Les Assène Lupin

Publié le par imagiter.over-blog.com

4802936030_ab0b304af9.jpg

 

Les braqueurs de débats, les dévaliseurs de consensus, les voleurs d'attentions, les escamoteurs d'essentiel – se brûlent dans leur dernier combat. Le capitalisme, tout comme le méconnu Howard Zinn dans "Une histoire populaire des états unis" - 2002 l'a abondamment prouvé – n'a survécu qu'à coups de délits, de prévarications, de spoliations, d'escamotages ou de trucages. Comme après une longue vague qui se retire se recroqueville tout ce qui demeurait, jusque là, dissimulé aux yeux du peuple.  

 

Ainsi,  CE SYSTEME AURAIT DEJA DÛ ÊTRE ABOLI depuis pas mal d'années si toutes les forces opposées se regroupaient, se lisaient, s'écoutaient, se parlaient, s'organisaient ensembles. L'émiettement, outre qu'il peut l'entendre comme "l'émiettement c'est parce que les dirigeants veulent les miettes". Chaque groupuscule s'accroche à sa miette, affaiblit donc les oppositions qui sont (écoutez bien !) MAJORITAIRES. Et le dessus du panier (si minoritaire) récupère toute la brioche !!! Si peu vu ni trop connu. Fini tout ça !!!

 

Oui oui,  le fait, hier, si tragique que, depuis pas mal d'années, toutes les forces opposées au système sont (au total) tellement majoritaires VA SE RENDRE MANIFESTE. Et toutes et tous de tenter de se regrouper, de se lire l'une l'autre, de s'informer, de s'élargir, de s'écouter, de débattre ou lieu de se battre pour du vent d'inutile gloire capitalo. Oui oui de se parler ou de s'organiser trop ensembles. L'émiettement suicidaire contre l'UNITE seule efficace aura cessé. Comme si presque tous ces êtres de gauches (au lourd potentiel !) ne se divisaient plus (la division n'a d'autre nécessité que de laisser le privé illégitimement régner…

 

A l'aide des pickpockets de la parole publique, des détrousseurs de toute manifestation collective, etc. – ce système faisait croire qu'il "récupérait" tout (loin s'en faut ! ce qu'il a peur de récupérer dessine, en fait, la carte de ses hautes faiblesses !), pigeait tout, devançait tout  et contrôlait tout.

 

L'épisode tragico- comique sur la vidéo- surveillance prouve tout l'inverse. En fait, les exécutants chargés de la mise en place de ce système, majoritairement, n'y croyaient pas. Et ne se voyaient pas du tout dans ce rôle toujours plus envahissant. D'où la mine d'informations sur "comment les injonctions biaisées, non internalisées, permettent de niquer ses concepteurs mêmes" !!! Surveiller n'est pas punir c'est, plutôt, se tire dans le pied. Vous surchargeant de millions d'informations superflues vous noyez toujours plus votre vigilance dans l'épais inutile.  C'est vous que vous instrumentalisez en fait, vous ligotant dans des appareillages qui rient de l'étymologie espier (de l'allemand spähen, spehôn "trahir") de "épier". Oui oui c'est vous qui vous trahissez, vous avouant archi dépendants, drogué jusqu'aux yeux de la nécessité (pour vous seuls) d'espionner. Le vilain rôle, dévalorisant, infériorisant. Surveiller c'est veiller, sans cesse, votre nuit intérieure. Celle qui vous prive de toute lumière. C'est donc, au final vous qui vous punissez. Surveiller c'est s'auto-punir. Puisque quel était l'inavouable but: qu'autrui soit perturbé d'être guetté. Et bien nous c'est vous qui vous montrez tout chamboullé . Le message sonne trop clair "d'être espionné par si bas que vous que voulez- vous que ça nous fasse". Parce que, hors de nos contextes, eh oui ! RIEN DE CE QUE VOUS VERREZ NE VOUS PARLERA. Incapables de piger tout ce que ces machines ridiculisantes vous "reflètent".

 

Donc, voici venir l'âge où ce sont les matons qui se vivent en prison, les surveilleurs qui sombrent en dépression, les scrutateurs qui se dégoûtent jusqu'au trognon…etc

 

Dépourvus, démunis, dénués, privés de tout ce substrat – que vous voulez que foutent les Assène Lupin ? Vous n'avez plus peur d'être épiés, vous perdez aussi la trouille des interrupteurs (genre qui plongent tous les débats dans l'obscurité). Les vents changent de direction – le message structurant n'est donc plus du tout destiné aux mêmes individus !!!

 

Tout ceci sent trop l'arrière garde pour nous retourner sur leurs si cuisantes défaites !!!

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos" et  "Remue- ménage",  onglet 2 "Présent !", onglet 4  "Nul n'est nul" ou, encore,  "Je ne parle plus à qui a raison".

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

 

Publié dans littératures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lucie 03/06/2011 18:41


Rectification: Vous ne répondez...


Lucie 03/06/2011 18:39


Merci pour votre réponse, mais vous ne répondre jamais sur les blogs ? Ce serait sympa… Bonne soirée


Lucie 01/06/2011 17:08


Il y a toutes sortes de dépressions, il y a tellement de démunie, des gars qui perdent leurs boulots alors qu'ils étaient architectes, et qui du jour au lendemain se retrouve à la rue! Les Arsène
lupin se fichent de ces gens-là, mais à présent ils attaquent des propriétaires qui ont de l'or chez eux, et ils sont très bien renseignés! J'aime bien votre texte, il y a beaucoup de choses à
partager! Bonne fin d'après-midi.

Lucye


imagiter.over-blog.com 01/06/2011 22:20



merci beaucoup


il y a beaucoup à percevoir dans si peu de mots. La réalité qui dérange (parce qu'elle raconte la vie dévastée des gens) y est.


Le style du blog permet à beaucoup d'expériences différentes de capter le réel collectif chacun-e son vécu. partager le partage, vous avez raison, faudrait apprendre toujours plus le sujet...