La société HURLANTE ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

5628728114_21c2360636.jpg

Tous les vrais drames sont silencieux. Or, nous semblons être, désormais, dans la société HURLANTE …si vous n'y hurlez pas sans cesse vous êtes morts…comment, alors, rendre compte d'un drame dont tout se précipite pour l'ensevelir sous des tonnes de vacarmes ?

 

Oui, au lieu d'accorder quelques minutes "de silence intérieur", au moins, à "entendre" le drame à l'intérieur de soi, va-t-on vite se propulser, comme des brutes déchaînées, à se dédouaner à toutes forces…vite vite, on leur marche sur la gueule aux victimes. L'irrespect reste absolu et plus on monte vers le "haut" plus l'irrespect suinte de partout…ah oui ah oui rejeter toutes les responsabilités, virer la moindre possibilité de vous "accrocher" (plus polis qu'une pierre dure!)…je suis "poli" comme la pierre lisse et sans surface, sans peau empathique et sans frémissement compassionnel - rien ne m'atteint, tout m'indiffère, je n'ai pas de nerf, je ne partage plus rien,  je suis limé et poncé afin que plus rien "ne me touche" etc !…

 

Trop d'entre nous réagissent ainsi : surtout ne pas "s'entendre" tels qu'en eux- mêmes….alors pousse-t-on toujours plus fort le volume de la barbarie de nos sociétés…un moyen très simple de le vérifier c'est de prendre un enregistrement d'émissions radios des années 1970 et un de 2013…aujourd'hui, le débit "précipité" (comme quand on fuit ! vous savez, il faut "placer" tant de pubs et de propagandes clandestines !) que nous ne comprenons plus très bien le sens des phrases. Tout juste nous sentons nous agressés, à rebrousse nerfs, de toutes ces accélérations et brusqueries tranchantes…

 

Il va sans dire que, dans la société HURLANTE, absolument plus aucun problème n'est résolu…il s'accumulent tous, comme lors les poubelles en grève, toujours repoussés à plus tard… mais la vocifération augmente et de, seulement, entendre les informations vitales devient difficile… outre les voracités des gaspillages inexcusables, nous subissons la société d'inefficacités maxima…le capitalisme tel le pire de tous les systèmes possibles ?

 

Ainsi faut-il hurler follement afin de masquer qu'il faille placer en échec volontariste pas moins de 4 milliards d'humains – pour, seulement, permettre la "réussite" d'un si minuscule et dérisoire pack de 146 milliardaires…oui oui 40 d'entres eux ont exactement pareil que la moitié la plu pauvre de l'Humanité( 3,5 milliards d'humains) …pas très efficace et productif comme système – trop de ressemblances avec le système des sacrifices à Baal nous le rende, d'ailleurs, vraiment abject…toujours l'énorme majorité "sacrifiée" pour le trop petit nombre c'est de l'anti-civilisation claire et nette !!! De la barbarie pure jus !!!

 

La seule urgence qui trépide jusques aux jointures c'est que le temps presse – aussi, devons- nous trouver les brefs raccourcis et les instantanés éclairs de compréhensions : l'INADEQUATION des attitudes dominantes face aux drames…lorsque toutes les hypocrisies dépassent vraiment ridiculement des entournures…nous y aident très puissamment…Face à n'importe quel silencieux drame, plus un mot d'empathie sincère, plus un cri du cœur, plus une larme de commisération spontanée, etc – rien, queue dalle, le désert de l'inhumanité "civilisatrice", tout est trafiqué, pompeux et sans flamme…oui oui …oui de chez oui… mais alors pour DEGAINER LEURS ALIBIS tous en rangs et dans la brutalité la plus "polie" (Goethe ne disait-il pas "c'est mentir que d'être poli" – c'est le contexte qui le prouve, oui ou non ?), là, nous voyons débouler l'hystérique société HURLANTE

 

                        Qui nous prouve à quel point elle a TOUT A CACHER !!!

 

Si vous avez appris à faire le silence en vous (tel que Krishnamurti dans "La révolution du silence" vous l'apprend !!! ou bien par toutes autres manières !!!), vous savez , aussi, que le pouvoir c'est, définitivement, vous !!!

 

…ils/ elles ne retrouverons plus jamais leur calme…cette puissance de réflexion profonde , cette clarté de vue, cette aisance magistrale des gestes, cette précision de l'action et du kairos – oui oui tout cet immense espace intérieur de silence, vous l'avez conservé (puisque l'on ne le perd et jusques aux racines qu'en mentant et trichant sur tout !!!)

 

            …vous seul possédez, dorénavant, toutes les libertés de mouvements !!!

 

Les mensonges compassent, les mensonges empoissent, empèsent et amidonnent, vous rendent raides, rigides, empotés, empêtrés, ankylosés oui paralysés, emprisonnés dans ce que l'on a secrété (l'armure roide des mensonges vous enseveli en elle !)…

 

Et que vous seuls savez, alors, "habiter" avec grandeur le dénominateur commun de tous les drames – qui ne se passent que dans le SILENCE !!!

 

Le silence intérieur (preuve radicale de désintéressement complet)

                                                                        qui change la société A SA BASE même !!!

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L'Economie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lejournaldepersonne 05/03/2013 18:26


bonsoir


impressionnant de perspicacité et de doigté pour le dire...