greule gueule

Publié le par imagiter.over-blog.com

2301154933_0527e3d9e7.jpg

…mots inconnus qui nous ouvrent tant d'inconnus ? Cherchez greule vous aurez, en synonymes, grule. Guère plus avancé donc…mais vous dégotez, aussi, secoue voici qui remue les certitudes…Greule – selon l'assertion "d'écrivains internet" où le langage deviendrait de plus en plus "visuel"…comme si sa "justification", son bien-fondé, sa pertinence, son à propos, son opportunité, sa convenance, son opportunité, sa justesse ou sa fiabilité ne venaient plus de l'oreille mais de l'œil, plus du son mais de la trace

 

Alors que la majorité n'a pas saisi la chance d'entrer dans "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques" – puisque c'est gratuit comme la vie et la Nature, et, de la sorte, que leurs cerveaux trop déformés n'accordent pas de valeur à ce qui en tellement. Suffit d'en être privé pour le piger… Gratuit, une bonne fois, c'est "hors des prix", qu'aucun prix ne peut accrocher, qui n'entre pas dans ces mécanismes subalternes et irréfléchis…d'où gratuit = la plupart du temps, de la plus grande des valeurs…oui oui, comme la majorité n'a pas vraiment saisi la chance d'entrer dans "La diction du dictionnaire" qui mène direct à la splendeur du futur : qui est le "cerveau sensualisé" (chaque pensée y devient sensation). Et le "visuel" n'est qu'un sous- système du réel, qu'une des sensations qui ne se PRIVE des autres sens que chez les masochistes hédonistes – les gloutons qui perdent toute sensualité vécue par les mécanismes de la satiété – si inaptes à l'épicurisme souverain (être heureux avec rien peut recevoir toutes les facettes de la vie sociale, la richesse aussi, sans rester monomaniaque soit unijambiste, borgne, unidimensionnel ou unilatéral etc…)…

 

"La diction du dictionnaire" demeure la preuve, par tous les faits et tous les mots – que le langage se fait connaître à nous par toutes les dimensions du réel. Au point de rester la plus gigantesque métaphore spatiale. Avec des vecteurs directionnels des préfixes, pour le français, qui aident à trouver des solutions pour tous les aspects de la vie…ce qui nous rapproche des rapports de la langue avec l'optique – qui ouvre, de l'optimum à l'optimisme jusqu'à opter, du diamant multi-facettes du SENS. Optique c'est opter et opter son verbe …Mais – le corps tout entier y participe, en fait, à ce que le langage en soit si "mouvementé"…parfum c'est parfait, goût c'est délecté lecteur, toucher c'est texte textile, et chacun son son…

 

Optique c'est opter et opter son verbe. Les preuves abondent : c'est en prononçant (diction) de tout notre corps, avec tous les sentiments et les émotions (ce qui fait mouvoir) que nous parvenons à dire le fond de notre vie, note opinion, notre "point" de vue, notre angle d'approche, oui à nous prononcer sur toute chose. Ce qui est forme active – l'indicatif est indicatif – devient infini tel l'infinitif…la diction nous ouvre le dictionnaire. Et chacune de nos articulations nous apprend à articuler (dictionnaire)…Et ce qui ouvre nous rend ouvri(e)r –(le travail d'ouvrir)…aussi – le langage nous rend créature jusqu'au bout voluptueux de notre être …

 

Mais, en même temps, nous rend hyper créatifs…et SANS LANGAGE impossible de prendre son pied à 100 % - jouir c'est ouïr…le son transporte infiniment plus que l'on croit…toutes les architectures nouvelles y résident…

 

Tous les trésors du futur demeurent plus gigantesques que ce que nous croyons connaître – Oui mais toujours SANS le corps entier…"l'acoustique des grottes préhistoriques, au point qu'un simple "om" fasse gronder l'ensemble de la grotte (p. 15 – Philippe Sollers – Trésor d'amour, décembre 2010). Les grottes là où le son est le plus corporel ? "un son immense, en même temps que la chevauchée des animaux libres (ibid.). " A ce point ? "Il y a mieux : le son des cavernes, était d'abord une boussole. Dans l'obscurité souterraine, l'éclairage était faible et les torches inutilisables dans les boyaux. On se servait du son comme un sonar pour se déplacer et s'orienter(ibid.). " Parfait. Mais, hors des grottes, "la diction du dictionnaire"n'est-elle pas ce sonar qui nous permet de nous orienter, de nous retrouver et de découvrir tous les nouveaux inconnus ? "La voix allait et revenait, déchiffrant l'espace (ibid.). "Qu'est-ce qu'on vous disait…

 

Entrez dans le langage comme la plus infinie des métaphores spatiales et vous escaladerez toutes les sensualités possibles – jusqu'à atteindre la plénitude pacifique d'où l'on peut, vraiment, s'envoler comme un oiseau…

 

"Très souvent, il suffit de suivre la direction de la meilleure résonance pour arriver aux peintures. L'oreille sait où il y a quelque chose à voir. Ainsi, les points d'ocre, à l'intérieur des boyaux, correspondent au maximum de résonance. Voilà le chemin, et, au fond, quand on écrit, c'est pareil" (p. 16 - ibid.). "

 

Plus que d'accord, archi d'accord – mais, alors, quelle inconséquence, quelle incohérence, quelle distraction, quelle confusion, quel désordre, quelle étourderie, quelle bévue d'avoir été de ceux qui, paternalistes, censitaires, anti-cultures, pas épicuriens pour 4 sous, ont refusé le tapuscrit de "la diction du dictionnaire"…

 

Cette grotte portative (sans aucun coût monétaire qui nuise à la planète – comme toutes les "grandes" découvertes vous remarquerez – les autres ? Bien justement c'est de la technologie hyper polluante, coûteuse et qui interdit d'être heureux et de le rester! Pas de "vraies" découvertes !)…tout ceci prouve, en tout cas, à quel point "la diction du dictionnaire" fait partie du réel – et de le refuser juste des immatures dénis du réel (voir le futur blog :  Les dénis du réel  ? non, les pénis du réel !!!)…

 

Vous comprenez maintenance pourquoi tant greule gueule ?

 

Puisque ce que ne comprennent pas les censeurs – ce qui leur ôte donc tout droit à censurer – c'est que l'auteur n'est pas du privé de vivre "la diction du dictionnaire" jusqu'à en apprendre – et avec une gratitude que vous ne pourrez jamais mesurer – tout du "cerveau sensualisé" (chaque pensée y devient sensation). C'est, par conséquent, un service exagéré rendu au censuré que d'écarter tant le public qui pourrait l'importuner dans cette vie enchantée. Un découvreur se doit à l'Humanité – les censeurs le privilégient par trop, en font une figure d'Ancien Régime dans un fonctionnement hyper démocratique (zéro défaut et égalité absolue au point que la joie est devenue "trop" habituelle !) Non non de denon, tout ceci ne peut durer, il faut décensuriser les privilégiés censurés. Vous vous rendez compte, ma pov' dame, il invente "la diction du dictionnaire" (la grotte portative du son immense, l'économie maxima de tous les savoirs, le coût zéro pour la Terre) et on lui fiche la paix…

 

…mentait donc la chanson du "nul qui l'oblige à se taire", il ne voyage jamais en solitaire…c'est le seul volontaire parmi les lâches…qui affronte toutes les armées du monde…et tout le monde de se prendre pour "son" général, petit soldat inerte qui serait aux ordres (mais où sont les ordres ? purée, on les a égaré, on les retrouve plus!!!)…et on le surplombe, toutes et tous, du plomb d'une déshonorante dictature qui refuse toujours de s'avouer…mazette, ça fait trop désordre, soudain, de n'être pas volontaire si terre à terre de la Terre…ou bien de dire qu'il voyage en solitaire si "TOUT LE MONDE l'oblige à se taire "…si peur du vrai collectif collecté ?

 

…d'où parler pour ne rien dire – c'est un slogan "d'armée illicite d'occupation", surtout pas de résistants…

 

Pourquoi il ne voyage jamais en solitaire ?

 

Dans le sens qu'il soit le seul à maintenir, à fond, tous les concrets partages ? Planétairement, oui pareil pour TOUTES les langues – absolument tous les trésors du futur…dont "la diction du dictionnaire" ***

                                                                        représente la plus intraitable avant-garde…

 

*** Oui oui offrez- vous du gratuit, soit tout un livre de 250 pages sur freethewords.org ,cliquez sur l'onglet 3 au titre de "la diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques"

 

… avec lequel vous pourrez commencer de recevoir le gigantisme de l'univers, oui, le "cerveau sensualisé" (chaque pensée y devient sensation). Comme l'ensemble de ses techniques …dont quelques unes de nos plus récentes, restent offertes sur ce blog : "Sourire vos digestions", "Comment l'œil vous respire l'univers ?", "Parfum parfait", "S'empreint d'embruns", "Sous la chair des mots – la sensualité d’immensités…","L'athlétisme mental ?", "Délecté lecteur – l’évolution n’aurait pas prévu l’écriture ?", "La vaporisation du moi", "La bibliothérapie ? Les livres guérissent !!!", "Quelles formations ont suivi les transformations ?", "La culture viendrait d'ailleurs…", "Unité enchantée" , "Aucun sport n’est plus sportif que le langage", "Où est passée l'énorme déperdition d'intelligence collective ?", "Optimisation de…l'optimisme", "Les points d'appui ?", "Rideau d'eau", "Détectivé ?", "Quand naissons -nous ?", " Tous saufs sauf","Mimétisme comme unique raison", "se perfectionner à la perfection…", "L'infini partout autour de soi", "Les échanges affectifs d'infos", "Dans danse", "La gratitude est le paradis lui-même", "… intelligentil", "Talents et société", "Tant d'instants ?", "Elle excelle", "Et tout fait suite suède de ce qui précède?", "Les profondeurs de l'usage du cerveau ?", "Empreintes", "Un regard pour autrui", "Rendons le futur plus fort", "Reposer le repos d'une question", "Qu'est- ce qui vous amène à vous amener ?", "Toute la spiritualité ne serait que spirales ?", "Ce qui est maintenant prouvé ne fut jadis qu'imaginé", "Tribus", "Piller les roupillons", "S'organiser autour des organes", "La réalité est complète", "Tri et trois ?", « Butiner le but », « La queste des questions », "Objectivité de la poésie", "Esprit libéré et esprit encombré ?", "spirer et conspirer", "Essaie de dormir !", " Trio vainqueur – sentir, sentiment, senti- mental !!!" , "La Forme à (absolument) tout faire ?", , "Comment garder des sensations de qualité ? (1) (2)", « Efface le face à face que reste- t-il ? » ou bien "La communication qui n'a jamais appris la communication réelle" ? etc. – oui encore etc. En bref, quasiment tout vous serait caché ? Sans doute ! vous pouvez le vérifier sur le blog "Lorsque ne plus savoir admirer tourne à la maladie" (1) un blog a obtenu un titre à part " A votre égard tout sera égards". Grâce à qui ? Toute l’histoire du rire en 5 textes. Aussi, "Comment le développement personnel tourne au savoir- faire révolutionnaire ?" du 9 juin 2011…Encore, voir le blog du 16 septembre 2010 « Simuler votre cerveau vous offre toute la réalité » ou comment notre cerveau peut être un véritable magicien à votre service, etc…

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

            tous ces blogs sont bien reliés à une pensée globale

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3"La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 400 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans corps des langages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L

bonjour...


se réveiller et vous lire devient...paradisiaque, le document/ médicament est toujours adapté au "vrai fond" de l'actualité. Comment faites- vous ? Vous avez un "channel" ?
Répondre
I


bonsoir


très souvent vous trouvez le centre de l'intention du blog - et vous y ajoutez en + ce qui fut la "critique" vue du temps passé - elle valorise, à la fois, qui l'émet et qui la reçoit - précieuse
votre facon d'être...