Compulsions

Publié le par imagiter.over-blog.com

6216776123_9744dccc79.jpg

La société dite d’efficacité actuelle laisse un trop gros mystère pour être crue sur parole. Ce sont toujours plus de compulsifs et compulsives qui posent problème…soit s’acharner à faire toujours le même geste, le même clic, le même regard, la même répétition entêtante. Comme une sécurisation illusoire, une chimère qui se veut plus « nécessaire » que la réalité – et, ainsi, beaucoup de personnes dites « adaptées » à cette Société de « déréglés » ( selon son aveu : dérégulations et déréglementations « cela dérègle tout » !!!) sont « folles » au sens psychiatrique du mot – inaptes au réel…mais d’où surgit la nécessité de « rester » compulsif ? L’étymologie offre le latin « compulsio » contrainte…à l’origine, du moins, avant que d’être intériorisée la contrainte est toute externe. Provient de l’environnement de l’être…

 

Voyons les « agis » ….les résultats ras de terre se résument à une grande déréalisation et une incapacité à structurer les solutions et les accès à ce réel…perdant, en route, la quasi-totalité des informations utiles que tentent de leur donner qui tente de les aider…c’est malin !!! Bien justement c’est tout le contraire d’être malin…

 

L’attitude « contrainte » se montre dans le corps rigide, les gestes raides, l’écoute arrogante, la parole monologuée…donc plus rien qui ressemble à de la Raison- 18 ème siècle, avec arguments, raisonnements et tous les moyens grammaticaux et syntaxiques de déduire ou d’induire en circulant dans toute la construction…nous n’affrontons plus que des phrases assénées, des affirmations unilatérales, jamais fondées no prouvées, des expulsions brusques de toutes conversations, etc…comme…comme…c’est bien sûr la publicité (de dictatoriale parole) ce vrai crime contre l’Humanité, en fait…que de victimes collatérales…..

 

Un seul exemple – comment les réactivités à internet font lire dans les personnages ? Vous alignez un texte succulent – donc à déguster lentement – très structuré – donc avec la fin en apothéose…vous voyez (oui voyez !!!) ces personnages à la porte du texte, sa petite fenêtre de présentation…il faut bien quelque mots introductifs : mais ils sont loin d’être tout le texte…l’image c’est surtout un contrepoint !!! Impossible, à partir de ces seuls éléments de « connaître » le texte…juste d’en avoir une impression !!! Or nos omniscients (tout savoir en un regard) se mettent à « commenter ». Ne vous inquiétez pas, il ne s’agit pas du texte – juste de leur autobiographie étalée. Cela ne concernbe qu’eux/ qu’elles et pourtant il s’agit de le mettre en devanture. Là où d’autres vont venir contempler.

 

Afin, aussi, de supplanter le texte – toutes ces manipulations perçues (oui perçues) de manipulations, clocs et clacs, clics éclipsent, etc – dont le but compulsé reste

*** d’effacer entièrement le texte, oui de le dissimuler tout entier sous le tissu entrecroisé de tous ces clics.

**** et donc (derrière cet écran) de se l’approprier pour soi tout seul-e, de se le phagocyter…on dévalorise pour mieux se monopoliser !!!

 

Vous utilisez cette métaphore et vous la transposez à l’économie, la politique, les médias, la société entière – vous aurez toujours des longueurs d’avance : compulsif c’est si limité, cela tourne bien en rond et ne reste qu’à la surface, un grattage de frénésies en fait ?

Toujours plus du même : C’est qu’il est acéphale, notre compulsif, un sans tête, un sans pensée complet – il n’est que de voir sa névrose obsessionnelle, sa compulsion paranoïaque ou son idée fixe d’une pauvreté confondante…oui profits, gains, seulement gagner de l’argent…n’est-ce pas d’une misère sémantique déplorable et d’un ascétisme syntaxique tout à fait anormal ? Ce n’est point un raisonnement articulé, un argumentaire où il y a place pour autrui…rien de civilisé : juste du langage performatif, du discours ressassé qui n’écoute rien, n’apprend rien – bref un IMMOBILISME mental qui se montre plus que maladif…

Un exemple imagé ? Toujours plus du même ? Le passé, ressassé en boucle, qui rend tout si PASSIF… passif passé passé passif !!!

Alors que l’information est claire – et si facile à vérifier puisqu’il suffit de faire un tour dans la Nature – en 14 ans 50 % des papillons de prairies ont disparu…les mêmes (quand vont-ils : être sanctionné(e )s ?) qui hasardaient, dans les années 2 000, que « les activités humaines n’ont aucun mais non absolument impact » (osez dire que vous n’avez jamais croisé de tels halluciné(e )s ?) de nous dégorger, en 2013,  les signes de leur grave aliénation – il y a de la « nature chez moi », « les oiseaux chantent toujours autant qu’avant », « il y a plein de papillons », etc…et le fatidique - toujours plus du même – « je vais tondre ma pelouse » !!!

– Combien de fois déjà depuis le début de semaine ?

- Et à ras en plus ?

-  Prouvez que c’est « nécessaire » de raser aux frais trop énormes de la seule nature ? etc

Vous croyez que l’ halluciné(e ) va répondre !!!

 

Aussi – afin de terminer exhaustif (et en nous excusant auprès des malades réels et sincères !) sur « e-santé.fr » nous trouvons :

 

   « Une compulsion est un acte mental ou un comportement répétitif dont le but est le plus souvent de faire diminuer l'anxiété généralement liée à une idée obsédante. Une compulsion peut donc être invisible lorsqu'il s'agit d'un acte mental comme chez Jeanne. Elle doit plusieurs fois par jour compter de 1 à 100, et de 3 en 3. 1, 4, 7, 10. Elle passe au moins une heure par jour, parfois plus, à compter ainsi. Elle ne peut pas s'en empêcher, s'y sent obligée et ressent l'idée de se soustraire à cette obligation comme inenvisageable. Pourtant, Jeanne n'est pas folle. Elle sait que c'est idiot, inutile, mais elle ne parvient pas à s'empêcher de compter. Alain, lui, se lave les mains 30 à 50 fois par jour pour se garder des microbes et des maladies. Ses mains sont abîmées par cette pratique, mais il ne peut s'en empêcher sous peine de ressentir de terribles angoisses.

 

Les compulsions peuvent ainsi être très diverses : ranger d'une manière outrancière, ramasser tout ce qui traîne et ne jamais rien jeter (ce qui revient à accumuler des montagnes d'objets inutiles), vérifier que le gaz est fermé, que la porte est verrouillée de manière totalement exagérée et répétée. On y relie aussi les comportements relevant de la dépendance : manger de manière compulsive (boulimie), jouer (casino, loto), consommer une drogue (tabac, alcool, cannabis, héroïne, cocaïne), dépenser son argent pour acheter dans les magasins sans pouvoir se limiter ou encore avoir des relations sexuelles de manière compulsive...

 

La compulsion n'entraîne pas de plaisir, mais plutôt une diminution des tensions internes ou de l'angoisse. Cette baisse de l'anxiété n'est que très passagère, et c'est bien ce qui produit la répétition à l'infini. »

 

Oui

Aucun plaisir, encore moins de joie, de bonheur partagé – notre société « compulsive » se comprend bien mieux…

 

Mais ne guérira que lorsque seront dégagés ces obsessionnels et que, dans tous les milieux…

…un renouvellement COMPLET aura bien eu lieu !!!

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

            tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

 

…oui la meulleure parade contre la compulsion c’est de rejoindre le "cerveau sensualisé" (chaque pensée y devient sensation) sinon le retarder un peu, lui provoquer de minimes embarras ? Mais en aucun cas de l'empêcher. Comme, aussi, l'ensemble de ses techniques …dont quelques unes de nos plus récentes, restent offertes par ce blog : "Sourire vos digestions", "Comment l'œil vous respire l'univers ?", "Parfum parfait", "S'empreint d'embruns", "Sous la chair des mots – la sensualité d’immensités…","L'athlétisme mental ?", "Délecté lecteur – l’évolution n’aurait pas prévu l’écriture ?", "La vaporisation du moi", "La bibliothérapie ? Les livres guérissent !!!","Quelles formations ont suivi les transformations ?", "La culture viendrait d'ailleurs…", "Unité enchantée" , "Aucun sport n’est plus sportif que le langage", "Où est passée l'énorme déperdition d'intelligence collective ?", "Optimisation de…l'optimisme", "Les points d'appui ?", "Rideau d'eau", "Détectivé ?", "Quand naissons -nous ?", " Tous saufs sauf","Mimétisme comme unique raison", "se perfectionner à la perfection…", "L'infini partout autour de soi", "Les échanges affectifs d'infos", "Dans danse", "La gratitude est le paradis lui-même", "… intelligentil", "Talents et société", "Tant d'instants ?", "Elle excelle", "Et tout fait suite suède de ce qui précède?", "Les profondeurs de l'usage du cerveau ?", "Empreintes", "Un regard pour autrui", "Rendons le futur plus fort", "Reposer le repos d'une question", "Qu'est- ce qui vous amène à vous amener ?", "Toute la spiritualité ne serait que spirales ?", "Ce qui est maintenant prouvé ne fut jadis qu'imaginé", "Tribus", "Piller les roupillons", "S'organiser autour des organes", "La réalité est complète", "Tri et trois ?", « Butiner le but », « La queste des questions », "Objectivité de la poésie", "Esprit libéré et esprit encombré ?", "spirer et conspirer", "Essaie de dormir !", " Trio vainqueur – sentir, sentiment, senti- mental !!!" , "La Forme à (absolument) tout faire ?", , "Comment garder des sensations de qualité ? (1) (2)", « Efface le face à face que reste- t-il ? » ou bien "La communication qui n'a jamais appris la communication réelle" ? etc. – oui encore etc. En bref, quasiment tout vous serait caché ? Sans doute ! vous pouvez le vérifier sur le blog "Lorsque ne plus savoir admirer tourne à la maladie" (1) un blog a obtenu un titre à part " A votre égard tout sera égards". Grâce à qui ? Toute l’histoire du rire en 5 textes. Aussi, "Comment le développement personnel tourne au savoir- faire révolutionnaire ?" du 9 juin 2011…Encore, voir le blog du 16 septembre 2010 « Simuler votre cerveau vous offre toute la réalité » ou comment notre cerveau peut être un véritable magicien à votre service, etc…

 

*** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3"La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article