Ecouter et goûter

Publié le par imagiter.over-blog.com

2349063245_1f500c3312.jpg

Comme le même niveau de saveur, la science sapience, oui celle de l'homo sapiens sapiens, l'identique conscience de la science – implique bien, tout symétrique, que la conscience soit une science !!!

 

La conscience une science ? Avec des prédicats tels écouter et goûter c'est tout pareil. Le (dé) lecté lecteur peut manger le livre, le savourer.  S'en délecter lecteur…Tout empli de chaque saveur de chaque savoir. En général, (dé) lecté lecteur, il a très BON GOÛT et reste bien en bouche, descend même au plus profond dans son corps. Fait s'envoler les papillons des papilles multicolores…s'en pourlèche tout le goût  d'avoir du goût !!!

 

Le plus clair c'est que le type d'humain que nous sommes homo sapiens sapiens est bien l'homme de goût non de coût – comme le déshumanise (si inutilement !) la nette arriération capitaliste !!! Cette anticulture régressive, cette incapacité à se civiliser, ce retour si malsain à la barbarie – dès qu'il y a la plus infime discussion – se voit si déconfite…pour le sens des choses, la valeur de la vie (hors "de" prix !), pour l'immensité cosmique, pour l'amour et pour des milliers d'autres événements – cet maigrichonne obsession monomaniaque, ce monologue aveuglé – déraille, perd le nord, divague, déraisonne, est dérouté, égaré, paumé – il n'a donc aucun SENS DES REALITES…à part dans son infime cagibi à chiffres, à papiers coloriés, à délires métaphysiques (l'argent qui s'auto-engendre tout seul, travaille sans nous - n'importe quoi, fait guiliguili à un main invisible, etc), à la société prise en otage par son terrorisme financier…non il ne connaît RIEN à la réalité…cette claire maladie mentale doit être ramenée à sa dimension très médiocre …et décrochée de toute possibilité de prendre des décisions…pour les autres…

 

Apprends d'abord à vivre et ensuite on verra, tape sur les doigts le père qu'ils n'ont pas eu, l'éducateur absent, le flic obstrué à d'autres tâches nettement moins utiles, le juge idéologisé, etc…oui apprends que "pour le plaisir de tous, il ne faut pas marcher sur l'argent des autres"…ce qui est vrai pour les pelouses, l'est d'autant plus pour les êtres humains…ne pas le dérober (spéculations, manipulations boursières, manœuvres politiciennes, fiscalité toujours plus injustes) aux autres cet "argent des autres"…et, ensuite, ne plus oser – déchéance suprême – affubler ces larcins mesquins et sournois du mot "profit" …il n'y pas profit lorsque c'est un coût pour les autres…apprends donc à écouter !!!

 

Apprends à apprécier le précieux, le précis précieux, oui comprends comme apprécier rend tellement plus précieuse, compréhensible, sensible, ressentie, etc. toute chose – et que, dans ces domaines, sûr et certain que l'argent fou n'est plus du tout "l'équivalent universel"…juste une perturbation locale…sa place semble, alors, tellement plus restreinte que ce que l'on nous avait, mensongèrement, martelé !!!

 

Apprends à apprécier le vrai précieux - sinon tu vas goûter à la prison bien humaine…priser la prison, n'est-ce pas ? Uniquement ce qui se déguste !!!

 

 Qui devrait se trouver en prison c'est bien le trop riche, l'antisocial nihiliste complet ?

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

            tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3"La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lejournaldepersonne 24/02/2013 08:59


en plein dans le mille du vrai sujet merci...