L'échec absolu des inégalités – Le gigantisme de tout ce qu'elles empêchent

Publié le par imagiter.over-blog.com

4026730256_ccda4989f3.jpg

Les inégalités semblent une balourdise extrême qui asphyxient la communication et la coopération dans les organismes sociaux. Oui les obstinées inégalitaristes n'ont plus aucun argument. Ils font tout mal et ne récompensent plus du tout le vrai talent.

 

Le capitalisme est devenu une ENTRAVE aux solutions toutes obligatoirement coopératives et solidaires. Adultes et incluantes. C'est un primarisme obstiné qui fait blocus à la nécessaire participation, aux décisions collectives, de tous les individus dont les opinions politiques, religieuses culturelles sont très différentes. Les techniques de communication, souillées par la régression capitaliste, ne créent plus que de la durcie anticommunication !!! Faut le faire !!! Ce fanatisme débusqué semble peu conforme "aux idées qu'ils ont fait recevoir" (dites pour le récepteur "idées reçues") !!! Depuis plus de 20 ans, en effet, tout ce qui se fait passer pour du savoir, et repose sur ces indiscutables inégalités "si structurantes de la société", se cassent la gueule. Ce sont bien des stupidités obtuses, en fait, qui détruisent la société, les individus et notre futur commun. Rien que ça ? Avoir tout faux à ce point tient d'une prouesse inversée. Vous croyez qu'ils vont s'excuser ? En un peu plus de 20 ans, leur folie avérée (les inégalités DETRUISENT TOUT! et ils refusent, furieusement, de l'admettre !) est en train d'amener la planète au bord de la faillite, la vie presque à l'agonie et le futur sans horizon "durable". Et ces maniaques compulsifs persistent…

 

Des études****implacables ont prouvé que les inégalités, loin d'enrichir la collectivité, l'appauvrissent sauvagement. Les inégalités démantèlent plus de "croissance" que vous ne pourriez imaginer. Partout elles ne font que gêner le bon fonctionnement de la société. Par exemple, les cadres supérieurs s'avèrent avoir souvent des compétences inférieures à leurs subalternes et ces entêtés arriérés sabotent le travail de ceux- ci. Leur "valeur ajoutée" est donc bien négative.

 

**** Richard Sennett et son équipe dans les milieux financiers de New York et Londres, pendant 2 ans, ont étudié les liens entre cloisonnements, inégalités et incompétences.

 

Le "paradoxe de Burckhardt" c'est que la technicité accrue va avec un net recul des relations sociales. Ainsi, l'entêtement sur les nouveaux supports (puérilement, il "faut" avoir le dernier modèle ! où se trouvent les arguments de ce "il faut" à part dans l'hystérie ?) OMET de prendre connaissance des contenus. L'intelligence, légère comme le gratuit, c'est du crayon et du papier. La bêtise c'est se planquer derrière des tas de gadgets électroniques, abyssalement onéreux, afin de dissimuler que vous n'avez rien à dire. Cette lourdeur machinale empêche la libre circulation de l'intelligence. La mauvaise monnaie a chassé la bonne.

 

La balourdise technologique REPORTE à toujours plus tard la nécessaire et très urgente diffusion des contenus. Monde à l'envers où qui ne sait pas impose ses lubies maniaques à nos athlètes du cerveau. L'intelligence, par son efficacité évidente, n'a besoin de rien d'autre que d'être diffusée. Les regards aveugles qui s'engouffrent dans la spirale sans issue des nouveaux supports qui écrasent les disques durs – ont besoin de gesticuler ridiculement et de provoquer un vacarme antisocial, juste pour prendre une place qui n'est pas la leur. Les contenus avant tout !!!

 

Selon l'excellente définition de Richard Sennett, "les inégalités, elles, reposent sur des "simplifications sauvages" qui inhibent la communication et, donc, le fonctionnement social." Clair que si vous êtes pour les inégalités vous n'êtes pas très intelligents. L'intelligence restant de TOUT inclure…Mais, en plus, vrais souillons, vous répandez vos virus et empêcher tous les échanges intra- personnels. Vous salissez tous les rapports humains. Vous pétrifiez le futur juste pour votre idéologie de pacotille. Résultats de cette indéfendable idéologie de l'inégalitarisme : depuis 20 ans, nous voyons, ainsi, dramatiquement baisser le niveau d'intelligence collective. Et ne sont plus "récompensé(e)s" non qui aident "à l'auto élucidation permanente de la société par elle-même" mais qui l'empêche. Non qui diffuse mais qui bloque les accès. Non les héros mais les traîtres. Non les valeureux mais les surévalués, etc.

 

Au niveau micro individuel, les capacités de savoir- faire et de faire savoir de chacun se montrent monumentales mais la société ruine, par son simplisme inégalitaire, oui démolit (vraie hooligan !) quasiment tous ces apports bénéfiques. Le "taux de capabilité" de l'individu est énorme celui de la société en berne. Qui des deux s'entête croyez-vous ? Il ressort, fermement, que les inégalités détruisent toutes les relations sociales. Au point qu'il faudra de colossales fortunes pour les reconstruire. Toutes les fortunes, si illégalement et sournoisement accumulées (par des individus sans grandeur, sans honneur et sans projet !), derrière le paravent ILLEGAL des inégalités – n'y suffiront pas. Plus grand fiasco est- ce possible ? Autant de grossièretés et de vulgarités réunies dans des crânes déguisés par de beaux costumes – non, faut être la lie de l'Humanité pour "être tombés aussi haut" !!!

 

Le capitalisme redevenu "sauvage, c'est-à- dire plus du tout raisonnable, plus du tout rationnel, plus du tout mesuré, plus du tout équilibré, tue le cœur de la société. A l'idée que la hiérarchie correspond aux plus compétents nous devons admettre que c'est devenu faux. Les poisons que répand la folie inégalitaire se nomment "cloisonnements exagérés". Comme précise Richard Sennett,"les cadres dirigeants sont incapables de faire face aux problèmes, restent en vase clos et se coupent du monde extérieur". Et, puis, le retrait "funeste" des vraies compétences, sans cesse humiliées, qui "restent dans leur case et renoncent à tout dialogue avec leurs supérieurs". Si vous appelez ceci "efficacité"?  C'est, plutôt, du clair sabotage en très grand. D'où la tautologie destructrice "quand les individus restent en vase clos, la coopération perd toute sa substance" CQFD ?

 

La conclusion de l'étude claque comme un camouflet dans la gueule des fanatiques du capitalisme qui " dans son esprit arbitraire et inégalitaire a imposé des formes et de savoir et de pouvoir très dangereuses"… que "nous devons défier" !!!

 

Clair, désormais que la société n'a pas de pire ennemi que le capitalisme détraqué qui est en train, dans sa folie destructrice, de faire l'œuvre de la "terre brûlée" !!! Tout dévaster avant de disparaître !!!

 

            (à suivre)

 

L'ampleur des récoltes oblige, cependant, à un ajout sur comment fonctionne un cerveau détraqué par les poisons conjoints des cloisonnements, des inégalités et des incompétences ?

 

Pas de répit. Plongeons dans ces cerveaux niqués jusqu'aux trognons…

 

La bêtise est beaucoup trop présente au sommet de la société. Cette présence exorbitante serait due au principe linéaire (qui n'existe nulle part dans la réalité) continu qui DOIT, en plus, aboutir à une conclusion claire et nette (soit au niveau mental d'un esprit figé dans l'école primaire, justement!) elle aussi linéaire continue. Les conséquences désastreuses, par exemple, c'est d'entendre tous les rédacteurs en chef délirer "ça doit raconter une histoire" ! Alors que la moindre science, le moindre théorème, la moindre démonstration scientifique, le moindre raisonnement, etc. ne sont pas TRANSPOSABLES du tout dans un simplisme d'historiettes ? Vous savez bien que le réel hurle non à la linéarité continue lui c'est la multilatéralité discontinue. Les 360° multidirectionnels en même temps. Pas la ligne droite unidirectionnelle.

 

Pas de réalité atomique ni quantique dans le continu linéaire – donc pas de transistor, pas de médecine nucléaire, pas de télévision ni d'ordinateur, trop d'etc. Bref, vous REFUSEZ TOUT LE REEL TECHNOLOGIQUE QUI VOUS ENTOURE si vous vous entêtez dans le principe linéaire (qui n'existe nulle part dans la réalité) continu. Et pourtant vous le faites et vous vous entêtez encore pire que tous les hooligans réunis. Bien dites-nous. Que nous "raconte" le quantique ? essayez d'obliger un journaliste à l'écrire. Que nous "raconte" l'atomique ? L'air ? le vent ? l'invisible qui représente  les 90 % du vrai réel ? Que sont les puériles story telling ? des alibis pour infantiles incompétents ??

 

L'absurdité avérée du principe linéaire (qui n'existe nulle part dans la réalité) continu se montre totale. Ce principe suinte tout entier de l'autre bêtise "couronnée" : justifier, à n'importe quel prix, les inégalités !!! Ici le n'importe quel prix c'est la destruction de toute la société !!!   

 

Seule des activités "trafiquées", dès le départ, peuvent entrer dans des cadres aussi infantiles. Genre "construire" de toute pièce un profil "efficace". Qui va coûter plus loin, très cher à la collectivité : donc flagrante inefficacité ! Plus jamais ce sera l'originalité, la rareté, la probité des expériences. La force argumentaire, la surface "comprise" par les raisonnements qui auront cours – au-dessous de ces exigences c'est, pourtant, quitter les revendications adultes ! Mais des "montages" achetées par le seul argent (que nous venons de découvrir hyper incompétent !). Un passage télé acheté (par pistons ou argent), des articles de presse (idem), des traces internet, des chiffres de vente (au coût énorme puisque presque acheté que par vous), des vidéos montées par paiements de professionnels, etc. – bref  tout ce clinquant tape à l'œil qui ne prouve rien. Mais auxquels vont "s'arrêter" nos détraqués descripteurs d'un réel à la Catherine de Russie.

 

Partout où leur seront présentés des décors bidons, où leur seront leurrés des titres sans rien derrière, etc – ils vont "sauter" sur ces "évidences". Et entrer dans la plus puérile des machines à moudre du pouvoir qui existent depuis le début de la société. Ce que je vois JUSTIFIE le droit de ce que je vois à exister. Une seule version, jamais plus d'avocat de la défense. Bref, "ces formes et de savoir et de pouvoir que le capitalisme a imposées dans un esprit arbitraire et inégalitaire", débusquées par Richard Sennett… et que "nous devons défier" !!! Et les sordides présentateurs télés par la même occasion !

 

S'il est riche…c'est qu'il est intelligent. S'il réussit c'est qu'il est capable. C'est qu'il a le talent qui va avec. Et autres inexcusables naïvetés qui fait que tant de médiatiques sont devenus de vrais anti-journalistes (cf The black list pour piger ce qu'est un vrai bon journaliste !). Incompétents radicaux au réel entier…il causent, désormais, d'immenses dégâts à la société. Ce ne sont plus que des brutes asociales que plus rien ne peut raisonner…

 

"Les simplifications sauvages" nous sont assénées par les détraqués aux inégalités. Partout, pour eux, il n'existe qu'obstacles à abattre (au lieu que ce soient d'autres poins de vue, d'autres expériences à réunir et unir afin d'enrichir les solutions collectives par la mutualisation inévitable de tous savoirs etc.) et ces individus simplistes (dits les inégalitaristes) ne savent même plus écouter quiconque. Leurs INCOMPETENCES se cumulent et créent des dommages géométriques. Ce ne sont même pas des "prédateurs" juste d'archaïques crétins. Le cloisonnement organisationnel, dû au fait que les inégalités, toutes illégales***, doivent cacher leurs fondations et origines INAVOUABLES, saccage les résultats d'un travail, à l'origine, très collectif. Si vous lisez "la main invisible" d'Adam Smith vous verrez qu'il parle, seulement, de la division du travail, pas du tout de la finance et des marchés (puisque "l'argent N'EST PAS la richesse mais juste sa mesure et qu'il faut ôter tout l'argent en circulation lorsque veut comptabiliser la vraie richesse" !) CQFD ?

 

Après les razzias des "simplifications sauvages" capitalistes, plus de pensée profonde, latérale qui sait confronter tous les faits et accueillir tous les points de vue différents. User de toutes les marges de manœuvres, des prouesses physiques jonglant le cerveau et la sortie si agile des sentiers battus – et qui SEULE "sait" créer l'unité. Un exemple : au lieu d'avoir de l'agilité sur les deux côtés du corps, d'avoir comme des yeux dans le dos – bref de vivre tout entier – nous n'avons plus que des individus plats (dits stato- frontaux !). Tellement superficiels, sans profondeurs, sans expériences de la vie – pas plus épais qu'une feuille de papier à cigarette. Sommet insurpassable de toutes les incompétences, de celles qui cassent tout autour d'elles, oui ou non ?

 

Normal – qu'ils ne soient plus aptes qu'au simplisme le plus extrême: l'extrémisme inégalitariste, l'incarnation même de la bestialité.

 

Ce qui – actuellement – court et concourt à la faillite de toute la société…

 

***** les inégalités sont illégales – voir à ce sujet "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality)… sur le site internet à téléchargements gratuitsfreethewords.org ,  onglet 3

 

            (à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org ,  onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

 

 

 

 

Publié dans qui fuit le réel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lejournaldepersonne 19/02/2013 18:18


quels vertiges devant ces vies si vides - ils gesticulent devant des abstractions...l'horreur c'est qu'ils s'obstinent à entrainer le maximum dans cette déchéance garantie...