La Fête permanente

Publié le par imagiter.over-blog.com

2120498246_4cf8fe0379.jpg

Pourquoi attendre l’autorisation de la société pour faire la fête ? En rang et on obéit tous pareil, c’est cela ? Nul ne peut rien contre vous, si la fête c’est dans la tête…de toute façon, le sommet du réalisme c’est la fête c’est dans la tête…rien de plus concret, de plus pratique…digne de personnes ayant les pieds bien sur terre…vrai ou faux ?

Nous observons, à loisir, cette problématique lorsque nous voyons à quel point la majorité ne sait pas FAIRE LA FÊTE…les lendemains de fêtes sont, pour eux, catastrophiques, nauséeux, si mauvais goûts dans la bouche, malaises partout et têtes vides…or, pour qui pratique la fête chaque jour – ceci reste inconcevable…tout simplement parce que les apprentissages de la satiété et de comment l’éviter font partie de leur bagage…Pour eux pas de lendemains de fêtes – c’est chaque jour, oui chacun, la fête c’est dans la tête !!!

Tous nos sens et nos organes montrent une courbe identique. Avec une montée, un long seuil et une descente – ce long seuil et cette descente lente constituent l’impossibilité pour le corps d’éprouver des sensations de fraicheurs, des saveurs toutes uniformément agréables et une légèreté d’absence de tous effets secondaires. Bref, de n’être jamais gavés et goinfrés de SATIETES. Tout le contraire de l’hédonisme bestial  ( pro-capitaliste – soit sans qualités, c’est tout dire !)…où la fête ressemble juste à de l’abrutissement et un état pré-maladif…La technique c’est de RESTER dans la montée du bonheur, et de stopper juste avant la satiété. Juste en s’aidant du corps…en le laissant récupérer la fraicheur de ressentir…

Un corpsheureux avec rien – ne peut que décoller avec tout, les doses lui demeurent infimes, et les effets comme multipliés ; nous possédons des senseurs intérieurs qui nous disant fortement au-delà de ce verre cela va « tourner » au malaise…ralentir la prise de mets…c’est assez, stop, toute nouvelle nourriture va « virer » à la lourdeur. Suffit d’écouter – est-ce compliqué…En tout, les qualités nous disent quand quitter la quantité (= donc ne pas subir la satiété) et comment entrer dans les saveurs « durables »…la Nature lente sait y faire pour nous guérir des satiétés, etc…il est inutile d s’attarder à ces techniques vous les retrouvez dans nos blogs…certains cités à la fin…

Les questions tournent autour mais si la plupart des êtres ne savent pas faire la fête « qualitative » nous ne pouvons les suivre et faire confiance à leurs compréhensions défaillantes…Des exemples ?

Un texte d’hier «Jusqu'où peut aller la compréhension humaine » (soit jusqu’où peut-on ouvrir son cœur)  obtient, plutôt, un maximum de compréhension oui comme intellectuelle, juste de la tête, con la cabeza, aride tel le désert…comme si la perspicacité par la sym-pathie n’était pas une compréhension supérieure…qui sait comprendre par le cordial, par le cœur, oui les sentiments, les autres…En conséquence pas du tout un «remue-méninges » mais, bien précisément, une descente revigorante dans les profondeurs de sentir et ressentir, plutôt...

 

La vraie compréhension = avec préhension, ce qu'on peut avoir réellement en main, tellement c’est tangible et palpable…n’est pas abstraite, mais incarnée et sensuelle…On va vous dire – face à comprendre, en vérité, fuir tous les efforts en se procurant ce qu’on croit bons alibis – Certes,  vous dira-t-on, mais l'exercice est quelque peu plus laborieux les lendemains de fêtes ...or com- Prendre reste prendre avec soi, tout à l’intérieur, sur son cœur, en fait…donc nulle difficulté si ce n’est d’avoir les sens émoussés, la cœur engourdi et les émotions éteintes. Bref d’avoir atteint l’état pré comateux de la satiété…bref, de n’avoir pas su faire la « vraie » fête !!!

 

Si vous vivez la Fête permanente, par contre,  vous ne cherchez jamais d’excuses pour refuser de réfléchir, de vibrer convivial, de vous ouvrir à l’em-pathie ou de « comprendre » (par affection) les autres…vous restez vifs, prompts et vivaces…

 

Donc -quand la fête reste permanente on pratique juste le refus de satiété et aucun autre ... et lorsque l’on ne sait pas faire la « vraie » fête, l’on refuse tout même les autres !!!

 

Oui oui oui…

Et c'est par plus de paix intérieure – par plus d'optimisme volontariste – par plus de positivités – par plus  de bonnes sensations, oui plus de sentiments pleins pots, etc. - que peuvent changer les choses…

Oui oui oui…qui a le courage de la transformation obtient, désormais, en tout premier les bénéfices de s'épanouir dans la fête sociale permanente…Oui oui oui…

Fini le temps où on tire les marrons du feu pour les autres...

Tous les textes (trouvés ici) sont reliés - chacun rebondissant et s'ouvrant dans l'autre et l'autre...d'où ce qui, ici, est décrit c'est déjà passé – qui se transforme en premier - et donc qui ne prend pas absurde prétexte dans ce que stagnent les autres - ne peut, peut-être pas forcer autrui, à goûter aux meilleurs...

…mais chacun de ses jours, montre ( c’est la Fête permanente) toutes les preuves que leurs piteuses excuses ne sont que des punitions à leur égard, seul...

..ce n'est pas parce qu'ils agissent stupidement que la victoire serait de leur côté...

…nous avons DEJA gagné...donc RIEN à prouver et TOUT à…. éprouver...

éprouver... c’est bien la Fête permanente

…et éprouver c’est bien…

comprendre vraiment les autres ???

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

…comme de piger toutes les techniques de fête dans la tête que nous pouvons y retrouver, spontanément, dans notre "cerveau sensualisé" (chaque pensée y devient sensation). Comme à l'ensemble de ses techniques …dont quelques unes de nos plus récentes, restent offertes par ce blog : "Sourire vos digestions", "Comment l'œil vous respire l'univers ?", "Parfum parfait", "S'empreint d'embruns", "Sous la chair des mots – la sensualité d’immensités…","L'athlétisme mental ?", "Délecté lecteur – l’évolution n’aurait pas prévu l’écriture ?", "La vaporisation du moi", "La bibliothérapie ? Les livres guérissent !!!","Quelles formations ont suivi les transformations ?", "La culture viendrait d'ailleurs…", "Unité enchantée" , "Aucun sport n’est plus sportif que le langage", "Où est passée l'énorme déperdition d'intelligence collective ?", "Optimisation de…l'optimisme", "Les points d'appui ?", "Rideau d'eau", "Détectivé ?", "Quand naissons -nous ?", " Tous saufs sauf","Mimétisme comme unique raison", "se perfectionner à la perfection…", "L'infini partout autour de soi", "Les échanges affectifs d'infos", "Dans danse", "La gratitude est le paradis lui-même", "… intelligentil", "Talents et société", "Tant d'instants ?", "Elle excelle", "Et tout fait suite suède de ce qui précède?", "Les profondeurs de l'usage du cerveau ?", "Empreintes", "Un regard pour autrui", "Rendons le futur plus fort", "Reposer le repos d'une question", "Qu'est- ce qui vous amène à vous amener ?", "Toute la spiritualité ne serait que spirales ?", "Ce qui est maintenant prouvé ne fut jadis qu'imaginé", "Tribus", "Piller les roupillons", "S'organiser autour des organes", "La réalité est complète", "Tri et trois ?", « Butiner le but », « La queste des questions », "Objectivité de la poésie", "Esprit libéré et esprit encombré ?", "spirer et conspirer", "Essaie de dormir !", " Trio vainqueur – sentir, sentiment, senti- mental !!!" , "La Forme à (absolument) tout faire ?", , "Comment garder des sensations de qualité ? (1) (2)", « Efface le face à face que reste- t-il ? » ou bien "La communication qui n'a jamais appris la communication réelle" ? etc. – oui encore etc. En bref, quasiment tout vous serait caché ? Sans doute ! vous pouvez le vérifier sur le blog "Lorsque ne plus savoir admirer tourne à la maladie" (1) un blog a obtenu un titre à part " A votre égard tout sera égards". Grâce à qui ? Toute l’histoire du rire en 5 textes. Aussi, "Comment le développement personnel tourne au savoir- faire révolutionnaire ?" du 9 juin 2011…Encore, voir le blog du 16 septembre 2010 « Simuler votre cerveau vous offre toute la réalité » ou comment notre cerveau peut être un véritable magicien à votre service, etc…

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces blogs sont bien reliés à une pensée globale

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 500 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lejournaldepersonne 27/12/2012 12:12


infiniment drôle et tellement vrai...dans la t^te c 365 j full non stop...

imagiter.over-blog.com 30/12/2012 09:50



la fète est dans la tète