L'art fait de la science

Publié le par imagiter.over-blog.com

6338361661_e5ca1d4984.jpg

D'affirmer que les artistes sont, aussi, des neurologues qui, avec leurs propres méthodes, explorent le réel de la conscience – est-ce possible ? En tout cas, Sémir Zeki l'a fait. Précisant que le fauvisme a exploré les frontières de l'aire de la couleur (V4) et l'art cinétique celles de l'aire du mouvement (V5), etc…tout ayant eu la prescience d'ajouter qu'ils y cachent d'autres interprétations dans leurs œuvres. Ce qui les conservent à jamais énigmatiques quels que soient les sondages effectués !!!

 

Que "la terre soit bleue comme une orange" a bien été effectuée lors du voyage lunaire habité en 1969…Que Jean Pierre Changeux qui désire une "culture des neurones" et que son "homme neuronal" il le trouve tout autant dans tous les arts réunis que dans de seules études scientifiques… qu'Alan Turing ou Benoît Mandelbrot, parmi tant d'autres ait vécu, si intensément, que la beauté de l'univers soit bien un paramètre scientifique fiable à conserver. Tout comme les mathématiciens retiennent "l'élégance d'une formule" et "l'économie de la démonstration'" (qu'elle utilise le minimum de formules et d'arguments pour démontrer) comme critères…mathématiques…ou que les sciences de l'hyper complexe, telles la physique ou l'astronomie, aient fait interjeter Einstein "plus c'est vrai plus c'est simple"…etc…voici qui place la science dans de tous autres sites mentaux qu'il semble trop désiré la voir reléguée

 

La science déborde de partout et il n'y a pas un domaine humain qui lui soit étranger. Nulle matière à penser ne lui semble à exclure et elle ne peut que se sentir chez elle partout. Pourquoi donc, dans ces conditions, vouloir tant restreindre ses domaines d'investigations ? Pourquoi ce tropisme d'exils et de restrictions ? Pourquoi l'habiller de costumes imposés*** ? Pourquoi se montrer à vouloir comme la séquestrer et se la monopoliser ? Etc ?

 

Dans une marge d'un écrit scientifique où la réflexion "mais dans les conditions sociales actuelles, cela ne se fait pas de dire cela", nous avons donc été contraints de noter "ce n'est donc pas scientifique que d'être scientifiques ?" – si l'on sépare les méthodes de vérité du laboratoire et les conditions "idéologiques" d'une classe sociale donnée ( prétendant plus "vrai", par position sociale, qui serait, par principe et postulat, plus vrai en haut et, a priori, plus faux qui est en bas) !!!

 

Sinon que l'ensemble de ces questions trouve un – diviser partout, semer la division et les désagrégations partout, séparations comme politiques, tout isoler en cloisons étanches et frontières infranchissables avec gardiens illégaux aux seuils ?

 

Pourquoi tant diviser sinon pour régner ?

 

Et qui règnerait sinon qui est devenu suffisamment irrationnel, antiscientifique, tellement peu artiste et plus du tout humain pour se mégalomaniaquer que TOUT lui appartient, que la science n'est qu'à son service et l'art à sa décoration ?

 

Bref – le capitalisme !!!

 

Qui ne pouvait imaginer (perversions obligent et contraignent) que tout ce qui fut éparpillé serait unifié…que nous pourrions aller au- delà de la modularité, oui nous re- représenter toute chose, agir et nous voir agir, tout à la fois, opter pour l'optique, l'optique de l'optimum (et la réversibilité des formules lorsque la récursivité évolue e, libération collective !) – devenir des métacadres qui ramènent le capitalisme à sa…taille et à son…segment spatio-temporel…

 

Les 2 plutôt monomaniaques et compulsifs…sur une fin bien nette de phase descendante !!!

 

Que l'art soit science et la science art n'aura fait que précipiter – dans une très grande beauté – cette inéluctable fin !!!

 

…comme vous pouvez, déjà, dans la gratitude toute du gratuit, commencer de le vivre à 100 %, en vous rapprochant, direct, du "cerveau sensualisé" (chaque pensée y devient sensation). Comme de l'ensemble de ses quelques techniques…dont quelques unes de nos plus récentes, sur ce blog : "Sourire vos digestions", "Comment l'œil vous respire l'univers ?", "Parfum parfait", "S'empreint d'embruns", "L'athlétisme mental ?", "Délecté lecteur – l’évolution n’aurait pas prévu l’écriture ?", "La vaporisation du moi", "La bibliothérapie ? Les livres guérissent !!!", Quelles formations ont suivi les transformations ?", "Aucun sport n’est plus sportif que le langage", "Vous est-il arrivé de regarder votre estomac ?", "Les points d'appui ?", "Rideau d'eau", "Détectivé ?", "Quand naissons -nous ?", " Tous saufs sauf","Mimétisme comme unique raison", "se perfectionner à la perfection…", "L'infini partout autour de soi", "Les échanges affectifs d'infos", "Dans danse", "La gratitude est le paradis lui-même", "… intelligentil", "Tant d'instants ?", "Elle excelle", "Et tout fait suite suède de ce qui précède?", "Les profondeurs de l'usage du cerveau ?", "Empreintes", "Un regard pour autrui", "Rendons le futur plus fort", "Reposer le repos d'une question", "Qu'est- ce qui vous amène à vous amener ?", "Toute la spiritualité ne serait que spirales ?", "Ce qui est maintenant prouvé ne fut jadis qu'imaginé", "Tribus", "Piller les roupillons", "S'organiser autour des organes", "La réalité est complète", "Tri et trois ?", « Butiner le but », « La queste des questions », "Objectivité de la poésie", "Esprit libéré et esprit encombré ?", "spirer et conspirer", "Essaie de dormir !", " Trio vainqueur – sentir, sentiment, senti- mental !!!" , "La Forme à (absolument) tout faire ?", , "Comment garder des sensations de qualité ? (1) (2)", « Efface le face à face que reste- t-il ? » ou bien "La communication qui n'a jamais appris la communication réelle" ? etc. – oui encore etc. En bref, quasiment tout vous serait caché ? Sans doute ! vous pouvez le vérifier sur le blog "Lorsque ne plus savoir admirer tourne à la maladie" (1) un blog a obtenu un titre à part " A votre égard tout sera égards". Grâce à qui ? Toute l’histoire du rire en 5 textes. Aussi, "Comment le développement personnel tourne au savoir- faire révolutionnaire ?" du 9 juin 2011…Encore, voir le blog du 16 septembre 2010 « Simuler votre cerveau vous offre toute la réalité » ou comment notre cerveau peut être un véritable magicien à votre service, etc…

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3"La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans méthodes de pensée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

JeH 30/06/2012 11:46


Bonjour, ton article m'a interrogée ! voici donc mes petites reflexions sur l'art.


L'art est un domaine ? 


L'art, tout comme l'air, n'appartient à personne, ce n'est pas un domaine. Réservé à des "propriètaires", des "Seigneurs", .... Ce n'est pas non plus un "ensemble" d'objets, collections ou actes
regrouppés sous un nom de domaine ...


L'art porte en lui le travail, des "travails" divers, c'est à dire des "savoir-faire". Pas uniquement des savoir, ou des faire, mais les deux accouplés, la tête et les mains les 2 lobes du
cerveau et les 2 mains ou pieds, ce corps tout symétrique ...). Tout comme l'air constitué dans sa plus grande partie par du di-azote et du di-oxygène, des molécules accouplées (di-). Ce couple
savoir-faire, à respecter dans cet ordre, sinon vous êtes eu(e)s, par le "faire s'avoir !
L'art serait donc un couple ? et comment s'est-il donc formé ? Il fallait bien un point de rencontre, un récepteur, un moule ? Serait-ce l'artiste, la forme qui accueille la connaissance et
l'action en même temps ? cette coupe sans cesse remplie et sans cesse débordante ?
Pourtant, certaines coupes ne font que déborder, innonder, envahir, et d'autres qui ne font que se remplir, gonfler, se déformer du trop plein, ... 
J'en arrive à penser qu'il y a autant d'arts que d'artistes, et autant d'artistes que d'hommes/femmes/enfants.


On a bien essayé de mettre les artistes dans des "mouvements" qui n'en ont que le nom, puisque si enfermé dans un mouvement vous ne pouvez vous mouvoir, donc évoluer, changer de point de vue,
techniques, .... Pourtant, les artistes très connus, comme moins connus, ou inconnus, n'ont cessé d'évoluer dans leur art! Et ça fout la pagaille, parce que, par exemple, dans la biographie d'un
peintre, il "faut" lui coller plusieurs étiquettes pour pouvoir le ranger, donc, on le met en morceaux, on le cisaille, découpe, et son indentité devient un vrai puzzle, voire parfois un hachis
tant est diverse son expression ...  Pourquoi ne pas prendre en compte son intégrité ? "Chaque personne a droit à son intégrité physique et morale", c'est à dire droit à la
vie, droit au respect du corps, respect de sa dignité, de sa vie privée, droit à l'honneur, droit à l'image.


TOUT ça ? mais c'est aussi valable pour tout être humain ... 


Donc, je reprends à, pour moi, il y a autant d'arts qu'il y a d'artistes, et les "mouvements" qui ne se mouvent pas, en "...isme", ne veulent alors plus rien dire ... 
Le fait d'attribuer un nom à un style, c'est réduire ainsi le vocabulaire. Quand vous dîtes : " Ah, c'est de l'impressionnisme !"  , vous avez déjà tout dit. Donc, aucun encouragement à
décrire ce que vous ressentez, ce qui vous "impressionne", ce qui vous émeut, ce qui vous scandalise, vous retourne l'âme, le corps, et l'esprit. Vous restez bloquez sur le mot uniquement, et
laissez votre interlocuteur "inter-loqué", fermé à un échange riche en ressentis, en connaissance de l'artiste, de son époque, de son actualité, de sa génèse ... Vous lui opposez un "savoir" bien
réduit à un seul mot, devant son "faire", ses manières d'y répondre bien vastes, et tout pareil avec celui de l'artiste, qui lui, n'a pas eu d'intentions particulières à rentrer dans le cadre des
impressionistes (ou autres), son intention étant plus intime, personnelle, que celle d'un "mouvement", son intention étant sans doute "son ex-pression" et non son "im-pression". 


Peut être bien qu'il y aura une suite ... trop de chose à en dire ...


JeH

imagiter.over-blog.com 22/07/2012 21:35



salut ..lu