A quand le libertinage économique ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

 

 

5121722397_e566fe52a5.jpg

Si c'est une preuve d'amour de livrer sa compagne aux mains d'autres – qu'en serait-il de l'amour économique ? Des libertins soulignent que « c’est la plus grande preuve d’amour que de partager son compagnon avec une autre ». Ou sa compagne. C’est un bon début. Puisque, pour nous, l’amour, le vrai, c’est de partager l’argent.

 

Le dire en chansons ou dans des discours politiques ce n’est pas grand chose si vous ne partagez pas du tout l’argent. L’amour qui contient toutes les autres formes d’amour – même l’amour du fric, en demande autant et plus. En effet, c’est bien peu aimer l’argent que de ne pas vouloir le partager en grand. Et tout de suite. Cette réserve, cette retenue, cette raideur plaident, plutôt, pour une psycho rigidité de votre part.  Que vous vous montrez RIGIDES, si peu détendus, face à l’objet de votre soi- disant compétence. Ainsi recontextualisé, ne pas vouloir partager l’argent prouve un bien piètre sens des affaires

 

Supporter une seconde que d’autres puissent être pauvres, même les humilier pour cela, participe bien des compulsions censitaires comme de censures – si propres au puritanisme. Le capitalisme vu comme un excès de puritanisme face à l’argent de tous– est-ce que cela ne sonne pas juste ? Il incite, partout (et de quoi je me mêle ?), à l’amour physique, mais c’est tout arc-bouté dans la psycho-rigidité monétaire…L’argent est une dette de la banque à votre égard, voui voooui c’est écrit sur les billets de banque***….Puisque si vous lisez le moindre de leurs documents économiques – vous ne pouvez que déduire que d’inciter tant à l’amour physique c’est bien pour préparer l’advenue du libertinage économique, oui ou non ? Pouvez – vous trouvez un autre argument de fond ? Alors, imaginez toutes ces parties monétaires à 4, 12, 36 etc – quel front si populaire !!!  Ces quadrilles en comptabilité carrée (surnommée la vénitienne) !!! Affluence d’exubérances, abonDances on the dance floor, profusions des fusions et autres effusions, opulences et foisonnements qui O tant exultent…

 

*** la Livre britannique nous livre bien ce joyau de libertinage économique. Do you read good english ?

 

Quelle société émancipée, affranchie, libérée, en progrès, en bonne évolution que celle qui pratiquera le libertinage économique. Transformer une partie des bâtiments existants en lieux de répartition. Tous les départements vus, chacun, en départ mental du départemental. Un but social enfin terriblement partageable : répartir tout l’argent à bon escient. Distribuer, dispenser, prodiguer : tout comme les caresses d’amour sont, en général, très généreuses , les caresses du partage de l’argent vont se révéler très bénéfiques à tout le monde...oui oui, nous partageons, enfin, le fric partout. Fric frac et fric froc…

 

En bref, du fric qui fruc- tifie !!!

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans economie et politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article