Cannabis - Informations "trafiquées" ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

4691251691_f31c5e2154.jpg

Oui c'est le mot pour ces dealers de fausses infos. Attendre quelques jours pour les infos d'hier reste utile à 100 %. Cette fois –ci le "coup de filet" de l'intelligence est énorme. Qui balance des infos frelatées ? Qui ne comprend rien à rien ? Qui est bestialement fanatique ? Qui perd en croyant gagner ? Etc…Tout cela et plus encore – surgit des grands délires au sommet…

 

Là, nous avons tout eu…l'info de base était "ouvrir" donc très précautionneux et volontariste tout de même, faut bien commencer non ? Ce qui cingle les mégalomanies (qui n'ont pas, de ce fait , besoin de s'expliquer ) puisque "même pour faire le tour du monde, tout le monde doit commencer par faire le premier pas"… ouvrir un débat – voici qui est extrêmement démocrate et participe de notre exigeante survie par "L'auto- élucidation permanente de la société par elle-même"…donc ultra dans le futur, la démarche…ouvrir un débat sur la dépénalisation – donc rien à voir avec la légalisation …le dispositif reste le même, mais l'on ne poursuit plus pénalement. Qui voit un DELIT dans "consommer" est, effectivement, plus un danger social que qui consomme…il n'est que de voir le notable irréaliste qui braille "Peillon fume la moquette" pour piger qu'il n'écoute jamais personne, n'est plus en phase, ne sait plus de quoi il est parlé, a perdu tout sens des mesures, se trompe de débat et avoue de partout sa dangereuse et irresponsable bêtise…dépénaliser n'est pas faire d'usage personnel – mais, uniquement, s'occuper du sort des autres…qui est, toxiquement, irrationnel ? Les antis bien sûr, dans un délire insupportable, n'ont fait étalage que de leurs préjugés plus que déraisonnables !!! Irresponsables !!!

 

ouvrir un débat sur la dépénalisation du cannabis – donc juste commencer à y penser collectivement. Avant que l'urgence de drames ne fasse bâcler (une fois de plus !) du n'importe quoi. Comme si l'abolition de la peine de mort (très longs débats) était une légalisation des crimes ? Juste une dépénalisation raisonnée de leurs réparations. Rien d'autre. Comme si l'autorisation de l'avortement (infiniment longs débats) était une incitation à ne pas se protéger. A tous les viols. Juste admettre, si réalistement, qu'il était inutile D'EN RAJOUTER dans la solution apportée aux grossesses non désirées…Ici c'est exactement pareil…Une position distanciée par rapport à un problème qui n'aurait jamais dû exister…la "pensée magique" c'est croire (et faire croire) que parler d'un problème c'est être pour…donc plus personne ne peut trouver de solution à rien ? Plus irrationnel vous trouvez – vous ? Vraiment les antis nous filent une honte abyssale de les voir aussi…arriérés !!! Incontestablement plus dans le coup de rien du tout. Ne sachant plus penser l'époque – ressassant ce qui n'est plus du tout. Et faisant même obtus barrages aux solutions les plus universelles !!!

 

Aussi - les réactions de la droite, des notables régionaux déphasés et des psychorigides du PS appartiennent, toutes, à la "pensée magique", à la peste émotionnelle, etc – bref, à tout ce qui empêche de participer, efficacement, aux circuits de décisions…Ce serait comme de dire que vouloir abolir la peine de mort c'était commettre des assassinats, comme si de vouloir l'avortement c'est violer les femmes et les hommes (qu'on oublie lorsque l'on parle de "viol"!) à la chaîne. Cela n'a rien à voir. Deux segments de communication séparés. L'acte individuel et la solution collective. Dépénaliser c'est ardu et raisonnable – cela ne vous fait pas participer à l'objet à dépénaliser. La "contamination de sens", l'amalgame psychologique (acte hystérique)…oui la peur "déraisonnable" qui ne sait plus se contrôler, les assertions extravagantes, etc – "avouent" qu'ils ne connaissent mais absolument RIEN au sujet…mais – plus grave – qu'ils sont bien psychiatrisables !!! Oui à soigner et y'a du boulot !!!

 

ici – reconnaître des faits c'est apprendre à débattre…et – miracle incroyable – les PERDANTS de ce refus psychorigide des débats sont bien

1 ---  la droite qui se couvre de ridicule mais à rabord…sans généraliser, on ne peut plus prendre au sérieux des êtres qui déraisonnent autant…un seul exemple. Lors de la saisie de blanchiment d'argent de ces derniers jours, ces détraqués ont "imputé" cela à la demande de dépénalisation. Or l'analyse rationnelle et fiable reste "le blanchiment vient du seul trafic". Sans trafic et donc "avec" légalisation où serait le blanchiment ? NE PLUS COMPRENDRE LA REALITE c'est grave non ? On ne peut que multiplier les problèmes non les résoudre…Ce qui reste "trop" caché ? Le coût des prohibitions (l'Histoire en fournit tant de modèles) est, parfois, vraiment énorme pour la société…en période d'économie, il paraît "naturel" de venir visiter cette partie du réel. Vrai ou faux ? Le blanchiment d'argent c'est autant que la société "normale" n'aura jamais…les coûts/ gains ou avantages/ inconvénients des 2 situations doivent être pesés avec toute la maturité requise…la droite court vers toujours plus d'infantilisme, c'est cela ?

 

2 – les notables régionaux ne gesticulent plus que comme des pitres idéologiques…pas un mot de SENSE durant tous ces jours. Non, nous ne pouvons plus avoir confiance en leur jugement. Ils ne sont vraiment plus à la taille des vrais problèmes. Ils prennent donc la place de personne bien plus aptes qu'eux à empoigner TOUTE la réalité !!!

 

2 – les psychorigides autoritaristes du PS, qu'il devient impossible d'aider à rester à gauche (selon l'intitulé prémonitoire d'une série de nos blogs)…qui auront tant "ignoré" toutes les informations disponibles - elles qui jamais ne font l'éloge ni la publicité des produits – mais citent 3 faits essentiels :

1 - qui dit prohibitions dit produits dangereux pour la santé, produits frelatés, produits "trafiqués" (la métaphore "utile" c'est ces infos "trafiquées" et de suivre leurs dealers dans tous leurs délires quasi suicidaires, au niveau "image" ! Oui de se foutre à ce point de la "santé" des gens…cela devient "inexcusable"…)

2 - que les prohibitions rendent tout le monde perdant SAUF les…trafiquants…

3 - que la majorité des consciences a bien pris, ces derniers mois, la responsabilité de ces faits (donc le camp des anti vient de se prendre des décennies de retard en quelques jours – inaptes à comprendre ET à solutionner, tel paraît – pour les analyses "sérieuses" d'opinions - la désastreuse porte (de prison) de la "fermeture" de tout débat !!!)

 

POURQUOI qui a tant gesticulé et braillé (se croyant "suivi") – vient de perdre des dizaines de pour cent de respect ? Face aux 3 réalismes cités, l'attitude la plus inadaptée à chaque fois (POUR le frelaté dangereux pour la santé, pour les gros trafiquants seuls servis par la loi absurde, et pour écraser sans cesse les opinions majoritaires)…et vous croyez que ça va durer ?

 

L'attitude adulte c'est de SOULAGER la société d'une inutile pénalisation, dans un domaine surtout où elle ne sert strictement à rien !!! Les bilans multidécennaux font état d'inefficacités des procédures, d'encombrements stupides de la justice "réelle" par ces affaires qui n'ont rien à y faire et de coûts collectifs donc très ANORMAUX !!!l

 

De refuser, d'une manière extrêmement militarisée, d'enclencher ce mouvement (qui mettrait tant de mois à avancer – ce n'est pas "sérieux" de ne pas le comprendre) d'économies financières !:engrange un maximum de désapprobations. Encore silencieuses…oui oui ça coûte très cher ces inutiles combats toujours à côté de la plaque– c'est, de fait, se placer comme alliés objectifs des gros trafiquants – les seuls bénéficiaires des prohibitions – les petits venant gonfler des statistiques. Elles aussi "trafiquées" …décidément…puisque (avec les très petits délits aux immigrés) le cannabis "fournit" un volant statistique incroyablement "utile". D'un volume trop consistant…Dont il est profité pour – frauduleusement (tiens donc !) – dissimuler, en les noyant et brouillant, les statistiques globales… Alors, la situation actuelle ? Les gros trafiquants gagnent, au moins, 2 000 fois plus qu'ils ne le feraient en situation apaisée…eux seuls "aiment" la prohibition, il faut le savoir !!! La population globale, autrement, est perdante…Pour qui roulent-ils donc, on se le demande ? La seule info qui reste ? Refuser d'ouvrir un débat sur la dépénalisation du cannabis c'est ne rouler QUE pour les gros trafiquants. Sinon – prouvez donc l'inverse !!!

 

L'usuelle pantomime, resservie à chaque fois qu'un vrai débat de société se pointe, cette fois-ci, aura explosée dans les mains devenues maladroites de leurs "trafiquants " habituels…si dépassés par leur propre fonctionnement mental !!!

 

Les laissant vraiment déplumés…

                                   comme qui s'est, complètement, gouré de côté de la barrière !

 

Afin de le mieux capter, passez par "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir", que vous pouvez vous offrir gratuitement, sur freethewords.org, juste en cliquant sur l'onglet 4 !!! Les blogs d'ici, aussi : "Cadrer cadriller quadriller" du 5 juin 2011, "L'auto- élucidation permanente de la société par elle-même" ou bien "The afunfairs are the afunfairs" blogs des 5 et 12 décembre 2011, etc…

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces blogs sont bien reliés à une pensée globale ***

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L'Economie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 300 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

Publié dans qui fuit le réel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

Bonjour,


Autant de débats que de
résistances aux débats, le débat occulte la réalité de nos problèmes… 
Répondre
I


bonne journée


1789 est né, aussi, de débats disait le Journal des Débats...


la tâche est donc d'élever le débat ?



L

bonsoir du lourd


merci pour votre regard irreplaçable...
Répondre
I


la honte de ce non débat