Les deux ne peuvent avoir raison en même temps

Publié le par imagiter.over-blog.com

5611256722_2f836bf6bf.jpg

C'est l'un ou l'autre. Pas de trou de la Sécu un excèdent. Pas de dette nationale un pactole de prospérité. Aucune crise ayant ses racines dans le réel. Aucune croissance "utile" lorsque 52 % de toute augmentation du PIB est englouti par quelques individus plus que délinquants sur Terre…Aucune lutte adulte contre le chômage ; le chômage est voulu. Les pauvres ne "coûtent" donc rien à la Société mais les trop riches sont EN TRAIN DE LA RUINER…ils nous coûtent une vraie fortune ;: d'ailleurs aucun exilé fiscaux (leur imposition réelle demeure autour des 30 % voire moins) – mais beaucoup d'exilés par manque d'argent (voir notre post du

Etc…

 

Les deux ne peuvent avoir raison en même temps ? Soit, et sciemment, les pouvoirs et les médias mercenaires mentent, et depuis des décennies, sur toutes choses sociales. Soit, nous, nous ne serions jamais dans le réel. Dans ce cas, suffit de fournir les "preuves" de ce qui est dit plus haut…Expert(e)s de la réalité du fait que nous touchions à à peu près tous les domaines intellectuels. Que nous avons une démarche qui cumule les investigations journalistiques du passé (voir Black List de

 

), la lecture en grand de tous les livres, l'écoute radicale de tout le monde, la participation à des associations de terrain et des collectifs, plus de nombreuses expériences que la minuscule tête des conformistes aux cœurs plus fermés que des noix ne peuvent même imaginer…oui oui nous avons tout parcouru à la recherche de preuves tangibles (que l'on peut tenir dans sa main), concrètes (que l'on peut retrouver comme trames superposables dans tous les événements), scripturaires (les traces ECRITES voyons) vidéo-sphérique (traces visuelles ou conversations enregistrées, etc.) bref, des preuves sur touts supports, etc…eh bien …nada , rien, queue dalle, pas une seule trace, zéro preuve de l'existence des affirmations de début de texte : donc pas de trou de la Sécu, pas de dette nationale, aucune crise "réelle" (juste issues de montages volontaires !), aucune croissance "utile", pas de lutte adulte contre le chômage ; aucun exilé fiscal "victime" du système puisque ce sont "eux" le système, etc…etc…

 

Leur frauduleuse propagande ne laisse de traces que dans la propagande elle- même…PROUVEZ- nous l'inverse !!!

 

Les deux ne peuvent avoir raison en même temps:

1) Nous maintenons fermement toutes nos affirmations (tous nos livres, tous nos raisonnements, tous nos textes et posts restent en appui pour nous alimenter en preuves)…

Donc-

2 ) Ce que nous avançons peut servir de base d'un lourd dossier d'accusation contre les dirigeants, en général…

 

3 ) Nous désirons qu'ils passent en Justice et y soient condamnés afin qu'ils ne puissent plus jamais accéder aux tableaux de commandes de la collectivité et au circuits des décisions…

 

Assez de réels talents existent pour reprendre la société en main…et qui (débarrassés de ces illusions de problèmes), en très peu d'actes…sauront…

 

            Faire revenir la prospérité pour toutes et tous dans la vie de tous les jours !!!

 

…comme vous pouvez, largement, le vérifier dans les posts titrés "une société, institutionnellement, organisée pour voler les pauvres"  du 23 septembre 2011, "Tout l'argent gratuit pour les seuls capitalistes" du 25 septembre 2011 …"Quel est le taux de population mondiale qui a une protection sociale ?",  "L'ère post- démocratique ?" (1) (2) (3), " L'argent ne fait pas le bonheur : il a même tenté de le kidnapper", "L'angle mort de la finance", "Les crises sont causées par les excès d'inégalités ?", "Principe de précaution massif envers la finance ?", "Désindustrialisation : à qui la faute ?", "Plus ça va plus c'est vulgaire d'être trop riche","Gains collectifs partout", "La spéculation désocialisée", "Les émeutiers ce sont les trop riches ?", "Peut-on vraiment se dire "objectif" lorsque intéressé et profiteur ?", "Les amertumescences ?", "Le coût d’une non intervention publique ?", "Hontes du néolibéralisme", "Banques, plus rien ne va !!!", "Plus tu prends aux autres plus tu les enrichis !!!", "Les élus ne sont pas les propriétaires de ce qu'ils gèrent", "Plus con qu'un banquier ?", "L'infantilisme du "circuit intégré de la finance internationale", "Ce que représente l'argent des banques ?", "Collectif/ individuel", "Privatecity" – Publicity", "L'autorégulation étatique est prouvée …", "Donner l'apparence de la solidarité à un simple courant d'air (1 et 2)", " La finance - une fraude systémique ?", "Comment le capitalisme se met à dos tous les génies ?", "Le bon détour ne ment…" ou "POURQUOI LES MARCHES CA NE MARCHE PLUS ?"

Gains collectifs à la place des gains individuels, Fête sociale permanente, Service public du crédit, revenu d'existence mondial, retour massif des services publics autogérés, et tant d'autres filons du futur etc – toute une nouvelle civilisation est bien, complètement, en place !!!

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces blogs sont effectivement reliés à une pensée globale ***

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L'Economie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 600 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

 

Publié dans qui fuit le réel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lejournaldepersonne 18/01/2013 12:12


clair- j'opte pour votre version de la réalité non la leur