Faire le compte de ce dont on tient "vraiment" compte

Publié le par imagiter.over-blog.com

6607042331_e04ed08cb0.jpg

Si nous ne nous attachons qu'à ce qui rend identiques les gens (l'amour du portable) et n'écoutons plus du tout leurs clameurs de différences (mais je suis libertaire et moi réac', et moi, etc.) et si nous élargissons le procédé – nous allons, effectivement, avoir le compte de ce dont la majorité tient vraiment compte …Et donc de ce dont ils/ elles ne tiennent absolument pas compte – malgré tous les dénis verbaux. Et les postures jouées mais non sincèrement vécues !!!

 

Evidemment, les dégâts collatéraux vont se montrer en masse :

Impossibilité de jouer double, triple, quintuple jeux – si vous dites ceci et faites cela, les versions multiples ne peuvent cohabiter. Certaines des versions fréquentent trop le mensonge…

 

Vous allez, ainsi, vous retrouver "trop pareil" avec qui vous ne vouliez surtout rien avoir à voir – beaucoup trop de "comptes communs" de ce dont on tient compte. Les goûts matériels si identiques ne trichent pas et vous relient à qui, verbalement, uniquement, vous jouiez à l'ostracisme !!!

Vous allez vivre, peut- être bien, un vrai tremblement de terre intérieurvous vous croyez ceci vous êtes plutôt cela !!!

Vous allez sentir à quel point les étiquettes se sont toujours trompées et sur tout le monde – c'était, peut-être, cela leur but…après tout, les étiquettes c'est pour les marchandises et pour les vendre – l'humain ne devrait avoir que très peu à voir avec ces conditionnements de marchandises !!!

oui oui, vous allez ressentir la cruauté que vous aviez (peut-être) eu à user et abuser d'étiquettes aussi peu sûres "contre" les autres !!! Allons – faites les comptes – sur le fond, sur combien ne vous êtes vous pas trompés ? 10 % ? Encore moins ? Un peu plus ? Valait mieux présenter les comptes ainsi, non ?

…et  - grandes surprises garanties - les lignes de séparations, de fractures, de séparations, de différenciations REELLES n'auront, sans doute, plus grand chose à voir avec l'actuelle présentation médiatique évaporée de notre société (si vous voulez "connaître" la réalité très tangible de la collectivité, évitez bien ces médias, ils n'y connaissent quasiment rien !!!)…

d

Oui - Faire le compte de ce dont on tient vraiment compte !!!

 

Le tri se montre absolument inattendu. Imprévisible. Notre époque a-t-elle donc commencé à vraiment vivre ?

 

De fil en aiguille, vous aller revivre toutes vos pensées et…en changer beaucoup…etc

Et puis encore etc…un maelström de fonds en comble…etc…

 

Où en étions-nous? Trouver le vrai compte de ce dont la majorité tient vraiment compte

 

Le coup du portable - et les discours qui vont avec - va faire disparaître à la trappe bon nombre de "libertaires spectaculaires" (sans convictions vraiment vécues à fond mais juste des convictions, extérieurement, affichées) – après tout le portable est un "traceur" et impliquer ses propres rencontres dans ce traçage ne doit pas correspondre à de grands sens des responsabilités ou de taux d'actions (puisque traçabilité)…

 

Pareillement pour l'affichage "extérieur" écologique – est-ce que les choix matériels – bien concrets – vont informer ou confirmer l'annonce externe ?

 

Vous parcourez tous l'éventail des opinions - les choix matériels disent le vrai…

 

Ce qui rapproche (dangereusement ? Non, uniquement, pour l'affichage de positions très extérieures !) des opinions prétendues "si irréductibles" entre elles… très ductibles, en tout cas, dans les produits achetés…

 

Alors – qu'est-ce qui rend une image si TORDUE, si confuse, si opposée – au prétendus sondages, classifications, étiquettes, etc ? Déjà, il faut savoir que le cynique, le blasé ou le trop sceptique, etc., sont, de fait, de très grands naïfs…à qui on peut faire gober tant de leurres, juste en "copiant" leurs attitudes…par exemple, ils "décollent" à fond dans leurs manières de planer au seul vu des "résultats" des prétendus sondages. Et la majorité ci et patata et cela majoritaire et patati…qu'en savent-ils en fait ? Ont-ils un peu vérifié, au moins ? Même pas cyniques d'eux- mêmes, mêmes pas sceptiques de leurs "croyances", même pas distanciés de leur blasage "sans profondeur", etc. ? Non, non – clair de chez clair – les individus répondent ce qu'ils croient être. Ou préfèreraient être. Non ce qu'ils achètent en vrai

 

Pas de sondages, par contre, qui partiraient, entièrement, de ce qui est acheté et par qui…tout en sachant, que les marchés d'occasions, vides- greniers, l'informel des connaissances et des connaissances de connaissances & so on, etc. rendrait la tâche bien opaque. Et stérile…mais au moins, de commencer d'admettre que ce qui est affiché n'a que bien peu à Voir avec ce dont les individus tiennent VRAIMENT compte…

 

Solutions pour esprits adultes : déjà les conversations généralisées partout…ensuite, les initiatives, relayées par les institutions locales, de faire se rencontrer les groupes qui se détestent oui mais juste "faute de se connaître" – oui, oui de les faire se rencontrer dans des lieux neutres (locaux municipaux de conseils généraux, etc.) avec des référents neutres. Puisque les associations de terrains (tellement en avance, dans certains domaines sociaux, par rapport aux politiques de potiches- attitudes !) ont déjà expérimenté (mais avec des moyens trop restreints) que de telles rencontres 1) sont possibles, 2) majoritairement, débouchent sur du positif bien "durable"…ainsi que de varier l'intensité des lieux de paroles – certains pratiqueraient "L'auto- élucidation permanente de la société par elle-même", etc. (les autres idées ne se disent pas très haut, de nets efforts afin de les dénicher – tant que le capitalisme, cette pandémie si néfaste, n'aura pas été éradiqué – du moins)…

 

Tout est donc absolument prêt pour changer, de fond en comble,

                                                                                                                      de civilisation !!!

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces blogs sont bien reliés à une pensée globale

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L'Economie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 300 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lejournaldepersonne 05/10/2012 17:44


quelle vue décoiffante de nos réalités - qu'est-ce que ça doit faire un bien immense d'écrire comme cela - précis et sans concessions...

imagiter.over-blog.com 07/10/2012 13:19



oui