Le surhomme ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

3823078635_e1604a0133.jpg

Oui oui il arrive, il est présent. En paraphrasant Fernando Pessoa** il ne sera pas le plus fort mais le plus complet. Pas le plus dur mais le plus complexe. Le complet complexe ou le complexe complet, en somme. Pas non plus le plus libre mais le plus harmonique. Ces quelques lignes jettent un trouble immense. Et font se lever une joie plus gigantesque encore. La percée du futur y est toute. L’aventure humaine ne fait que commencer dans le réel gigantesque ?

 

** dont le nom commun se « retrouve » dans tous les ascenseurs de Lisboa « limité à 10 pessoa, etc ».

 

Le surhomme (qui dépasse les mesquineries 2012) JOINT tout – illimité et en extase permanente dans le solidaire synchrone – oui tous les êtres et toutes les choses « par » leur harmonie. Si complet qu’il « sait » et « ressent » tous les difficiles parcours. Et n’en oublie aucun. Toutes les complexités lui sont simples comme bonjour. Pas une activité humaine qui ne lui « échappe ». il joint et se joint toutes les disciplines intellectuelles. Inclut tout et n’exclut rien. Comprend tout et ne juge rien. En bref, il est devenu l’expert du réel. De l’intégral réel complet.

 

En contact permanent avec tous les temps, toutes les histoires et tous les espaces. Oui l’extase complète et complexe. A quoi sert le savoir scientifique le plus méticuleux s’il vous abandonne à l’extérieur de tout, glacé, figé, immobilisé et comme ligoté loin des transports transversaux ?

 

Tout le temps oui tout le temps dans la conjonction et l’extase. Selon le concept d’Averroès sans son « Traité sur l’intellect hylique et sa conjonction ». L’intellect hylique c’est le nôtre, la conjonction c’est en permanence avec l’intégral réel… « D’abord la matière et la forme ; puis le monde de la création ; la faculté d’abstraction, la puissance poétique ; et enfin la substance primordiale (p. 223 – Kenneth White – Le rôdeur des confins – avril 2006). Qui forment bien la conjonction et l’extase. Les confins devenat la preuve scientique de cette propension à « se confiner » (donc à inventer de prétendus confins qui disparaissent…dès que vous vous en approchez. En feu…)  Oui que nous y passions avec nos passions

 

A travers tous les murs que noud passions. Joint-e-s à absolument tout. Complets : intimement liés et reliés à chaque brindille de réel. Comme à son holisme congruent. Et nous déboulons tout le temps partout à la fois. Si loin des vies primaires mais toujours à l’intérieur d’elles – dans l’extase ininterrompue. La fin de la queste des questions ; toute quêtions reste une quête longue, un vrai tour du monde. Et la respons (réponse) aussi respectueuse nous offre tout ce que le périple mérite d’immensités.

 

Le nom clair est le cerveau sensualisé (chaque pensée y et une sensation). Le plus que concret qui comble de plénitudes…le summum du sens de la vie. Infiniment partageable entre toutes et tous. Dans la conSensualité définitive.

 

Et, après cela, osez venir dire que le vrai surhomme n’est pas déjà parmi nous !!!

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", " Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

 

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article