Etre décadent ne dure qu'une décade ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

4243309378_b12263beb6.jpg

Il ne te reste qu'à entrer, avec nous dans l'attente de cet attentat : ne pas changer de style de vie. Ne pas reconnaître l'importance et la nécessité des liens affectifs c'est effectivement mourir beaucoup. Ainsi, il serait inexcusable de ne pas vous signifier : l'allégorie des chapitres précédents ne reposait que sur la très connue grande famille sociale (et le Corps social sans lequel pas de politique!), et nullement dans la visée d'amoindrir la simple famille humaine (où toute l'espèce humaine est UNE du simple fait d'avoir les mêmes ancêtres). Relisez donc pour voir avant que nous ne changions tous les débats où tout le monde se débat. Les débats oui. D'ébats jaillissants en nos corps pour nous redonner l'Amour Social : débats d'ébats. Les conciliations de la consolation. Que tu essaies seulement de renverser les pôles de la Terre de ton cerveau et tous les mots redeviennent sphériques et tournent sur eux-mêmes. Et, ainsi, peut s'arracher la langue de la gangue du commerce et de la guerre. Puisque si tu voulais, à sa vie, ravir quelqu'un sois donc ravi, ou bien furieusement le saisir, sois donc saisi, t'en éprendre sois donc pris, épris, le conquérir sois bien conquis, le faire jouir sois donc oui, oui, j'ouie, je vous entends déjà mieux, ou le confondre, sois confondu, fondu avec lui. Les LIENS affectifs relient peau à peau, c'est sur, et transmuent nos corps rythmés toujours en une dialectique physique qui devra bien redescendre de tant de cerveaux lents.

 

         Ce CONTACT enfin, allez-vous comprendre, et les mots -cote à cote - roulent, accélèrent leur chair incarnée incarnat, pendant que le mécanisme sensuel se met en marche. Onctualité de la ponctualité. Contact. Accélérateur. Contact plein de tact. Nos liaisons ne se firent-elles pas lésions? L'affecté affectif. Aucune liaison avec autre chose. Contact. La tactique est tactile. Et les caresses des paresses sur le buste de la flibuste ouvrent tous les intacts contacts. Tout démarre et se marre. Les jambages sans ambages. Alors les idylles se nouèrent puisqu'il est si facile de faire des nœuds. Sœurs de mœurs, vous étés super superbes. Sœurs de cœurs, si nous parvenons à épouser, à la fois, vos corps et vos esprits - alors l'époux épousera l'épouse. La seule réconciliation de la conciliation. Un premier contact et tout "communique", de proche en proche, sa flamme. Partout les contacts des tacts.

 

         Puisque nous pourrions tant nous étendre tous tendres sur les liens affectifs, l'attachement qui t'attachent de toute l'eau de ta peau, la tendresse qui dresse les ébauches. Oui il suffit d'ébaucher légèrement tout cela, d'ébaucher comme la transparence, pour que la débauche n'éclate point de ces ébauches puisque c'est bien l'amour de l'enfant qui bat au cœur de l'actuelle vie : son temps est le cœur qui BAT : vainqueur! Mais qui bat-il donc le cœur? Tout ce qui veut gagner DONC faire perdre, tout ce qui croit qu'écraser, détruire, supprimer c'est grand, beau et bon, comme victoire - alors que c'est vider, rendre désert, et désolé. Le cœur qui bat, bat tout le corps, le remplit, le multiplie, l'exulte. Seul le cœur sait battre puisqu'il surpasse toute compétition la mutant en la totalité acceptée.

 

         Et dans l'embrasure de cette lumière éclate que les paumés, en effet, sont celles et ceux qui ont toujours gardé la paume si ouverte : merci. Poing serré contre rien. Comme quoi les principaux blessés d'amour restent les paumés : ce qui fut leur souffrance sera notre gloire. Puisque dans une société inhumaine, anti-corporelle, haineuse d'abstractions, être paumée ou paumé prouve à quel point tu connais l'amour jusqu'en son moindre pollen. Les penchants sont bien penchés, toutes tendances tendues. Car, depuis si longtemps, que mes semblables avaient déchiré, déchiqueté leurs cœurs à ne tenter que de vous extraire de vos conceptions mortes nées, le savoir vous atteindra que tout lien social profond vient, uniquement, de la reconnaissance de chacune et chacun.

 

         Qui empêche, par n'importe quel moyen ou pour n'importe quel but, cette reconnaissance nous convainc juste qu'il soit bien l'obstacle à la fondation de l'Humanité (la "mondialisation" étant cette inhumaine quincaillerie d'abstraction que rien d'humain ne peut reconnaître).

                           

                                      L'enfrance enfantant.

                         L'aube de la toute nouvelle civilisation !!!

 

…celle où out le monde vivra le "cerveau sensualisé" (chaque pensée y devient sensation). Comme à l'ensemble de ses techniques …dont quelques unes de nos plus récentes, restent offertes par ce blog : "Sourire vos digestions", "Comment l'œil vous respire l'univers ?", "Parfum parfait", "S'empreint d'embruns", "Sous la chair des mots – la sensualité d’immensités…","L'athlétisme mental ?", "Délecté lecteur – l’évolution n’aurait pas prévu l’écriture ?", "La vaporisation du moi", "La bibliothérapie ? Les livres guérissent !!!","Quelles formations ont suivi les transformations ?", "La culture viendrait d'ailleurs…", "Unité enchantée" , "Aucun sport n’est plus sportif que le langage", "Où est passée l'énorme déperdition d'intelligence collective ?", "Optimisation de…l'optimisme", "Les points d'appui ?", "Rideau d'eau", "Détectivé ?", "Quand naissons -nous ?", " Tous saufs sauf","Mimétisme comme unique raison", "se perfectionner à la perfection…", "L'infini partout autour de soi", "Les échanges affectifs d'infos", "Dans danse", "La gratitude est le paradis lui-même", "… intelligentil", "Talents et société", "Tant d'instants ?", "Elle excelle", "Et tout fait suite suède de ce qui précède?", "Les profondeurs de l'usage du cerveau ?", "Empreintes", "Un regard pour autrui", "Rendons le futur plus fort", "Reposer le repos d'une question", "Qu'est- ce qui vous amène à vous amener ?", "Toute la spiritualité ne serait que spirales ?", "Ce qui est maintenant prouvé ne fut jadis qu'imaginé", "Tribus", "Piller les roupillons", "S'organiser autour des organes", "La réalité est complète", "Tri et trois ?", « Butiner le but », « La queste des questions », "Objectivité de la poésie", "Esprit libéré et esprit encombré ?", "spirer et conspirer", "Essaie de dormir !", " Trio vainqueur – sentir, sentiment, senti- mental !!!" , "La Forme à (absolument) tout faire ?", , "Comment garder des sensations de qualité ? (1) (2)", « Efface le face à face que reste- t-il ? » ou bien "La communication qui n'a jamais appris la communication réelle" ? etc. – oui encore etc. En bref, quasiment tout vous serait caché ? Sans doute ! vous pouvez le vérifier sur le blog "Lorsque ne plus savoir admirer tourne à la maladie" (1) un blog a obtenu un titre à part " A votre égard tout sera égards". Grâce à qui ? Toute l’histoire du rire en 5 textes. Aussi, "Comment le développement personnel tourne au savoir- faire révolutionnaire ?" du 9 juin 2011…Encore, voir le blog du 16 septembre 2010 « Simuler votre cerveau vous offre toute la réalité » ou comment notre cerveau peut être un véritable magicien à votre service, etc…

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces blogs sont bien reliés à une pensée globale

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3"La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 300 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans méthodes de pensée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L

espèrons le très fort...
Répondre
I


ça se renforce alors