Les gens préfèrent les images à la réalité ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

7999550285_7b7ef55889.jpg

Les gens préfèrent les images à la réalité – malheureusement, oui. S'il n'en était pas ainsi le capitalisme aurait disparu depuis des décennies. Le capitalisme n'étant qu'un effet de sidération qui interrompt le circuit des raisonnements et coupe l'arrivée d'air pur du bon sens. Oui une image plastifiée qui nous empêche de voir les autres tels qu'en eux–mêmes. Un flot ininterrompu d'images qui vitrifie les regards et suspend les désirs de communications…bien trop souvent…

 

Les illusions de facilités – je vois je comprends tout - les séductions addictives – l'image c'est zéro efforts – la sensation trompeuse de présence dense – avec l'image je ne suis jamais seul -  ou bien d'ouverture sur autre chose – avec l'image, je m'ouvre à ce que je connais pas…etc. ne tombent que sur qui ne s'est pas nourri de lectures. Ou s'en est détourné…Le simplisme de l'image ne se laissant pas gober par qui sait trouver infiniment plus d'images nourrissantes dans l'usage créatif des mots !!!

 

Ce préambule méconnaît, toutefois, que c'est la majorité qui préfère les images à la réalité… – et que, pour eux, d'AGITER les images les dérange infiniment plus que ce qui se passe dans la réalité…Cette incroyable découverte – que la réalité les intéresse tellement moins que l'artificiel, le factice, le contrefait, le feint, le virtuel…oui le mensonge…se joint à l'expérience suivante…expérience que nous avons regroupée sous le néologisme : imagiter… AGITER les images c’est imagiter, un des moyens restant pour vraiment changer les choses/ les regards parmi ces êtres devenus trop congelés…en voir les conséquences ouvre tant de portes pour l'action (il n’est pas interdit de faire connaître imagiter !!!)…

 

Ainsi – on se serait cru dans un vrai hôpital psychiatrique lorsque l'on a vu un Président de Région porter plainte contre une…affiche…affiche qui photographiait bien le REEL… qu'importe le réel (les algues vertes si nitratées et si tueuses!) pourvu que sa REPRESENTATION ne soit pas touchée…qu'importe le réel pourvu qu'il ne soit pas montré tel qu'il est…attaquer la photo non vouloir changer ce réel qui a "permis" la photo – voici une maladie mentale trop "ignorée"…oui ce refus frénétique et psychotique du réel (par le biais introductif de la photo) prouve l'état de délabrement moral et de détraquement mental de la majorité des sociétaires de l'associéTé !!!

 

Les gens préfèrent les images à la réalité – cette affection grave c'est à nous d'y parer…

 

1 ) - Faire comprendre que l'image ne DONNE PAS accès au réel : ainsi, juridiquement, il a été avancé que la photo était un montage…rare la photo objective, neutre  : sans aucun choix d'angle de vue (qui exclut tous les autres), sans privilège d'un détail (qui devient central), sans intention de montrer / monter le réel, etc…

Tandis que l'écrit, lui (qui transporte tant d'images !) ne connaît pas cette impasse où ce qui est montré CACHE CE QUI N'EST PAS MONTRE (l'image !)…puisque l'écrit multispatial, pluri-ouvert, multifactoriel, aux milles options ouvertes, etc…ne cache rien de lui…nous pouvons sans cesse revenir en arrière, découper et analyser la phrase, recommencer le raisonnement, travailler sur le corpus matériel bien présent…

 

2 ) - L'image non – c'est un aboutissement sans nous, qui écarte tout processus de participation, toute reconstruction de son historique (celui qui "montre" tous les potentiels exclus du choix final, par exemple), toute contribution active à sa création…c'est à prendre ou à laisser…

Et entre les 2 métaphores des représentations

********* soit en étoile

%%%% soit en réseau

étoile comme un centralisme qui aspire tout et ne restitue rien, la place de cinéma où tout le monde voit la même chose…et l'horreur tyrannique où nul ne peut communiquer avec sa proximité sans passer par le centre obstructeur !!!.

réseau comme le théâtre où nul n'a le même angle de vue, le livre qui rend libre ou bien l'indépendance complète de la mise en commun instantanée et tout le monde (sauf ces si incompréhensibles mauvaises volontés et mauvaises fois qui se tirent dans son propre pied) "peut" être en contact avec tout le monde…

 

oui l'image c'est du point de vue centraliste et "unique"…et le livre, lui, la décentralisation la plus radicale et libératrice qui se puisse exister !!!

 

3 ) - Sans un très grand savoir, il est impossible de "comprendre" l'image - une suite innombrable de couches de réel…géologue des sédiments déposés sur le visuel…morphologie de l'image et son histoire complète…discours multiples, contradictoires et juxtaposés – à démêler…etc…au point qu'un "Arrêt sur image"*** (émission télévisée) demandait, à chaque fois, beaucoup de temps (et de travail mental) pour ne faire qu'effleurer le sens cumulé dans le mille-feuilles de l'image…

                                                           **************

Les gens préfèrent les images à la réalité – oui mais c'est pour des milliers de raisons toutes plus inavouables les unes que les autres…la propension à la magie qui vous fait roi/ reine du monde (au-dessus de tout) et l'accès surnaturel au sens grâce à une image - en constituent le centre…la survalorisation de ses propres facultés de compréhensions (si les autres se font avoir moi je ne me laisserai pas entuber) et le refus annexe d'apprendre des méthodes ou bien la royalisation de son propre moi (je suis supérieur à tout ) – en constituent, eux, l'étiologie complète…

 

Et alors que l'image constitue le centre enragé des pouvoirs… au point que l'accès aux salles de montages des télévisions est bien plus interdit que celui aux armes nucléaires…c'est dire !!!

 

Puisque l'aveu serait complet : les images télés ne reflètent sûrement pas la réalité mais sont toutes issues d'un montage tyrannique et artificiel (donc de choix très arbitraires et peu rationnels d'un seul ou de sa très petite équipe)…évidemment la seule PRISE DE CONSCIENCE de ceci entraîne la fin des manipulations…

 

                                               …Donc du capitalisme qu'il y a derrière…

 

Oui oui dès que vous ne "croirez" plus aux images… le capitalisme s'estompera dans les lointains nébuleux…

 

                        De là à dire que le capitalisme ne tient qu'à une image !!!

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

            tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3"La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 600 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lejournaldepersonne 06/02/2013 06:32


bonjour


vos enquêtes de fond - c'est vous les vrais journalistes - ravagent les conformismes scandaleux et prouvent à quel point nous devons CHANGER !!!