Hontes cuisantes du néolibéralisme

Publié le par imagiter.over-blog.com

2435087888_1f80ded0ea.jpg

Cette théorie la plus dérisoire que l'Humanité ait subi ose "autorégulation", pas d'interventions or que sont les spéculations sinon de gigantesques et permanentes interventions ? Tout le reste à l'avenant dans ces raisonnements de patachons…oui hontes extrêmes sur qui croit à ces dangereuses stupidités !!!

 

Comme le dit André Orléan***, on ne peut se fier aux prix financiers, que ce soit un taux d'intérêt, un taux de change ou le prix d'une action. Aucune objectivité dans ces mégalomanies prophétisantes que de la subjectivité***. Et la pire : la mimétique !!! Celle des acéphales !!!

 

*** voir références dans les "compléments de réflexions" – en bas du texte***

 

L'autorégulation ne l'emporte jamais…Les crises qui s'amplifient depuis 1987, 2007 et 2011 constituent les preuves que les marchés ne s'auto-suffisent pas, qu'ils sont bien parasitaires et plus que dépendants de la Société entière. Avec laquelle ils se comportent comme les mendiants les plus discrédités qui soit : c'est toujours l'argent PUBLIC qui répare leurs immenses bêtises…toujours à sens unique, les financiers égarés comme principaux assistés et qui, sans le moindre honneur, usent de cette manne "publique" soit pour continuer leurs "profits" si destructeurs soit pour ruiner les peuples…attitude de clairs sociopathes, oui ou non ?

D'avoir "besoin" de l'argent PUBLIC – pour ces financiers supposés "créer toutes les richesses" avoue d'indiscutable façon :

 

1 - Qu'ils ne créent absolument aucune richesse sinon nul besoin des autres richesses, publiques ou non…

2 -   Que la finance n'est que parasitaire – vivant comme pique-assiette sur l'argent et le travail des autres…

3 -  Que le travail seul crée de la richesse et que dans cette optique, depuis 1975, il est dû, au minimum, 1 500 milliards d'euros aux salariés français pour non-partage des plus values dues principalement à leur productivité…

4 -  Que les financiers sont des débiteurs structurels du système complet et que, dans ces conditions, ils vont devoir se démettre ou se soumettre…soit rembourser les trop perçus soit se blottir en prison…

5 -  Que la stupidité néolibérale ne repose sur rien de sérieux, de solide, de raisonnable, de concret, de réfléchi, de cohérent, de pertinent, de réaliste…que ce n'est qu'un tissu d'élucubrations nuisibles qui doit être expulsé au plus vite des sociétés. Du fait qu'une des missions principales des politiques ce soit "la salubrité et l'hygiène publiques", ce ne saurait tarder, non ?

6 - …ce qui signe l'erreur monstrueuse de l'autorégulation (ce gros pâté sur la page d'un trop mauvais potache)…**** juste ces 2 citations afin de s'en imbiber…

 

**** "Au cours des 50 ans qui viennent de s'écouler, les 10 jours les plus extrêmes sur les marchés financiers représentent la 1/2 des bénéfices. 10 jours sur 50 ans. Pendant ce temps, nous nous noyons dans des bavardages " (p. 354 - "Le Cygne Noir ).   Nous nous noyons ou nous sommes noyés ? RISQUER de détruire toute la société "juste" pour 10 jours ? ils pourraient pas aller "jouer" dans un parc protégé – avec de la monnaie de singe…parce que vraiment y a-t-il un seul gramme de sérieux dans de telles frivolités ? 

 

Nous devrions adorer l'économie de marché, parce que ceux qui l'a font peuvent être aussi incompétents qu'ils le souhaitent"(p. 242 - Nassim N. Taleb "Le Cygne Noir – La puissance de l'imprévisible", septembre 2010). C'est donc cela ? Quand comprendrons-nous à fond le règne de l'irrationalité la plus régressive de tous les temps ?

 

…en effet, André Orléan, pulvérisant les prétendues objectivité et scientificité des marchés, les décrit comme ne reposant "que" "sur des paris subjectifs, spéculatifs. Ce sont des marchés de promesses. On y vend et achète des anticipations. De la fiction verbale. Leur logique est d'une nature mimétique : chaque investisseur se positionne en fonction de ce que les autres vont faire (comme au tiercé la cote dépend du positionnement de chaque parieur en fonction des autres parieurs !)". Et de poursuivre : "pour ces raisons, un marché financier est par nature mobile, instable, erratique, incohérent, plein de dérapages incontrôlés. Il produit immanquablement des bulles donc de graves crises". Faut être fou pour laisser ces bombes latentes dans le circuit…En aucun cas, apte (et à jamais !) à donner des valeurs pertinentes ou des prix objectifs. Ce ne sont que des opinions jamais des faits !!! A la différence des marchés de biens ayant une claire utilité et dont nous pouvons contrôler la valeur attribuée

 

Non seulement, le marché ne peut pas être objectif, mais il s'octroie les attitudes les plus toxiques – le prophétisme et la divination de l'autorégulation qui "par essence" sait absolument tout sans avoir besoin de ne rien apprendre – ou, encore, l'intoxication volontaire à l'argent métaphysique, carrément extra terrestre, issu nulle part sinon de générations spontanées que lui seul créerait "les richesses" – alors, qu'en 100 ans, la Bourse n'est parvenue qu'à 0,10 % de réelle "création" de richesses…Cette omniscience auto-proclamée se couvre de ridicule puisque, absolument, rien n'est scientifique dans l'économie – et encore moins dans le piteux prophétisme capitaliste, cet idéalisme jamais piégé – oui oui, exactement, cette insupportable vieillerie religieuse si illégale dans tout état laïc !!!

 

 Mégalomanies gravissimes donc qui ne reposent que sur des perversions extrêmement gangrenées, genre plus je vous spolie plus je vous enrichis, plus je ruine la société plus je la rends riche et prospère…plus je COÛTE à la société et plus je veux lui asséner des plans de rigueurs à sens unique (sans moi, pourtant cause majeure des dettes et déficits !) "Jamais satisfait de rien, comme on le constate avec ces politiques de rigueur qui s'accompagnent d'une croissance trop faible" et d'une explosion des chômages et des inégalités volcaniques !!!

 

Clair – que ce sont les marchés qu'il faut soumettre, de toute urgence, à un plan d'austérité plein de rigueur. Les placer sous une sorte de groupements de syndics qui vont réexaminer tous les comptes et récupérer "au nom de la société, de la République ou de la démocratie" tous les trop perçus de ces hurluberlus cinglés de la finance…

 

Donc, enfin une manne gigantesque et loyale afin de réorganiser toute la société sans plus jamais d'Economie entre aucun-e de ses citoyens-ne….Nous pouvons nous passer entièrement de l'économie…oui l'économiser complètement . Nous l'épargner en totalité….

 

Grâce, peut- être, au néolibéralisme ?…oui au néolibéralisme écervelé où pas UN mot de vrai – la décence c'est donc de la fermer pendant que d'autres réparent VOS dégâts…

                                               …. de la honte !!!

 

oui hontes extrêmes sur le néolibéralisme et sur tous les gogos gagas qui croient, encore, à ces non omniscientes prophétismes du sordide !!!

 

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Où trouver encore du sérieux ?"***, onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  encore, onglet 4 "L"anti-communication, comment ça fonctionne ?" onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui a détressé les détressés ? etc), onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

*** Afin de le vérifier, à loisir, songez aux blogs une société, institutionnellement, organisée pour voler les pauvres" du 23 septembre 2011, "Tout l'argent gratuit pour les seuls capitalistes" du 25 septembre 2011 ou  "Les banques doivent faire leur travail" du 25 septembre 2011 (en écho le 21 janvier 2012***d’André Orléan « Que les banques fassent leur métier »***, Le Monde, p. 6 « culture & idées »…)…et les plus récents" "Strictement aucune augmentation des dépenses en France !!!", "Plus tu prends aux autres plus tu les enrichis !!!", "L'unité radicale et souveraine", "La gradation c'est indignés, puis consternés et, enfin, N.R.V.", "Seule la pauvreté généralisée sauvera le futur social ?", "Taxes financières – l'aveu ahurissant","Taxidermie des taxes sur la spéculation" "Lourdes FAUTES PROFESSIONNELLES des marchés" ou bien "C'est la façon de penser qui est fausse ?".

 Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 600 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article