[ au détriment évident de la population. A quand l’interdiction des…occupations économiques ? ]] Le Yemen est dépendant à 90% des …importations de nourriture et de pétrole, alors que ce pays est lui-même producteur de pétrole ! La coalition menée par l’Arabie Saoudite sème la terreur dans ce pays avec des bombardements permanents. C’est une véritable extermination qui est menée par la coalition saoudienne contre la population yéménite [[ et le tout protégé par le scandaleux occident qui rajoute même la diffusion des…diffamations contre le peuple yéménite. Seuls des marginaux de l’Humanité  peuvent agir ainsi, non ?]]. Pire, la coalition saoudienne bloque les aides alimentaires dans ce pays. Le bombardement des ports empêche l’approvisionnement du Yemen en produit de première nécessité. Les pays impérialistes que sont les États-unis et la France [[ certainement pas au nom du peuple français. C’est une claire trahison de celui-ci… ]] ont bloqué les ports, mais aussi les aéroports, c’est-à-dire tous les points de passages possibles des produits de première nécessité : c’est donc un massacre intentionnellement orchestré par ces deux pays [[ voici qui est objectivement exprimé…]]. Pourquoi ? Parce que la coalition saoudienne est un des « meilleurs clients » des impérialistes français et états-uniens dans l’achat d’armement militaire [[ lorsque les pays sont livrés aux mains de…commerçants sans foi ni loi, et qu’ils sont considérés, en plein délires, comme des entreprises, nous voyons juste de …désastreux résultats. Une si sinistre régression humaine et civilisationnelle ! Que refusent tous les progressistes (oui, il y a mais aucun ne peuvent être macronistes- ce grave recul intellectuel et moral)…]]. Florence Parly qui était alors ministre des armées avait déclaré le 20 janvier 2019 sur France-Inter (à partir de la cinquantième minute) : « Nous n’avons récemment vendu aucune arme qui puisse être utilisée dans le cadre du conflit yéménite ». Pourtant, la France a vendu au Yemen des chars Leclerc, obus flèche, Mirages 2000-9, radars Cobra, blindés Aravis, hélicoptères Cougar et Dauphins, frégates de classe Makkah, corvettes lance-missiles de classe Baynunah, canons Caesar. En neuf ans, la France a vendu pour plus de 11 milliards d’euros d’armes de guerre à…l’Arabie Saoudite [[…mais ce n’est pas afin de les utiliser… avec de tels faux dirigeants , tous les actes internationaux  couvrent de honte le pays…Des marginaux mentaux ne peuvent plus jamais se croire le diriger…banquiers et commerçants se sont prouvés plus qu’inaptes à le faire…trop marginaux dans leurs têtes !]]. Plus de 28 millions de Yéménites subissent les bombardements, sont affamés, persécutés, mentalement broyés et pourchassés par les hordes sauvages impérialistes (…)… et 143 canons français doivent être vendus aux Saoudiens d’ici 2023. Sont aussi prévus la vente de blindés Titus et de canons tractés105 LG. » »…Donc est toujours augmentée et jamais diminué la…barbarie à visage inhumain

……………………………........******************************

Ce qui change fondamentalement c’est le sens des marges. Et la vision mondiale bascule à partir du moment où la Pauvreté n’est plus perçue comme marginale mais tel le fait central de la société :

Et les…marginaux capitalistes voulant faire de leurs…marges le fait central de la société (la oui si stupide civilisation du…profit d’Obama – quoi cette barbarie, civilisation ?) en fait c’est (leurs marges ) une escroquerie…qui appauvrit tous les pauvres et…les classes moyennes…appauvries, désormais…

Donc les illégales marges capitalistes (trop c’est trop !) aboutissent à ce plus jamais un pauvre ne sera dit…

…………………………………..marginal mais bien central !!

 

..…..……..……………(à suivre)

 

………………….……….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

         Que l’immense compréhension collective nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

       tous ces textes quotidiens sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/,  onglet 3  "Nul n'est  nul",  "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?»  et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ;  et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (Qui a démuni les démunis ? Qui a déshérité les déshérités ? Qui s'est emparés des désemparés ? Qui a détressé les détresses ? Qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs ? S’il y a endettés, ils sont toujours précédés des endetteurs. Pas de travailleur clandestin qui n’ait été créé par l’argent clandestin. Et sans capital au noir pas de travail au noir,  etc. Tout se tient et les causes ne pourront plus échapper à l’implacabilité de la logique. Le règne moral des trop riches vient de s’effondrer), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savaient plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration, ce qui est tellement pire.

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 5 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

La Pauvreté n’est plus marginale mais le centre de la société ?
Seules leurs Marges de profits…très Illégales doivent ne pas rester marginales ?

Seules leurs Marges de profits…très Illégales doivent ne pas rester marginales ?

La pauvreté dans la pauvreté : les femmes !

La pauvreté dans la pauvreté : les femmes !

La Pauvreté n’est plus marginale mais le centre de la société ?
La Pauvreté n’est plus marginale mais le centre de la société ?
notre but

notre but

La Pauvreté n’est plus marginale mais le centre de la société ?
La Pauvreté n’est plus marginale mais le centre de la société ?
USA les PIRES QU’INHUMAINS (Normal In God they trust) ?

USA les PIRES QU’INHUMAINS (Normal In God they trust) ?

Pyramide de la destruction sociale par les riches : les casseurs sont les trop riches, destructeurs trop directs de la société ?

Pyramide de la destruction sociale par les riches : les casseurs sont les trop riches, destructeurs trop directs de la société ?

La Pauvreté n’est plus marginale mais le centre de la société ?
La Pauvreté n’est plus marginale mais le centre de la société ?
La Pauvreté n’est plus marginale mais le centre de la société ?
...vive donc les vrais écrivains qui font tout avancer !

...vive donc les vrais écrivains qui font tout avancer !

SDF ? On leur déverse de l’eau dessus…leur fout de la musique à fond…tout est assez mauvais pour les effacer du voisinage (qu’ils aillent crever ailleurs –et c’est « ça » que le gouvernement égaré prend en modèle ?)

Keny Arkana - Dégagez !

Les Off de l'Assemblée (la 3ème assemblée des assemblées)…Toujours le ce qui n'est pas dit !

Pascal Boniface: les États-Unis, un danger stratégique pour la planète

«Ce qui est d’inspiration du mouvement des GJ...c’est une lame de fond qui vient de très très loin »

Chômage : demain, tous précaires de la start-up nation ? J. SAPIR | H. STERDYNIAK | R. DALMASSO – 54 mn...Voir la Grèce actuelle et comment la répression française pourrait s'y préparer ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Développeur web freelance 22/08/2019 14:21

Super article, merci pour ces informations precieuses