En quoi les grands médias sont-ils encore crédibles ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

3617048571_2a1bd250ed.jpg

La campagne du sport remboursé par la Sécu a la vertu de provoquer des jaillissements collatéraux très fertiles : nous en retenons 2, véracité des chiffres avancés et crédibilité des grands médias dans le rôle d'incitateurs aux sports ?

 

1) Il n'a pas été long de vérifier que les chiffres de 11 % de femmes adultes et 25 % d'hommes adultes qui sont supposés faire du sport – sont extraits d'inscriptions dans des clubs et associations sportives. Uniquement…tout individu qui fait du sport de son propre chef, sans en avertir personne en particulier, sans, non plus, sonner le clairon, à son seul rythme et de sa complète initiative n'est pas du tout comptabilisé dans ce chiffrage. Qui ne s'autorise même pas l'annexe d'une fourchette, genre "entre…et…". Le tableau se voit donc, très inutilement (?), noirci.

 

2) pour notre propre compte, nous ne croyons absolument pas les médias qui se montreraient comme des modèles de vie au grand air, nourriture simple et beaucoup de sport…il n'est que d'égrener…

- N'avons nous pas ouï nombres de fébriles irruptions, telles "ne quittez pas nos programmes", "restez avec nous", "ne partez pas", etc. – comment peut-on, alors, faire du sport si l'impératif catégorique (pour la télé!) demeure de ne pas quitter l'écran ? Impossible de se trouver dans 2 lieux à la fois !!!

- Est-ce que de voir les autres faire du sport à si hautes doses, parfois, peut vous laisser du temps libre afin de vous vouer au vôtre de sport, pour la santé ?

- La non- prise en compte du vécu intime des individus, aussi : si certain-e-s (plus nombreux que l'on ne croit ?) ne font pas de sport c'est, aussi, qu'ils/ elles ont plutôt hontes de leur corps. Plutôt de l'image de leur corps. Et qui le leur a "martelé" une image si contraire ? Une image qui dissuade de faire le plus petit sport possible – si vous ne vous superposez pas à l'image tant vantée. Au point que de "ne pas en être" devient bien un stigmate ?

- Passons sur toutes les autres incitations - gastronomiques, luxueuses, farniente, etc…qui ne prêchent pas radicalement pour le sport…

- Etc…

 

Peut-on, de la sorte, faire le grand écart à ce point – sans s'écarteler justement ? Sans déchirer en milles morceaux sa crédibilité ? Un jour on disait ceci et le lendemain ce sera l'exact inverse : mais à ce point d'opposition les deux ne peuvent être que mensonges, alors ? Et, "entre" ces deux mensonges, lequel croire ?

 

Le fait – argumentaire – c'est que ces grands médias ne sont pas vraiment les modèles les plus adéquats afin de vraiment convaincre que le sport est bon pour la santé. L'effet pourrait même devenir INVERSE !!!

 

A ce point de perte de crédibilité – on peut se prendre à réfléchir, mais, alors, dans quels domaines, exactement,

                                               peuvent-ils bien rester encore crédibles ?

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

            tous ces blogs sont bien reliés à une pensée globale

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L'Economie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 400 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans qui fuit le réel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lejournaldepersonne 08/11/2012 07:21


le réel vous connaissez - vous y évoluez comme un poisson dans l'eau - ce qui vous permet de repèrer les anomalies ET de les faire parler - chapeau !

imagiter.over-blog.com 08/11/2012 12:20



très agréable à lire et en plat de "résistance"...


Vérifications par le réel ? Devant qui Paris tremble-t-il ?


Un rapport Gandoittout de 22 mesures, pourquoi pas 21 ou 23, n'est-ce pas ?


Un Yes Jerrican du planté Plantu, ce 7 novembre, repris directement sur ce blog sans le citer…


Et un Téléthon Léatement orchestré…


Le tir groupé montre bien le blok déréalisé qui se trouve "derrière" toutes ces puériles manipulations (qui exclut, clairement, la gauche de la direction
"réelle" du pays!)..


Néanmoins…


Ils/ elles ne semblent plus avoir beaucoup de cordages vu la grossièreté des ficelles !!!