La police est-elle déjà privatisée?

Publié le par imagiter.over-blog.com

2801247968_13a492b35b.jpg

"Il devient difficile de cerner la fonction exacte d'un policier : assure-t-il l'ordre public ou bien participe-t-il à remplir les caisses de l'Etat ? Très souvent, les deux rôles sont intimement mêlés. (p. 152 -Michel Albertganti – Sous l'œil des puces, Le RFID et la démocratie, mars 2007). La justice s'en trouvant court-circuitée : se déclarer immédiatement coupable (surtout si on ne l'est pas !) "revient bien moins cher" que de s'entêter à croire au juste. Ce n'est donc pas la justice qui est injuste – c'est sa complète absence qui laisse se précipiter l'injustice. Arriverez- vous un jour à "retrouver" la dialectique (c'est "dans" le corps !) ???

 

Ce post devient, ainsi, la suite logique de celui du 4 mars 2013 "Egalités seulement de malchances qui "avouent" des féodalités de comportements ?" qui implique tant de conséquences que toutes les prétendues "élites" au pouvoir fuient :

 

1 - ) Nous vivons donc tous dans l'illégalité antirépublicaine oui même et surtout les CRS (compagnies Républicaine de sécurité !!!!)

2 - ) Tout excès de privatisations fait disparaître la République qui est entièrement PUBLIQUE et 2 fois plutôt qu'une puisque re-Publique : au moins 2 fois plus Publique que tout le reste de la société.

3 - ) La République c'est donc l'Etat de Droit – l'économie (et surtout la spéculation qui reste l'essentiel de la prétendue "activité" de la Bourse) doit s'y soumettre.

4 - ) Si les marchés dirigent le monde, la police Républicaine, gardiens de l'ordre, défenseurs de la Loi, oui cette police n'obéissant plus qu'aux intérêts trop privés devient ILLEGALE.

Cette police ne détient plus aucun "fondement" – ni constitutionnel ni réglementaire – pour faire "obéir" des citoyens dont le "premier devoir constitutionnel" reste de se révolter contre l'oppression…

 

5 - ) La principale conséquence logique de cette police qui voudrait (re) devenir républicaine est, d'immédiatement, arrêter tous les factieux spéculateurs, de fermer la Bourse comme association de malfaiteurs et de contraindre de nombreux financiers…à tout rembourser !!!

 

C'est, de plus, un strict minimum

                                               transitoirement, il n'y plus d'autres solutions que celle d'une police qui doit se soumettre aux ordres de l'intérêt général, de celui des citoyen-ne-s garants de la souveraineté nationale*** qui soient, actuellement, les seuls LEGITIMES, en République Publique (selon les termes de la Constitution) alors que "les marchés" ( eux sans foi ni loi) sont bien les vrais et uniques voyous de la République

 

*** voir le post complémentaire "L'obéissance républicaine !!!" qui prouve à quel point, en 2013, le grand basculement a bien eu lieu - la République est la meilleure protectrice des pauvres – ses clairs défenseurs contre les factieux (sens 1789) de trop riches…

 

En effet, l'argumentaire ( réponses aux 1 - 2 - 3 - 4 - 5 !!! ) pour agir ainsi, si peu légalement - n'existe plus du côté d'une police qui ne servirait plus qu'à aider ces délinquants boursiers à faire toujours plus d'argent AU DETRIMENT DE L'INTERET GENERAL !!!

*******   "Cette logique financière fait l'économie de ce qui fait pourtant la législation d'un pays : les valeurs (p. 152 – ibidem )." Ah bon ! en plus, vous n'avez pas entendu parler des "valeurs républicaines" ? Evidemment, si les politiques les ont soldées pour la fausse monnaie financière. Lorsqu'il n'est toujours pas question que la politique '"se fasse" à la corbeille !!!  Et c'est en se fondant sur ces "valeurs républicaines" que la police se montre si virulente avec vous…voulant imposer des règles qu'aucun dirigeant ni aucun riche ne suivent plus : qu'elle commence donc par EUX, la police …ce sont eux les barricadiers, les fauteurs de troubles oui les véritables voyous de la République…

 

                        sinon… vous n'y scrutez, vous, rien d'autre qu'un début accéléré de privatisation de la police …donc

1 ) - l'impossibilité légale pour cette police privatisée d'user de ces "valeurs républicaines"… puisque Publique reste la réPublique !!!

2 ) -  et la visible trahison de ces "valeurs républicaines" dans le fonctionnement quotidien de cette société enfoncée entièrement dans l'illégalité….

 

Il n'y a plus, comme selon le contrat social de Jean Jacques Rousseau, l'acceptation rationnelle de devoirs républicains essentiels pour la vie commune puisqu'il n'y a plus de vie commune …guère, non plus, de contrat social avec les antisociaux au pouvoir. Plus d'intégration possible de la loi dans les comportements à partir du moment où il n'y a plus de règles du jeu…toutes dérégulées vous savez ? Donc dérégulé = sans règle. Comment suivre l'arbitraire – aléatoire en plus – du sans règle ? Un dessin SVP…Comment s'y régler? Et s'y rendre régulier, vraiment réglo – ils ont bien assassiné "le mécanisme central de la confiance" – et, comme des enfants égarés, ils braillent "après" la confiance… …Il n'y pas su longtemps on observait que "seuls les voyous ne respectaient pas les "valeurs républicaines"…

 

… en 2013, la privatisation de la police est donc l'irrespect le plus gangstérisé de l'époque envers ces "valeurs républicaines"…les dirigeants hors des lois ne semblent plus en rien respecter aucun "devoir" envers la République. Comment peuvent-ils croire servir de modèles envers "valeurs républicaines" ? Ils les souillent, les violent et les piétinent sans cesse. Seuls les truands vieille mode "respecteraient" encore les "valeurs républicaines" ?

 

Auquel cas la police privatisée ( donc "illégitimée" !!)

                                                                                       n'a vraiment plus rien à leur dire !!!

 

                        Plus rien à nous faire consommer d'ainsi nous sommer à vide !!!

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L'Economie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

 

Publié dans qui fuit le réel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lejournaldepersonne 05/03/2013 18:52


toujours cette façon d'interroger la société qui va infiniment loin - quel gaspillage tous ces médias qui coûtent si chers et sont si vides de tout sens...si pauvre en raisonnements que l'on se
demande s'ils ne sont pas analphabètes...alors que vous...