Ce qui n’est pas dit et pourquoi ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Ce qui n’est pas dit et pourquoi ?

A qui ont des trous de mémoire, la serviabilité est de pallier ce trouble passager. Oui, il y a tant de solutions alternatives aux non gestions des pouvoirs, que c’est vraiment un devoir de transmettre tout ce qui est si positif afin de toutes et tous nous en sortir. Ce qui va être assumé ici. A votre avis, est-ce bien ou non ? Ce qui n’est pas dit et pourquoi ? Ce titre soulève surtout que ceci se passe concrètement dans «l’inconscient collectif» qui, comme la formule le souligne le souligne est d’un inconscient commun à tout le monde… A votre avis, est-ce bien comme cela ou non ?

>> **** --- Pourquoi alors commencer par l’évidence que «dans» la Vie sur Terre, il n’y a pas que les obtus du seul mode humain ? Il y a aussi ceux passés sous silence, occultés, celés et recelés (ce qui n’est pas vraiment le fait de qui méritent d’avoir raison !)…soit des animaux. Qui, effectivement, ont aussi un mode de vie. Exemple, comment la vie en commun des oiseaux peut devenir un modèle afin de nous sortir de la crise de civilisation ?…Oui face à la présence Invasive et plus que fanatique des trop riches qui n’hésitent plus… à menacer tout le monde…des oiseaux. En plus clair, ils menacent carrément la survie de l’humanité qui, majoritairement veut vivre plus pauvre mais…harmonieusement - et les défenseurs de la civilisation (qu’ils menacent sournoisement actuellement…procédés de qui savent n’avoir surtout pas raison…)…permettent la poursuite justement de cette humanité. Cette humanité qui doit échapper à toutes les idéologies (idéologies qui veulent faire croire que… 1)  le complotisme existe – et qu’il jaillirait de tous ces complotistes… un complot (quels grands paranoïaques que ces pouvoirs en déroute !)  – 2 ) que ce qui n’est pas d’accord avec leurs dérives aventuristes et irrationnelles peut être nommé (sans preuves et sans sanctions contre eux !!) de complotisme. Ce qui n’est Plus du tout de la politique, mais bien des effondrements dans des enfantillages qui entrainent visiblement vers le fond !…- 3) - que des pouvoirs d’apartheid,  qui outrepassent même ces claires intentions de nuire, soient POURSUIVIS pour incitations aux haines, diffamations aggravées et préméditations malfaisantes…au moins !). Tout s’inverse à un moment où un autre : nous savons désormais que les Nuisibles idéologies (le néolibéralisme est la Pire actuelle) sont 1 million de fois plus Dangereuses effectivement que toutes les puérilités anti-complotistes (comment être anti…de ce qui n’existe pas en tant que phénomène collectif ?) !! Voici qui est dit et bien, dit…Donc « nos » oiseaux que nous commençons à aimer bien plus qu’avant

 

L’oiseau encagé, l’homme enragé (la question est pourquoi tant mettre les oiseaux en cage ? Pourquoi toujours les «mêmes» maniaqueries ?) : « Liée aux arts de la chasse et à la fauconnerie, l’oisellerie se développe en vue de protéger les moissons. À partir du XVIIe siècle, un engouement pour les volières et les oiseaux chanteurs accroît considérablement la capture d’oiseaux. Les oiseaux chanteurs sont bien souvent des oiseaux territoriaux, il n’est donc pas étonnant que cet engouement pour les volières coïncide avec l’apparition dans la littérature ornithologique du terme « territoire » (L’histoire comme planque n’est une…excuse de rien du tout !). L’acte de territorialisation des oiseaux est spectaculaire, c’est le moment où ils sont donc le plus facilement observables. Autre coïncidence, l’encagement et la théorisation (sic) du territoire se développent en même temps que les communs sont accaparés par une minorité qui exproprie et réduit l’usage de la terre à un seul concept, celui de la propriété (la naissance de la bourgeoisie devenue, désormais, par son mode de non-Vie extrêmement nuisible…commence donc par le cumul des Délinquances…les «communs» socialement c’est tellement mieux que les séparatismes Propriétaires !!). Le mot territoire possède donc dès ses débuts une « connotation très marquée de “propriété exclusive dont on s’empare” » (des comportements hautement conflictuels marqués de la Folie d’accuser qui résistent à ses invasions invasives de toutes les culpabilités Et responsabilités…tiens comme aujourd’hui (ces mêmes fous veulent que tout le monde se laisse faire sans réagir…vraiment de grands malades d’antisociabilités non ? !).

« En deux mots, cette notion se développe à partir de Grotius et du droit naturel, quoiqu’elle plonge ses racines dans la théologie du XVIe. Elle redéfinit (unilatéralement donc…illégalement) le droit (sic) de propriété comme un droit individuel et repose à la fois sur l’idée d’un contrat (sauf qu’un contrat c’est au moins 2 – c’est réciproque et que là nous voyons un monologue fou qui empêche la vie et la nature de rentrer « chez soi » (sic) !! »...oui cette gaminerie (une propriété vraiment tempérée et raisonnée doit remplacer cette folie furieuse de « mon caprice minable supplante toutes les essentielles réalités » !) qui redéfinit les humains comme des individus et non des êtres sociaux (la “propriété” du droit romain résultait d’un partage et non de l’acte individuel, un partage sanctionné par la loi, les coutumes et les tribunaux (tout  partage demeure tellement supérieur à thésauriser…sinon comment départager hein ?), sur de nouvelles techniques de mise en valeur de la terre qui exigent que cette terre soit délimitée et que sa possession soit garantie (par qui garantie ? La Terre n’a jamais signé le moindre acte Abusif d’appropriation à personne !!), et sur une théorie philosophique du sujet, celle de l’individualisme possessif (plutôt « possédé » au sens irrationnel, non ?…) qui reconfigure la société politique comme un dispositif de protection de la propriété des individus (donc l’impasse actuelle : quelques ont trop de droits et la plupart pas assez – le malheur veut que ces trop de droits soient des bandits immoraux qui Détruisent tout, détruisent la société aussi…). On connaît les conséquences dramatiques de cette nouvelle conception Démente (le dément dément tout…ce qui dresse des barricades devant tous dialogues Sains !!) de la propriété, ce qu’elle a favorisé et ce qu’elle… a détruit (et continue de le faire !). On connaît l’histoire des enclosures, l’expulsion des communautés paysannes des terres dont elles avaient jouissance coutumière et l’interdit (absolument disproportionné : car de quel « droit » ces non droits ? Depuis des siècles pas de réponse, parce que aucun « droit » ne permet cela…) qui les a frappées de prélever dans les forêts les ressources essentielles (le mot essentiel détient toujours autant de valeur !) à leur vie. Avec cette nouvelle ANTI-conception de la propriété (puisqu’il y a des séparatistes unilatéraux qui prennent sans…droits et qui empêchent ces partages qui constituent la Justice même ! Les dangereux séparatistes sont au pouvoir et osent prétendre (mensongèrement) que d’autres seraient séparatistes !), on assiste à l’éradication de ce qu’on appelle aujourd’hui les commons, qui faisaient l’objet d’usages collectifs, coordonnés et auto-organisés (organisation sociale hautement supérieure – l’irruption déraisonnable des bourgeois fanatiques est une…régression partout ) de ressources communes, comme des canaux d’irrigation, des pâtures communes, des forêts. »

Les oiseaux sont mis en cage au même rythme que la diversité d’usages de la terre disparaît (la visualisation des Régressions reste puissante !), emportant peu à peu nos potentialités de cohabitation (le bourgeois est l’homme du conflit permanent, cherchant des crosses à tout le monde, l’immense fouteur de merde = c’est Contre lui que la législation doit enfin devenir…sensée ! Le Limiter enfin sérieusement !), réduisant (pour les autres réduisant - mais pour lui amplifiant « abusivement » -  ces 2 poids 2 mesures le désigne comme le pire des trublions ! en 2021 c’est pire non ?) l’usage de la terre à des droits de propriété qui en rendent l’accès toujours plus exclusif (exclusif = excluant…or il faut avoir une Stature Morale pour savoir exclure que l’évident Corrompu bourgeois n’a jamais…à moins de cesser l’être… bourgeois !) et qui autorisent certains à en abuser (et ils ont bu l’abus, ce qui incite à boire encore ces déboires…). L’accaparement des oiseaux est tout aussi brutal et violent que l’accaparement des terres (bien formulé !). Des hommes enferment les oiseaux et en abusent, enferment des chants et en abusent, exproprient des hommes, des femmes et des enfants et en abusent, transformant toujours plus les êtres et les choses en objets de pouvoir et en produits de luxe. »(…sauf que ces comportements détruisent les Equilibres (la vie c’est les équilibres entre toutes les forces – et là les bourgeois se prouvent…Déséquilibrés !) et donc…contaminant gravement les végétaux et animaux…ces contaminations humaines aménagent des virus déréglés comme l’autodéfense de la vie qui…n’a rien à voir avec les…abus des humains (de certains) mais reste Universelle ( soit englobe tout et n’Exclut rien !)

À partir des années 1960 l’obsession pour les modèles mathématiques, la pseudo rationalisation et la formalisation, va conduire les chercheurs à calculer les coûts et les bénéfices de chaque stratégie comportementale (ce qui est tellement Limitatif des potentiels humains que les…déperditions collectives de telles…régressions comportementales se font sentir à plein en 2021 : il y a crise de Civilisation parce que les bourgeois sont des…non civilisés. Dépourvus d’empathies (donc de maturités adultes) envers tous les règnes vivants. Dont les animaux sans qui l’Humanité ne pourra pas survivre !). Les oiseaux, et plus généralement tout le règne animal (humain inclus), n’apparaissent plus que sous la forme de graphes, d’équations, de courbes et de camemberts (ce qui est bien un Aveuglement majeur qui empêche de vraiment comprendre quoi que ce soit…s’arrêter à cela pour bourgeoisement (donc…irresponsablement) s’approprier le non sens de ces non bilans exsude tous ces poisons actuellement !). Le facteur ressources alimentaires prend le pas sur tous les autres facteurs invisibilisant et négligeant les facteurs sociaux et émotionnels (sans lesquels l’humain chute à des conduites de…robot !). À cela, s’ajoute la théorie de la régulation de la population qui va voir plusieurs ornithologues inventer et renouveler (caution scientifique oblige) des tests expérimentaux meurtriers (Malthus est parti de constats rationnels mais a dérapé dans des solutions aberrantes : non la population n’a pas un développement Géométrique ( 2 4 8 32 64 ) et la nourriture Arithmétique (1 2 3 4, etc.)… Cette trop grave erreur « infeste » la société !) :

« En 1949, les ornithologues Robert Stewart et John Aldrich étudient les oiseaux de forêt du Maine. En connexion avec une autre recherche, précisent-ils, ils ont pu accumuler une somme considérable d’informations concernant la dynamique populationnelle (soit en un mot moins pompeux donc plus vrais ! de la vraie…vie des oiseaux :) des oiseaux d’une forêt proche du lac Cross, dans le Nord de l’État. L’autre recherche à laquelle ils font allusion portait sur le contrôle effectif qu’exercent les oiseaux sur une chenille parasite des bourgeons de sapins (…l’équilibre partout dans la Nature qui n’oublie personne et ne perd absolument rien – là-dedans l’excité cupide bourgeois vient foutre son délirant Bordel !), également affublée en français du nom désopilant de “tordeuse des bourgeons de l’épinette”, dont les oiseaux se nourrissent. Les chercheurs ne précisent pas ce que je découvrirai par ailleurs (bien observé !) : cette recherche (tellement… limitée et qui Omet toujours l’essentiel prend en otage aussi le mot…recherche !) est en fait commanditée et financée par l’industrie qui contrôle la production du bois dans les forêts du Nord du Maine. Je nous épargne les détails, pour en garder les grandes lignes (lesquelles ?).

>>  *** Vinciane Despret s’inspire du livre Mille plateaux, écrit à « quatre mains » par Deleuze et Guattari, pour décrire les actes de territorialisation des oiseaux, territorialisation qui se dévoile à elle au fil de ses lectures. Les territoires apparaissent peu à peu comme des êtres doués de potentialités, de puissances et de forces, ils sont « matière à expression » (ce qui étoffe les vrais savoirs - ceux branchés sur l’action de terrain et qui se formule comme… Le devenir oiseaux des territoires !!)

Les oiseaux et les territoires composent ensemble des sociétés hybrides (comprendre c’est constituer et renforcer des Tout et non pas entrer dans le Séparatisme bourgeois (le seul qui existe au concret !)), terme de plus en plus utilisé de nos jours pour qualifier le rôle actif des animaux et des territoires, eux-mêmes doués de force et d’agentivité (donc le point de vue doit basculer ; Nous avons Plus Besoin d’eux qu’eux de nous. Le saut énorme vers cette compréhension-mutation doit être immédiat donc sans  médias traitres !). C’est que les oiseaux, faut-il le rappeler, ne sont pas des …machines à gazouiller (seuls certains humains sont machines mais pas les animaux !). Êtres vivants, complexes, sensibles, ils expriment des désirs, des choix, une liberté que le milieu scientifique – ethnologique, philosophique, universitaire – a trop longtemps négligés (or sous la férule du dément bourgeois tout ce qui est négligé…s’avère essentiel (pensez aux génies actuels dont ils nous privent par excès ivres de…médiocrités. Porter des costards cravates c’est bien s’avouer au départ plus… qu’incultes !). Il est par ailleurs significatif que Vinciane Despret s’appuie sur des observations consignées par des amateurs (du verbe Aimer…amateurs = qui aiment aimer…). Ces derniers ont su rester attentifs à la singularité des individus rencontrés (ne voulant pas prendre leur place ni non plus les foutre en cage…de fausses analyses et d’aveuglements chiffrés…non rester simple pour simplement mieux savoir !). Elle accorde une place importante aux travaux de Margaret Nice qui s’intéressait à la biographie des bruants auxquels elle s’était attachée. En 1932, elle bagua cent-trente-six bruants, mâles et femelles, pour pouvoir les observer individuellement et découvrir ainsi des vies particulières, des affections à des lieux (pourquoi les oiseaux Aiment tels lieux ?). « Nice découvre que les relations… personnelles pourraient compter, ce qui expliquerait le fait que certains résidents d’hiver sont parfois tolérés sur un territoire en cours d’installation, que là où l’on devrait s’attendre à des conflits, on voit d’autres arrangements, comme lorsqu’un résident d’été, de retour de migration et trouvant un congénère installé, préfère visiblement aller ailleurs que de chasser ce dernier. » (Supériorité des oiseaux ; dans certains cas ils préfèrent aller ailleurs qu’entrer en conflits avec les derniers arrivants – mais dans tous les cas…ils s’arrangent, ils vivent la justesse de la Justice de terrain. Avec la régression bourgeoise la Justice est… « séquestrée » dans les paperasses et ne peut jamais (comme les Traditions le faisaient) se décider là dans le contexte précis et sur le terrain…rendant inactifs ces savoirs puisque ne prouvant que ne pas savoir…faire. La Justice doit « rester » abstraite, du lointain blabla !)

S’inspirant également du livre Le Sens artistique des animaux d’Étienne Souriau, Vinciane Despret décrit les territoires comme des lieux mélodiques où tout devient rythme, « motifs et contrepoints » (ne jamais oublier que les animaux sauvages font tous les jours leurs chants de gratitudes – tous dans la même symphonie animale !). Les territoires créent, affectent ceux qui les arpentent, ceux qui y tissent leurs envols et chants. L’appropriation d’un lieu tel que David Lapoujade l’écrit à propos de Souriau : « posséder ne consiste pas à s’approprier un bien ou un être (clair : seul un puceau à vie bourgeois peut croire cette fumisterie). L’appropriation concerne, non pas la propriété mais le propre (le vivre en plein, en vibrer). Le verbe de l’appropriation ne doit pas s’employer à la voix pronominale, mais à la voix active : posséder ce n’est pas s’approprier, mais approprier à…, c’est-à-dire faire exister en propre » (et donc ne jamais pollueur par…son non savoir qui refuse d’apprendre à…). La fiction-panier contre la technologie virile

« Loin de moi l’idée de négliger le rôle des techniques ou de dénigrer l’intérêt qu’elles présentent pour elles-mêmes et pour la manière dont elles nous ont façonnés (à condition qu’elle soit plus Limitée et d’expulser des décisions les fanatiques Technocrates !). Homo faber. Mais me revient en mémoire cette insurrection magique contre les grandes épopées viriles, cet antidote au poison épique de l’homme conquérant fabricateur d’armes que fut la nouvelle d’Ursula Le Guin, The Carrier Bag Theory of Fiction, que l’on peut traduire par La Théorie de la fiction-panier. Le Guin y plaide pour d’autres histoires (pas trop tôt …le bourgeois c’est Une pensée et son unique rengaine nauséeuse…qui ne Produit rien …) et, notamment, des histoires d’inventions de “contenants”, d’enveloppes, ces choses précieuses et fragiles qui permettent de garder, de transporter, de protéger, d’apporter quelque chose à quelqu’un (trans-porter à toutes les dimensions du mot-verbe ) : “une feuille, une gourde, un filet, une écharpe, un pot, une boîte, un conteneur. Un contenant. Un récipient.” Des choses qui prennent soin des êtres et des choses. » (ce pourquoi des contenus peuvent parvenir à se prouver des…contes nus !)

Elle nous invite également à « multiplier les manières d’être » (pourquoi se priver de quoi que ce soit d’essentiel ?)

Il me semble plus important d’accepter la totalité individuelle de chaque être rencontré, d’accepter sa liberté (enfin : c’est le Premier Pas vers la nouvelle civilisation co-naturelle !), ce qui implique d’accepter qu’il soit hors de notre vue (de nos intempestives normes !), d’accepter de ne pas le réduire à un objet scientifique ou de divertissement (donc de faire un  Effort sur nous ce que le désastreux feignasse affectif bourgeois semble incapable !), ce qui exige de nous que nous résistions à cette curiosité démente que génère notre propre encagement (c’est pas parce que t’es en cage que tu dois contraindre tout le monde à s’encager…pourquoi ne pas quitter ta cage, au fait ?). Accepter la séparation, les limites entre les subjectivités, retrouver le pouvoir de l’imagination, ne pas se laisser emporter par le tourbillon qu’est devenue l’injonction à fournir des preuves (bref, en plein dans les trésors des années 1970 qui semblent avoir eu plus que raison sur…l’Essentiel). N’est-il pas aberrant que nous déléguions à quelques professionnels et institutions notre propre intelligence sensible du monde (sensible tu entends – et tu le lègues, oui dé-Lègues ?) ? Avons-nous « besoin » que des experts sans manières (philosophes de la République et autres) nous apprennent les… manières convenables d’être sensible (eux les…Insensibles !) ? Combien d’oiseaux tués pour en revenir à ce que savaient nos ancêtres, que les oiseaux et les animaux sont des êtres sensibles, des individus possédant une subjectivité, des désirs et leur propre manière d’habiter le monde (oui l’oiseau a son propre caractère – discute avec et tu verras !) ?

« Donner de l’importance aux choses », écrit encore Vinciane Despret (Le parti pris des choses !). Cela est en effet important, mais méfions-nous tout de même, à l’heure où des dauphins-robots sont construits pour satisfaire notre besoin de curiosité et de divertissement (s’amuser c’est s’user soi-même !). Il se pourrait bien que ces artefacts soient davantage appréciés par les humains non-civilisés, aliénés, qui ne supportent plus qu’un quelconque geste ou volonté échappe ou contredise leur omnipotence (omnipotence qui disparait…sur le terrain, tu piges ?). Rappelons que trop souvent nous accordons plus d’attention aux choses qu’aux… êtres. » Ce qui ne va plus être. Car ?

…………………………*********************

Pourquoi-tout-ce-que-vous-avez-appris-sur-les-virus-est-faux-?

Faux, et c’est d’un important soignant ? Va falloir que le contenu soit à la hauteur de l’annonce disons fracassante, nous allons y veiller : « Même l’utilisation du mot «immunisation» pour décrire la vaccination est très trompeuse (ouf, dès le départ c’est du concret et du mature : c’est de tromperies avec des trompeurs qu’il va être discuté – suffit, alors, de déconstruire la tromperie. Comme ceci..). Dès l’instant où le mot est utilisé, il présuppose déjà… l’efficacité et donne l’impression que… les non-vaccinés sont anti-immunitaires (ce qui en toute franchise n’est pas du tout le cas ! Il y a bien tromperies diffamatoires (faire passer des humains pour l’inverse de ce qu’elles/ils sont !), au lieu de ce qu’ils sont en réalité : Pro-immunitaires (via l’air pur, la nourriture, l’eau et le soleil), mais peu enclins à se soumettre ou à soumettre leurs enfants en bonne santé à La découverte remarquablement récente de la nature dépendante de l’hôte de la composition du virion du virus de la grippe n’est en fait que la partie émergée d’un iceberg intellectuel qui n’a pas encore été pleinement mis en lumière, mais qui fait déjà «couler» des navires ; des navires paradigmes, si vous voulez (voici qui change tant des formulations pour bébés analphabètes. Là est parlé d’adultes à adultes...).

>>> **** Un de ces paradigmes est que les germes sont des combattants ennemis, et que les virus ne jouent aucun rôle fondamental dans notre santé, et devraient être éradiqués de la terre avec des médicaments et des vaccins, si possible (effectivement, faut quitter à toute vitesse ces pensées de fous chez eux mais aussi…à l’extérieur !). Cette croyance est cependant intenable (totalement d’accord !). Avec la découverte du rôle indispensable du… microbiome (…2 concepts nouveaux  (avec le virome) mais qui peuvent être découverts dans le lien joint – ici, nous avons juste extrait la Structure Explicative, la charpente argumentative, l’essentiel de l’essentiel, si vous voulez…), et de la sous-population de virus qu’il contient – le virome (ibidem) – nous sommes entrés dans une vision entièrement nouvelle, basée sur l’écologie, du corps et de son environnement, qui sont fondamentalement inséparables. Ironiquement, la seule chose que la grippe peut être capable de tuer est… la théorie des germes elle-même (Germinal c’est fini alors ?).

Pour une exploration approfondie de cette question, regardez la conférence ci-dessous sur le virome (si tu veux être beau dans ta tête, faut fournir quelques menus efforts, tu sais…Sauf que point n’est besoin de voir toute la vidéo pour saisir la vraie nouveauté du propos qui «propose» lui, au moins !). Je vous promets que si vous le faites, vous ne pourrez plus maintenir la théorie des germes comme une vérité monolithique (c’est alors éthylique le mot, l’ami). Vous commencerez peut-être même à comprendre comment nous pouvons considérer certains virus comme «nos amis» et pourquoi nous avons peut-être bien plus besoin des virus qu’ils… n’ont besoin de nous (voici qui est limpidement formulé …les virus sont plus la Vie que nous : ils l’accompagnent depuis des milliards d’années, nous c’est plutôt un million !).

** Cette distinction est importante car nous considérons souvent les virus comme de simples chaînes d’ADN ou d’ARN pathogènes (qui veut comprendre ne simplifie jamais…mais se demande des Efforts afin d’être à la hauteur de l’ambition démesurée : expliquer ce qui nous dépasse !). L’ironie, bien sûr, est que les choses auxquelles nous attribuons tant de létalité – les acides nucléiques viraux – ne sont même pas… vivants, et ne peuvent pas infecter (de ce simple fait - où ont la tête les non scientifiques des Conseils ?) un organisme sans que tous les… autres composants (protéines, lipides, acides nucléiques extraviraux) qui, techniquement, ne sont pas d’origine… virale (cela aussi – il s’agit de synthétiser sa pensée avant de s’adresser à…tout le monde. Donc de rassembler tous les acteurs du phénomène …ce que la com’ nuageuse omet toujours, oui mon pote !), participent au processus. Et donc, si les composants… non viraux sont essentiels pour que le virus puisse causer des dommages, comment pouvons-nous continuer à soutenir que nous sommes confrontés à une… entité monolithique de la maladie «dehors» qui nous «infecte», comme une victime passive (ce simplisme de CP alors que cela devrait se prouver le ciel des thésards fatigue…bien évidement que le «dedans» participe des processus maladifs : les mentalités Précèdent les comportements…et les modes de vie précèdent Ce Qui Ne va pas…Alors apprendre le partage de responsabilités (dedans/dehors, ici) oui des associations de gratuités le font. Ceci permet même de se Reconstruire tranquillement et de…naitre à l’humain complet. Ce qui reste dans nos buts à nous !!)? C’est fondamentalement insensé, compte tenu de ces conclusions. Cela sape aussi clairement la rhétorique incessante, fondée sur la peur, que tiennent les partisans de la vaccination pour contraindre les masses à se soumettre au rite de la vaccination, largement fondé sur la foi (la foi aveugle pour mieux dire !).

>>> ** À la lumière de cette perspective post-théorie des germes (oui faut t’y faire finis…les germes fermes venus du dehors sur les passivités inconscientes des humains) cela n’est vraiment plus crédible – clos tous les crédits de crédibles !), les virus pourraient être décrits comme des… éléments d’information (comme l’explique Mme Alexandra Henrion Caude) à la recherche de chromosomes ; pas intrinsèquement “mauvais”, mais, en fait, essentiels (oui essentiel – ce qui n’a vraiment à voir avec les grandes Aliénations de la bourgeoisie !) pour la médiation de la relation génotype/phénotype au sein des organismes, qui doivent s’adapter en temps réel à des conditions environnementales toujours changeantes pour survivre ; ce que le rythme extrêmement lent (ne rien  omettre SVP) des changements génétiques dans les séquences nucléotidiques primaires de notre ADN ne peut pas faire (par exemple, il peut falloir environ 100 000 ans pour qu’une séquence de gène codant pour une protéine change, contre quelques secondes pour que l’expression d’un gène codant pour une protéine soit modifiée par modulation via des ARN viraux ou exosomaux (ce pourquoi le Potentiel contenu dans l’ARN messager peu connu est…Dangereux !)).

De la manière hyperbolique dont en parlent aujourd’hui les responsables de la politique de santé et les grands médias, le virus de la grippe (ou COVID-19) est une force mortelle inexorable (remarque : les virus sont des parasites involontaires, au pire, sans force motrice interne pour «infecter» activement les autres), contre laquelle tous les citoyens, de tous âges, doivent se protéger par le vaccin annuel contre la grippe, de peur (dit-on) de subir des conséquences mortelles. Pire encore, les personnes qui ont des convictions religieuses ou philosophiques, ou qui s’opposent en toute conscience à la vaccination, sont caractérisées comme des personnes qui font… du mal aux autres (que de fictions contiennent les idéologies qui deviennent invasives !) en leur refusant l’immunité collective (un concept qui a été complètement démenti par une étude minutieuse des preuves, ou de leur absence). Par exemple, dans l’interview ci-dessous, Bill Gates dit à Sanjay Gupta qu’il pense que les non-vaccinés « tuent les enfants ». »…eh bien nous voilà au moins informé.e.s : sauf que ceci n’est pas une information mais une…CROYANCE, une si irrationnelle croyance…voilà, vous parvenez à mieux à distinguer les distinguos, à voir plus clair et à comprendre que sans les…nuances pas de tableau vraiment complet ? Sinon ne te préoccupes pas, sur l’ouvrage les métiers se remettront…

………………………..*************************

Sinon rejoignons « Ce qui n’est pas dit et pourquoi » avec « tout ce que vous avez appris sur les virus est Faux »…Ce qui incite à entendre la vidéo de la grande Dame Alexandra Henrion Caude et d’examiner chacun de ses apports incroyables…par ordre d’entrée en compréhensions :

- les tests salivaires sont vraiment supérieurs aux tests RT-PCR (économe, facile à mettre en place, et efficaces en plus…).

- au lieu de confinements des mises en place de prise…en charge active des malades (il est possible de savoir la contamination Avant son déclenchement)…

- les vaccins peuvent rendre Malades de coronavirus (exemple d’Israël avec ses 4 500 malades « vaccinaux »). Les dénis d’expertises, les aberrants Dénis de soins (fuir sans cesse ne peut être considéré comme affronter le problème…eh merde à ces salauds arrogants !)

- Jeter dans la 1ere dose sans savoir le rythme précis de la seconde met vraiment les…humains en danger…inoculer de l’ARN à des individus sains est de la folie actuellement (elle travaille depuis 12 ans sur l’ARN) ! Ne plus dire un vaccin mais une expérimentation d’INFORMATION génique ce qui est…follement aventuriste !

-- 2,7 % perdent beaucoup d’habilités cognitives et d’autocontrôles physique …2,7 % oui infiniment plus que les risques de la Covid…(toutes informations Cruciales que Fuient infantilement les medias mainstream (désormais classés dans les récidivistes malfaiteurs !!)…

-- Pire ? Les politiciens ne sont PAS AU COURANT de tout cela : donc ils ne décident Que Mal…

 

……………ce qui va faire line avec le texte suivant qui va

…………………plonger dans ce que ce texte-ci n’aura (peut-être) pas bien résolu

 

…………………..(à suivre) !!

…………………………………………%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

………………………..ce pourquoi pour eux impossible de DIRE donc de…diriger en vrai…

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

               Que toutes les plus gigantesques Unités Collectives existent pour nous grandir et nous nourrir !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/,  onglet 3  "Nul n'est  nul",  "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?»  et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ;  et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (Qui a démuni les démunis ? Qui a déshérité les déshérités ? Qui s'est emparés des désemparés ? Qui a détressé les détresses ? Qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs ? S’il y a endettés, ils sont toujours précédés des endetteurs. Pas de travailleur clandestin qui n’ait été créé par l’argent clandestin. Et sans capital au noir pas de travail au noir,  etc. Tout se tient et les causes ne pourront plus échapper à l’implacabilité de la logique. Le règne moral des trop riches vient de s’effondrer), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savaient plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration, ce qui est tellement pire.

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

Nous sommes la santé de la société

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 5 600 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher… on y trouve plus que prévu

couverture James Brunt

couverture James Brunt

ce qui se...manifeste manifestement ?

ce qui se...manifeste manifestement ?

Ce qui n’est pas dit et pourquoi ?

Associathèque/---appel-public-générosité/

couverture de emerige.com …ici…de associathèque - La générosité se créé uniquement par le bas. Le prétendu haut a des Siècles de retard oui de retard sur cette générosité…

 pas-de-filtre-c'est-à-voir-

Ah oui, un grand classique ! Je l'adore celle là :
 

Ce qui n’est pas dit et pourquoi ?
A ne rien y comprendre, les régions du monde victimes du paludisme sont protégées de la covid… « Les traitements utilisés contre la malaria traiteraient ils la covid? Comprenez les médicaments à base sa quinine, de chloroquine et d’artemisine? La presse parlant de complotisme pour écarter ces molécules nous en resterons aux faits. »…les faits comme ce qui « défaits » ces médias loufoques louvoyants !

A ne rien y comprendre, les régions du monde victimes du paludisme sont protégées de la covid… « Les traitements utilisés contre la malaria traiteraient ils la covid? Comprenez les médicaments à base sa quinine, de chloroquine et d’artemisine? La presse parlant de complotisme pour écarter ces molécules nous en resterons aux faits. »…les faits comme ce qui « défaits » ces médias loufoques louvoyants !

VACCIN, CONFINEMENT, COUVRE-FEU : QUE FAIRE ?..11 mn…

The mammalian virome in genetic analysis of health and disease pathogenesis 1 h 10 mn…conférence ci-dessous sur le virome. « Je vous promets que si vous le faites, vous ne pourrez plus maintenir la théorie des germes comme une vérité monolithique. Vous commencerez peut-être même à comprendre comment nous pouvons considérer certains virus comme « nos amis » et pourquoi nous avons peut-être bien plus besoin des virus qu’ils n’ont besoin de nous. »

…à partir du moment où le virus circule la population n’est plus à risque. Les confinements (les si mauvaises solutions) portent donc aux extrêmes ces virus comme s’ils devaient…sortir à n’importe quel prix. La Nature est la plus forte. L’essentiel reste d’admettre qu’il y a des leçons et de les…apprendre !...1 h… Par exemple : les tests salivaires sont vraiment supérieurs aux PCR (économes, faciles à mettre en place, et efficaces).- au lieu de confinements des mises en place systématiques de prises…en charge des malades avec soins et meilleurs traitements (il est possible de savoir la contamination Avant son déclenchement)…-Les vaccins peuvent rendre Malades de coronavirus (exemple d’Israël avec ses 4 500 malades « vaccinaux »). Les dénis d’expertises, les aberrants Dénis de soins (fuir sans cesse ne peut être considéré comme affronter le problème…eh merde à ces salauds arrogants !) – Jeter quiconque dans la 1ere dose sans savoir le rythme précis de la seconde met vraiment les…humains en danger…inoculer de l’ARN à des individus sains est de la folie actuellement (elle travaille depuis 12 ans sur l’ARN) ! - Ce n’est Pas un vaccin mais une « expérimentation d’INFORMATION génique » ce qui est…irresponsable et aventuriste ! Les conséquences déjà = 2,7 % perdent beaucoup d’habilités cognitives et d'autocontrôles physiques …soit infiniment plus de dommages que les risques de la Covid…(toutes informations Cruciales que Fuient infantilement les medias mainstream (désormais classés dans les récidivistes malfaiteurs !!)…Pire ? - Les politiciens ne sont PAS AU COURANT de tout cela : donc ils ne décident Que Mal…

Benjamin Coriat (économiste atterré) : "On ne peut pas faire confiance à l'investissement privé." 20 mn…les si absurdes confinements, etc. sont bien la marque délirante de ces coincés dans des bulles…d’irréalités ! Le tout idéologique du privé est une…nuisance majeure !

11 mn…le philosophe Jean-Loup Bonnamy s’insurge contre une «dérive hygiéniste» et décrit un pays déjà «exsangue sur le plan économique, social et psychologique». Le gouvernement cède-t-il à la «dictature de l’émotion»? Plus précis : « Détruire le pays pour une maladie avec une mortalité aussi faible relève du pétage de plombs»…les formulations sont simplistes mais pas les constats des dégâts vraiment…affolants !

https://youtu.be/YMMWk4nsKZI

COVID-19 : CES MULTINATIONALES PROFITEUSES DE CRISE…Où sont donc leurs gestes Barrières si vantés ? Où sont leurs « attentions demandées aux autres » (genre portez un masque, pensez aux autres = ne profitez plus abusivement, pensez aux autres et concrètement ! etc. ?)...41 mn

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article