Les amis très dérangeants de la social-démocratie ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

3953558009_f1d2c7bae3.jpg

Lorsque les milieux financiers répondent "Chaque fois que les socialistes viennent au pouvoir, c'est le règne de l'ultralibéralisme. D'ailleurs la Bourse ne s'y trompe pas puisqu'elle a atteint son plus haut niveau sous le gouvernement de Lionel Jospin" (à la question "votre profession se sent –elle menacée par un socialiste Président de la République ?"***) – il est temps d'effectuer une vaste investigation…revoir absolument toutes les données !!!

 

Ce que nous avons effectué dans des posts très récents : essayez  donc "Des dominants et aucun dirigeant ?" ou bien "L'argent comparable – voyez donc plutôt les 3 richesses (Lorsque déficits publics et dettes étatiques viennent de la spéculation financière)", encore "Dominants vraiment si légitimes que cela ?" (Vous l'avez "intériorisé" vous ?), aussi "L'intérêt général ? ( L'abnégation des trop riches n'est plus vraiment nécessaire)" et – enfin – "L'écrou avant que ne s'écroule…la nouvelle "bulle financière" 2 013 ? (Le "nul n'a rien vu venir" en complète accusation) "…

 

En France, la loi de janvier 1973 qui empêche l'Etat d'emprunter à la Banque de France est une loi scélérate, montée par des factieux, clairs ennemis de la République. Elle doit être abolie d'urgence et ses fomentateurs poursuivis…D'autant que suivent les scandaleuses privatisations des banques nationalisées de 1984 et la loi encore plus scélérate du 4 août 1993 ( clair acte sournois contre la fin des privilèges du  4 août 1789  ! Et la judicieuse remarque que toutes les lois en faveur des trop riches surgissent dans la première quinzaine d'août : comme quoi leur délinquance a réellement tout à cacher !!!) oui cette loi aura privatisé la Banque de France (et comment ose-t-elle encore s'appeler banque de "France" ?) qui a, de la sorte, le droit de piller les fonds publics de tous. Et de ne rendre aucun compte ni d'offrir la moindre garantie à l'état légitime.

 

Ce qui aura tout de même largement devancé le traité de Lisbonne de 2008. En complète trahison avec le non français au référendum de 2005 sur la Constitution trop libérale de l'Europe confisquée…tous les sociaux- démocrates auront signé dans l'extrême urgence. Rompant tous leurs engagements. Et sans, depuis, octroyer la moindre explication sur "pourquoi la social- démocratie est devenue si vite néolibérale" et sans le moindre débat préalable, où était donc l'urgence ?  etc …avancez un peu les arguments !!!

 

Serait-ce POUR l'article 123, article absolument renégat puisque lisez – le "Il est interdit à la Banque Centrale Européenne et aux banques centrales des pays membres d'accorder des découverts ou tout autre type de crédits aux institutions, organes ou organismes de l'Union, aux administrations centrales, aux autorités régionales ou locales, aux autres autorités publiques, aux autres organismes ou entreprises publics : l'acquisition directe, auprès d'eux, par la Banque Centrale Européenne ou les banques centrales nationales des pays membres des instruments de leur dette est également interdite"…Si ce n'est de la super réglementation. Le contraire précis d'une dérégulation, 'est quoi donc ? Lisez bien tout est interdit au public, aux pouvoirs légaux des pays et tout est "dérégulé" au privé, que nul n'a jamais élu. On peut, sans cesse, "nationaliser les pertes" de la Bourse tout en "privatisant les impôts de tous" – sans que ceci ne paraisse du grand banditisme ?

De tels actes – profondément irresponsables – ne peuvent être qu'à l'origine de toutes les crises financières…soutenir une telle inconscience vous situe, automatiquement, du côté des irrationnels qui ont perdu tout sens des mesures…

 

Oui oui autoriser tout ceci aux banques mais pas aux Etats légaux…si ce n'est là un putsch financier c'est quoi d'autres ?

 

Que ces très grands délinquants sont soutenus par la …social- démocratie, devenu très arrogante, cela…

                                                                                              …la place où exactement ?

 

*** voir page 87 de "L'argent sans foi ni loi", entretien de Régis Meyran avec Michel Pinçon et Monique Pinçon- Charlot, (août 2012) les propos sont d'un financier "éthique" Michel Gaucy

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L'Economie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 600 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

Publié dans qui fuit le réel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lejournaldepersonne 03/02/2013 16:27


bonjour


après ça s - d = ringard vieillot archaique anti- moderne signe obligé de duplicité mensonge et trahison bref 1 vilain accoutrement pour ennemis de peuple beurkkkk