L’élan vers la Justice devient essentiel.

Publié le par imagiter.over-blog.com

L’élan vers la Justice devient essentiel.

Ce n’est pas de l’appareillage baclé qui est nommé justice mais bien du sentiment universel dont il est question. Comme ce cri unanime qui réclame et prévoit une toute autre civilisation. Et ce cri supplante de sa puissante demande toutes les injustices possibles puisqu’il leur enlève leurs pourritures : ces trop riches que rien ne justifie ni n’étaye. C’est le fonctionnement antisocial qui est discriminatoire : foin des blablas on change le fonctionnement. Les inégalités inadmissibles étant renforcées par les mécanismes mêmes auxquels un rôle inverse est théoriquement assigné : le système éducatif et culturel, la fiscalité et la justice. On changement ce mécanislmes.Comment ? Prmier obsdtycale : l’offre politique actuelle reste…très inadaptée, si inapte à toute transformation de fond. Fossilisée dans ses routines mêmes…

vidéo--/Frederic-Lordon-un-gouvernement-Mélenchon-serait-Ko-avant-même-de-prendre-ses-fonctions

 

…les anti-élites de la finance [[ tout est complètement illéal chez elles…]] tenteraient de faire un putsch financier [[voir Bolivie et succès de Morales]] si un gouvernement de gauche était élu en France ; le cas de la FI est évoqué...

 

Nos analyses sont bonnes sinon nous le dirions (à quoi sert de se lancer dans un blog quotidien sinon afin que l’honnêteté brille un peu plus ?). Lordon avance le fait incroyable que ce sont les dominants qui alignent les comportements qui vont mettre fin à leur…domination. Et ce en poussant aux extrêmes (ce sont eux alors les extrémistes concrets) et ceci en sabotant toute possibilité intermédiaire. On ne négocie pas avec eux. Or les extrêmes sont insignifiants, disait Talleyrand – les faux dominants vont donc rester des…insignifiés. Oui ? Egarés dans leurs brouillards de calculs incessants, ils ne savent rien dire de clair. Nous oui. Donc l’efficacité collective qui, en plus, offre un énorme gain de temps et…d’énergie non dépensée reste : l’important est CE QUI est dit non Qui le dit. Nous alimentons énormément le « Ce qui » et pas du tout le Qui – ce qui nous place en position très défavorable dans les glacis des apparences sociales toutes…trompeuses. Et alors ? Nous ne sommes ambitieux que pour les autres. Et pour nous (on ne nous la fait pas…et en rien !), nous avons la certitude que les censures tout le monde y participe. Oui un peu ou très beaucoup…mais beaucoup de si peu font bien un quelque chose qui obstrue et se montre obstacle consistant. Et ? De clairs esprits libres, comme d’autres et nous, se voient…sacrifié.e.s – c’est que donc (selon son propre dosage) quasiment tout le monde s’y met.. .

Aussi nous faufilons nos analyses (les comment seront dans un texte sur les Logiciels (faces méconnues) que nous préparons). Pourquoi le dire ? Soit nous précédons et nous servons d’aliments, soit nous sommes synchros, soit nous dépassons…un peu comme le texte « La réponse institutionnelle à la crise sociale fixe la violence de départ ! » du 20 octobre...Qui est plus charnel et qui offre plus de ressentir ce qui est dit (nous pensons à la vidéo jointe de Lordon...)… Et ainsi ? Continuons à rester sur le toit du monde en refusant le niveau de caNiveau que recherchent toujoursplus les faux dirigeants- qui n’ont comme com’ que les répressions, les illégitimités et les… injustices – c’est même à cela qu’ont les reconnaît)…

*** - Le plus de nos apports ? Toujours ces éclairages transversaux qui dénichent les formulations (oui la formule se formule – c’est dans formuler qu’est la formule…)...Et donc premier apport qui traverse ? La disgrâce complète des trop riches (et des héritiers) c’est de ne rien connaître de l’injustice, des injustices. Dans le vécu de la chair, des sentiments et des émotions …Pour eux, la justice c’est qu’ils reçoivent tout comme une lettre à la poste sans obstacles. Jamais d’accrocs, jamais de douleurs, jamais d’interrogations. Donc ils ne savent rien de rien du contenu humain de la justice. Et tout n’est qu’humain dans la justice : on ne juge pas des points virgules ou autres mais bien des personnes concrètes… Et comment pourraient-ils (alors) s’occuper de la Justice n’en ayant vraiment aucune expérience ? Ce qui, dit autrement, a un mot : justiciable. Qui entre bien dans le juste, dans ce qui se juge, qui traverse la justice en actes…Or le justiciable d’eux (qui demeurent  hors toutes injustices) oui ce justiciable n’est pas justifiable. Justifiable au sens de pétri de justesse, de juste, de l’élégance quasi esthétique du justifié…Juste juste…Et donc ? Ils sont comme des handicapés de la Justice –des hors les lois de la vraie Justice. Celle qui est juste juste en dehors de toute autre considération liserée socio-politique. Juste le meilleur juste…Tout comme Blaise Pascal avec son « esprit de finesse et de géométie » il manque à ces trop riches le rouage central du juste (justifiable / justiciable). Cette lacune les prescrit comme en proscrits…Hors du social de la société même ! Ce pourquoi ils ne comprennent vraiment pas que ce manque le plus sous leur règne désséché c’est…la Justice.

…………………….*****************************************

Le-Que-faire-oui-de-Lénine

« 1)-- Impossibilité pour les classes dominantes de maintenir leur domination sous une forme inchangée ; crise du "sommet", crise de la politique de la classe dominante, et qui crée une fissure par laquelle le mécontentement et l'indignation des classes opprimées se fraient un chemin [[ ce qui n’est pas lu n’est pas connu...s’il n’en est pas parlé non plus. Ici la question qui se retrouve en tant de circonstances : Que faire ?]]. Pour que la révolution éclate, il ne suffit pas, habituellement, que "la base ne veuille plus" vivre comme auparavant, mais il importe encore que "le sommet ne le puisse plus" [[ 2 chaînes de phénomènes qui doivent arriver à la fois. Un gouvernement autiste qui ne peut plus justifier ce qu’il fait et, chaque jour, crée de plus en plus de mécontent.e.s. Et union par les évènements de ces mécontent.e.s contre lui !  ]].

2) Aggravation, plus qu'à l'ordinaire, de la misère et de la détresse des classes opprimées [[ nous y sommes en atténué aussi…]].

3) Accentuation marquée, pour les raisons indiquées plus haut, de l'activité des masses, qui se laissent tranquillement piller dans les périodes "pacifiques", mais qui, en période orageuse, sont poussées, tant par la crise dans son ensemble que par le "sommet" lui-même, vers une action historique indépendante [[ la plupart des décisions dresse une nouvelle partie de la population contre ce gouvernement. Vraiment égaré… ]].

Sans ces changements objectifs, indépendants de la volonté non seulement de tels ou tels groupes et partis, mais encore de telles ou telles classes, la révolution est, en règle générale, impossible. » [[ce sont les convergences des causes qui font les convergences des actions…la situation est inédite…]]. Reprenons un à un chacun de ces indices. La crise au « sommet » de la classe dominante est évidente [[dont le…jamais « leurs » médias n’on autant menti. Et ce en dépit du bon sens…Par exemple, les Echos osent que l’injustice fiscale n’aura pas profité qu’aux seuls ultras riches. Julia Cagé prouve l’inverse à la seconde. Facile à comprendre : 1 % de 800 € c’est peu mais 6 % de 600 millions d’€ c’est énorme. Vraiment gigantesque…2 études viennent disqualifier frontalement ces médias incompétents. 1)***Afin de pallier aux non paiements d’impôts par les trop riches les classes moyennes supérieures sont pressurées… Et 2) **** la pauvreté augmente …ouvertement. 2008 avait créé 1 million de plus de pauvres en France mais là depuis 2017 cela chiffre encore dans le sens de surtout pas diminution des pauvretés. Réaction ? Dans un infantilisme aberrant le gouvernement (cachez cette réalité que je refuse de voir !) veut supprimer l’ONPCS L’Observatoire des pauvretés et de l’exclusion sociale. Soit la réaction d’aveu renforcé des grands coupables : l’aveu qu’ils nuisent donc tant au pays :]].… Avec les dernières élections présidentielles [[ prises en otages… ]], les milliardaires ont voulu mettre directement un anti-homme politique [[ dans le sens qu’aucune loi de la République n’est vraiment respectée et que l’Esprit des lois de Montesquieu se voit piétiné. Ce qui ne peut s’effectuer que sans la prise de conscience du pays (ce qui n’a pas été le cas…). L’irrespect voyou du macronime ne peut plus se cacher : ses buts sont immontrables. Et la répulsion ne peut donc que naître de les comprendre…ensembles c’est encore mieux…]] à la présidence de la république mais celui-ci peine à y tenir sa place. Emmanuel Macron est probablement encore moins bien coté auprès des français que ne l’était François Hollande il y a cinq ans [[ d’où tant de sondages nébuleux prouvés faussés ou faux par des contre sondages et des analyses qui démontrent une baisse continue de popularité. Et pas l’inverse..]]. Lui-même ne parle jamais de 2022 et son entourage a compris qu’il est en fin de règne. Les rats quitter le navire.

A mi-mandat, Emmanuel Macron est déjà poussé vers la sortie. Sa mission maintenant est d’appliquer entièrement les GOPE [[ ce qui est fait même contre les pompiers, les pompiers si populaires ce qui prouve bien une fin de règne genre politique de la terre brûlée par des têtes brûlées…]] avant la fin de son quinquennat [[ qui devient même incertain : ce sont les faits qui le disent, pas des lubies de scoops… ]] il reste beaucoup à faire. Beaucoup d’attaques contre le peuple français, contre les garanties des travailleurs…Cependant les milliardaires peinent à trouver une solution de rechange [[ leur illégalité électorale flagrante ne peut se produire qu’une fois. Il n’y aura jamais de macronisme II…]] . Malgré tous leurs moyens de propagande [[ ah oui là c’est bombardements permanents mais les ficelles sont si grosses que jamais une journée ne s’est close sans que ces procédés vils soitent démasqués. Résultats : 77 % des françaises et français ne « croient » plus dans ces médias vendus…chiffre qui conforte que 77 % ne sont pas en soutien au macronisme. La croyance hébétée dans les médias si ouvertement menteurs va avec l’adhésion politique…]], il n’est pas certain qu’ils puissent imposer un nouveau candidat [[ par la fraude ]] et il n’est guère possible que Macron fasse un second mandat. Il semble bien qu’ils ne puissent pas proposer une solution dans l’immédiat, d’autant plus que la crise sociale risque de déboucher sur une mobilisation populaire avant même 2022. C’est bien le désarroi complet au sommet de l’Etat [[ ceci sont les conditions objectives non de prendre ses désirs pour des réalités !]].

La deuxième condition pour caractériser une situation révolutionnaire est l’aggravation, plus qu'à l'ordinaire, de la misère et de la détresse des classes opprimées [[là nous nous trouvons en situation de Dissimulations maximales de toutes les réalités (cacher le nombre exact des chômeurs, dissimuler l’ampleur de la pauvreté, maquiller comme des receleurs et des voleurs tous les chiffres… Ce qui veut dire ? Que la réalité telle qu’elle bien en face c’est la fin du gouvernement…comme des vampires ils ne supportent pas la lumière du jour. D’où ? Chaque jour est un grand jour. Ils sont en positions d’acculés sans plus vraiment de marges de manoeuvres…ce pourquoi ils ne font que radoter des vieilleries incohérentes, ce qui les discrédite encore plus. Dans leur com’ jamais une parole sensée n’a eu…loeu. Oui ? ils ne font que s’enfoncer et ne s’en rendent même pas compte. Situation typique de grands changements de société…). L’appauvrissement de bien 80 % de la population ou en cours de l’être se décrypte chaque jour. Dissimulations et reniements du réel (l’idéologie est plus vraie que la réalité disent les sectes et ce gouvernement trop mallheureusement n’agit que comme une secte…]]. Nous l’avons vu, c’est ce qui a déclenché le mouvement des gilets jaunes et la situation continue à se dégrader [[le mépris stupide par rapport à leur légitimité nuit à ces dominants enfin faux dominants…car plus longtemps leur domination : chaque jour des décisions d’aveuglements qui vont clairement contre les intérêts du pays réel. Cette imposture ne peut durer longtemps. La conscience collective augmente…]]. Alors que les salaires sont bloqués les prix ne cessent d’augmenter pour l’électricité, le gaz, les carburants, les logements, l’alimentation [[ les faits trop visibles qui ne peuvent être imputés qu’au privé et ses voracités suicidaires. En effet, impossible de mettre un bouc émissaire devant ces désorganisations des pays par le néolibéralisme. Ce ne sont pas les migrants qui augmentent l’électricité…mais bien les parasites financiers mondiauxqui mangent en vrai le pain des français. Le RN ne sert à Rien qu’à faire élire les pires…Sa seule voie de sortie…honorable est de devenir méticuleusement anti-capitaliste néolibéral !]]… Ces augmentations ont largement repris les brides lâchées en décembre 2018 par les milliardaires [[ avec le si puéril ridicule de croire que ceci ne se verrait pas…ce qui se voit ce sont les agissements, oui les agitations bien illégales, de la clique entre les mains de qui tout claque…]]. La situation n’est plus tenable pour les ménages. La grande misère se répand [[ elle n’est pas dite par les médias que plus personne ne suit…mais elle est dite à haute voix partout…Cela prend plus de temps mais c’est d’autant plus fort !]]. Et les plans de l’UE exigent d’amplifier encore les attaques contre les travailleurs notamment avec la réforme des retraites.

 La troisième condition est l’accentuation marquée de l’activité des masses. C’est particulièrement le cas avec le mouvement des gilets jaunes [[ qui est bien une…chance inattendue. Vu qu’il offre ce mouvement à la fois les méthodes, les contenus et le but. Rare et qui fait bien partout du sérieux de la question Que faire ? Oui que faire mais… ensembles oui !]] qui ne désarme pas et qui est suivi par la montée en puissance des réactions [[ la convergence des causes cause la convergence des luttes. Ce qui dans l’état d’anomies des vouloirs est le plus puissant possible !]]  contre les réformes de retraites exigées par l’UE et que Macron doit mettre en œuvre selon le schéma classique :

  • Les riches ordonnent ;
  • Bruxelles impose ;
  • Macron exécute ;
  • Les médias, aux mains des riches, collaborent ;
  • Le peuple subit ou se révolte.

 Dans ces conditions, les puissants craignent que la protestation contre la réforme des retraites se conjugue avec le mouvement des gilets jaunes qui ne désarme pas [[ au moins… mais il y a tellement plus…]]. Il ne manquerait plus que la jeunesse s’y mette.

 Ainsi ce sont bien des conditions objectives qui créent les situations révolutionnaires et c’est bien actuellement le cas en France. C’est cela qui ouvre la voie à une révolution car les révolutions ne se font jamais de bon cœur. Elles sont amenées par les circonstances quand il ne reste pas d’autres solutions [[ nos textes recherchent les conditions qui infirment ou confirment ces assertions. Ce n’est jamais de l’idéologie mais bien les têtus totaux et les faits incorruptibles !]]. Mais, une situation révolutionnaire ne débouche pas automatiquement sur une révolution [[ aussi..]]. L’ancien gouvernement ne tombera jamais de lui-même. Il est hors de doute que la révolution est impossible sans une situation révolutionnaire, mais toute situation révolutionnaire n'aboutit pas nécessairement à une révolution. Nous l’avons vu en mai 1968. Le pouvoir a pu reprendre la main après de larges concessions et il aura fallu la grande trahison de 1981 pour que les acquis soient repris… [[ en 1983 et depuis c’est la…chienlit. Pays désorganisé par le haut. Politiciens indignes qui ne font que nuire au pays…et désir de leur survivance qui maigrit chaque jour. Clair que par rapport au temps leur sort final est déjà noué : le futur commun se fera sans eux…ils ont trop failli…les politiques de métier on n’en veut plus du tout…C’est la lie, la trahison et l’incompétence à tous les étages…]].

Cagé-Julia-contre-les-Echos...

……………………….*********************************

…………………..TOUT CE QU’ILS VEULENT CACHER

On-a-faim-et-plus-qu'hier-

21 % des français ont du mal à se nourrir selon le Secours Populaire…soit ce que disaient il y a un an les Gilets jaunes !

Pourquoi-supprimer-l'Observatoire-national-de-la-pauvreté-et-de-l'exclusion-sociale-?

« Quelques jours à peine après la « journée mondiale de lutte contre la pauvreté » célébrée chaque année le 17 octobre, le gouvernement envisage de supprimer l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale (Onpes). Un tel symbole ne pouvait passer inaperçu. L’Onpes est composé à parité de représentants des grandes administrations publiques comme l’Insee, le ministère de l’Economie, les directions statistiques des ministères du Travail et des Affaires sociales, mais également de chercheurs et d’universitaires spécialistes du domaine en France et en Europe, ainsi que de personnalités qualifiées issues du monde associatif [[ bref du vrai terrain !]]. Il a permis durant vingt ans, par la publication de plus de 10 rapports, de très nombreuses études et recherches, et par la diffusion d’un tableau de bord annuel sur la pauvreté (notamment celle des enfants), d’éclairer le débat public sur la réalité de ce phénomène en France et en Europe. On peut dès lors s’interroger sur les raisons qui ont poussé les pouvoirs publics à vouloir supprimer un outil utile à la connaissance d’un problème aussi essentiel pour la cohésion nationale qu’est l’exclusion de plus d’une personne sur dix en France. [[ tous les motifs à une telle…régression ne peuvent qu’être mauvais, irrecevables, inacceptables et qui s’octroient ce droit absolutiste ne peuvent qu’être condamnés d’agir ainsi …contre l’intérêt général !]]

L’Onpes a ainsi engagé dernièrement des travaux aussi importants que ceux qui ont traité de l’invisibilité de certaines populations qui, bien que pauvres, n’apparaissent pas dans les statistiques publiques et ne font donc pas l’objet de politiques spécifiques [[ ainsi cette indéfendable suppression ne s’explique que par les… projets futurs de l’ONPCS, le macronisme est un tel condensé d’injustices qu’il ne peut supporter que ce trop…d’injustices soit dit. Vous savez ce qu’il vous reste à faire…]]. Il a également lancé la publication des « budgets de référence » qui, grâce à la participation de personnes représentatives de différentes configurations familiales, ont permis d’évaluer les besoins des ménages pour participer pleinement à la vie sociale. Il a ainsi montré qu’il n’était pas possible de vivre décemment en dessous d’un seuil de revenu fixé par les personnes elles-mêmes (avec l’aide d’experts) à 1 500 euros pour une personne seule, pour ne prendre que ce cas [[ quasiment la moitié des français sont donc EXCLUS de la vie politique et sociale – ce qui effectivement ne doit pas être su. Pratiqué en douce comme des voleurs oui, mais pas su…]]. L’objectif recherché est-il de « casser le thermomètre » pour ne plus voir le malade ? Aujourd’hui, il s’agit de détourner le regard de la persistance qui…s’aggrave de la pauvreté. »…Ce qui est de distiller de la perversité et de l’inhumanité partout…d’immoraliser à fond la vie publique. De tout corrompre par le haut. Et donc Aucune solution ne peut venir par le haut…pas une de ses fausses réformes ne doit plus passer !)…Les facismes ont toujours commencé par des dénis du réel (on dissimule ou on renomme – base du révisionnisme même)…ces dénis de réel…remplaçant les réalités par du charabia qu’il faut...adorer. Et répéter solennellement ces conneries mot à mot. Ce gouvernement qui nuit tant au pays est donc un nid de nihilistes qui ne veulent certainement pas le bien ni la Justice

« L’effort fiscal des classes les plus aisées a grandement diminué [[ large euphémisme qui vient de ridiculiser les Echos et leurs révisionnismes des faits…]] lors des deux dernières décennies. Pendant ce temps, les classes moyennes supérieures n’ont cessé d’être ponctionnées et les populations dépendantes des revenus de transferts ont mécaniquement augmenté. Ce n’est évidemment pas tenable ni moralement juste [[ l’appel à la justice sociale à la justice fiscale et à la justice instrumentale devient bien central ! Et de cela les faux dirigeants seront les derniers à s’en rendre compte…]].

Craignez-vous la tiers-mondisation d’une France qui « fabriquera des t-shirts pendant que la Chine produira des voitures électriques » ? Rien n’est inéluctable, même si l’économie mondiale tend à basculer vers l’Asie [[ la France offshore « avec » les BRICS changerait toute la donne…la France ne veut pas très majoritairement du néolibéralisme inhumain…tout serait plus facile qu’ailleurs alors ?]]. C’est là que le populisme rencontre la question de la puissance, et qu’il est le seul à pouvoir l’aborder correctement. C’est aussi ici que la question du destin national rejoint celles du destin personnel et de la vie quotidienne [[ oui, enfin nous revisiterons cette facette mais avec plus d’acuité et sans emprunter des concepts corrompus à de faux dominants…]]. Vous ne pourrez rien sans rendre aux Français leur « puissance concrète », une souveraineté plus authentique sur leur propre existence, mais cela passera précisément par une politique économique audacieuse. Le moment est venu de tirer les conclusions d’une évidence : la parenthèse ouverte en 1983 en France est en passe de se clore [[ l’ère de la haute trahison des politiques professionnels se clot avec leurs mises à pied à ces personnages…qui nuisent trop à la société… pour encore les entretenir grassement afin qu’ils/elles ruinent le pays. Oui c’est leur fin !]]. L’heure ne devrait plus être à l’apologie sans nuance de la tertiarisation, des métiers de services, ni même à l’exaltation d’une économie de la connaissance réduite à l’immatériel. On se souvient que lors de la crise de 2008, plus de 25 000 milliards de dollars se sont volatilisés, comme s’ils n’avaient jamais existé, entraînant la destruction d’emplois bien réels, d’ailleurs essentiellement masculins [[ et 1 million de nouveaux pauvres pour la France…tout cela à cause du délire de l’omniscience divine des marchés…oui leur incompétence sûrement ! La société vivra mieux…sans eux !]]. Il n’y a pas encore, loin s’en faut, de dé-financiarisation. Mais nous entrons en fait dans une nouvelle ère industrielle… »..avec fin des délires dictatoriaux des technocrates et retour au réel par des humains…expérimentés (ayant vraiment vécu des expériences ) et de terrain (donc décentralisés)…

………………………....************************************

Nikê ! c’est victoire…nikê aux connotations que l’on peut savoir.Oui s’ils veulent cacher c’est que c’est là leur point FAIBLE. Et que ? Tout le monde peut y appuyer

**** En ne disant que ce qui est (sans jamais exagérer – pourquoi, leurs nuisances sont si énormes qu’il suffit de toutes les décrire)...

 

Et de ne plus permettre aucun déni renierment, négation ou révisonnisme de la réalité.

 

….Juste dire ce qui est et ils ne tiendront plus longtemps…

 

 

………………………………..Pas compliqué non ?

 

 

…..……………(à suivre)

………………….……….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

         Que l’immense esprit de résistance nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

       tous ces textes quotidiens sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/,  onglet 3  "Nul n'est  nul",  "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?»  et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ;  et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (Qui a démuni les démunis ? Qui a déshérité les déshérités ? Qui s'est emparés des désemparés ? Qui a détressé les détresses ? Qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs ? S’il y a endettés, ils sont toujours précédés des endetteurs. Pas de travailleur clandestin qui n’ait été créé par l’argent clandestin. Et sans capital au noir pas de travail au noir,  etc. Tout se tient et les causes ne pourront plus échapper à l’implacabilité de la logique. Le règne moral des trop riches vient de s’effondrer), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savaient plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration, ce qui est tellement pire.

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 5 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu.

Couverture anthropologie d’Aix en provence …ici : compagnie des bois : le monde des trop riches n’est pas justifiable parce qu’il n’est pas… justiciable (complètement hors des lois de la vraie justice…).

Couverture anthropologie d’Aix en provence …ici : compagnie des bois : le monde des trop riches n’est pas justifiable parce qu’il n’est pas… justiciable (complètement hors des lois de la vraie justice…).

de wise holding…La disgrâce complète des trop riches (et des héritiers) c’est de ne rien connaître de l’injustice, des injustices. Dans le vécu de la chair, des sentiments et des émotions

de wise holding…La disgrâce complète des trop riches (et des héritiers) c’est de ne rien connaître de l’injustice, des injustices. Dans le vécu de la chair, des sentiments et des émotions

Je ne vois vraiment aucune pauvreté ni injustice...

Je ne vois vraiment aucune pauvreté ni injustice...

aussi dans la culture…

aussi dans la culture…

L’élan vers la Justice devient essentiel.
L’élan vers la Justice devient essentiel.
L’élan vers la Justice devient essentiel.
tout est dans le flou...

tout est dans le flou...

Preuve de Julia Cagé que les ultras riches sont les seuls trop grands gagnants de...l'injustice fiscale !

Preuve de Julia Cagé que les ultras riches sont les seuls trop grands gagnants de...l'injustice fiscale !

leur obsession d'argent tourne en rond ou pas rond ?

leur obsession d'argent tourne en rond ou pas rond ?

1 h 17…voilà où ils en sont…bricolages grotesques et balourdises méthodologiques = ils s’enfoncent dans leurs torts… Le journal Le Monde a publié, le 4 octobre 2019, un article mensonger sur un massacre organisé par l’État vénézuélien. Dans la vidéo suivante, Maurice Lemoine (journaliste), Pablo Fernandez (Conseil Général de la Police du Venezuela) et Romain Migus reviennent sur cette fake news en démontant, preuves à l’appui, la propagande mensongère des médias mainstream. « Nous comptons sur vous pour diffuser cette vidéo au maximum car il en va de notre droit à être informé et de ne pas être considéré comme des cibles d’opérations » , disent-ils…

49 mn - Peut-on vivre sans le capitalisme ? - Épisode 5 | ARTE

Pour qui veut voir de (trop) prés le néolbéralisme ? Juliette - mon fils sur le chemin de l'école libérale…1 h 09 mn

Clique x Thomas Piketty : l'argent appelle l'argent ? – le BESOIN de Justice est essentiel et donc ? Tous les politocards sont…anachroniques vraiment perdus dans leurs idiotes conneries…hors du temps commun !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article