Le climat c'est les océans

Publié le par imagiter.over-blog.com

4461365713_8e7d440182.jpg

Ras le bol du charabia des chochotes qui "détruisent" le climat et osent nous intoxiquer, en plus, de commentaires. Oui le climat nous conteste dru ** – il accuse direct nos styles de vie. Non le climat ne fait aucun caprice, seuls le humains sont d'inexcusables êtres capricieux…Malgré les fardeaux que nous lui sommes, le climat essaie juste de fonctionner…voyons- en comment !!!

 

** voir notre blog du 23 juillet 2012 ayant ce titre, oui "le climat nous conteste dru"

 

D'abord sans les 2 données vitales suivantes nous n'y pouvons rien comprendre :

1 – la masse de l'atmosphère est 2500 fois celle du biote et l'hydrosphère – soit les océans, fleuves, lacs et eaux souterraines – reste un million de fois plus lourde que le poids du biote. Ce qui apporte la preuve que le climat est, essentiellement, le rapport hydrosphère- atmosphère !

2 – la masse totale du mucus, présent sur les structures sédimentaires, reste 10 000 fois plus abondante que celle de la biomasse vivant aujourd'hui sur Terre…Ce qui prouve qu'une inhibition de la production naturelle de mucus pourrait mettre la vie en grand danger

 

Déjà le climat n'est guère terrestre – ce n'est absolument pas, d'ailleurs, un hasard sémantique si les "continents" ont été nommés, si savamment, continents – soit au régime bien sec, d'une tempérance exagérée, bien privés, éloignés des surabondances climatiques. La Terre terrestre subit le climat produit par l'ensemble gigantesque (par rapport à elle ) de l'hydrosphère- atmosphère …que nous avons placé en raccourci voulu vertigineux dans le titre "Le climat c'est l'océan" !!! Les océans représentant bien l'essentiel de l'hydrosphère !!!

 

Ce choix a, aussi, été dicté par "Le rapport sur l'état des océans" en 2012 qui a été dit…accablant. A par nous, qui en a été accablé-e-s. Vraiment ?. Celui de 2013 sera t-il présenté hyper hyper hyper accablant avec toujours la même léthargie barbare au bout ? Et ce jusqu'au suicide collectif ? Non – il faut rompre le circuit d'inertie de toutes les pensées dominantes (elles conduisent au suicide)…pour le climat c'est Emiliania, l'inhibition des mucus et le calcaire qui forment les 3 figures du rébus vital à résoudre…et seuls des esprits transversaux, multidisciplinaires et anticonformistes y parviendront…notre survie est entre leurs mains ! Soit entre nutation et mutation ! Ou, encore, afin de bien saisir les figures du rébus, voyez notre blog du 14 août 2012 "Le marbre du mucus durci ?"

 

Ainsi que le livre de Peter Westbroek – Vive la Terre – physiologie d'une planète –1998, notamment les pages 120 à 133 "Comment Emiliania fabrique de la calcite" et "inhibiteurs de précipitation" et 173 à 178 "Biosphères". Et en rappelant que le titre d'origine est La vie comme Force géologique – Life as a Geological Force, plus respectueux de l'esprit du livre entier…oui, seules des pensées rapides, synthétiques, multiconnectées, pluridisciplinaires, très anticonformistes et liées à de grandes expériences de vie – peuvent "traiter" ces masses immenses de données. Et s'en extraire, s'en arracher, s'en libérer pour nous trouver des solutions à la taille des vrais problèmes. Les dirigeants actuels, trop rétractés et mesquins en eux – peuvent-ils accéder à penser à absolument tout le monde lors de leurs prises de décisions si…scolaires. Et si peu adultes ?

 

La catastrophe climatique (c'est le nom le plus réaliste du bouleversement climatique, non ?) provient, peut- être (et, sinon, l'examen approfondi de cette hypothèse en engendrera une nouvelle plus adaptée…) des INHIBITIONS DES MUCUS dans les océans, leur fonctionnement homéostatique empêché. Oui, de dangereux blocages, une paralysie des circuits, une multiplication des entraves. Comme le déficit d'un cycle de carbone dans l'océan…Ce qui, dans une image un peu forcée, nous offre les calcaires durcis lorsque les mucus n'y ont plus pu fonctionner…voir le chapitre que Peter Westbroek lui consacre dans « Terre ! » - des menaces globales à l’espoir planétaire, octobre 2009…

 

Cette paralysie au niveau des mucus – et Peter Westbroek insiste bien que la boue soit le substrat universel de la vie, que sans les mucus la vie ne peut plus continuer – devient le centre essentiel du drame…

 

Nous aimons, nous, infiniment les océans et les mers. Mais pas pour folâtrer, tels des enfants attardés, sur des bateaux si mal adaptés et tous les autres harnachements trop ridicules, pour se faire voir, intrus notoires, avec des dauphins pendant les industriels rejettent, négligemment, ceux qui sont pris dans leurs immenses filets, etc…non non pas pour frimer indignement, pour faire vendre, médiocrement, tant de produits dérivés…non, bien plus humblement, mais plus qu'immensément, nous les aimons nus, "nos" océans, et par gigantesque gratitude de tous leurs mystères. Surtout pas pour leur imposer quoi que ce soit…comme le désastreux et mégalomaniaque capitalisme, ce concentré de toutes les ignorances, se le permet !!!

 

Oui, pendant que de trop bruyants (faux) admirateurs des océans (ce en quoi la photo numérique est bien manipulation mentale – face aux images vivantes) – aboutissent bien à ce que nos styles de vie de grands délinquants assassinent la vie dans les océans. Les traitent en lâches absolus (loin des regards), oui déversant des toxines à qui mieux mieux. La salissant d'une mer de plastique. Etc. Bref, cumulant et cumulant tant de crimes contre la survie des mers et océans – que le climat bouleversé n'est que l'expression extériorisée et rendue visible de tous les mauvais traitements que nous infligeons, si sournoisement, aux océans…même lorsque la mer veille !!!

 

Ainsi – clair que le climat ne fera que, de plus en plus, se détériorer tant que n'arrêterons pas DE RENDRE SI MALADES LES OCEANS !!!

 

Est-ce si difficile à comprendre, même pour

                                 le grand délinquant climatique qu'est le si déshonoré bourgeois ?

 

Vérifiez, aussi, l'étendue de cette délinquance avec "Lorsque la Nature se voit expulsée des modèles économiques ?", blog du 26 juillet 2012, Environnement c'est où ? blog du 17 novembre 2010, L'empreinte écologique de l'humanité ? - blog du 30 juillet 2012, "Un paysage comestible" - blog du 29 août 2011, L'égalité de l'homme devant la nature ? - blog du 30 juillet 2012, Economiser l'économie = s'en passer totalement - blog du 28 juillet 2010, etc…ainsi que "La vraie écologie ?" du 13 août 2012…

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

Publié dans grandes engueulades

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

Merci pour cette analyse intelligente !
Répondre
I


MERCI


faut faire tourner dans ce cas, ouin ou non ?