Gang ingang ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

4122488689_9777024dbe.jpgNe jamais répondre sinon par des rabâchages en boucle sans jamais de rapport avec les contextes concrets – c'est l'inactivation maxima que s'offre la délinquance capitaliste. Qu'il n'y ait plus AUCUN DEBAT DE FOND. Et que, derrière toute la poudre aux yeux, se concoctent les vraies affaires. Sous le tempo de l'incompréhension désirée : pourrir les communications publiques (oui ils sont contre la libre circulation des idées !) et ne jamais communiquer sur rien de ce qui les concerne voici comment fonctionnent les capitalistes 2 012…

Ils espèrent semer assez de désordres et maintenir assez de chaos et de confusion en canalisant les conformistes vers ne réciter que des leçons de potaches d'oser. Exemples : que le capitalisme va annuler la pauvreté alors que tous les faits prouvent qu'il la renforce gravement et la fera durer tout du long de son règne…voir les blogs "une société, institutionnellement, organisée pour voler les pauvres" du 23 septembre 2011 et "Tout l'argent gratuit pour les seuls capitalistes" du 25 septembre 2011…Et puis s'ils voulaient, si ardemment, supprimer la pauvreté, cela aurait été fait depuis longtemps (sur le modèle de l'extrême rapidité à "sauver les banques" ou l'ampleur d'un plan Marshall)…puisque tel n'est pas le cas – la conclusion devient qu'ils ne font absolument rien envers la pauvreté. D'où elle empire au niveau global !!!

Autre délit très social : affirmer que la croissance résoudra tout. Genre de pensée pour fainéants intégraux et nihilistes sociaux. Puisque les faits ont prouvé que des croissances handicapantes existent (votre croissance vous appauvrit) ; que jamais, non plus, n'est précisée la nature de cette croyance ? Monopolistique et très hiérarchisée, avec ce poids si encombrant du fait méconnu que le privé soit tellement plus bureaucratisé que le public. Par exemple, la Chambre de Dépôt et Co,nsignations démontre que, même aux U.S.A, les rendements du public sont plus forts que ceux du privé. Ne serait- ce qu'à cause du poids tellement moindre des ponctions arbitraires et très handicapantes des revenus des dirigeants privés. Aussi, si 52 % du PIB mondial reste "monopolisé" (mais que fait la Commission européenne ?) par moins de  2 000 multinationales, la croissance ne sert plus à rien. Puisque n'alimentant et ne renforçant que ces trop grosses multinationales et les rendant encore plus monopolistiques. Toujours moins de trop riches (par relativisation des chiffres nets) et toujours plus de pauvres dissymétriques. Ce n'est, en conséquence, pas de croissance dont il s'agit de s'occuper mais bien de REPARTITION de toutes les richesses collectives…

Sur ce modèle de ne jamais entreprendre ce qu'il faut – mais tout l'inverse…alors que toutes leurs analyses exposent l'évidente polyfactorialité des problématiques. Et donc des solutions. Chuter dans la pensée "unique" (tyrannique !), mettre tous les œufs dans le panier monomaniaque des financiers – ne correspond plus du tout aux exigences de la Raison…Dans de nombreuses problématiques, d'ailleurs, les procédés financiers restent les moins "réalistes". Les chiffres peuvent, alors, autant nous piéger que nous amener dans une impasse. Se tromper systématiquement avec l'aveuglement pour seul savoir – ne sont-ce pas, là, les résultats de la maniaquerie irrationnelle du "rentable" (qui ne sert que la rente !) …depuis plus de 20 ans, tous les désordres majeurs du monde ne viennent que de tels dirigeants ? Sinon, de qui d'autre ? Donc, la civilisation se voit détricotée par les régressifs au pouvoir ? Ils mettent vraiment la planète en grand danger !!!

Encore, la meilleure répartition des ressources et des revenus. Si vous prenez les statistiques de 1 800 à 2 010 – vous vous apercevez que ce ne peut être vrai. Puisque – non seulement – les inégalités entre les pays ont explosées. Si c'était en moyenne de 1 à 3 en 1 800, ce l'est de 1 à 37 en 2 010. Et, à l'intérieur même des pays, oui il y a bien plus d'écarts inégalitaires en 2 010 qu'en 1 800. Où se trouve le Progrès dans ces configurations. Qui lui tourne le dos ? Qui empêche, à ce point, l'Evolution ? Nous obtenons, ainsi, la certitude que, pour la meilleure répartition des ressources et des revenus – le capitalisme reste le PIRE des systèmes possibles…ne serait- ce que parce que le fonctionnement de la loi de l'offre et de la demande est rendue impossible par la spéculation usuraire !!!  Le blocage mental extrêmement grave des élites à ce sujet : les excès de captage de trop de masse monétaire par un seul nuit à la société TOUTE entière. Que sur 7 milliards d'humains il n'y ait QUE 1 226 milliardaires – oui, c'est infiniment trop peu. C'est la signature retentissante d'un échec systémique !!! Seulement 0,00000175 % de l'Humanité - c'est vraiment se moquer des citoyen-ne-s que de présenter ce gigantesque fiasco en triomphe d'un système…

Du point de vue historique – de faire du capitalisme le sommet d'une montée vers le mieux c'est juste mentir mesquinement. C'est omettre de prendre en considération l'apport essentiel de toutes ces qualités précapitalistes sans lesquelles le capitalisme, même avec son accumulation primitive, n'aurait pu décoller. Max Weber expose très bien les mécanismes. Que donc ces qualités précapitalistes demeurent bien à même de faire que s'achève vite ce système des confusions dangereuses !!! Le capitalisme reste une régression vers la barbarie (le scandaleux chômage qui met la société en position d'illégalité ou les cruautés inexcusables envers les trop pauvres, etc. hurlent leurs témoignages) – oui oui l'exact contraire d'un Progrès. Il ne peut s'échouer, emporté par son seul élan, que dans l'immobilisme de l'Ancien Régime…Oui porteur d'aucune évolution collective : le tout figé dans des privilèges INDEFENDABLES !!!

Ce n'est pas parce que se voient exclus des médias mercenaires (vendus au plus offrant – et sans garantie de probité d'information !) – les grands penseurs, les scientifiques anticonformistes ou les vrais écrivains, etc. – que la pensée ne continue pas à dominer le monde. Mais dans une ultime confusion due aux détraqués capitaliste (à soigner comme malades !)…la béance de l'abîme devant nous c'est que – jamais, une société qui ne se remet pas fondamentalement en question n'ait pu survivre très longtemps. Depuis combien d'années le débat intelligible et intelligent ?

Aussi – afin de parachever
…il reste utile de vérifier que tous les soutiens au capitalisme sont des potaches récitant, bestialement, leurs leçons (sans vraiment comprendre) et absolument aucun grand penseur. Même Adam Smith s'est montré très peu "capitaliste"…En très bref, Adam Smith s'est toujours méfié de l'argent, des financiers et de la spéculation à multi-alibis. Au point qu'il considérait que l'argent n'est pas la richesse mais sa seule mesure, oui son mètre instrumental, la balance qui pèse juste son poids, son serviteur neutre. Que donc, "afin de connaître la vraie richesse d'un pays il faut retirer de l'addition tout l'argent en circulation "…normal, que nous y retrouvions l'identique argument de l'argent n'est pas la richesse mais uniquement la mesure de la richesse. Mais, aussi, le constat honnête que de ne pas enlever l'argent circulant, de tous les comptes, c'est comme de le compter deux fois. Et que donc une fois retiré de l'addition tout l'argent en circulation – que reste-t-il ? Oui en toute dernière analyse ? "La richesse des pays ce sont leurs talents"…Le talent aura toujours été plus important que l'argent. Et, du côté le plus opposé, le slogan qu'il définit des précapitalistes (il a écrit vers 1750 !) ? Oui le "tout pour moi et rien pour les autres", qui par la monstration de sa paranoïa sociopathe, ne peut guère passer pour un éloge du capitalisme, une légitimation de celui- ci et, surtout, une obédience de la régression qu'il représente.
    Ainsi – tous les talents ne peuvent plus être que contre le capitalisme.
        Et brandir les pancartes "Outgang" !!!

à rapprocher, aussi, du fait aussi, exposé dans les blogs d'"une société, institutionnellement, organisée pour voler les pauvres" du 23 septembre 2011, "Tout l'argent gratuit pour les seuls capitalistes" du 25 septembre 2011 …,"L'angle mort de la finance", " Chiffres de l'occupation de l'armée étrangère de la finance" (blog du 17 février 2012), "Les crises sont causées par les excès d'inégalités ?", "Principe de précaution massif envers la finance ?", "Désindustrialisation : à qui la faute ?", "Plus ça va plus c'est vulgaire d'être trop riche","Gains collectifs partout", "La spéculation désocialisée", "Les émeutiers ce sont les trop riches ?", "Peut-on vraiment se dire "objectif" lorsque intéressé et profiteur ?","Le coût d’une non intervention publique ?", "Hontes du néolibéralisme", "Banques, plus rien ne va !!!", "Plus tu prends aux autres plus tu les enrichis !!!", "Les élus ne sont pas les propriétaires de ce qu'ils gèrent", "Plus con qu'un banquier ?", "L'infantilisme du "circuit intégré de la finance internationale"""Ce que représente l'argent des banques ?", "Collectif/ individuel", "Privatecity" – Publicity", "L'autorégulation étatique est prouvée …", "Donner l'apparence de la solidarité à un simple courant d'air (1 et 2)", "Du suffrage universel "libre et non faussé"", "au mieux des intérêts de tout le monde", "Qui on valorise ?", " La finance - une fraude systémique ?", "Comment le capitalisme se met à dos tous les génies ?", "Si la nouvelle génération de penseurs ne vient pas vite", "Le bon détour ne ment…" ou "POURQUOI LES MARCHES CA NE MARCHE PLUS ?"
Gains collectifs à la place des gains individuels, Fête sociale permanente, Service public du crédit, revenu d'existence mondial, retour massif des services publics autogérés, et tant d'autres filons du futur etc – toute une nouvelle civilisation est bien, complètement, en place !!!

        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!
Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif
 (à suivre)

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme".Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? etc), onglet 2.
Résistances au changement      Impliquent changement de résistances
Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser
Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 800 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

Publié dans gouvernance mondiale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article