L’attention attend

Publié le par imagiter.over-blog.com

L’attention attend

C’est toute sa splendeur et tout son point faible. Les voleurs d’attention (vraiment leurs noms !) déboulent et clament « plus la peine d’attendre, nous vous offrons tout ». Et les non voleurs d’attentions (les attentionnés) que font-ils ? C’est tout le centre (avec d’autres évènements méconnus) d’un basculement du monde…que d’y répondre et d’en transformer ses comportements…C’est que l’attente est…attentive. Et les attentions respectueuses aiguisent ces vigilances tranquilles (n’ayant aucun but d’envahissements - seulement la paix pour soi, en soi, et pour tout le monde !). Rester prévenants demeure la meilleure des préventions. Oui ? Lorsque les voleurs d’attention(s) vont dévaler les piédestals où ils s’étainet vissés depuis trop longtemps…Comment ?

De déjà capter qu’attention et attente font partie du même sentiment/ émotion, de la même mémoire/sensations nous déploie un «mais c’est bien sûr, c’est ainsi que se vivent les intimités » nous fait faire des pas de géants. Lesquels ? Protéger et respecter les autres c’est nous respecter et nous protèger aussi. C’est construire un bouclier qui prémunisse les attentions de toutes les…intentions  frauduleuses, de ces intentions mal intentionnées dans la bave de leurs avidités et des illégitimités de prendre les bénéfices de la vie d’autrui pour soi. Impossible de détourner l’attention désormais…C’est que l’attente du cristal de l’attention (y entrer charnellement c’est vraiment découvrir toutes ces structures lumineuses des hautes délicatesses. Plus nous prenons soin d’œuvrer plus l’œuvre devient transparente et chatoyante de ses promesses…tenues. Celles-ci tenues les promesses, puisque non faites mais déjà contenues dans le phénomène attentif…à lui-même. Ce qui, à l’évidence dépasse toute technologie même de pointe. L’humain a en lui des trésors qui surpassent toutes les technostructures… )…l’attente de l’attention, par exemple, se situe dans un horizon si vaste, se place dans une posture morale si exigeante, se plante dans des ambitions si planétaires et si englobantes de tout humain (surtout n’oublier personne) que la technocratie en délire en est encore à son…âge de pierre. Ce sont les quintes essences qui forment la quintessence, le meilleut, l’excellence, le chef d’œuvre quotidien qui fait des œuvres les vrais chefs du monde- c’est écrit dedans !

Et que sont ces quintes essences sinon la crème des sentiments humains ? Et comment chevaucher la crête des sentiments humains sinon en les ressentant et les vivant…concrètement ?…De nouveaux états de conscience élargissent la conscience,( à partir du vrai corps…pas de machines…) dont la puissance « lasérienne » de celle-ci. N’oublions jamais que les regards peuvent (aussi) transporter tous azimuts nos pouvoirs intérieurs, nos intentions d’harmonies, nos potentiels…même pas encore formulés. Donc qu’à partir de nous-mêmes nous pouvons tarnsformer complètement le monde. Il en suffit de trouver, en nous, le diamant de la lumière de l’attentivité (nouveaux mots nouvelles vies…) et de diriger cette pureté des eaux illuminées vers les obstacles à surmonter. Pas si compliqué non ? Le lyrisme nous dentellerait…de nouvelles compréhensions (nouvelles consciences, nouvelles compréhensons), telles embrasser c’est en brasser du nouveau. Soit ? Ce dont nous manquons le plus c’est de ne pas Comprendre l’époque. L’époque c’est que les humains ont une soif gigantesque d’être entendus. Oui reconnus, écoutés tels qu’en elles/eux-mêmes…et qu’il y a tellement peu d’humains qui sachent vraiment écouter (attentions dispersées, gaminement gaspillées – les violeurs d’attentions trop privilégiés, etc.). Et donc ? Nous sommes un vivier qui sait user de l’écoute comme thérapie globale (oui guérir le social global aussi). Et que – donc – nous savons garder conscience de l’ampleur des besoins non couverts (il y a tant de désoeuvrés à cause de la désorganisation de la société par le haut - ce sont leurs faux dirigeants qui foutent le bordel et le chaos)…oui des désouvré.e.s alors que des œuvres immenses …attendent. Et attention à ce qui attend vraiment ! C’est une bonne attente celle qui précède les plus gigantesques moissons… Et avant qu’est-ce qu’il y avait ?

…………………………….Le temps d’attention…

Toujours plus restreint…l’avidité du petit nombre qui, comble d’incécence, osent se nommer «élite» (élite de l’anti-élite surtout) aboutit à ce ce que le temps d’attention se restreint. Et l’attention et le temps ! Comment cela se passe ? La bonne santé collective c’est l’auto-élucidation permanente de la société par elle-même. Qu’elle sache tout et le reste sur elle en somme…Préventions, soins vigilants pour les seuls vrais besoins, etc…Or ? Les perversions narcissiques restent de réelles maladies qui contaminent toute la soci2té. Peu ou prou. Soit ? Nous ne pouvons surtout pas nous offrir des pervers narcissiques à la tête des sociétés. C’est ainsi. Ces choix malencontreux (mauvaises rencontres) se paient au prix fort. Soit ces esprits déséquilibrés vont prendre la société en Otage afin de poursuivre leurs méfaits sous apparences…oui vous lisez bien ils séquestrent, prennent en otageS les institutions et les principaux rouages collectifs…Leur immense faille ? Ils/elles ne convainquent que des cœurs corruptibles. Soit, par chance,  le petit nombre. Toujours moindre (mais cela prend qund même du temps…). Nous en sommes là…Et qui savent (encore) faire attention aux autres, beaucoup, tout le temps ; avec tacts et diligences – demeurent les garant.e.s de nos bonnes santés collectives. C’est ainsi - en plus que pas si difficile à comprendre !

Facile aussi de comprendre que le niveau des compétences globales dégringole. Compétences et attentions vont évidemment ensembles ! Les savoirs communs en pâtissent, les mauvaises routines s’affermissent. Des points vitaux peuvent être atteints. Les pourritures viennent du haut. Ils ont vraiment tout à réapprendre. Apprendre à vivre en…collectivité déjà : par exemple on ne passe pas son temps à piétiner les autres, on n’insulte pas, non plus, celles et ceux que l’on dévalise (oui ils sont plusieurs – pluriel donc !) sans plus se cacher…Bref, on cache et pas qu’un peu ses si vilains vices : les cupides et les avides nuisent à la société (et son futur) infiniment plus que tous autres. Ce sont eux qu’il faut dompter d’urgence…ce qui n’est pas fait –il reste préféré de mutiler de vrais braves gens et en osant que c’est du très mérité…Justement non ! Leurs auteurs inconscients et irresponsables méritent, eux, de sévères sanctions…Leurs maîtres illégaux (ils appartiennent à la nation selon leur nom, pas à une faction sectaire et indéfendable !) n’assument plus rien – fuir dans tous les mensonges c’est l’exact contraire de gouverner…Nous devons assumer à leur place : assumer le grand respect dû à chaque humain… assumer l’Attention due à chaque humaine et humain, assumer les réponses méritées par tous ces participants à l’Humanité…les faux dirigeants ne le font pas – nous le faisons à leur place…Oui nous assumons ce qu’ils semblent si inaptes à assurer ! Les devoirs catégoriques surpassent (pourtant) toujours les droits au fur et à mesure que l’on monte vers les sommets. Ce n’est jamais un trône de sinécure – ce pourquoi il faut aimer (et non tant les détester au point de tirer dedans !) les humains. Nul.le ne peut se servir indéfiniment…à un quelconque moment il faut Servir et c’est là la chute…Ils ne peuvent que chuter. Car ? Qui leur pardonnera tous les rapts abusifs d’attentions, tous ces monopoles des vigilances pôur n’étaler que des…mensonges tous plus énormes les uns que les autres sur les tartines de la nation. Vraiment rien de cela ne se fait ! Non cela ne fait surtout pas…ils ont trop pris en otage l’attention collective pour RIEN : nul.le ne pourra les en excuser…

Doit reprendre à fond l’auto-élucidation permanente de la société par elle-même. Il faut qu’elle sache tout et le reste sur elle – notamment ces 54 % de censurés (un des plus haut d’occident, pour la France)…C’est quoi le contenu de ce qui est trop dangereusement censuré ? Le futur a absolument besoin d’accèder à ces savoirs pris en…otages brillants ! Il s’agit de Rompre avec toutes les sales habitudes qui sévissent aux sommets depuis 3 ou 4 décennies…Tout est clair : ceux qui ont tort ont trop fait de torts. La santé collective ne peut supporter une dose de plus des perversions ! La règle de base demeure (la plus grande des unions possibles est en jeu !), oui cette règle essentielle est « Qu’il importe surtout ce qui est dit non qui le dit » (source : imagiter ). Les contenus l’emportent sur les égos. Les vrais textes balaient les imposteurs. Les débats se centrent autour de textes, de paroles, de solutions tangibles et de comportements –absolument pas autour de vains narcissiques enfermés dans leurs selfies à jamais…Ainsi balayées toutes les scories du Spectacle, genre injonction  « le roman est la commande » surtout pas – il n’y a pas de commande, l’argent ne sait pas écrire, encore moins créer le radicalement neuf. Les éditeurs si traîtres à leurs fonctions vont devoir transmettrre des textes de Valeurs qu’ils s’étaient permis de censurer. Les ivresses cupides empêchent vraiment de bien lire. Le gang des journalistes-producteurs millionnaires tombe, etc. Car ? Seuls qui régènèrent la société sont à la commande  (et temporairement !) – l’inversion de faire, des grands talents, des esclaves du bon vouloir d’incompétents médiocres a trop fait de dégâts. C’est la littérature qui dit quoi publier et surtout pas l’appât des gains…L’aberration  si anachronique du on ne publie pas les génies vient de finir…la santé revient…l’aut-élucidation va reprendre…la règle devient, plus simplement, on publie Aussi les génies. Pourquoi non ? pourquoi des (nous, ils , eux, vous, toi) se voient privés de la Moindre chance face aux Effondrements possibles…enfin enfin un peu de bon sens…oui de simplicité- apprenez à vous comporter…normalement !

La thèse est l’attention non libre et complètement faussée (et ce malgré les efforts de la Constitution pitoyable de l’Union européenne que les français ont voté avec tant d’enthousiasme en…2005 !) oui plus de commerces libres et non faussés chez nous. Que des Monopoles illégaux qui prennent en otage les concurrences, que des mainmises mafieuses dans tous les secteurs de la culture (alors qu’il est si simple que chacun.e crée sa propre demande !). Le macronisme, cet excès en inflammation exponentiellea mis à nu tous les défauts criards de ce pitoyable système, dont ils/elles sont les pires rejetons. Ceux qui sabotent tout sans s’en rendre compte, qui tirent trop contre leur propre camp, qui cumulent tant de bévues que vues plongeantes sur toutes les magouilles et les vils secrets… sont à portée de toutes les mains…Fallait pas choisir les mauvais chevaux macroniens. L’attention attentionnée revient – et ces monstres d’inhumanités ne durent plus une seconde de plus…tant de glaciations internes et de déserts d’empathies non cela ne se voit que très rarement. Ils/elles ne passent plus la rampe…ils s’écaillent à grande vitesse….. Ces ex-voleurs d’attentions n’avaient un peu duré que parce tout n’était vécu que comme Signaux, clignottements glacés, infantilisations par le consumérisme du moi moi moi moi moi, indifférences  à la vraie vie… 

………………………..*********************************************

Le-retour-de-la-conscience-1-la-sélection-naturelle-nous-cache-tout-

Comment vous dites que nous en sommes déjàsortis ? Oui plutôt mais afin d’étoffer les réponses…ces Autres points de vies méconnus ? « Voir la vérité cache l’adaptabilité, et voir l’adaptabilité cache la vérité », écrit Donald Hoffman. Dans toutes les simulations, la race « vérité » s’éteint pour laisser la place à sa concurrente « adaptabilité » [[ sauf qu’adapte vient de apte et sent la tautologie qui inactive tout…puisque le refus de répondre au « Mais qui savent l’adaptabilité » ? Nous aurons juste un Ceux qui s’adaptent s’adaptent et la seule fuite hors du réel de ne pas savoir mais s’adaptent à QUOI !]]. Selon Hoffman, cela est a été démontré mathématiquement, ainsi qu’il l’explique dans Quanta : « Le physicien et mathématicien Chetan Prakash a démontré un théorème que j’ai conçu et qui dit : selon l’évolution par sélection naturelle, un organisme qui voit la réalité telle qu’elle est ne sera jamais plus adapté qu’un organisme d’une égale complexité qui ne voit rien de la réalité, mais qui est simplement conçu pour l’adaptabilité. Jamais. » [[ …sauf le conçu par l’adaptabilité qui demeure le flou, et dans le flou, il s’agit… d’écouter ! On fait pas mieux c’est…gratuit et la modestie même des moyens cache la luxuriance des effets…L’inverse du lamentable consumérisle c’est : tant de gaspillages collectifs pour aucun…effet, aucune amélioration d’ensemble, pas de progrès social…alors qui est sur la bonne voie, la direction fertile ? Ah oui celles/ceux que vous piétinez sans cesse et qui font (pourtant malgré tant…d’inéquitabes obstacles) toujours mieux que vous !! ]].

Hoffman ne se contente pas de dire que nous n’avons qu’une vision parcellaire de la réalité. Ce serait trivial et tout le monde le sait déjà : on ne peut pas percevoir les infrarouges, par exemple. Non, il va beaucoup plus loin. Il affirme que la réalité que nous percevons est une pure construction élaborée pour notre survie, qu’il n’existe pas de lien entre l’objet perçu et l’objet réel [[ ce pourquoi l’écoute conduit bien le vaisseau humain, puisque de tirer sur les écoutes (donc de chacun.e.s), ces cordages cordiaux, nous place bien mieux sous le vent, gonfle les possibles et nous conduit enfin…quelque part. Nous le savons nous y sommes… les idéologies restent stériles…ce ne sont que des durcissements de conneries…rien d’autre ! Rien de positif en tout cas…]]. Pour lui, le monde extérieur existe bel et bien, mais il ne présente aucun rapport avec ce que nous croyons percevoir. Et cela s’applique non seulement aux objets du quotidien, mais à nos catégories mentales de base, l’espace et le temps notamment. Elles aussi ne sont que des constructions adaptées à la survie [[ survie qui ne va plus lorsque les faux dirigeants demeurent hors sol, incapables de ressentir les réalités communes, ce que vivent concrètement qui ils prétendent diriger…Ils n’entendent plus…alors écouter c’est à plusieurs…millénaires d’avance sur eux/elles ! Et, d’ailleurs, les attentions (volées par des médias devenus seulement… inadaptés) se dévoient vers qui ne sait plus diriger…et se détournent de celles et ceux qui ont si besoin de directions rationnelles…]].

Cette remise en cause de la réalité est une conséquence, selon Hoffman, de ce qu’il appelle « l’acide du darwinisme universel [[ ce n’est pas le Darwin dans le texte…mais ces détournements malsains de sa pensée réelle par qui ne l’ont …jamais lu…il dit de s’entraider et qui vient mentir en osant que c’est la guerre de tous contre tous ? C‘est la paix de tous Avec tous, le vrai message…oui …déjà écouter !]] ». Ce faux darwinisme est universel [[ alors que seul le véridique le reste ]], parce qu’il ne se limite pas à la transmission des gènes, mais apparaît comme un processus de base derrière l’ensemble des phénomènes, que ce soit la psychologie et la sociologie (avec la mémétique) mais aussi avec des domaines très éloignés de la biologie comme la cosmologie (avec par exemple la thèse du physicien Lee Smolin, qui affirme qu’il existe une « sélection naturelle » des univers en fonction de leur capacité à créer des trous noirs, qui sont en fait des « bébés univers »). Et ce darwinisme [[ non darwinien ]] est un acide parce qu’il attaque toutes nos préconceptions [[…les racines de notre être ]] : c’est une « idée dangereuse [[ pas pour les anticonformistes…c’est juste une simili rationalité bien peu rationnelle…]] » ! Avec ses travaux sur la perception du réel, pour Hoffman, cet « acide » s’attaque maintenant à l’ensemble de notre… structure mentale, y compris aux notions d’espace et de temps qui sont indispensables au darwinisme tel qu’on l’entend habituellement, ce qui évidemment constitue un paradoxe qu’Hoffman essaie de résoudre dans son livre. »…sauf qu’il omet de souligner que les anticonformistes – pour nous, les seuls grands héros de l’époque - nous sortent de ces faux pas, et des marécages des médiocrités de coeur (donnant ces absurdes médiocraties en politique…), etc.

Le-retour-de-la-conscience-2-de-l'univers-computationnel-aux-futures-formes-de-cognition-

« Paru au printemps 2019, Information-Consciousness-Reality de James Glattfelder est un livre étonnant à plus d’un égard. Tout d’abord parce que ce livre est en open access et, en plus de la version papier on peut télécharger des versions epub ou pdf. Oui vous avez bien lu, Springer publie des livres en open access ; ce doit être un signe de l’apocalypse ou un truc du genre [[ par exemple ]]. Étonnant, il l’est aussi par son ambition : ce livre ne vise pas moins que proposer un « état de l’art » de notre connaissance actuelle du monde et de nous-mêmes [[ les synthèses en deviennent salvatrices, transportant tout le monde au-dessus de ses laxismes, permettant d’embrasser en un même regard tout ce qui motive…ensemble et semant de vrai solide du carrément costaud. Et donc ? Plusd la synthèse voit Grand plus nous augmentons les chances de recevoir un… bon paquet de tangibilités…Qui osent d’utopistes au lieu de grands réalistes s’avouent vraiment être parti.e.s (pour leurs propres parts) vers le très chimérique… ]]. Agrémenté d’un nombre considérable d’équations (que l’auteur a eu la sagesse de placer dans des rubriques séparées, que j’avoue avoir sautées sans hésitation) et aussi d’une copieuse quantité de citations, le texte est également bourré d’hyperliens internes, qui permettent de naviguer en son sein comme dans un labyrinthe (ce qui, d’ailleurs, rend indispensable la possession d’une des versions électroniques). »…C’est surtout la notion d’arrachements salvateurs à nos sables mouvants d’égoismes hébétés, à nos enlisements dans les mesquineries, à nos enfoncements dans l’idiotie évidente de ne penser qu’à soi et ne…faire passer soi toujours qu’en tout premier. Des premiers de cordées qui n’ont jamais été (aussi) des derniers de cordées ne connaissent RIEN aux cordées…cordiales (c’est bien inscrit dedans)…et ne peuvent donc jamais se dire premiers de cordées…Tout est dans tout, c’est à cela que l’on reconnaît la logique (qui… loge  gratuit les vérités…eh oui !). Occam c’est la simplicité qui rend toutes les abondances (sans effets secondaires !)…possibles !

Et les conclusions bénéfiques, alors, flambent …Rester prévenants prévient les préventions…ou bien :

……………………..Attentions, attentions ...faire attention

………………….précède les résultats, pourquoi faut pas ?

…..Il suffit qu’il y ait de l’attention et Tout change !

…………………..………..un changement faut bien que ça Commence !

 

………………….(à suivre)

…………………………….%%%%%%%%%%%%%%

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

          Que la vaste unité collective nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre" ; onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou bien, encore, "Présent !" ; onglet 3 ; "La diction du dictionnaire ou comment rendre tous les mots physiques", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" et "Rien de plus solide que le solidaire" ; sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savaient plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

 Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui ne prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration, ce qui est tellement pire.

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 5 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Couverture de : Mohanad Shuraideh …ici : « Le réveil sonne, j’ouvre les yeux, la petite mécanique habituelle s’enclenche.  C’est comme si mon cerveau avait attendu toute la nuit ce moment, comme si j’avais  mis en off mon disque dur pendant sept heures mais que la pause avait été trop longue. Mon premier réflexe, c’est de toucher mon smartphone sous l’oreiller,  à portée de main, prêt à l’usage, avec une envie irrépressible de le regarder, alors  qu’une petite voix intérieure apparaît. »

Couverture de : Mohanad Shuraideh …ici : « Le réveil sonne, j’ouvre les yeux, la petite mécanique habituelle s’enclenche. C’est comme si mon cerveau avait attendu toute la nuit ce moment, comme si j’avais mis en off mon disque dur pendant sept heures mais que la pause avait été trop longue. Mon premier réflexe, c’est de toucher mon smartphone sous l’oreiller, à portée de main, prêt à l’usage, avec une envie irrépressible de le regarder, alors qu’une petite voix intérieure apparaît. »

Réparer notre réel quotiden ? De  ©Ememem Flacking

Réparer notre réel quotiden ? De ©Ememem Flacking

Harry potter...

Harry potter...

En « biologie de la désinformation » (les informations qui… précèdent les informations courantes et que celles-ci veulent…ignorer) virés les virus.

En « biologie de la désinformation » (les informations qui… précèdent les informations courantes et que celles-ci veulent…ignorer) virés les virus.

les mèmes souffrent des mêmes biais que la société mais ne veulent pas l’admettre ni même…le savoir…toujours en Retard sur leurs conneries…

les mèmes souffrent des mêmes biais que la société mais ne veulent pas l’admettre ni même…le savoir…toujours en Retard sur leurs conneries…

Les cadres technocrates optimistes que pour eux mais pessismistes pour tous les autres. Et donc ils ne savent pas Transmettre (et empêchent qui le savent de le faire !), gardent toujours le meilleur aue pour eux…oui prennent la société pour un dépotoir…le défaut est qu’il n’y a qu’une , une Une, conscience ainsi bestialement souillée…et qu’ils Barrent la route à ceux dont nous avons le plus besoin…Clair que les solutions se trouvent en Dehors de ces technostructures devenues…psychorigides (soit tournées vers le passé – « leur » passé – et plus le futur futé)…De ne pas l’admettre c’est chacun.e est en train de piétiner le meilleur de tout…Cela mènerait où ?

Les cadres technocrates optimistes que pour eux mais pessismistes pour tous les autres. Et donc ils ne savent pas Transmettre (et empêchent qui le savent de le faire !), gardent toujours le meilleur aue pour eux…oui prennent la société pour un dépotoir…le défaut est qu’il n’y a qu’une , une Une, conscience ainsi bestialement souillée…et qu’ils Barrent la route à ceux dont nous avons le plus besoin…Clair que les solutions se trouvent en Dehors de ces technostructures devenues…psychorigides (soit tournées vers le passé – « leur » passé – et plus le futur futé)…De ne pas l’admettre c’est chacun.e est en train de piétiner le meilleur de tout…Cela mènerait où ?

Et donc mon tout ? La société des mèmes !!! Mèmes ?... « Les auteurs n’ont guère d’estime pour les solutions technologiques, comme le recours à l’IA ainsi que l’explique Rushkoff dans l’interview à Mondo 2000 : « Mark Zuckerberg veut lutter contre les fake news grâce à l’intelligence artificielle. Génial ! Il est déjà dépassé par un environnement médiatique qu’il ne comprend pas. Il ne sait pas pourquoi sa plate-forme a entraîné tant d’effets inattendus. Et donc, quelle est sa solution ? Recourir encore à une autre technologie, qu’il comprend encore moins, espérant résoudre le problème avec une autre… boîte noire. » Sans écoute et sans sensualité sensée……Trop exact non ?... « Quels sont les autres moyens disponibles ? Si la technologie ne fonctionne pas peut-on par exemple compter sur l’éducation ? Ouvrir par exemple des discussions sur les sujets qui fâchent… »…ce que nous faisons, nous (bien plus adultes et en phases que de gaminiser mumuse avec des appareils pareils !). Et trouvons de le poursuivre (transmissions du meilleur – éducations ensembes ) plus… essentiels, urgents, central qu’eux (tant de technologies pour zéro…résultats…collectifs !) =…Le pire c’est qu’on s’en foute - qui veut tant de mal aux autres à la fin ? Pas de sorties des crises sans solutions…à taille humaine…Nous avons la bonne taille et savons la garder debout. Qui voudrait plus, au fait ?

Et donc mon tout ? La société des mèmes !!! Mèmes ?... « Les auteurs n’ont guère d’estime pour les solutions technologiques, comme le recours à l’IA ainsi que l’explique Rushkoff dans l’interview à Mondo 2000 : « Mark Zuckerberg veut lutter contre les fake news grâce à l’intelligence artificielle. Génial ! Il est déjà dépassé par un environnement médiatique qu’il ne comprend pas. Il ne sait pas pourquoi sa plate-forme a entraîné tant d’effets inattendus. Et donc, quelle est sa solution ? Recourir encore à une autre technologie, qu’il comprend encore moins, espérant résoudre le problème avec une autre… boîte noire. » Sans écoute et sans sensualité sensée……Trop exact non ?... « Quels sont les autres moyens disponibles ? Si la technologie ne fonctionne pas peut-on par exemple compter sur l’éducation ? Ouvrir par exemple des discussions sur les sujets qui fâchent… »…ce que nous faisons, nous (bien plus adultes et en phases que de gaminiser mumuse avec des appareils pareils !). Et trouvons de le poursuivre (transmissions du meilleur – éducations ensembes ) plus… essentiels, urgents, central qu’eux (tant de technologies pour zéro…résultats…collectifs !) =…Le pire c’est qu’on s’en foute - qui veut tant de mal aux autres à la fin ? Pas de sorties des crises sans solutions…à taille humaine…Nous avons la bonne taille et savons la garder debout. Qui voudrait plus, au fait ?

L’attention attend
La conscience partout… « Et comment Hoffman explique-t-il la conscience ? En fait, il n’a pas besoin de l’expliquer puisqu’elle devient le constituant fondamental de l’univers, sa base unique. »… Et pour ne pas se perdre dans les grands chevaux, acceptons la meilleure représentante de  la conscience globale : l’attention non détournée…elle est plus discrète, petite, n’apportera pas des scoops et des glorioles en toc mais…c’est elle qui mène le vraie danse !

La conscience partout… « Et comment Hoffman explique-t-il la conscience ? En fait, il n’a pas besoin de l’expliquer puisqu’elle devient le constituant fondamental de l’univers, sa base unique. »… Et pour ne pas se perdre dans les grands chevaux, acceptons la meilleure représentante de la conscience globale : l’attention non détournée…elle est plus discrète, petite, n’apportera pas des scoops et des glorioles en toc mais…c’est elle qui mène le vraie danse !

L’attention attend

Pachelbel's Guitar Hero | Trace Bundy | TEDxBoulder

Coco Brac de la Perrière a notamment conçu un programme de digital détox pour l'application Petit Bambou.

Bonnes habitudes retrouvées – D’où magie de l'effet cumulé…La régression collective qu’est le capitalisme n’a que de mauvaises habitudes qui…se cumulent. Nous l’avons donc déjà vaincu par la méthode !!!

Aujourd'hui, pour mieux comprendre notre psychologie, je résume le livre Système 1 Système 2 de Daniel Kahneman. En 5 parties…ici la 2 en11 mn…

Autre point de vue peu relayé : 1 h 03 de l’hyperconnexion à la reconnexion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

hnwawwh24i 21/12/2019 23:40

Opt for the circumstances on the to create