Décontextualisations

Publié le par imagiter.over-blog.com

5390801958_d67c6feb41.jpg

C'est grave docteur ? Un peu c'est la porte qui s'ouvre sur toutes les escroqueries intellectuelles, morales et affectives…Afin d'en aborder la prise de conscience nous citerons Eric Chauvier  «  Toutes ces phrases d’experts autoproclamés, que vous entendez dans les médias, ont pour point commun de ne spécifier aucun contexte. Je peux aussi bien remplacer le mot « crise » par le mot « dieu » ou par le mot « diable », une question demeure: avez-vous une quelconque prise sur la situation que désigne ce mot? Si je reprends la dernière phrase, soit « La crise du système est devenue une crise de confiance », pouvez-vous vous projeter distinctement dans ce « système », et comprendre les liens réels qui le relient à votre existence? Quant à cette « crise de confiance », elle n’est pas plus claire. Qu’est-ce que cet environnement glauque, sans localisation précise, où votre confiance serait en berne? (…) Ces mots ne font référence à aucun contexte. Ce sont des coquilles vides, qui planent très haut dans l’éther. »

« La langue ne ment pas », disait aussi Victor Klemperer.

 

La décontextualisation empêche toute comparaison et, de la sorte, tout usage productif et mesurable de la raison…comme tout versant comptable, pondéré, mesuré, statistiquisable d’un fait…que ce procédé sévisse, surtout, chez les soi- disant élites, voici qui commence à semer de sérieux oui de sérieux doutes sur leur légitimité comme élites !!!

 

Tout comme la déterritorialisation empêche toute pensée "rationnelle" au sens comptable de rations de  ratios ou philosophique de logos (mesurer, peser, estimer par les rythmes et les discours, tout à la fois)…La décontextualisation brouille et sème de la confusion dans toutes les trames comparatives.

 

Décontextualiser son discours c'est avouer, avec une voix de stentor, que ses intentions sont de tromper, tricher, manipuler, mentir, semer le chaos et la confusion partout !!!

 

Le magma non identifiable d'un discours décontextualisé en demeure la preuve juridique.

 

Qui, judicieusement, peut, aussi, être utilisé durant un procès…

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à but non lucratif freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos" et  "Remue- ménage",  onglet 2 "Présent !", onglet 4  "Nul n'est  nul" ou, encore,  "Je ne parle plus à qui a raison", enfin,  onglet 3  "Rien de plus solide que le solidaire" ou "Légalité de l'égalité".

Publié dans méthodes de pensée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

54lbr8wzsw 02/01/2020 20:31

Faculty Expression Written documents Publishing