Qui veille à encourager la bonté ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Qui veille à encourager la bonté ?

Ce n’est pas du mièvre c’est même très sérieux. En gros, ce qui reste de toutes les connaissances de comment organiser un organisme social, une société commune, une possibilité que tout n’éclate pas. Libre à qui veut de ne même pas vérifier : mais c’est un peu comme se trouver devant le  meilleur met et de préférer prendre dans le caniveau du pain rassis. Pas très futé. Et comme futé peut (avec de l’entrainement) vraiment réfuter… ce n’est pas à un étage qu’il est perdant mais à beaucoup à la fois…Englobons plus : « je me demandais comment le mot «primitif», avec tout ce qu’il comporte de péjoratif, pouvait être attribué à des gens comme lui. Si, comme quelqu’un l’a dit un jour, « être vraiment civilisé c’est adopter le mal », alors Eddie et les siens n’étaient pas civilisés. Cet homme respirait la santé morale, l’intégrité, la bonté. Il fallait être un parfait idiot pour ne pas apprécier ces qualités (p. 155 - Robyn Davidson, Seule dans les déserts d’Australie, 1982). »… avec 3 chameaux mais avec pleins d’amis semés sur les 2 000 km. Et ? Cette santé morale, cette intégrité, et cette bonté semblent tant manquer à la fausse élite occidentale. Mais à 1 000 %. Essentielle observation qui, à la fois, déniaise l’usage du mot bonté et, au contraire, le transforme en un fort atout et non en une faiblesse. Si faibles qui ne vivent pas la bonté, bonté sans cette inadaptée zone de confort, hein. Voici qui est remis à l’endroit. Se vivre bon.ne est Mieux que de ne pas se le vivre. Voilà qui change tout…

 

Et, ainsi bien partis (la bonté est un plus majeur !), nous allons pleinement profiter, pour ce texte, de la réflexion efficace du… Dalaï-Lama. Stop, une mise au point semble nécessaire : nous ne sommes pas d’accord avec une partie du personnage public, mais ce qu’il dit là (en 1996), telle que sa réflexion « se construit hors toute religion » et les extraits que nous allons citer ici forment un…très très bon raccourci…neutre mais intelligent qui correspond, à ce titre, au titre du texte (Qui veille à encourager la bonté ? Sil n’y a plus personne, les nocifs faux dirigeants suicident la société…espérons donc qu’il y en a plusieurs, de bons, à la barre !). C’est logique et rationnel et n’a guère été dit par… ailleurs. En prendre connaissance ne peut, ainsi, qu’être bienfaisant pour soi et ses entourages. En succinct (tiré du livre « La vie est à nous » de 1996) :

<<< -- Tout se montre être de La faute de l’éducation si Ratée des bourgeois. Anti-éducation qui n’apprend que l’égoïsme, la méchanceté, les mensonges « pour réussir (sic…réussir à…mentir ?), tous les grandes délinquances déguisées en le puéril «nous avons tous les droits », etc. (nous détaillerons plus loin) et non…l’apprentissage tranquille du Respect des autres, de faire attention à eux autant qu’à soi, donc de ne jamais leur nuire, de partager avant de se permettre la moindre cupidité…indécente, des sociabilités indissociables (ainsi le passage sur ces enseignements – disparus – qui veillent un peu à l’existence de la bienveillance et de la morale). A ce sujet, loin des perfections et des sincérités – le fait de le mentionner chaque jour suffit pour en certifier l’existence, l’alternative – tandis que la monstruosité néolibérale chasse toutes les Qualités Humaines = plus de gentillesses, encore moins de bonté (voler les démunis que c’est glorieux surtout en vase clos là où nul.le ne peut émettre une seule d’opinion !) …oui surtout fait si sournoisement en braillant la « bienveillance » (sic… pour les autres bienveillance que…hiérarchique s’entend et sans…aucun contenu…concret). Sans masquer les dérives de la morale (devenant immorale) de ces  puritanismes malencontreux et ces brutalités pour de faux consentements n’agréant pas…mais les Monstres néolibéraux font tellement pire !)… Oui ces « biens élevés » sont justement les plus mal…élevés de l’époque (éducation plus que ratée qui les a transformé en…inhumains flagrants)…oui ce sont – dès leurs comportements – des malappris qui ont donc mal appris parce que leur éducation c’était de… tout mal apprendre. Les antisociaux tous collés aux sommets cela vient de là…d’ailleurs, leurs politesses restent une indécence obscène, un fiel de seules apparences puisque, derrière la vitrine ce n’est qu’hyper violences sur hyper violences – énormément dans les mots, ces violences, tu remarqueras brutalisés jusqu’à « leur » démence (le viol est inscrit ans le mot viol-ence à inscrire dans le viol des consciences aussi monstrueux que celui des femmes…leurs falsifiées politesses restent (donc) d’un déguisement du plus mauvais goût….En conséquence, avec le sevrage brusque de l’éducation sans plus de spirituel – nous avons été si vite assommé de ce que plus rien qui exalte les Qualités de bonté de gentillesses d’altruisme de générosités en actes d’écoutes prévenantes et de bienveillances qui veillent attentionnées…c’est une gigantesque place vide, un Manque énorme qui hurle en chaque humain…(sauf les incroyables anticonformistes). citons p.72 de Fabien Ouaki « on dirait que plus personne ne connaît plus les vraies réponses, ni même les vraies questions (faux en partie : les censuré.e.s oui c’est même pourquoi ils le sont censurés…pour qui « occupent » peu légitimement la parole Publique : c’est vrai ils ne savent pas de quoi ils parlent et ne peuvent…répondre à rien !) la nouvelle mode (sic – mode jamais...modeste) c’est de marcher dans le désert pour devenir plus simple. Mais ce malaise (de trop de fausseté en soi) a envahi nos vies parce que Au Départ (éducation frauduleuse) nous n’avons pas appris à être…calmes et heureux (sauf ces anticonformistes qui ne demandent jamais d’autorisations pour bien faire…ainsi ils te Signalent l’absence de la méditation (endiguer le flot incohérent des pensées et les rendre…non empoisonnées) est un oubli trop aberrant (une éducation Sans méditation n’est Pas une éducation mais bien une malsaine auge !)…

 

A cela  le Dalaï-Lama répond (avec un anticonformisme percutant qui nous a surpris) « sur l’idée de ne pas nuire aux autres, sur le respect. Même les animaux possèdent ces qualités (ce qui ôte toute excuse à la Fausse élite (qui vole la place de la vraie !) de ne pas avoir aucune de ces qualités ! Oui ils restent plus…arriérés que les animaux, cela doit se savoir !) : ils sont Honnêtes et apprécient que nous nous conduisions avec sincérité à leur égard (les animaux). D’une main tendez une sucrerie et de l’autre cachez une corde dans votre dos : l’animal le sent. Ils reconnaissent… l’honnêteté et la tricherie même s’ils n’ont pas de religion et encore moins de Constitution »(p. 73). Et d’appuyer sur ce que, dans ces cas, leurs facultés de « discernement » sont  bien supérieures aux nôtres (combien de fois nous nous faisons avoir par es apparences…toutes trompeuses – et eux pas !).

En second point qui fait que l’éducation des bourgeois est si…ratée (le manque total de sagesse calme et joyeuse) p. 74 … « mais d’abord, je crois que nous devons accepter le fait que nous Appartenions à la Nature. Que la Nature aura toujours raison de nous (et surtout des faux dirigeants détraqués qui se prennent pour des extra-terrestres et Refusent (donc) d’appartenir à l’humble Nature du vivant et…ça se voit ça se voit !), soient-ils équipés de leurs armes nucléaires (si t’es armé c’est que tu sens si faible…que de vraies Valeurs en toi ne te rendent pas fort dans ta nudité ! Bref que tu ne tiens pas la route…) et des machines scientifiques. Imaginez que le soleil disparaisse, ou que  la température varie de quelques degrés, c’est nous qui disparaissons. Oui nous ne sommes qu’une…infime partie de la Nature (et surtout pas toute elle). Si l’humain se prétend Supérieur cela …l’oblige à la…responsabilité morale de veiller (et bien veiller bienveillant) sur le monde (or, la majorité de problèmes ne viennent ni des animaux ni des végétaux ni des enfants ni de la VIE mais uniquement des adulescents (esprits immatures à vie) qui « se croient » au pouvoir – oui la partie bourgeoise de l‘humanité – qui Refusent d’apprendre à vivre qui sont très …mal éduqués (leurs violences viols envers les humais sont exactement les mêmes qu’envers la Nature – ce sont les seuls Barbares existants, étrangers à la Terre et aux êtres vivants … Des intrus…). Par exemple les gamineries inexcusables de la surconsommation ostentatoire. Qui provoque des pandémies (à cause des 40 % de gaspillages !) …tu crois qu’ils vont se l’auto-auto reprocher ? Non encore plus…infernalement ils ne cognent que sur les Honnêtes gens (leur anti-éducation de ratés fait qu’ils ne supportent ni la beauté ni la bonté ni le bien ni la santé ni l’honnêteté pour faire court !). Au nom du Raisonnable, tous ces faux…adultes devraient se voir démis de tout droit à diriger autrui…ne pas savoir que tout reste relié et lié (et pas une seconde de pause) et que donc « la transformation de tout dépend des actes individuels (p.75) » mais dans le cadre du Respect insistant de la vie…et que, donc, un acte scélérat de politiques, pris en douce, vu qu’ils ont « tout à cacher », prouve leurs égarements envers tout, tout qui reste relié à la vrai vie. Et donc ces trop abusifs politiciens doivent se voir très sanctionnés oui sommés nets de pleins d’amendes. Par exemple en Remboursant les braves gens qui ont reçu des amendes illégales dues aux restrictions…unilatérales (qui ne concernent pas qui en assomment imprudemment autrui !)…et cela amène à ?

……………………….*************************************

Il-nous-faut-apprendre-à-aimer-les-doux

Ici, Nancy Huston donne à sentir tout ce que la pandémie rend nécessaire de changer dans un monde encore Plus régenté par des « hommes surpuissants » et des « pères tyranniques » (genre qui suicideraient tout le monde…pas terrible comme obsolète modèle mais qui s’accroche encore à ses dramatiques incohérences !) Oui à ce point ? Ces hommes mêmes dont toute l’éducation est si Ratée qu’ils voudraient nous faire passer leurs insupportables défauts pour des Qualités ? «  Lors du premier confinement dû au Covid, en 2020, la surprise nous a saisi, mais aussi, pour beaucoup, des sentiments nouveaux et mêlés d’anxiété, d’espoir d’un « monde d’après », ou de silence méditatif sur ce qui nous arrivait (hého stop, ce monde d’après existait déjà ...avant (l’effort de changer concrètement le monde). Et là le basculement dans l’insupportable et l’horreur de ces faux maîtres précipitent leurs chutes inéluctables !). Ainsi en a-t-il été de l’écrivaine Nancy Huston qui, plutôt qu’un journal, a écrit de courtes notes, essayant de saisir le sens de cette période. Rassemblées, ces chroniques livrent un regard juste sur le monde comme il va, à la fois doux et acéré (et nous rendent la douceur encore plus...désirable !). Et son propos, au croisement entre écologie et féminisme, nous font comprendre la nécessité de sortir du monde patriarcal Fossilisé où des « pères désagréablement tyranniques », des « hommes monologuant leurs surpuissances », nous conduisent au désastre humain, écologique et pandémique (toujours moins suivent ces grognons à gnons !).

« Il nous faut apprendre à aimer les doux (tellement de choses à apprendre qu’au lieu de le dire sans cesse comme une obstruction…faudrait plutôt s’y mettre franchement !)», suggère Huston à « ô mes sœurs », plutôt que les machos et les guerriers (sans plan B et sans horizon à partager …), « quitter l’Ère des violents et entrer dans l’Ère des… vivants (tellement plus joyeux et immensément fertiles...pas un jour sans une surprise qui agrée ou qui agréable et de là le gréable gréé devient la voilure habituelle !) ». Et plus que la maladie qui écrase la société, chercher à comprendre ce qui lui a… ouvert les vannes : « Ce n’est pas la Covid-19 qui doit nous effrayer, c’est le CAC40  (oui le même C de cesser le c c)…». Mais nulle injonction, nulle imprécation dans ce livre juste et doux, soucieux des êtres : il n’accuse pas tant les autres qu’il nous invite à nous demander, chacune et chacun, comme nous avons contribué au grand désordre. « Comme si les autres bêtes nous disaient, “ça suffit, réfléchissez” ». Réfléchir, et aussi apprécier cet ouvrage si bien écrit, qui rappelle que « les livres sont des tapis volants » (surtout les censurés d’ailleurs…). Puisque penser vient de Peser, il en connait les moyens d’enlever tous les poids…Puisque le bon de bonté est bon pour tout. C’est tout bon…

L'intérêt-de-possèder-plus-de-livres-que-vous-ne-pouvez-en-lire-?

« Lorsque Eco accueillait des visiteurs, beaucoup s’émerveillaient de la taille de sa bibliothèque et pensaient qu’elle représentait le savoir de l’hôte – qui, ne vous y trompez pas, était très vaste. Mais quelques visiteurs avisés ont compris la vérité : la bibliothèque d’Eco n’était pas volumineuse parce qu’il avait lu beaucoup de choses ; elle l’était parce qu’il désirait lire beaucoup plus (cette vision qui a…basculé, qui voit l’autre facette du futur délivré des passivités passées, celle des potentiels enfin mis à nos portées, celles qui permettent l’intelligence pratique, la plus que sensible, qui rapproche les êtres au lieu de les…éloigner ! Ce basculement de la vision est nôtre depuis longtemps …). C’est ce qu’a déclaré Eco. En faisant un calcul de coin de table, il a découvert qu’il ne pouvait lire qu’environ 25 200 livres s’il lisait un livre par jour, tous les jours, entre dix et quatre-vingts ans. Une “bagatelle”, déplore-t-il, par rapport au million de livres disponibles dans toute bonne bibliothèque (il s’agit de tout intégrer dans la vision (donc de virer toutes idéologies qui pullulent le plus lorsque de grands niais bazardent que nous serions dans une période sans idéologie…t’as qu’à croire !) et non de gaspiller son temps à se dissimuler ceci, se planquer cela et maquiller-faussaires encore cet autre – résultats, tu te caches à toi-même les moyens de comprendre En Vrai..).

S’inspirant de l’exemple d’Eco, Taleb en déduit : Les livres lus ont beaucoup moins de valeur que ceux qui ne sont pas lus (inverser l’ordre des présentations c’est enfin rencontrer les réalités en face – A savoir que l’arriération bourgeoise reste la plus…désobligeante…hypocrisie qui soit ! Avec eux tu ne sauras jamais rien…). Votre bibliothèque devrait contenir autant de ce que vous ne connaissez pas que vos moyens financiers, les taux d’hypothèque et le marché immobilier actuellement serré vous permet d’y mettre. Vous accumulerez plus de connaissances et plus de livres en vieillissant, et le nombre croissant de livres non lus sur les étagères vous regardera de façon menaçante. En effet, plus vous en savez, plus les rangées de livres non lus sont grandes. Appelons cette collection de livres non lus une anti-bibliothèque.

Maria Popova, dont un article sur Brain Pickings résume admirablement l’argument de Taleb, note que notre tendance est de surestimer la valeur de ce que nous savons, (ce pourquoi l’anti-élite si inculte n’est surtout pas une élite : ils savent si peu et ressassent ce si peu. Rien de reluisant nous…) tout en sous-estimant la valeur de ce que nous ne savons pas. L’anti-bibliothèque de Taleb renverse cette tendance. »…disons remet à l’endroit une de toutes les malsaines inversions actuelles…Lorsque la bonté devient un effet de ta bonté. Effet effectif s’effectuant droit devant !

Ave-tornades-en-vortex-dont-de-l'électricité-écologique

>>> *** Voici la parade, le contrefeu, l’antipoison à ce surtout non pensé…très inattendu hein…et pourtant tant espéré. Elle existe en vrai : « Les tornades évoquent généralement la force destructrice de la nature à son paroxysme, néanmoins, qu'adviendrait-il si nous étions capables de canaliser cette puissance pour produire de l'énergie (rien ne se perd donc tout se recrée, ayant oublié de se créer !) ? C'est justement ce que propose de réaliser un ingénieur canadien. Louis Michaud vient de lever le voile sur un projet étonnant baptisé AVE ( Atmospheric Vortex Engine ), tirant partie de la puissance d'une tornade pour générer de l'électricité (comme il n’y a pas que lui, autour de ces découvertes, nous avons joint des documents visuels et explicatifs !) .

AVE fonctionne sur un principe simple : introduire de l'air chaud dans un cylindre et jouer sur la différence de température des masses d'air pour créer un vortex. La tornade contrôlée et canalisée fait ensuite tourner des turbines éoliennes pour produire de l'électricité. Il suffit alors ensuite de couper l'arrivée d'air chaud pour faire se dissiper le vortex (conception simple qui ne nécessite pas de ces technologies qui Encombrent les vies ensuite…). AVEtec Energy Corporation à l'initiative du projet rapporte que le système ne produit aucune émission de carbone et que la production d'électricité pourrait être de l'ordre de 0.03$ le kilowatt heure (l’intelligence pratique, la trop négligée, use donc de la technologie mais sans ses…technocrates si hors réel, qu’ils vont omettre de diffuser des traitements et des soins et s’aveugler sur de faux vaccins…qui contredisent tous les savoirs concrets…A savoir : « Tous les médecins honnêtes savent, qu’on ne vaccine pas en pleine épidémie. Un vaccin est prophylactique, il doit protéger AVANT le contact avec un pathogène, après c’est trop tard. » (Volti). Si c’était un effet de ta bonté que tu diffuses cela en très grand !!

La chaleur nécessaire au développement de la mini tornade peut être fournie par une source de chaleur temporaire, comme un réchaud, ou de la vapeur (aussi simple que cela..). Néanmoins, AVEtec assure qu'une fois le vortex en place, la source de chaleur nécessaire à son entretien peut être apportée par une ressource plus durable (dans le sens sensé du mot), comme la chaleur des égouts, de l'incinération de déchets industriels, ou plus simplement des courants d'eau chaude de la mer. Selon les estimations de la société, une station AVE d'un diamètre de 100 mètres serait capable de générer jusqu'à 200 mégawatts de puissance électrique (le local fait partie de la solution, seul les centralistes détraqués considèrent ce local (où, au concret tout se passe…) comme un obstacle à abattre, un encombrement qui complique tout… Alors qu’il reste un facilitateur (d’exister partout à la fois déjà…pas besoins d’aller le chercher, il est déjà là !)…Oui ? Le détraquement du climat provoque toujours plus de tornades…qu’elles servent au moins à stopper l’exponentialité sans Issues des technocrates égarés sans plans B…).

Pour le moment, les efforts se concentrent sur la réalisation d'une station prototype de seulement 8 mètres de diamètre qui devrait créer un vortex d'une hauteur de 40 mètres et d'un diamètre de 30 cm. La tornade générée devrait alimenter une… simple turbine d''un mètre d'envergure et fournir des éléments de test à divers organismes. »…

****** Voici : pourquoi faire compliqué si nous pouvons rester simples. Décentraliser les Enjeux et laisser les initiatives judicieuses au local (qui pullule tellement plus que ces quelques centres asphyxiés et sur-engorgés si… incapables de produire une pensée …simplement réaliste !

……………………..*************************************

>> -- Ainsi rien d’illusionné ni de de mièvre dans cette approche de la bonté. Ce n’est pas de l’ingénuité inexpérimentée – tout le contraire. Dans le champ des possibles, la bonté reste un filon très prometteur qui n’a jamais été vraiment parcouru. Preuves ? D’abord, l’avantage de la bonté qui peut t’accompagner dans  tous les domaines de la vie, dans toutes les situations : sa flexibilité sans effets secondaires est au sens fort…admirable…. Vu que c’est un état intérieur issu de judicieuses questions ; questions qui découlent, elles-mêmes d’une «bonne» éducation (disons exactement l’inverse de la fausse élite (qui prend la place de la véridique), oui de l’oligarchie étroite uniquement parasitaire ou des faux dirigeants qui ne déversent que des horreurs verbales)…Oui ? Ils voudraient nous priver de ce dont ils sont privés eux-mêmes. Sauf qu’ils ne sont pas à la hauteur. Ils censurent ce bout de chemin, les foules sont déjà bien ailleurs. Ils n’ont plus d’emprises que de déloyales prises locales et très temporaires. Les contourner devient une seconde nature (rappelons aussi, et sainement, que ne Censurent que ceux qui Ont Tort…c’est même une preuve incachable que ce sont eux qui foirent : Dixit exit hein…eu et pris !)…

C’est que nous et qui nous rencontrons sommes des êtres « expérimentés » (ayant bourlingué sur Terre sans filtre ; ayant ressenti à grandes goulées franches ; ayant ambulé les raisonnements jusqu’au bout et puis vécu les sensations sensationnelles (sans ivresses parasites ni ces intrus qui te droguent les neurones et te bouchent les yeux), etc. Oui ? Si tu nous dis un mot (par exemple impossible !) nous l’allons essayer dans pleins de situations diverses. Voir sous toutes les facettes et ressentir en phases (questions de moyens, questions de déplacements, questions de kairos, questions d’opportunités saisie) en phases toujours amplifiées donc. Le réel est gigantesque et nous le chantons ainsi…Donc cette bonté ce n’est ni un cours de morale confite (le dire mais sans jamais le vivre), pas des hauteurs arrogantes de vue (le « terrain » ce qui n’est que boueux et où je ne vais pas perdre mes « talents hauts » !), pas de « séparativisme » (je te fais une loi contre les séparatismes, alors que ma caste encastré se vit très éloignée de la société, plus que séparée des humains, cachant sa honte derrière de hauts murs. Bref que des anti-socialités patentées bien incapables de se partager. Tandis que la bonté reste, elle, de plein pied, simple et directe – pas de zone de confort. Tout y respire mieux : le réConfort (gratuit) redouble et supplante le faux confort que tout seul, glacé et dérelié de tout…ce qui vibre et vit vraiment !

Définition temporaire de bonté ? « Ce qui aide à inventer une société qui vit en…société. Qui sera toujours «avec», pour et non contre (et à lutter comme des brutes aveuglées) les autres. »…ne rien vouloir en savoir illustre qui vivent séparés de toutes valeurs et se sont rendus inaptes à même les entrapercevoir !!...La bonté se prouve être un don très valeureux, une qualité…déficience et surtout pas un handicap. Handicapé.e.s, par contre, qui n’en ont aucune, de bonté…

 

...or ? Si la matière n’est pas que fossile, les filons sont ceux des Qualités. Et sortir (enfin) de l’horreur économique quantitative (ave tant de…Gaspillages…en quantités !) c’est se prouver capables de concevoir l’économie des Qualités (sans pertes !)…

 ………………………..(la bonté inépuisable reste une pure qualité).

 

……….Si personne n’y veille à la bonté, l’Humanité entière y perd énormément.

……………….C’est ce qui manque qui fait…manquer tous les buts !

…………………….et aucun, pas un seul, n’est alors atteint

 

…..…..…(à suivre)

……………………..…………….       %%%%%%%%%%%%%%

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

          Que la vaste offrande collective au monde vraiment entier nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre" ; onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou bien, encore, "Présent !" ; onglet 3 ; "La diction du dictionnaire ou comment rendre tous les mots physiques", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" et "Rien de plus solide que le solidaire" ; sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savaient plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

 Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui ne prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration, ce qui est tellement pire.

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 Nous sommes la santé de la société

 …les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 5 600 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

couverture de i.skyrock.net ici...Pinterest

couverture de i.skyrock.net ici...Pinterest

citations extraites de ce livre…Fabien Ouaki son père, Jules, inventa Tati à Barbès…

citations extraites de ce livre…Fabien Ouaki son père, Jules, inventa Tati à Barbès…

Vivre avec une… anti-bibliothèque…la bibliothèque d’Eco n’était pas volumineuse parce qu’il avait lu beaucoup de choses ; elle l’était parce qu’il désirait lire beaucoup plus. Maria Popova, dont un article sur Brain Pickings résume admirablement l’argument de Taleb, note que notre tendance est de surestimer la valeur de ce que nous savons, tout en sous-estimant la valeur de ce que nous... ne savons pas.

Vivre avec une… anti-bibliothèque…la bibliothèque d’Eco n’était pas volumineuse parce qu’il avait lu beaucoup de choses ; elle l’était parce qu’il désirait lire beaucoup plus. Maria Popova, dont un article sur Brain Pickings résume admirablement l’argument de Taleb, note que notre tendance est de surestimer la valeur de ce que nous savons, tout en sous-estimant la valeur de ce que nous... ne savons pas.

de Beavis And Butt-Head…..Dans son article, Jessica Stillman se demande si l’anti-bibliothèque agit comme un contrepoids à l’effet Dunning-Kruger, un biais cognitif qui conduit les personnes ignorantes à supposer que leurs connaissances ou leurs capacités sont plus performantes qu’elles ne le sont réellement. Comme les gens ne sont pas enclins à apprécier les rappels de leur ignorance, leurs livres non lus les poussent vers, sinon la maîtrise, du moins une compréhension toujours plus grande de la compétence.

de Beavis And Butt-Head…..Dans son article, Jessica Stillman se demande si l’anti-bibliothèque agit comme un contrepoids à l’effet Dunning-Kruger, un biais cognitif qui conduit les personnes ignorantes à supposer que leurs connaissances ou leurs capacités sont plus performantes qu’elles ne le sont réellement. Comme les gens ne sont pas enclins à apprécier les rappels de leur ignorance, leurs livres non lus les poussent vers, sinon la maîtrise, du moins une compréhension toujours plus grande de la compétence.

Powershow.com/--/AVEtec_Energy_Corporation_powerpoint_ppt_presentation

Un power point en 28 poses de AVEtec Energy Corporation

AVE ( Atmospheric Vortex Engine )

AVE ( Atmospheric Vortex Engine )

de Format.space. Com…impressionnant l’aspiration de la tornade…

de Format.space. Com…impressionnant l’aspiration de la tornade…

De shamengo.com J’ai inventé un système basé sur l’énergie des tornades pour produire de l’électricité

De shamengo.com J’ai inventé un système basé sur l’énergie des tornades pour produire de l’électricité

De shamengo.com puissance d'une tornade pour générer de l'électricité.

De shamengo.com puissance d'une tornade pour générer de l'électricité.

De shamengo.com…dans le désert…

De shamengo.com…dans le désert…

Qui veille à encourager la bonté ?

wmky.org/---/tornado.jpg

Wmky.org….que d’électricités

de nospensees.fr

de nospensees.fr

Mettre en place la bonté consciente au quotidien… Si les actes venant du cœur et la gentillesse ont un tel impact, pourquoi ne pas y recourir tellement plus souvent?

Pourquoi c'est important la Gentillesse : importer l’importance…

La bonté et la bienveillance (1/2) - Joyce Meyer – Le Vivre au quotidien...27 mn…

L’éducation au XXIIe siècle | Jean-François Boulagnon | TEDxBordeaux..18 mn…inattendu !

Ce que les scientifiques ont découvert dans la forêt de Tchernobyl a étonné le monde entier !..10 mn…Oui ? les animaux n’ont pas BESOIN des humains…plutôt l’inverse – c’est par amitié désintéressée que certains nous approchent…

La DARWIND5 propose une configuration de type Darrieus, soit une éolienne à axe vertical, et est composée de cinq pales. Une configuration qui permet à l'éolienne de fonctionner parfaitement dans des zones de grande turbulence, sa forme n'étant pas un handicap au changement de cap des vents

Zyon Stylei - La Botte (Clip Officiel)...pas en touche !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article