L'intérêt général ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

4775821260_4d2d51a5eb.jpg

Les trop riches le sont uniquement pour rendre service à l'intérêt général. Or tant d'abnégation n'est plus nécessaire. Oui nous pouvons partager, nous aussi, tant de désintéressements…Afin de répartir son excès de fardeau d'intérêt général, au si pauvre trop riche, oui oui oui nous pouvons l'aider à partager l'argent en revenu inconditionnel d'existence …imaginez son grand soulagement et ses éternels remerciements à notre égard ?

 

Ah ce n'est pas cela ? A écouter finement c'est pourtant ce que la propagande nous instille…persuasion clandestine toujours plus clandestine ? Vous auriez une autre version ? Le réalisme, pour vous, est de constater que la plus grande dépense du capitalisme est celle sur LES MOTS ? Ils ne regardent jamais à la dépense dans ce seul secteur. Ce qui implique d'admettre que le capitalisme c'est principalement trafiquer tous les concepts et les mots afin de faire "gober" à la société que si je m'enrichis sans limite (et donc, dans un monde fini de quantités, obligatoirement, aux détriments des autres !) oui oui c'est, uniquement, afin de rendre de grands services à l'intérêt général… Je "crée" des richesses en m'en monopolisant énormément, en en prenant beaucoup trop (ce qui représente d'autant moins pour les autres, selon l'image prégnante du gâteau !) : comme c'est logique…ce qui implique, encore plus logiquement (donc) ceci : nous pouvons, de la sorte, faire admettre que tant d'abnégation n'est plus vraiment nécessaire. Que nous pouvons partager l'argent en revenu inconditionnel d'existence afin de répartir son trop de fardeau au si pauvre trop riche, non ? Humour cosmique intense : comme c'est évident !!!

 

Les trop riches qui ne survivent que dans un excès de mensonges, dans un état d'ébriété permanent…dont la soûlographie se rend si visible dans les médias mercenaires (vendus au plus offrant – et sans garantie de probité d'information !) qui en représentent la bien triste image !!! Tout leur verbiage précipité (afin de cacher qu'ils ont tout à cacher) s'empâte tel une ivrognerie constante…parler lentement en articulant et en laissant aux autres le temps de comprendre et…de réagir – c'est signer leur arrêt de mort !!! Là où il y a communication…il y a mise en commun…

 

Oui ces vraiment trop trop trop bien trop riches (qui mettent en constant danger la survie de la démocratie) sont en train de s'empêtrer dans leurs abondances de mensonges…bientôt, n'importe quel citoyen ou citoyenne lambda – avec un esprit d'à-propos, de tac au tac, de réparties pertinentes, de sang froid mental et de VERVE (cet inattendu ennemie des pouvoirs !!!) – les mettra à terre en quelques mots

 

… fort heureusement, absolument INATTENDUS (personne ne pourra vendre la mèche) …

                                                                                   …donc aussi imprévisibles

 

                                               …que reste prévisible, lui, l'intérêt général !!!

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L'Economie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 600 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lejournaldepersonne 30/01/2013 18:20


le rire souverain c'est vraiment vous - quelle élégance dans la mise en boîite- qu'ils sont donc grotesques ces mendiants boursiers, ces "trop "riches ravagés de mensonges - merci