Abandonner son égoïsme c'est comprendre des merveilles ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

2550344326_d5042d0afe.jpg

La manière courante d'installer les problématiques reste hors de nos portées oui comme extraterrestres. Irréalistes stationnent la majorité de nos contemporains. Savoir poser les questions (de queste en étymologie) nous nourrit de tant de réponses gigantesques…

 

Ces réponses telles des trames spatiales d'extrême précision (tellement mieux que les cartes aux trésors) nous conduisent, réellement, aux trésors suprêmes e l'univers. Auprès desquels les trésors financiers sont de la piteuse pacotille juste bonne pour les sauvages arriérés "croyant" à la religion du capitalisme bestial…Trésors inépuisables, durables, illimités, permanents, adorant être partagés, distribués, répartis en toute équitabilité (le mot préféré à égalité par les faussaires intellectuels – les 2 mots dans leurs bouches disqualifiées n'aboutissant, d'ailleurs, qu'à toujours plus d'injustices !!!) - bref, les QUALITES…il y a des qualités de pensées et de sensibilités que le grossier, inculte et inefficace capitalisme n'atteindra jamais. Pire - qu'il piétine, détruit et intoxique dans son ignorance hallucinée de tout ce qui est essentiel

 

Ainsi, de se coller aux notions de "créateur", de principe premier, de début de l'univers (et qui avait-il avant ?), d'impulsion de déclenchement, etc – ne conduit nulle part. D'utile. Et jette même un voile sombre sur la translucidité des réponses. Ceci reste tellement hors des sensualités et barre l'épanouissement existentiel…

 

Tandis que de "vivre" charnellement le déroulement spatial des réponses offre ceci : s'il y a un principe premier (transvasé à une religion, philosophie, pratique existentielle, hypothèse scientifique, etc) il n'existe tout simplement plus. Entièrement dilué, répandu, diffusé, réparti, propagé, étendu, oui expansif dans tout le développement ultérieur de l'univers. Sa forme inForme toute la suite et donc se casser la compréhension sur la forme première égare loin de ce qu'est la nature inFormée…La superficialité première peut aboutir à la position apparemment de banlieue de la galaxie qui contient la planète apparemment sans intérêt de la Terre. A part que sa position spatiale réunit les meilleures conditions géométriques pour demeurer dans l'axe du "début- centre" de l'univers… Début qui n'est pas "dans" le temps éloigné et emmitouflé dans un inaccessible commencement. Mais bien "éloigné" d'une distance spatiale de 13,7 milliards d'années lumière. Ce qui n'est pas du tout pareil. Le "début" de l'univers est toujours là "dans" l'espace – non "dans" le temps !!! Et la position spatiale de la Terre en devient "privilégiée" !!!

 

La spatialité est donc tout (ce qui paraît logique pour l'espace). L'espace est espacé soit une succession de lui- même. Que nous pouvons corporellement intégrer. Ce déroulement, ce déPloiement (qui ne nous fait ployer sous de fausses idées), nous permet d'expérimenter spatialement tout notre corps. Infiniment plus "plié" que l'hypothèse de "l'univers plié " ne l'envisage. Ainsi, notre système nerveux déplié ce n'est jamais que la distance Terre- Lune et retour, nos poumons ce sont des hectares de pliures dépliables, la peau est grande comme le 1/8 de la surface terrestre, etc…un gigantisme bien spatial…oui nous pouvons nous vivre comme des planètes complètes. La vie sur Terre est plus "prévue" pour la contemplation active, l'épanouissement corporel, l'athlétisme mental, etc. que pour trafiquer tous les concepts et les mots afin de faire "gober" à la société que si je m'enrichis sans limite (et donc, dans un monde fini de quantités, obligatoirement, aux détriments des autres !) oui oui c'est, uniquement, afin de rendre service à l'intérêt général… Je "crée" des richesses en m'en monopolisant énormément, en en prenant beaucoup trop (ce qui représente d'autant moins pour les autres !) : comme c'est logique…ce qui implique, logiquement (donc) cela : nous pouvons, de la sorte, faire admettre que tant d'abnégation n'est plus nécessaire. Que nous pouvons, nous aussi, partager l'argent en revenu inconditionnel d'existence afin de répartir son excès de fardeau au pauvre trop riche, non ? Humour cosmique : comme c'est évident !!!

 

Ne pas vivre, existentiellement, cela c'est prouver que l'on a aucun sens des affaires et donc plus aucun droit de conduire autrui dans des impasses suicidaires – oui comme le fait le si indigne cancre capitaliste – le pire des voyous sournois de la planète…vrai ou faux ?

 

Nous sommes obligés de procéder à des raccourcis – ne pas trop renseigner les conformistes et les salauds – aussi, sautons-nous aux nets bénéfices de comprendre les merveilles telles qu'en elles-mêmes…les dons martiaux des "maîtres" actuels ?

 

S'octroyer les écoutilles de l'écouter : savoir vraiment écouter. Organiser le voyage sur les flots de l'inconnu. Comme se sculpter l'intérieur de soi de l'empreinte de ce qui est "perçu". La faire circuler dans les grilles de lectures. Réutiliser cette mémoire corporelle à volonté. Ce qui ouvre le "voir" – écouter quelqu'un c'est recueillir sa forme, puis voir ses mécanismes intérieurs. Ou bien voir (autre processus) la forme de sa pensée, l'espace qu'elle parcourt, ses origines et son but projetable…etc…

 

Cette écoute offre l'immensité spatiale de la paix (que l'on paît – donc avec "tout" le temps de son côté) et vous économisez 90 % des gaspillages d'énergies des pensées désordonnées. Soit éparpillés HORS du corps…le corps et ses sens "sensés"…il y a plusieurs voies. Celle de l'intérêt général sentir les autres par les sentiments…"le cœur le plus évidemment à l'extérieur de soi" selon Jean Jacques Rousseau…forme de courage exemplaire, vous devenez très blessables mais très auto- médical aussi…le poison devient baume…ou plus approximativement, l'expression "avoir le cœur sur la main" vous offre l'image de le voir écrasé ou fouetté sans beaucoup de risques pour les antihumains …soit l'on porte ses sentiments bien au devant de soi…cette posture existentielle nous restitue une abondance incroyable de renseignements sur les autres…la forme qu'ils projettent au devant d'eux, par exemple…le meilleur raccourci de compréhension connu à ce jour…

 

Ceci vous rend immenses…ne reste qu'à y poser les savoirs (s'avoir soi–même)…écouter vous à fait voir l'essentiel…agrandir ces acquis se pratique par des mots repères (sans signification pour qui n'expérimente pas)…

1 ) La mansuétude vous fait monter tout en vous des sensations pleines, des sensations oui de plénitudes, le goût de la paix tranquille dans la bouche…

2) Ce socle permet de déployer sur votre sensibilité toutes le cartes du futur, de vivre les trajectoires des pensées, des décisions et des actes – comme si vous étiez tout entier…

3) Enfin lorsque vous devenez comme massés de l'intérieur, par la sensation superbe de sentir toujours avec l'écoute ouverte (jusqu'aux confins de tous les lointains) vous pulsez, battre, cadencez, rythmez selon le "cœur de l'univers" (autre expression imagée qui ne percute que qui le vit concrètement)…c'est une des sensibilités "martiales" que vous pouvez accueillir…en vous…

 

Le but n'est pas de décorer des spectacles passifs et des spectateurs drogués "licites" jusques aux yeux – mais bien d'inciter à VIVRE DES EXPERIENCES…à abandonner les artifices pour la vraie vie…en direct !!! aussi…

 

…vous ne vivrez la suite QUE lorsque vous aurez QUITTE, et sans espoir de retour, la société de consommation !!!

 

…la société des plus grandes délinquances et d'usages massifs de drogues, possible…arrêter les irresponsables de cette catastrophe planétaire devient la priorité réaliste de toute "lutte contre la délinquance" (la vision souillante des bourgeois n'a plus cours !!!)…

 

            …oui abandonner son égoïsme c'est vraiment comprendre des merveilles !!!

 

…vous pouvez, aussi, vous aider à trouver ce choix à travers, les nombreux posts, dont "Le soi le soin le besoin" du 4 juin 2011, "Cadrer cadriller quadriller" du 5 juin 2011, "Comment le repos repose vos questions ?" du 7 juin 2011, "Comment le développement personnel tourne au savoir- faire révolutionnaire ?" du 9 juin 2011; "Des sauts périlleux à l'intérieur de vous-mêmes ?" du 11 juin 2011, "Hans Diefenbacher, ce sont qui marginalisent qui sont le vrais marginaux" du 22 juin 2011, "On aime pas ceux qui pensent ?" du 23 juin 2011, etc.

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 600 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

merveilles

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L

tout à fait extraordinaire...
Répondre