Comment recevoir de la Terre avec des mercis ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Comment recevoir de la Terre avec des mercis ?

Ce n’est pas nous qui nourrissons la Terre. Ce n’est pas, non plus, dans les supermarchés que poussent les légumes. Et autres où nous sommes seulement dépendants de ce qui nous dépasse. Et où nous avons tellement plus de devoirs que de droits (surtout les trop riches !). Faut revenir au ras des pâquerettes. Quelle que soit la posture pour le dire c’est la Terre qui nous nourrit. Ne pas prendre soin de cette incontournable réalité dépasse toutes les bornes : agressions chimiques ; sans gêne voyous à se servir sans s’occuper des conséquences, jamais de temps raisonnable laissé pour se régénérer (la mise en esclavage de la terre sur-pressurée est une des aliénations les plus incroyable de certains humains !), non écoutes des conseils des expérimentés : et le tout ils se croiraient supérieurs à ce qu’ils méconnaissent tant et tant du haut de leur si ridicule déguisement : un costard-cravate n’est pas un vêtement mais un déguisement malsain qui les fait se …croire possesseur et maître de la Nature. Pas question : nous les leur reprenons tous ses droits à la nature, il en va de la survie de l’espèce. Ces lunatiques grossiers ont assez nui comme ça. Tout dans la Nature nous la décrit comme supérieure (elle recycle tout, ne perd rien et ne gaspille pas – absolument autonome comme une adulte, jamais elle ne chaparde, ne sournoisise mais offre tous ses fruits sans contrepartie…pas la veille qu’agisse pareillement un arriéré capitaliste (le dernier barreau de l’échelle morale, l’archi décordé depuis longtemps (rappelons que corde c’est cordial et pas ces gugusses plus desséchés que leur déshumanité glaciale)…

 

L’aliénation la pire des sommets (qui en accumulent tant et tant pourtant) ? Que la vie et la nature (esclaves et soumises à leurs volontés… infantiles) continuent à rester résilientes. S’auto-réparant « dans leur… coin » (si loin de la cour des si petits faux grands qui s’occuperaient eux des problèmes sérieux : sauf que pas un seul en vue pour le moment…à quoi s’occupent-ils donc dans cette cour désertée ?)…Ou malgré tant d’agressions…inexcusables la nature reste à leurs désordres. Une autre de leur folie ? Si eux sont riches TOUT va bien…et donc ils peuvent pressurer les autres tout va bien « puisqu’ils »...s’enrichissent. Le monde s’écroule autour d’eux : « pas grave, je suis riche » oui mais « avec » quelle valeur ? Celle qui défait et dévalorise tout ? La folie de se croire étalons et mesures de toutes choses…soit plus que des dieux…mais où sont les plans selon lesquels ils …inventèrent l’univers et la nature ? Bien, vous venez de percevoir à quel point crucial il leur Manque au moins… la moitié de toutes perceptions (les autres humains inexistent !) et leurs monologues drogués empêchent tout partage de débats…sauf que les réflexions intimes persistent à avancer dans les crânes avec des slogans à peine nés : « là où il n’y a que solutions disparaissent les problèmes ». Quelles ? La certitude de pointer que c’est à certaines classes de changer mais énormément de mentalités : soit d’abandonner leurs non pensées (remplacées par des routines vides et seulement répétées) de quitter des comportements (qui n‘apportent que désastres – et dont ils/elles contribuent trop largement à les imposer à la société alors qu’ils savent qu’ils sont…sans issue !)…Oui ce qui ne va pas ce sont les faux dirigeants qui (au moins) éprouvent 2 fois moins de réalités que les autres…le reste se voyant obstrué par des narcissismes monstrueux, ainsi, nous n’avions jamais vu des Président.e.s dire autant « Je et je je » qu’actuellement. Normalement ils/elles « sont » le Nous qui unifie et ce ne sont… que des Je si dépourvus de trop d’accès au réel ! D’où interdictions immédiates d’accès aux décisions publiques et collectives de tous les technocrates fanatiques – les plus séparés du réel de toute la société…les solutions doivent Venir du bas et remonter vers leur synthèse …horizontale (la non hiérarchie garantit la justesse des débats). Les médias d’informations doivent se voir retirés des mains de l’argent fou…qui ne veut rien savoir et à la longue ne…sait plus rien…sinon je suiiis riche tout va bieeeen …ah bon où ça ?

 

Vérifions. écologie = tout est de la faute des pauvres – jamais les énormes pollueurs trop riches ne sont seulement pointés, ni un peu engueulés par les médias trompeurs (donc ils sont… Félicités, Encouragés de tant polluer…on dirait puisque le si « équitable » (ils disaient remplacez égalité par équitable et les inégalités disparaîtront ! et…elles ont augmenté à la folie…ils n’ont pas dû montrer l’exemple, le bon !). Le pollueur = payeur est si équitable qu’il est censuré, oui ce sont les non pollueurs = les payeurs des pollutions des autres (donc…qui ne sont pas celles des pauvres puisqu’ils paient pour les « vraies » pollutions !). Trop riches qui – pire – détournent l’argent collectif pour réparer un  peu mais beaucoup «leurs» pollutions…mais ah que les pauvres sont sales, (sans eux plus de pollutions)--- FAUX comme disent les déconneurs – ex Décodeurs…la moitié la plus pauvre de l’humanité (50 % oui 3, 8 milliards) ne…totalise qu’un petit 12 % de Toutes les pollutions. Et les 10 % les plus riches se Monopolisent …50 % des pollutions : donc les riches ne polluent pas mais les pauvres si…trop de « Faux » pour tous les noter…Rien n’est donc fait afin de… diminuer les graves nuisances des trop riches (au contraire ils les amplifient…) ! Rien afin qu’ils ne puissent plus persister dans la grave erreur de leur style de vie – ce qui est déjà un bon début. Les pauvres ne sont pas causes « uniques » des pollutions qu’il faille tant leur apprendre les petits gestes (qu’évidemment les trop riches ne font surtout pas – au contraire ils blasphèment partout et souillent tout !) qu’il faille insister sur la pédagogie (sauf que qui veulent déverser cette Fausse (tiens encore du faux) pédagogie ne…comprennent rien, ne perçoivent pas les réalités et ne savent surtout pas débattre (donc partager). Ce sont des faussaires : ils ont tout à apprendre et nous avons les bonnes pédagogies pour qu’ils stoppent leurs égarements… Premier devoir pédagogisé (et déjà 15 ans de prison ferme pour n’avoir pas fait les précédents)… « Résolutions par dessins, chiffres et raisonnements de …Nous faisons comment pour …diminuer le minuscule 12 % des pauvres au point de Tout changer »…à moins que ce 12 % soit trop minuscule pour pouvoir changer quoi que ce soit…que c’est plus au 88 % QUATRE VINGT HUIT % oui qu’il faut s’atteler non ?...nous attendons toujours la réponse bons à rien de trop riches, cancres et escrocs pitoyables ! C’est bien aux 88 % de changer efficacement pas aux 12 %...l’usure des foutaises de diffamations des médias prouvent à quel point ces médias hyper délinquants ne foutaient rien que leur foutaises…et que ce n’est que plops, pschiiiiiit et fiascos - il ne faut plus attendre !

 

En FAUX les pauvres n’ont pas mauvaises têtes ni de mauvais vouloirs (malgré tous les obstacles ils respectent plus la vie et la nature que les autres : écoute leurs chansons tu verras…) alors que les déshonorés définitifs trop riches (Sans Aucun obstacle) ne font que mille fois pires que les autres (par exemple ils osent appeler transhumanisme ce qui n’est …qu’inhumanité…retrouver vite l’humanisme afin de condamner ces si pires autres fous et autres folles !). Humanisme donc : le but redevient de nous préoccuper du futur de la vie intacte (donc du nôtre), de la vie concrète (fin des pandémies venues du haut causées par les styles de vie déments imposés par les Trop riches irresponsables, rappelons-le à bon escient !). La Terre a besoin de soins : la bulle spéculative a réduit trop fortement le part de la population agricole : c’est une gigantesque faute de ces grands fous de technocrates inhumains qu’il nous faut réparer…il faut que le nombre de bras agricoles augmente très vite. Et massivement. Or le taux d’inemplois est massif. Joindre les 2 infos c’est faire basculer sa vision : quitter à jamais les mortelles routines politiques, réfléchir à leur place s’ils ne réfléchissent plus : Soit la structure même des apports et des lueurs d’espoirs suivante (lueur d’espoir du nom de notre association qui a épuisé physiquement tous ses dévoué.e.s bénévoles qui auront subi les chocs si déloyaux des médias et des autorités avant d’être si vantée…après. Jamais pendant où l’on cogne brutalement contre seulement ! Résultats : des découvertes et des pistes fertiles en nombre dans l’aide concrète aux autres. Un exemple : un stage pour bobos-gogos à 1 000 € le week-end ne reprenait que nos pratiques Gratuites ( copiées-collées dans les réunions publiques, tiens !) avec des emballages ronflants mais vides et…de la réception que matérielle ! Comme quoi si c’est gratuit cela risque d’être vraiment Précieux !

 

** 1) -  offrir de nouvelles et nombreuses activités agricoles pour les désemployé.e.s – avec des changements notables sur les « propriétés par l’usage »…

 

** 2) – une transformation massive des styles de nourritures : soit ne plus permettre à l’industrie agroalimentaire (l’as des gaspillages irresponsables plus tolérés) de guider les choix sains de consommations. Là aussi écarter des décisions les autres fous complets de technocrates !

** 3) – animer le tout en ne créant surtout pas de conflits (le bordel des politiques doit être entièrement changé pour cela pour le motif si infantile des élections (qu’est-ce que l’on s’en fout des puérilités de leurs égos égarés)…Les élections doivent être revues surtout les résultats : mis aux mains immédiates d’indépendants désintéressés afin de tempérer, modérer et rendre raisonnables les prurits adolescents de délires des grandeurs sans contenu. Oui tous les élus doivent… s’effacer, disparaitre derrière leurs fonctions. Ne plus donner moyen qu’il ne soit parlé que d’eux et pas des nécessités des actions à mener...donc élus transparents, sans images du tout mais efficaces…La fonction unificatrice politique c’est… traits d’unions - points de jonctions afin donc de faire circuler les besoins collectifs soit… arranger toutes les solutions mitoyennes dans le but express que nul.le ne soient perdants. Si c’est possible : surtout en l’essayant…L’intérêt supérieur fera fermer la gueule de tous les pervers narcissiques, le mieux du collectif est plus important que leurs couches-culottes no changées. Surtout lorsque ceux-ci areuh areuh oui mais en dépassant tous les seuils sensés de cupidités – cupidités aussi toxiques que les virus c’est dire !)

Une très grande partie des nouvelles générations est pour. A priori ce sont les choix préférés de 80 % de la population qui ne trouve pas les voies afin de structurer leur volonté. Les idéologies les insupportent, à peine 20 % de fanatiques sont encore contaminés de ces cochonneries – le défaut c’est que les médias corrompus ne laissent parler que ces arriérés non représentatifs…l’élan écologique est le plus fort mais il n’a rien à voir avec la EELV (qui vient, d’ailleurs, de voter contre Poutou (NPA) au Conseil municipal de Bordeaux en offrant ses voix à la droite honnie…présage de leur futur de traîtres ouais !)...les choix sont neufs et massifs – les pratiques le doivent devenir aussi…décrire les quotidiens actualités/ évènements le doivent être de manières complètement neuve (comme ce blog le tente très souvent). Des synthèses doivent montrer ce que pensent et ressentent Vraiment les autres…plus défigurer les voix vraiment majoritaires en les tournant en spectacle seulement moqués…Le concret devient la première Exigence, que du concret, que des solutions qui font disparaître les problèmes, que du terre à terre propulsé par des synthèses (oui mais dans un but constructif de répondre surtout aux besoins bien réels) Soit !

*** le gouvernement n’aime pas l’écologie de terrain ne s’y lance jamais que par des mesurettes. La convention citoyenne pour le climat a été trahie. Le gouvernement refuse l’écologie rationnelle ;

*** là où il faut favoriser les retours à la terre nous avons des médias qui ne donnent plus aucune informations de terrains ;

*** ce qui contraint aux …contraintes pour les médias subventionnés (la loi est claire tout don d’argent public doit se soumettre à des retours, des garanties, des obligations de résultats probants, c’est comme une mission de service public ce n’est jamais pour s’enrichir mais…pour servir.). Dont acte – dont preuves : soit des obligations impératives à traiter en profondeur tout ce qui concerne les territoires, l’agriculture, l’alimentation et les alternatives existantes et les évènements…et traiter beaucoup beaucoup moins (durant ce « temps public payé avec de l’argent public ») la mode, la consommation…irresponsable, le people, et autres mœurs (ce prix des trahisons des classes moyennes : le deal est vous ne touchez plus à l’économie on vous laissera les mœurs…les médias vendus traduisent bien ce décalage (11 % de la population «écrase » les 89 % dans ...l’information envahie par ces people, mœurs et modes, etc. qui n’intéressent que ces…11 %!) Et ? Tout le monde est perdant à cause des trahisons des classes moyennes. Là avec l’écologie de…terrain (la décentralisée quoi) ils risquent enfin de Tout perdre…voyons comment…

Conseil-défense-écologique-convention-citoyenne-climat-mesurettes-..qui-sont-passées...

« Quid de l’artificialisation des sols? Les 150 membres de la Convention citoyenne ont demandé un moratoire sur les nouvelles zones commerciales en périphérie des villes, qui grignotent des terres agricoles et abîme la biodiversité. Cette demande “a été reprise par le président et le Premier ministre”, rappelle Barbara Pompili.”…la liste des maigres avancées écologiques n’est pas à la hauteur des besoins urgents du pays… «Avant la coupure estivale, nous enverrons une circulaire aux préfets pour leur demander de veiller scrupuleusement à cette question d’artificialisation dans les dossiers d’autorisation commerciale. Sur tous les nouveaux projets susceptibles de détruire des terres agricoles ou des espaces naturels, ils saisiront la commission nationale d’aménagement commercial”, fait-elle savoir.”… Sauf que la CDAC (Commission Départementale d’Aménagement Commercial) ce sont 11 votants officiels - 7 élus et 4 membres des professionnels dont la chambre de commerce et d'industrie et la chambre de métiers et de l'artisanat et les consommateurs…et que seul comptent leurs votes qui restent indépendants de tous les avis consultatifs. Qu’au final ce sont eux non le préfet qui décident…C’est dans la catégorie Recours (comme la CDACinéma) où ‘‘ la Commission nationale d’aménagement cinématographique » peut annuler un vote des CDAC départementales (article R212-7-24 du code du cinéma et de l’image animée ). » - ce qui demeure assez rare…Sinon « la chambre d'agriculture présente l'avis de cette dernière lorsque le projet d'implantation commerciale consomme des terres agricoles. » (article L751-2 du code de commerce). Ce qui n’est pas un vote. Donc les attentions peuvent être attirées sur des problématiques mais le sens des votes ne sera pas changé (les élus locaux restent friands de projets qui vont enrichir leurs communes et régions…) et le préfet ne peut intervenir dans les votes…

A la différence … « De leurs côtés, les associations “les Amis de la Terre” et FNE 90 ont déposé trois jours plus tôt un recours contentieux contre le permis de construire du centre de tri Amazon de 76.000 m2 de Belfort. Elles attendent de l’État un refus de délivrer l’autorisation d’exploiter au projet. Alors que le projet Amazon de Belfort, mais aussi celui d’Ensisheim de 190.000 m2 sont en passe d’être autorisés par les préfets, “aucune confirmation ne tombe pour un gel de 6 mois des autorisations d’entrepôts de e-commerce et de la réalisation d’une étude d’impact sur le sujet”, dénoncent-elles dans un communiqué daté du 24 juillet. »…Ce qui pourrait arguer de l’irruption de l’international dans le local, des multinationales qui refusent d’obéir aux règlements nationaux tout en retirant le maximum de bénéfices si peu…équitablement… « On a besoin de mesures d’ordre législatif”, a précisé le ministère. Un projet de loi est prévu à l’automne pour qu’il puisse être examiné début 2021. »…Toujours les urgences territoriales mises en attentes mais les injustes profits non nécessaires des Trop riches (vu qu’ils le sont déjà…Trop !) traités en urgences immédiates…Tout ce qui concerne l’écologie doit renverser ces vapeurs…

Safer-terres-agricoles-agroécologie-et-candidats-à-l'installation

« La moitié des fermes en agroécologie en 2040 : mais qui va décider de leur attribuer des terres ? » Toutes les grandes opportunités écologiques toujours bloquées par les arriérations sur les propriétés qui ne conviennent qu’à la FNSEA qui veut prolonger le règne si nuisible de l’agriculture intensive. Seul un changement du contenu des propriétés peut inverser cette tendance lourde et qui est si néfaste au pays…Le peuvent les SAFER ( Société d’aménagement foncier et d’établissement rural), soit une société anonyme, sans but lucratif (sans distribution de bénéfices), avec des missions d’intérêt général, sous tutelle des ministères de l’Agriculture et des Finances. « Elle a la lourde mission d’attribuer les terres agricoles, que se disputent exploitations agricoles classiques ou bio, projets agro-industriels et, demain, fermes en agroécologie. Aucune réforme agraire « climato-compatible » ne se fera sans elle (ce qui demeure essentiel !). Pourtant, on en parle peu : la Safer est une instance collective où siègent des élus et des représentants du monde agricole, qui a tous les attributs d’un Parlement pour partager le foncier. Sauf la transparence. »… Soit le comment cela fonctionne ? Comment se prennent les décisions : nombres de projets écologiques très cohérents ont du mal à passer – car la législation est encore contre eux…Disons que les projets « pauvres » (donc qui nuisent peu à l’environnement), pour le moment, ne passent pas. Leur reste préférés les plus riches donc… gaspilleurs et pas respectueux (obligatoirement) de la terre fertile…

« La valeur pour le territoire entre en compte. « On favorise les projets qui apportent de la valeur économique et de l’emploi », poursuit Philippe Tuzelet qui insiste sur la nécessaire «… diversification des productions agricoles. » Les modes de production biologique et industrielle sont-ils en compétition ? Pas sur les terres déjà cultivées en agriculture bio. « Depuis 2014, la loi impose à la Safer d’attribuer des terres bio en priorité à un agriculteur biologique », continue-t-il. La part de… subjectivité propre à chaque élu joue enfin un rôle dans le choix, parfois délicat, de l’acheteur : « On vote pour les projets qui nous paraissent les plus méritants. »…Les conditions pratiques des transformations des mentalités y sont mais le poids des routines mentales demeure ; des refus opposés aux bons projets (peu gourmands de grandes surfaces agricoles pourtant) pour des motifs…de préjugés de classe demeurent trop prégnants. Mais bon le potentiel de mutations existe bien !

 

Cette-ferme-urbaine-cultive-des-fruits-et-légumes-à-la-périphérie-

Notamment en rapprochant des villes (qui dévorent le plus d’habitants) l’idée salvatrice que chacun.e doit produire sa propre nourriture. Ce qui, dans l’absolu, semble impossible – mais dans le concret des projets de périphérie de villes (surtout relayés par des médias dans leurs « obligations d’informations » (si payés par des subventions publiques)) pourraient faire avancer à grand pas la pratique des citadins travaillant aux…fermes urbaines … « Il y a deux ans, la ferme Intégraterre s’est lancée une mission de taille : éduquer et sensibiliser les citoyens à l’agriculture urbaine. Ce projet innovant en économie circulaire porte aujourd’hui ses fruits. « On les vend pour une association, mais à terme, ce sera aussi pour nous » explique Aline, cheffe de projet d’Intégraterre. À Achères, dans les Yvelines, des fraises, choux, plantes pour tisanes et autres fruits et légumes sont cultivés directement au pied de la ville. Un super concept qui tend à renouer le lien entre agriculture et urbanisme. »…et surtout à transmuter les mentalités telles que décrites dans la 1ère partie de ce texte…

« Depuis le confinement, la ferme citadine a accueilli de nouveaux bénévoles désireux de cultiver la terre. Pour Anouk, présidente de l’Association Française de Cultures Urbaines Professionnelles, c’est une évidence : « le Covid-19 a fait émerger le besoin d’aller mettre la main à la terre et d’observer la croissance de sa graine ». Regardez :

………………………………………....**************************

Hormone-regénération-des-plantes/

 

« Bien que la régénération des plantes ait été étudiée depuis le milieu du XIXe siècle, le mécanisme sous-tendant la décision de chaque cellule sur la meilleure façon de soigner une blessure demeurait jusqu’à récemment un mystère. »…En plus du basculement des cerveaux sur les pratiques agricoles qui Respectent enfin la vie et la Nature diffuser au maximum tous les nouveaux savoirs – ici d’importance puisque lorsque la bêtise crasse humaine (augmentée par les aveugles cupidités) l’ont trop détruit, comment la nature peut…renaître en quelque sorte ? … « Dans le cadre de ces travaux publiés dans la revue PNAS, une équipe de scientifiques dirigée par le professeur Jiří Friml a découvert que le rôle des cellules végétales individuelles pendant la régénération était régulé par l’hormone végétale auxine. Il s’est par ailleurs avéré que les cellules étaient également guidées par les changements de pression ayant lieu à l’intérieur de la plante à la suite d’une blessure. »…les vidéos sont impressionnante parce que nous voyons les pressions, et les modifications de ces pressions, soit les blocus et dysfonctionnement et le retour à de …saines circulations. Un peu à l’image de la société qui connaît tous les Blocages insensés dus à la trop inculte oligarchie !

« Il est vraiment fascinant de constater à quel point la régénération des plantes est robuste et flexible, compte tenu du caractère statique de ces organismes », souligne Lukas Hoermayer co-auteur de l’étude. Afin d’étudier la régénération des plantes, les chercheurs ont utilisé un laser pour blesser la racine d’une Arabette des dames et ont ensuite utilisé un microscope pour étudier le comportement de ses cellules durant la phase de cicatrisation. Et il s’est avéré que l’auxine, essentielle à la croissance et au développement des plantes, jouait un rôle clef dans la cicatrisation des plaies : l’hormone s’accumulait dans les cellules directement adjacentes à la blessure et facilitait la réponse de la plante. »…Ce qui nous fait entrer nombres de nouveaux concepts dans la réflexion…Puisque… « Lorsque les chercheurs ont modifié la quantité d’auxine présente, cela s’est traduit par un nombre excessif ou une absence de cellules réagissant à la plaie (donc la mort !). Et cette réponse non coordonnée a parfois entraîné un gonflement tumoral de la racine. Ce qui démontre que « seule la coordination précise de nombreuses cellules dans l’ensemble du tissu permet d’obtenir une réponse définie et localisée à la blessure »…Exactement comme pour la société où le Agir Localement est si important et où les auto-organisations doivent se fédérer sur de bases simples (ce que nous ne voulons pas – ce que nous voulons en synthétisé !)… « L’équipe a également identifié un changement de pression au sein de la plante, causé par l’effondrement des cellules de la plaie. Lorsque les scientifiques ont réduit la pression cellulaire avant de la blesser, cette différence a disparu et la capacité de régénération de la plante s’en est trouvée affaiblie. »…Les correspondances parfaites avec le social (et le sociable devient indisSociable !) sont vraiment ahurissantes non ?

Lire aussi Les plantes sont des chimistes hors pair, comme le révèle l’ADN du gardénia

Selon les auteurs de l’étude, la découverte de l’influence majeure des concentrations d’auxine et des changements de pression sur la régénération des plantes apporte un tout nouvel éclairage concernant la façon dont leurs racines parviennent à guérir de leurs blessures, à se maintenir dans un sol sableux ou à persister au sein d’environnements hostiles. »

Et l’hostilité des environnements de faux supérieurs nous connaissons à fond en 2020

…(comme si les vrais ennemis de la société étaient surtout ceux/celles qui prétendent la diriger (vers où ça déjà ?)) ??

 Oui la parade ? – 

…………………..là où il n’y a que solutions disparaissent les problèmes.

 

…….………...….…(à suivre)

……………………….……   ……….…………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

 

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

.. Que les grandes fraternité et sororité affective et mentale nous grandissent et nous nourrissent !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/,  onglet 3  "Nul n'est  nul",  "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?»  et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ;  et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (Qui a démuni les démunis ? Qui a déshérité les déshérités ? Qui s'est emparés des désemparés ? Qui a détressé les détresses ? Qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs ? S’il y a endettés, ils sont toujours précédés des endetteurs. Pas de travailleur clandestin qui n’ait été créé par l’argent clandestin. Et sans capital au noir pas de travail au noir,  etc. Tout se tient et les causes ne pourront plus échapper à l’implacabilité de la logique. Le règne moral des trop riches vient de s’effondrer), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savaient plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration, ce qui est tellement pire.

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 5 500 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Couverture : Un homme “vert” Oli SCARFF / AFP

Couverture : Un homme “vert” Oli SCARFF / AFP

de l’Afaup – l’Association Française d’Agriculture Urbaine Professionnelle

de l’Afaup – l’Association Française d’Agriculture Urbaine Professionnelle

Plante sauvage (gauche), mutant au niveau de la transduction de signaux d’auxine (axr2, droite) (Gray, 2004). Les rôles de l’auxine sont nombreux. Son action dépend très fortement à la fois de sa concentration et du tissu sur lequel elle agit.

Plante sauvage (gauche), mutant au niveau de la transduction de signaux d’auxine (axr2, droite) (Gray, 2004). Les rôles de l’auxine sont nombreux. Son action dépend très fortement à la fois de sa concentration et du tissu sur lequel elle agit.

De daily geek show…Les plantes sont des chimistes hors pair, comme le révèle l’ADN du gardénia

De daily geek show…Les plantes sont des chimistes hors pair, comme le révèle l’ADN du gardénia

« La nature réutilise et adapte des mécanismes préexistants, plutôt que d’en créer de nouveaux »

« La nature réutilise et adapte des mécanismes préexistants, plutôt que d’en créer de nouveaux »

— Wstockstudio / Shutterstock.com…milieux hostiles.

— Wstockstudio / Shutterstock.com…milieux hostiles.

Et le singe inventa la culture | ARTE…51 mn…

30 ans de travail au service des sols vivants, par Claude & Lydia Bourguignon…35 mn…

Guide du Néo-Rural et permaculture - Fragments bonus..15 mn…

Jardin-Forêt : Une Alternative à l'Agriculture (Documentaire)…53 mn…

le film...

L’appel de Greta Thunberg : « Même un enfant peut voir que la crise climatique et écologique ne peut pas être résolue… dans le système actuel. »…Quoi que l’on pense il faut tout de même…écouter. Nombre de raisonnements sont dans le vrai ! Inutile de fuir dans les dénis : attendre c’est rendre tout pire…Un système obsolète et très toxique qui n’a pas d’issue …à part une com’ « achetée » qui monologue sans fin les mêmes délires…

Repenser l’agriculture à l’intérieur de ses limites - Camille Etienne…18 mn…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article