Intérime à quoi ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

 

 

5062007335_56544bacd5.jpg

D'étudier loyalement ces agences de la précarité nous nous apercevons qu'elles remplissent des fonctions précises. Ce ne sont pas des bureaux de placement mais des services commerciaux. Le but reste, explicitement, les entreprises pas les travailleurs. Pourtant d'étranges usages s'y phagocytent : comme d'externaliser le "coût du chômage" et des cotisations sociales ou bien d'exercer un contrôle social à sens trop unique illégitime en participant, notamment, au glissement vers une société du tout arbitraire…

La déchéance morale extrême des classes moyennes qui leur font "couvrir" toutes les abjections d'un système voué à ne servir que les trop riches…se retrouve dans ces agences, exactement comme dans les discours mensongers sur les immigrés (la réalité c'est que les immigrés ça rapportent au pays : + 2,4 % par an au niveau des 3 systèmes de cotisations principaux, selon une analyse étoffée de Ras' le front, malheureusement pas réactualisée depuis 2 000)…"or les travailleurs temporaires privés d'emploi présentent le taux le plus bas de jouissance des allocations chômage"*** (p. 19 – Sébastien Chauvin - Les agences de la précarité, journaliers à Chicago – avril 2010) …ils sont bons pour cotiser et se faire insulter (comme les travailleurs immigrés ) pas pour toucher…difficiles pour les Intérimes à quoi de réunir toutes les conditions d'éligibilité à l'assurance chôme lorsque trop facile le prélèvement direct sur leurs salaires…

 

*** 28 % contre 46 % pour l'ensemble des industries du privé…

 

Lorsque les entreprises qui licencient davantage se voient pénalisées, "le recours à l'intérim est devenu un moyen pour les entreprises utilisatrices d'externaliser les coûts associés au financement du chômage, en reportant sur les agences d'intérim les augmentations des cotisations consécutives au licenciement du travailleur(p. 19 –ibid)". De l'ordre de + 20 % pour les Intérimes à quoi…le fait que soient, sans cesse, dissimulées toutes ces DISSYMETRIES en défaveurs des plus faibles "avoue" :

1 – que les classes moyennes sont incapables de supporter le choc de la réalité en face, notamment que ce sont elles qui vivent, aussi, sur le dos des faibles, des pauvres et des immigrés. Et pas du tout l'inverse.

2 – que ce système du tout spéculatif (soit même le plus anti-boursier si la Bourse représente bien la collecte loyale et équitable des fonds destinés à financer vraiment l'économie – ne supporte pas, non plus, le moindre contact ave la réalité.

 

Conclusion : plus vous saurez introduire de réel puissant dans leurs propagandes-sur-la-défensive plus vite ils tomberont…

Ensuite, le plus qu'illégitime contrôle social, exercé par les agences de la précarité, et qui utilisent tous les procédés d'arbitraires…nous offre des raccourcis afin de piger comment le régime social qui allie une société, institutionnellement, organisée pour voler les pauvres ET tout l'argent gratuit pour les seuls capitalistes - ne peut que se placer hors la loi…ainsi, le cinglant non-respect du Code du travail... qui semble tant faire la joie des miteux médias…Pourtant droit constitutionnel lorsque "le travail est un droit" et, pour la société, qui ne peut remplir "cette part de son contrat", un DEVOIR de dédommagement. C'est obligé, ce n'est pas fait. Les hors de la loi se trouvent donc bien au sommet…

 

Et nous les agents de leur précarité…

Conclusion : plus vous engueulez la société de plus en plus hors la loi, plus vite vous pouvez localiser les vrais responsables…

 

Très peu d'individus à écarter et la société change de A à Z…

                                                                                              …qui est devenu efficace ?

 

Publié dans economie et politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Devautour Jehanne 28/09/2011 00:05


Génial, j'apporte le dessert !


imagiter.over-blog.com 28/09/2011 07:00



génial qui dit génial !!!



Jehanne Devautour 27/09/2011 19:26


Dommage, il y a la photo qui masque la première ligne de l'article, mais on te l'a peut être déjà dit, et c'est peut être pas si important de le corriger, car l'article est assez explicite sans
cette première phrase.


imagiter.over-blog.com 27/09/2011 20:52



salut merci très beaucouscous