La suppression du ministère de la Justice ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

La suppression du ministère de la Justice ?

Plus de ministère de la Justice : il faut sortir la justice du gouvernement…Oui exactement sur le style de pas de ministère de l’Information…qui dicterait «ce qu’ils ont à dire» aux médias. Et donc plus de ministère de la Justice qui n’a pas à dicter aux magistrats…indépendants ce qu’ils ont à décider…Toute une ribambelle de problématiques résolues en même temps…Bon, nous ne rêvons pas, le possible s’agrandit chaque jour face aux faux dirigeants qui voudraient nous faire gober qu’il n’y pas plus qu’une solution : eux. Cela devient surtout pas eux…Mais comme nous le redisons : ce n’est pas tout de le dire, il faut le prouver. Comment ?

En gros, cela se résume au : la taille de la réponse adoptée-adaptée c’est qu’il faille changer complètement de civilisation. Oui il y en a une autre toute prête. La mettre en place tout de suite ne dérangera que 1 % (peut-être que 0,10%)…bien sûr les graves halluciné.e.s qui «croient» que leur vie s’arrêtera (genre stop ! stoppé stop, stoppant stop et plus rien n’avance, genre embourbé, enlisé, en rade, en panne mouillée, etc.…- mais t’inquiète, tout cela n’est que pire illusion, ils/elles s’en remettront avec des bleus (et encore même pas !), des bleus à leurs orgueils trop mal placés !)…Donc nouvelle civilisation ? D’abord - D’où partons-nous ? Tomber toujours plus bas ? Oui mais jusqu’où ?...Puisque, ensuite : vers où nous dirigeons-nous ? En évitant les mauvais guidages des faux dirigeants !

…………………….**************************************************

Indécence-mensonge-division-:-la-nouvelle-devise-du-macronisme

« L'indécence et le mensonge servent au pouvoir pour attiser les tensions et pour jouer au pyromane. Il provoque volontairement pour que ses adversaires deviennent violents et qu'on montre leur violence mais surtout pas la casse sociale du néolibéralisme [[ toujours le procédé que nous nommons la moitié cachée de l’image. Ne sont pas montrées ses propres méfaits et violences (actions) mais uniquement les …réactions à ces dommages et débordements. Comme si ces réactions surgissaient du néant, sans aucun motif. Motorisées par elles seules.Donc animées seulement d’une vraie mauvaise volonté. Les effets jamais les causes. Sûr qu’il y au un saut paradigmatique et sûr, aussi, que le temps joue contre ce genre de procédés ! Qui ne peuvent durer…]]. La macronie aime créer du drame dans notre vie politique qui est devenue un vaste théâtre [[ avec tous les trucages, chausses-trappes et faux-semblants qui vont avec…l’action y est toujours menée et malmenée par le créateur de la pièce !]] tout en ayant aucun complexe à injurier des personnes souffrant déjà des politiques actuelles [[ ce qui ne peut manquer de fatiguer, oui de lasser…toujours la rengaine de s’acharner sur les victimes et les plus défavorisés ; cela ne passe plus du tout à un moment. Surtout lorsque c’est couplé avec une mansuétude anormale envers les déserteurs fiscaux, les fuyards paradisiaques, les optimisés fiscaux encore, etc., bref toutes ces grandes délinquances chroniques qui nuisent gravement au pays…ou se dit, alors, que tant de duretés restent vraiment…mal placées. Qu’elles se trompent complètement de cibles. Ne sont mal traités et maltraités que les braves gens pas les nocifs et les escrocs ! L’effet de contrastes est en train de fonctionner à fond…]]…Les enseignants grévistes étaient déjà entrés dans le rang des indésirables, ces «preneurs d'otage» [[ alors que les privatisations illégales sont de véritables prises d’otages et que le néolibéralisme n’est qu’une immense prise d’otages de l’état et des populations. Se tromper de définition, par effet de loupe, peut discréditer une pensée ! C’est même offrir une grille de lecture qui décrypte si bien tout ce qui se passe…donc agir contre son propre camp…]], conspués par le Président lui-même. Cette fois encore, aucune réponse concrète n'a vu le jour [[passer tout son temps dans des manoeuvres peu recommandées, afin que rien de concret et rien de sérieux jamais ne paraisse, répond effectivement à l’analyse de fuites devant le réel (les conséquences tangibles des décisions – les effets dépouillés des causes…). Donc d’éviter surtout de parler du vérifiable !]]. A chaque fois, on se contente en fait de diaboliser les contestataires, «ces gens qui ne sont rien» [[ tout est de la faute de qui subissent. les coups sont donc donnés par qui les reçoivent. Et autres contes de faits ! Sûr que ceci sidère, fige au début…mais l’effet de répétition effrite, peu à peu, toute croyance en ces discours abusifs (exagérer le minuscule détail chez les autres et, en plus, il n’y en a…qu’un et rapetisser tant ses propres graves dégâts et il y en a plus d’un !)]]… Aussi, cette hypermédiatisation de ces dégradations permet à l'exécutif de se poser en victime [[ alors qu’il est causateur puisque détruisant les institutions existantes alors qu’il y a des solutions évidentes et équitables pour nourrir les Recettes publiques. Puisque cassant, au concret, les services publics alors que la Constitution souligne clairement que les impôts sont destinés aux services publics. Les dégradations de la vie des majorités sautent alors plus aux yeux que les réactions normales face à ces claires exactions additionnées !]] et de détourner l'attention pour ne pas qu'on se concentre sur la mort de Steve et l'enquête controversée de l'Inspection Générale de la Police Nationale au cours de laquelle certains témoins auraient été écartés [[ toujours accuser mais ne pas admettre la symétrie, soit celle de devoir rendre des comptes comme tous élus, rendus responsables de leurs politiques !]]. Bien entendu, on cherche aussi à masquer les inquiétudes légitimes des agriculteurs face au CETA. Aucun élu n'a répondu sur le fond aux agriculteurs et le gouvernement s'est embourbé dans son explication selon laquelle aucun bovin nourri de farine animale et dopé aux antibiotiques ne serait importé du Canada, explication contredite par des ONG et par le journal le Monde [[ oui, tant de bienveillances envers soi-même (droits à l’erreur, même aux mensonges, approximations, circonstances trop atténuées, appels aux indulgences etc.) et, symétriquement, aussi peu de tolérances envers les autres ne peut manquer d’amplifier les résultats de contrastes. Lumières trop brutales !]] .

Dans ce spectacle de tartufe, la députée LREM du Tarn Marie-Christine Verdier-Jouclas a signé l'apothéose. Elle a expliqué que ces violences sont «un déni de démocratie». Le parti majoritaire reste bien silencieux lorsque des permanences d'autres formations politiques subissent des dégradations mais quand ce phénomène les atteint, c'est un déni de démocratie [[ la mauvaise foi se rend toujours plus lisible et visible avec le temps…Parce qu’il y a la façon de parler de soi et celle de ne pas parler des autres : alors que c’est la même réalité pour les deux parties. Les non-dits deviennent assourdissants…]]. Puisque cette députée parle de "déni de démocratie", rappelons que le Premier ministre qu'elle soutient a lancé le projet d'une «collectivité européenne d'Alsace» prévoyant la fusion des deux départements Haut-Rhin et Bas-Rhin, alors que les habitants du Haut-Rhin ont rejeté ce projet à 55,74% le 7 avril 2013 [[ Ne jamais tenir compte des avis majoritaires des autres tout en exigeant, à la fois, que seul son point de vue soit retenu ne s’est jamais rencontré nulle part dans l’histoire de la société. Ces censures sélectives des réalités (qui répondent au nom précis de sectarismes !) ne peuvent fonctionner que si seul un monologue existe partout. Ce qui n’est pas le cas. Trop de solutions alternatives meilleures sont proposées, face à ce gouvernement sourd et aveugle, pour que ses irruptions soient assez respectées ! Il n’y pas que leurs projets qui comptent…]]. Cette parlementaire ne trouve rien à redire à la ratification du traité de Lisbonne, copie conforme de la constitution européenne rejetée par les Français à 55 % en 2005 »…Exactement… encore un motif d’aller vers plus de politiques professionnels du tout – ce sont eux qui ne se comportent pas bien et pas les citoyennes et citoyens ! Diviser n’est certainement pas régner mais juste durer un peu plus das le flou, prolonger des situations malsaines au lieu de rechercher des consensus possibles. Qui a eu la si stupide idée de dégoiser « diviser c’est régner » n’a jamais réellement vérifié, examiné, oui scruté l’anti-réalité qui en résulte ! Gouverner c’est unir, regrouper, rassembler et certainement pas l’inverse qui ne se montre que comme détruire et avec rien pour remplacer ! Pas terrible, en somme ! Pas comme ce qui vient…

……………………….**********************************

Plaidoyer-pour-la-liberté-de-la-justice-française      Nouvelle justice française : supprimons le Ministère de la Justice et le Conseil d’Etat

 [[Ainsi un de ces possibles réussis : et pourquoi n’est-ce pas fait ? Même pas présenté comme très adapté aux besoins réels de l’époque ]]… « Si le terme de magistrat désigne au sens large toute personne dotée d’une fonction d’autorité, dans le domaine judiciaire, les magistrats sont les membres professionnels des juridictions de l’ordre judiciaire, bénéficiant d’un statut constitutionnel, regroupés en un corps unique et chargés d’assurer l’application de la loi dans les litiges qui leur sont soumis. [[en ayant choisi les passages les plus résumés du document qui est plus long – nous cherchons moins à commenter qu’à faire entendre le son de l’idée !]]

Il existe deux principaux modèles de magistrature :

  • dans les pays de common law, et notamment en Grande-Bretagne, les magistrats sont nommés à vie parmi les membres les plus éminents du barreau. La fonction de magistrat professionnel vient ainsi couronner une carrière de juriste ;
  • les pays de droit continental, et notamment la France, connaissent au contraire une magistrature de carrière, dont les jeunes membres sont nommés après un recrutement par concours. Dans ce système, l’exercice des fonctions judiciaires, calqué sur le modèle de la fonction publique d’État, bénéficie d’un moindre prestige [[ ce rappel clair que la France n’a rien à faire avec les anglo-saxons et notamment leur « justice commerciale » si peu Juste (eh oui l’argent achète les 2 plateaux de la balance en même temps ) est tout à fait adaptée. Nos institutions impliquent même de ne pas…suivre l’économie anglo-saxonne …ces toujours trop rapprochés dénis de démocratie comme dirait l’autre !]].

Le statut des magistrats est fixé par l’ordonnance du 22 décembre 1958. Ce statut s’appuie notamment sur des principes constitutionnels et des exigences européennes, visant à garantir la compétence, l’indépendance, l’impartialité, la neutralité des membres du corps judiciaire. Les magistrats sont des agents publics rémunérés par l’État, mais ils disposent d’un statut distinct de celui des autres fonctionnaires qui permet la protection des missions spécifiques qui leur sont confiées [[ que les politiques n’ont aucun droit constitutionnel d’attaquer…]].

La France compte environ 8 300 magistrats. Ce nombre est sensiblement équivalent à l’effectif judiciaire du pays au milieu du XIXe siècle [[ ce qui est un scandale dû aux politocards, scandale que les médias vendus évitent de souligner !]], et son insuffisance est régulièrement dénoncée. Elle est d’autant plus préoccupante qu’on estime au tiers du corps judiciaire l’ampleur des départs en retraite d’ici la prochaine décennie [[ comme il n’est jamais parlé de réalité, oui des faits bien vérifiables, les irruptions des politiques si mal venues du gouvernement n’ont plus de sens lisible. Aussi tout est trafiqué par l’unique com’…soit les trucages pour le jamais présenter les faits en direct. Ce théâtre de dupes ne fait qu’un grand perdant : le pays entier…]]. De plus, la Constitution de la Ve République n’évoque que l’ordre judiciaire (oubliant fort à propos l’ordre administratif ! [[ c’est que le Droit public français face à la fausse justice commerciale…l’emporte !]]). Cet asservissement au pouvoir politique (et plus exactement au pouvoir exécutif) trouve sa traduction à plusieurs niveaux : le Président de la République est le garant de l’indépendance de la justice (art. 64) [[en étant garant il ne peut la détruire…]] ; le droit de grâce résonne comme un anachronisme, véritable déni de justice [[ nous y revoilà !]] ; dans la désignation du Conseil Supérieur de la Magistrature (art. 65) ; intervention dans l’évolution professionnelle des magistrats [[ nous avons donc vrai déni de justice envers la Justice et anarchronisme…les politiciens n’ont vraiment pas de quoi être fiers...]] …La multiplication des « affaires » politico-judiciaires a mis à jour cette dépendance des juges aux politiques. De même, l’existence de juridictions d’exception (Haute Cour et Cour de Justice de la République) participe à cette défiance. »…[[Ce sont donc les excès, et si répétés, de la gent politique qui poussent à envisager l’idée excellente suivante : Plus de ministère de la Justice. Oui exactement sur le style de pas de ministère de l’Information…qui dicterait « ce qu’ils ont à dire » aux médias. Et donc plus de ministère de la Justice qui n’a pas à dicter aux magistrats…indépendants ce qu’ils ont à décider…Toute une ribambelle de problématiques résolues en même temps…]]

Pour Dominique Rousseau, professeur de droit constitutionnel à l'Université Panthéon-Sorbonne, ancien membre du Conseil supérieur de la magistrature, « seule une réforme du [Conseil Supérieur de la Magistrature – le CSM] (…) poserait clairement le principe d’indépendance de la justice par rapport au politique (…). Ce CSM deviendrait alors vraiment l’expression de la justice comme service du public, rendue au nom du peuple [[ c’est, en effet, ainsi que se montre la réPublique, réfractaire au trop de privé dans les décisions…publiques. Les réfractaires ne sont jamais où on le pense ! Pourquoi ne vouloir Que du privé dans le Public ?]]. Il serait chargé de la nomination et du déroulement de carrière des magistrats du siège, mais aussi des magistrats du parquet qui ne dépendraient plus du ministère de la justice [[ qui n’existerait plus ]] mais d’une autorité réellement indépendante.[[CQFD ]] »

Pour être à la hauteur des attentes des Français, la réforme constitutionnelle de la Justice ne doit pas se faire à minima [[ effectivement – le néolibéralisme est vraiment inadapté en France ]]. Pour l’éminent professeur de droit constitutionnel, celle-ci passe d’abord par « un changement de dénomination : le Conseil supérieur de la magistrature doit devenir le Conseil supérieur de la justice. » Il s’agit ainsi de « marquer que ce Conseil [n’est pas] l’organe du corps des magistrats mais l’institution du service public de la Justice [[ que les fous privatisateurs à la pensée anglosaxonnisée ne pourront plus toucher…non mais en voilà des manières !]]. ». Dès lors, le ministère de la justice « doit devenir le ministère de la loi. » (…) « Il faut sortir la justice du gouvernement comme on a sorti l’information du gouvernement. Plus de ministre de l’information, plus de ministre de la justice. (…) »

Le nouveau rôle de ce ministère de la loi, de la fabrique de la loi, qui contrôle la qualité (notamment rédactionnelle) de celle-ci fait une victime collatérale : le Conseil d’Etat. En effet, si le Conseil d’État a pu correspondre à la réalité juridique et politique de la France d’après 1789, cette institution ne se justifie plus [[ et pourquoi ?]]. Dominique Rousseau l’affirme : « Il n’y a aucune raison de conserver un juge spécial pour l’administration. D’ailleurs, la Cour européenne des droits de l’homme a plusieurs fois émis des doutes sur la pertinence d’une institution qui fait coexister fonctions consultative et contentieuse [[ l’ordonnateur ne peut être le comptable et inversement…]]. D’où l’idée de transférer le contentieux administratif à la Cour de cassation où pourrait être créée une chambre administrative. Les conseillers d’État auraient ainsi le choix entre rester au Conseil d’État ou aller à la Cour de cassation. » (…) « Mais, à terme, cela me semble évident, le Conseil d’État est appelé à disparaître. » Cette disparition semble d’ailleurs programmée par ses propres membres qui, « supposés servir l’intérêt général » [[ mais qui à l’évidence ne le servent surtout pas trop pressés de ne servir que les pouvoirs en place…donc l’illégale oligarchie qui est derrière : donc ces conseillistes cumulent dénis de démocratie et dénis de justice ?]]

Il appelle également [[ pas que lui – la majorité du pays ]] à couper le cordon ombilical qui lie le parquet au pouvoir exécutif. » Le haut magistrat rappelle que plus de « 90 % des juges sont nommés sur initiative gouvernementale »[[ ce qui est effectivement anaChronique nous ne sommes plus sous l’Ancien Régime ou alors il faut…compléter 1789 !]] et s’interroge : « N’y a-t-il pas là un brouillage qui crée une apparence de dépendance à l’égard du pouvoir politique [[ plus qu’une apparence non ?]] ? Le citoyen peut légitimement se demander en quoi un juge nommé par un ministre peut être indépendant de ce ministre [[ tiens il se demande même..]]. Dès lors que nous respectons la séparation des pouvoirs, un pouvoir ne devrait pas interagir sur la composition d’un autre [[ les juges n’ont pas le droit d’intervenir dans le politique mais celui-ci aurait plus que l’indécence de foutre le bordel dans le pouvoir…séparé du juridique et du judiciaire ? ]]. Pour échapper à cette suspicion [[ donc reconnue légale !]], il faut modifier le système de nomination des juges. » Seule la consécration de l’indépendance de la justice est susceptible de redonner aux Citoyens la confiance qu’ils doivent pouvoir avoir en elle. »…pas trop tôt…voici des paroles qui nous lavent, en partie, du macronisme.

….…………………….******************************************

Leur-écologie-et-la-nôtre

« Ne répondez surtout pas que cette question est secondaire et que l’important, c’est de ne pas saloper la planète au point qu’elle devienne inhabitable. Car la survie non plus n’est pas une fin en soi : vaut-il la peine de survivre [comme se le demande Ivan Illich], dans « un monde transformé en hôpital planétaire, en école planétaire, en prison planétaire et où la tâche principale des ingénieurs de l’âme sera de fabriquer des hommes adaptés à cette condition [[ anti-condition plutôt…ce n’est plus humain ce tout n’est plus que…matériel !]] » ?

 (…) Il vaut mieux tenter de définir, dès le départ, pour quoi on lutte et pas seulement contre quoi. Et il vaut mieux essayer de prévoir comment le capitalisme sera affecté et changé par les contraintes écologiques, que de croire que celles-ci provoqueront sa disparition, sans plus. »

Nous avons définitivement la main…

Formuler les questions hors tout argent c’est déjà forger la vérité

 

………….dans laquelle tout trouvera la liberté de se dire. Et de s’affirmer.

 

….………………(à suivre)

 

………………….……….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

              Que la vaste détermination collective nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

       tous ces textes quotidiens sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/,  onglet 3  "Nul n'est  nul",  "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?»  et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ;  et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (Qui a démuni les démunis ? Qui a déshérité les déshérités ? Qui s'est emparés des désemparés ? Qui a détressé les détresses ? Qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs ? S’il y a endettés, ils sont toujours précédés des endetteurs. Pas de travailleur clandestin qui n’ait été créé par l’argent clandestin. Et sans capital au noir pas de travail au noir,  etc. Tout se tient et les causes ne pourront plus échapper à l’implacabilité de la logique. Le règne moral des trop riches vient de s’effondrer), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savaient plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration, ce qui est tellement pire.

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 5 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

il faut sortir la justice du gouvernement…

il faut sortir la justice du gouvernement…

le temps est venu oui…

le temps est venu oui…

ici c'est la "justice commerciale"...pas terrible, en fait...

ici c'est la "justice commerciale"...pas terrible, en fait...

faut-il rester de glace pour fondre ?

faut-il rester de glace pour fondre ?

La suppression du ministère de la Justice ?
llustration Prawny/Pixabay

llustration Prawny/Pixabay

Plus qu’égarés dans leur illogique ils trouvent tout logique (venant d’eux)… Et ils se croiraient enviables en plus ? Qui a perdu le langage a perdu le principal !

Plus qu’égarés dans leur illogique ils trouvent tout logique (venant d’eux)… Et ils se croiraient enviables en plus ? Qui a perdu le langage a perdu le principal !

rappel au…désordre ?

rappel au…désordre ?

la "justice commerciale" c'est pire encore...

la "justice commerciale" c'est pire encore...

La suppression du ministère de la Justice ?
Non ce n’est surtout pas une grosse bourde – au contraire…la teneur de ses propos est excellente. Il n’y a aucune gaffe sinon celle qui, ramant bien, nous tire et sauve des marécages de l’aliénation occidentale…La perle ? : “Il y a cette idée que si vous êtes pauvres, vous n’y arriverez pas. Les enfants pauvres sont aussi intelligents que les enfants blancs”... Et toute les médias mainstream de hurler à l’erreur, la gaffe, la bourde…c’est Faux, vraiment faux …Ceci est l’exacte vérité…et il faut demeurer aussi enfermés dans  des racismes aliénés (il n’y a qu’une espèce humaine et aucune race n’existe !) et des préJugés inacceptables…pour oser qu’il y a erreur. Il n’y a pas erreur. Et 4 biden ne doit pas rester forbidden ! Oui les enfants pauvres sont aussi intelligents que les enfants blancs. Et ceux de toutes les couleurs tout aussi bien. Pourquoi, il y aurait les preuves du contraire ? Bravo et rebravo aux gaffeurs, ils rament à la perfection !

Non ce n’est surtout pas une grosse bourde – au contraire…la teneur de ses propos est excellente. Il n’y a aucune gaffe sinon celle qui, ramant bien, nous tire et sauve des marécages de l’aliénation occidentale…La perle ? : “Il y a cette idée que si vous êtes pauvres, vous n’y arriverez pas. Les enfants pauvres sont aussi intelligents que les enfants blancs”... Et toute les médias mainstream de hurler à l’erreur, la gaffe, la bourde…c’est Faux, vraiment faux …Ceci est l’exacte vérité…et il faut demeurer aussi enfermés dans des racismes aliénés (il n’y a qu’une espèce humaine et aucune race n’existe !) et des préJugés inacceptables…pour oser qu’il y a erreur. Il n’y a pas erreur. Et 4 biden ne doit pas rester forbidden ! Oui les enfants pauvres sont aussi intelligents que les enfants blancs. Et ceux de toutes les couleurs tout aussi bien. Pourquoi, il y aurait les preuves du contraire ? Bravo et rebravo aux gaffeurs, ils rament à la perfection !

Comment nos constitutions donnent le pouvoir aux financiers - Dominique Rousseau

«Les policiers profitent de la situation. Ils ont conscience qu’ils sont le dernier rempart au..."

Face à la crise de l’anti-démocratie néolibérale : quelle révolution constitutionnelle ? Colloque au Sénat …23 mn

Référendum ADP : «On est sur une bonne voie» estime Emilie Marche

Réforme de la fonction publique : «Petit à petit on casse le service public, point après point»

Radicaliser enfin la démocratie (comme le voulait Jean Jaurès ) 50 mn

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Maria andrea 20/08/2019 07:53

Bonjour amis, je m'appelle Andrea Maria et je suis infirmière en médecine à l'hôpital universitaire de Sahlgrenska en Suède. Je suis mariée depuis plus de 6 ans avec deux enfants. Ma relation avec Andrea, mon mari au début, était douce, romantique et plus tard, elle s'est transformée en cauchemar, parce que mon mari me trompait vraiment et cherchait un moyen d'obtenir un divorce rapide. nous avons rompu il y a trois mois et nous sommes revenus après avoir tant mendié avec de beaux cadeaux d'amour. J'ai tellement aimé mon mari. Je ne veux pas le perdre à une autre dame, je n'aurais rien pu faire pour le blesser ou le faire se sentir mal à propos de moi plus… Je voulais juste qu'il retourne à la maison pour qu'il m'aime pour toujours. J'ai expliqué ma situation à un ami au travail. Mon amie Jennifer m'a conseillée de contacter plutôt l'aide d'un lanceur de sorts d'amour appelé Dr.Oduduwa de la nation afrikana avec une partie de sortilège magique qui priait de rendre son ancien amour, qu'il avait de puissants dons le charme de ramener l'amour et la confiance dans tout mariage brisé ou relation amoureuse brisée, j'ai cru et essayé, et cela a fonctionné pour moi, j'envoie un message électronique à Dr.Oduduwa via son contact de messagerie personnel ci-dessous;
 {dr.oduduwaspellcaster@gmail. com}.
Après que quelques municipalités eurent répondu à mon courrier, Dr.Oduduwa m'a dit qu'il pouvait m'aider à ramener mon amour ex avec une portion immédiate de mon charme, j'étais très heureux de trouver cet homme pour m'aider, j'ai suivi toutes ses instructions avec attention, étape par étape. des prières et des incantations que je fis moi-même chez moi avec des bougies allumées la nuit. Oduduwa me dit tout à faire chez moi pendant la nuit prières amour processus d'orthographe. J'ai tout fait comme indiqué. cela a commencé à fonctionner pour moi car quelques heures plus tard, j'ai reçu un appel de mon mari, j'étais tellement surpris et choqué qu'il cesse de m'appeler ou de m'envoyer des SMS depuis 3 mois, maintenant j'effectue immédiatement une prière d'orthographe d'amour mon Le mari Andrea est revenu à la maison pour s'excuser auprès de moi. Je suis tellement heureux de constater que la partie amoureuse travaille positivement sur mon mari en moins de deux jours. En ce moment, mon mari et moi vivons plus heureux que jamais auparavant. Je suis reconnaissant au Dr.Oduduwa, grand homme, pour ses talents exceptionnels. Au début, j'avais peur du doute, mais je l'essaie et cela fonctionne pour mon bien.
Je recommande sincèrement Dr.Oduduwa à toutes les personnes cherchant à rétablir la relation amoureuse perdue ou le sortilège amoureux à la recherche du véritable partenaire amoureux.
(dr.oduduwaspellcaster@gmail. com)