Gouverner

Publié le par imagiter.over-blog.com

6907353113_8ac0cdcca7.jpg

Si nous négligeons l'abstention, elle augmente. Si le FN est stigmatisé il réussit, etc. Ces phénomènes sont sous nos yeux mais bien peu y prêtent attention. Ils sont, pourtant, de quoi demain sera fait. Ils deviennent le centre ingouverné de la société.

 

Le première preuve en est que les explications semblent nous échapper : pourquoi ? Oui pourquoi : qui dit crises dit, aussi, importants changements des élites en place. Or, depuis des décennies, ce sont trop les mêmes. Très grave erreur stratégique…Ce n'est pas une affaire de personnes et sûrement pas une intrigue de jalousies puisque – tout au contraire – c'est les plaindre infiniment d'avoir tant quitté la réalité et depuis si longtemps qui forme le fonds du ressenti (où voyez-vous de la jalousie ?). Oui ces dirigeants ( mot qui englobe tous les domaines sociaux, gouvernants y compris) se trouvent dans des sites mentaux qui DATENT. Ce n'est pas du 2012. Ils/ elles ne s'en rendent même pas compte. Ce n'est même pas complètement intentionnel : ils/ elles pensent faire de leur mieux, pensent que ce qu'il y a à penser c'est eux…mais le voir en face obtient l'anomalie de ne les percevoir que tourné(e)s vers le passé, à vouloir le replacer tel quel, sans changement significatif, sur le temps actuel. Absolument pas un signe NOUVEAU ni dans leurs pensées, ni dans leurs manières de parler ni dans leurs actes…ils ne sont pas "avec nous" c'est trop flagrant !!!

 

Or, la différence entre des crises et la fin d'une civilisation c'est, justement, le non-brassage des talents. La conduite suicide des dirigeants de l'époque bloquant tout et figeant tout. Et, comme nous allons le voir, se trompant systématiquement de réprobations…Il existe, en 2012, tous les talents dont nous avons besoin pour nous en sortir - mais elles/ ils sont écarté(e)s des sphères à ressassements comme unique pensée. Il nous manque tant des raisonnements structurés, des synthèses reposant sur de profondes analyses, des pensées qui ne mettent pas les conclusions au départ, oui avant même d'avoir commencé d'examiner l'affaire, etc…Surfer à la surface de tout fait, bizarrement, se noyer dans tout. Grave erreur de diagnostic, surfer n'est pas s'échapper mais s'engluer !!!

 

Les abstentionnistes décrivent le même phénomène que tous celles/ ceux qui se tournent vers le FN (perçu comme plus sincère, comme possédant une flèche de futur, comme plus engagé, donc comme physiquement plus fragile, pulsions d'aider la faiblesse forte etc)…le fond de la pensée n'est pas de savoir s'ils ont raison ou tort. Ils n'ont pas commis de délits. C'est réactionnel, au contraire, et c'est en réponse à tout ce que ne fait plus la société pour eux. Plus aucune réponse dans des "plans" communications (on va essayer le concept "participatif" et flop dans un monologue, en plus – où on participe, nous, en vrai ?)…se sentir floué-e-s se passe en très grand silence intérieur et en détermination ne s'expliquant plus sur ses motifs : d'où phénomènes "opaques" de l'abstention et du prétendu racisme FN !!! Ils n'ont pas commis de délits. La répression, la culpabilisation et la stigmatisation, etc ne peuvent, dans ce cadre, que RENFORCER leurs opiniâtretés et résolutions…sur strictement rien, une fois de plus, il ne leur a été répondu…

 

"Ignorances" (faire comme si cela n'existait pas, n'avait strictement aucune importance – abstention) ou "exclusions" (ne répondre qu'à côté de l'angoisse et de la douleur – FN) ne font donc qu'augmenter amplifier, multiplier le phénomène dont ils se vantent de "prendre la mesure"…qu'accumulations d'erreurs sur erreurs:

1 ) - il est sans cesse parlé pour eux, à leur place, sans eux (abstentionnites ou FN) – clair, dans cette topique, qu'ils/ elles pensent, ressentent, vivent, tout à fait en dehors de ces cadres mentaux qui "ne les reconnaissent jamais" Pas une fois, un individu en qui elles/ ils se reconnaîtraient ne vient leur parler des solutions Non, juste des extraterrestres, qui ne savent rien de leur ressenti, suppriment (à chaque mot) tout d'eux tout en …s'adressant à eux, et vont jusqu'à leur imposer (sans leur avis, encore) des décisions plus qu'inadéquates, toujours sans eux Sans palabres et sans aucun débat…

 

2 ) - la géométrie de la stigmatisation est, dramatiquement, fausse. Partout, les médias bruissent de folie Tout est de la faute des peuples, ils doivent toujours payer, l'austérité en "vrai" c'est toujours que pour eux, etc. écoutez bien vous entendrez… s'il y a crise c'est à cause de la mentalité des peuples…c'est bien leurs pensées et leurs sentiments qui dérèglent tout il ne faut parler que de cela…et silence dangereux  (encore) sur ça fait quoi de se sentir comme un rejet, un déchet, un exclu, un paria, etc…(donc toute stigmatisation ne fait qu'amplifier ce début de grave catastrophe)… ce ne doit pas être très agréable, non ? Outre que la réalité montre que ce n'est pas possible (comment pourrions- nous avoir de l'impact "globalisé", nous n'accédons à aucune des commandes de la société ?) cela contraint les peuples à utiliser ce qu'ils ont autour d'eux (si le FN leur paraît plus présent ce n'est pas un délit de leur part – c'est bien, plutôt, que le peuple ne semble pas intéresser, en "vrai" , les dirigeants!).

 

3 ) - La posture du discours dirigeant sabote tout. Erreurs à 100 %. Les dirigeants – tout de même entièrement responsables des crises par leurs rigidités organisationnelles, le non renouvellement flagrant des élites, le blocage des voix nouvelles et le zéro changement effectif pour eux et tous les changements pour le peuple – oui ces dirigeants ne reconnaissent et n'admettent rien du tout. Pire - se montrent, exclusivement, comme moralement supérieurs à ces actes seuls accessibles aux peuples (moi, je ne m'abstiendrais pas – il le faudrait pourtant et dans de nombreux domaines, trop de revenus, trop de niches fiscales, trop d'auto-éloges, etc…il faudrait bien s'abstenir !!!). C'est répugnant le racisme FN : comme si les violences symboliques des pouvoirs ne représentaient pas des "racismes" encore plus répugnants. Posture morale donc psychorigide (que dénie chaque bénéfice des privilèges) et fermeture de tous actes possibles (eux c'est du tout permis et nous rien) – en fait ce sont bien les dirigeants qui ont créé le site collectif où se trament abstentions et FN…le peuple n'a rien à dire et, surtout, droit de ne rien faire : nous voyons les résultats !!!

 

Il y a toujours tellement à dire – tant les médias mercenaires (vendus au plus offrant – et sans garantie de probité d'information !) sont devenus une véritable nuisance ennemie des sociétés. Et qu'il nous faille tout assainir et reprendre les raisonnements là où ils les ont saboté. L'époque est très difficile et si peu la prennent à bras le corps…tant que l'on ne reconnaît pas la maladie (ici, les maladies) impossible de bien soigner : puisque d'avoir conscience de la maladie aide vraiment à la guérison !!!

 

Nous serons (sans doute) obligé(e)s de compléter – pourtant, nous savons vous avoir fait ressentir l'ensemble des données…les dirigeants agissent comme si l'essentiel (les décisions et actes qui réussissent :!) est bien de s'en prendre, sans cesse, aux peuples, les maltraiter, les brusquer, les stigmatiser, les condamner, oui les proscrire, etc. – d'un côté – et leur mentir, les leurrer, leur refiler de la fausse monnaie de langues de bois, se montrer toujours moins intelligents, les contraindre à agir toujours contre leurs propres intérêts et ceux de leurs entourages, etc. – de l'autre – avec la posture si déloyale de ne jamais s'engager (moi, aussi, je participe à des changements profonds, voyez ma nouvelle vie !), de mettre un peu de son avenir en danger (si j'échoue, je m'engage à rembourser cela et ceci!), d'admettre la réalité des solutions (tant qu'il n'y aura pas de très fortes réductions des inégalités les crises augmenteront, etc.), que d'agir dans de telles demis mesures, des quarts de mesurettes fait, en fait, que tout devient pire (j'accepte d'avoir une cure de désintoxication idéologique justement en acceptant d'être confronté-e et de rencontrer les nouvelles voix dont le futur social a tant besoin!)…etc. (tant à dire !)…

 

Bref – un clair retournement de la situation collective : le minimum que tous les dirigeants doivent dire/ faire :

-abstention, FN, etc. c'est bien de notre responsabilité

-nous prenons en compte ces phénomènes (on ne peut "ignorer" l'abstention et on ne peut "refuser d'entendre" les votes FN pour ce qu'ils veulent dire et pas pour le fait que nous parlions, encore, à leur place)

-vous n'êtes pas dans vos torts, vous n'avez pas commis de délits dans l'abstention ou le FN – les stigmatisations et culpabilisations ne sont pas les réponses adaptées à la crise collectives

-en fait ce sont, nous, les dirigeants qui NE SAVONS PLUS GOUVERNER. – dirigeants de tous les domaines, gouvernements inclus – il va falloir un très puissant et immédiat BRASSAGE des élites. Les exclu(e)s ne peuvent avoir tort pour leurs exclusions – la crisec'est bien parce que la société est, depuis trop longtemps, privée de leurs apports

-etc !

 

..                      …le futur de gouverner est à ce prix. Il n'y en aura pas d'autre !!!

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 000 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

SAID 10/05/2020 14:34

Bonjour chères frères et sœurs

Je m'appelle Delarue Vanessa

Je fais ses témoignages pour témoigner la compétence d'un vieux vraiment formidable.

Je vous assure que j'ai eu à contacter plusieurs marabouts qui sont rien que des faux , des menteurs, des escrocs je ne sais plus quoi les qualifiés mais suite aux plusieurs recherches je suis tombé sur ce vieux qui m'a vraiment redonner le bonheur , le bonheur que je recherche depuis tant d'années il est vraiment formidable je souffrais d'une rupture avec mon mari il m'a quitté cela à fait 1 an 1 mois et même au boulot j'ai perdu le travail mon père était gravement malade mais dans un intervalle de 3 jours je vous rassure que j'ai eu des miracles dans ma vie grasse à ce vieux aujourd'hui je vis bien avec mon mari , mon père est guérit, on m'a ra-pellé au boulot et j'ai même refuser mais actuellement je suis dans un autre service qui est mieux que l'autre vraiment je ne sais pas comment remercié ce vieux il m'a travailler sans me prendre un euro j'ai d'abord eu la satisfaction avant de le récompenser vraiment il est très bon ce vieux . Alors vous qui souffrez de n'importe que problème, vous qui avez n'importe des soucis ne vous faites plus de souci contacté directement ce vieux voici son adresse

E-email : said.marabout@outlook.fr

Ou vous pouvez l'appelez directement sur son numéro portable 00229 98 98 29 82

Ou sur son Whatsapp: 00229 98 98 29 82