Les puceaux de laboratoire - psilocybine

Publié le par imagiter.over-blog.com

358085076_73429180d9.jpg

Des expériences en université sur la psilocybine recadrent nombres d'enfantillages…les résistances à ces projets et leurs alibis sont implacables envers les autorités…"l'idée s'était développée que c'était trop dangereux pour les humains "….mais pas pour les enfants de l'Homme qui, avec sa hauteur de vue, trouvait si "essentiels" vêtements ou longueurs de cheveux – et abandonnait ses enfants face à ce qui est trop dangereux pour les humains ?

 

Afin de répondre en plein centre de l'infantilisme des prétendus adultes, nous reproduisons, ici, un témoignage d'une personne de 70 ans ayant vécu la psilocybine …le contraste avec les "puceaux de laboratoire" (selon son qualificatif !) reste, en soi, terrifiant et montre une époque hyper rétrograde…

 

"Tout d'abord, je veux dire que le docteur Roland Griffiths de l'université de John Hopkins à Baltimore, qui a réactivé l'intérêt pour la psilocybine, reste le moins pire de ces analphabètes…les contorsions ridicules, auxquelles il a dû s'astreindre, dénoncent la stupidité frileuse et inexcusable de notre temps. Pour eux "ne rien savoir c'est savoir"…à condition de l'insérer dans toute une gesticulation de mots et d'inutiles instruments !

 

…l'historique, sur lequel il fait reposer sa demande et de fonds et d'autorisations à la prise encadrée et surveillée de psilocybine "en gélules", est à mourir de rire…Cela ne s'est absolument pas passé comme cela !!! Tant d'inconnaissances emmitouflent les savoirs parfois vraiment trop timorés…parvenir à être sourds et aveugles à ce point ? " Expansion de la conscience " ne veut absolument pas dire "états mystiques !!!

 

Quoique ne commettant pas d'erreur primordiale dans la direction du vécu existentiel de cette extension - le docteur Roland Griffiths se laisse aliéner par l'esprit dominant…omettant de signaler que d'ingérer directement le champignon séché, au lieu de la gélule, amène au plus profond du corps…mais l'effet actif de la gélule citée est véridique…

 

S'extraire de l'unidimensionnalité (qui aveugle) du ressenti "mystique" fait apparaître, en deçà de la connaissance du corps, cette "croyance" en la "nécessité" d'un "entourage apaisant" et en la claustration dans une pièce close…En fait, n'importe quel coin de nature demeure nettement supérieur pour la joie dansante des sensations permanentes et renouvelées et pour la "nourriture" de la véritable expansion de la conscience …Il semble plus probant de s'y sentir faire partie de l'univers entier, en connexion avec toutes choses et ressentant une paix tranquille et sans limites (plutôt qu'un "amour mystique")…

 

Tout autant que très limitative l'idée de n'écouter que "de la musique classique", ce qui restreint par trop les goûts individuels et les opportunités d'agrandir toujours plus le duo conscience/ existence…exactement, comme de se mettre un cache sur les yeux afin de "se tourner vers l'intérieur, à entrer en soi-même et à se concentrer sur sa propre expérience" fait montre d'une naïveté puérile collective plus qu'ahurissante…c'est la voie que j'avais choisie (fermer les yeux afin de "boire" la vie) mais les autres approches "festives" dominaient…que notre ami le Dr Griffiths y voit "la première démonstration scientifique en 40 ans que des états de mysticisme profond peuvent être produits en toute sécurité en laboratoire" ne convainc que des individus n'ayant jamais vécu ce dont il parle…nombres d'expériences probantes ayant bien eu lieu depuis 40 ans…d'autant plus que la condamnation incluse du système actuel y cingle drue…"tout le monde peut avoir ce genre d'expérience mystique [lui semble-t-il]. Cela veut dire que nous sommes formatés pour la générosité ou la compassion envers les autres. Cette vérité première semble inscrite dans nos gènes. C'est réjouissant. Il faut que nous réussissions à comprendre la nature de ces sensibilités si nous voulons survivre. Si nous ne dépassons pas nos instincts agressifs et d'autodéfense, nous allons nous détruire, et la planète avec"…Rien que ça ?

 

L'hiatus impardonnable c'est que ce discours semble tourné vers le futur (nous allons faire) alors que depuis les années 1960 et suivantes c'est déjà fait…Nous avions réussi à comprendre la nature de l'expansion de la conscience ET de la sensibilité …nous nous savions au cœur des décisions existentielles primordiales à prendre pour la survie collective : nous avons été les seuls réels adultes de l'époque. Le dommage c'est que des époques suivantes, aussi !!!. Nous avons dépassé nos instincts agressifs et d'autodéfense (des années après tout demeure intact !) et nos mentalités et styles de vie représentent ceux avec lesquels nous n'allons pas nous détruire, et la planète avec…que des témoignages aussi puissants que les nôtres (et tant d'autres) n'aient pas pu être entendus par la chasteté universitaire…n'est grave que pour ces "autorités" qui le méritent i peu…ce qui les démasque, socialement et humainement, très en retard sur une grande partie de l'Humanité – ce qui fait frémir…

 

Des savoirs anti-crise et pour le bien–être collectif se voient enterrés dans des catacombes…c'est une faute sociale et culturelle très grave !!! donc pendant de primordiaux 40 ans, des connaissances et expériences essentielles n'ont pu accéder aux consciences fermées et aux sensibilités éteintes de l'infantilisation sociale ? et les scientifiques virginaux qui viennent, ensuite, comme si le terrain était inexploré vont faire perdre des décennies à produire des discours inexpérimentés, à jouer aux intrus dans d'immenses territoires déjà balisés par les pionniers. Facile de piger qu'ils sont enclavés par des décideurs politiques et sociaux très arriérés…mais ils reflètent trop le refus de l'intelligence actuel lié à une flagrante immaturité mentale … Les puceaux de laboratoire !!!

 

L'expérience de la psilocybine reste CORPORELLE et existentielle…vous vous rendez amis de vos glandes et muqueuses, un immense massage intérieur de vos organes "exprime" (comme d'une orange pressée) l'intense douceur et la vibrante sérénité qui font le savoir-vivre de la sagesse épicurienne… les "crises d'anxiété" (flipper en langage normal) sont de fait des "crises de corps"…en effet, si pendant 1 à 2 jours avant, vous n'aviez pas bu que de l'eau et mangé léger c'est votre corps qui nettoie, là, ses toxines – et votre cerveau "éveillé" le vit, alors, à son niveau…les champignons ne créent rien de nocif ni de négatif si vous êtes, déjà, simple en vous…éviter de manger, boire ou toute distraction c'est ne jamais avoir participé à la société de consommation…consommer c'est la grossièreté piétinante qui ne permet pas l'expansion de la conscience ET de la sensibilité !!! C'est bien un état antéhistorique !!!

 

La psilocybine ne s'avale pas comme des gourmandises gloutonnes pour consommateur régressif – mais se savoure dans la lenteur d'un corps réconcilié à lui- même…dès que l'entente avec votre corps est établie, vous entrez dans une position où "chaque pensée se mue en sensation"…ce qui semble le summum de tout but universitaire, non ? La pensée atteint un tel état de maturité que vous la vivez en images si parlantes…les abstractions franchissant l'étage supérieur de se laisser devenir vivantes en nous…odeurs musculeuses, sons comestibles, peau fleurie de peaux, goûts interminables – notre sensibilité se montre, sous notre regard perspicace, comme un festival de chimie appliquée (vous "savez" pour votre futur qu'en avalant ainsi votre salive, en prenant une gorgée à telle vitesse ou en présentant telle pensée pendant que vous respirez à fond, etc – vous saurez maîtriser, ensuite, toute votre chimie intérieure ! à condition de vivre "plus lentement" ce que notre monde inhumain semble refuser !)…la  psilocybine nous apprend, de vivo, comment utiliser notre chimie personnelle, comment parvenir à telle émotion (sur commande oui), tel sentiment, telle esthétique, telle beauté (une bonté qui vous coule comme un nectar inconnu sur Terre dans la gorge, cela se refuse ?) ou bien telle "pensée sensualisée"…telle sensation qui se mue pensée gigantesquement "présente"…à habiller une heure durant, de tout l'univers…et tant d'autres apprentissages inclus dans cette psilocybine…les refuser semble à l'enfermement dans l"idiotie boueuse, non ?

 

L'expansion de la conscience, au minimum telle une rémanence optique qui dure des heures, au maximum comme une certitude existentielle qui vous a "soulagé" de tout un paquet de névroses, de préjugés, de non-savoirs conformistes, de contraintes perverses ou de règles bidons, etc – dont l'expérience vous débarrasse pour toujours

 

Un résumé, trop bref, de l'expérience qui répond bien au " après, il m'a été tellement plus facile de vivre", recensé par notre ami le Dr Griffiths. Au point que 80 % admettent que c'est une des 5 expériences les plus importantes de leur vie…PRIVER ainsi l'Humanité de tels bienfaits, que nom vous lui donnez ? Le faux "laisser-faire" du capitalisme qui PUNIT tout le monde de nous confisquer cette expérience si essentielle, prohibe, en réalité, tellement de choses…

 

Impardonnable de masquer à quel point cette douceur intérieure du corps à lui- même peut aider à lutter contre toute les addictions, les dépressions ou les cancers …nous priver de telles thérapies c'est quoi le nom adéquat ?

 

Sur l'essentiel, il parait donc que les individus ne vivent pas du tout la vie qu'ils auraient dû vivre…qu'ils se punissent eux-mêmes en se dépossédant de l'expansion de la conscience ET de la sensibilité (les eux restant inséparables et ce n'est pas tellement "scientifique" ni "responsable" que de ne pas s'en être rendu compte !)…

 

Quant à nous, avec des dirigeants vraiment plus qu'incapables en tout domaine, nous gardons l'impression d'être tellement en avance…sont-ce en centaines ou en milliers d'années…vraiment, nous avons vécu (et continuons à le vivre) le corps glorieux…est- ce l'appellation "mystique" pour "paradis sur terre" ?

Qu'importe, nous le vivons et vous en restez privés !!!

 

Qui a tort ?"

 

Ainsi, s'abrège ce témoignage percutant qui montre à quel point notre époque actuelle s'empêche de vivre le meilleur…comme si elle s'évertuait à créer l'enfer sur Terre ?

 

En tout cas, nous restons très convaincus par de tels pionniers et plus du tout par l'incurie des dirigeants indignes … qui nous mènent dans le vide le plus insensible et inconscient…Echecs partout, non ?

 

Alors, vous aussi, des puceaux de laboratoire ?

 

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

Tel que vous pouvez le vérifier sur le blog du 9 juin 2011 nommé Comment le développement personnel tourne au savoir- faire révolutionnaire ?, Toute l’histoire du rire en 5 textes. Ou encore, le blog du 16 septembre 2010 « Simuler votre cerveau vous offre toute la réalité » ou comment notre cerveau peut être magicien, etc…

Nous avons amassé un ensemble de techniques triomphales qui remplacent trop mieux le plaisir- loisir si arriéré…quelques unes des plus récentes sur ce blog ?: "Sourire vos digestions", "Comment l'œil vous respire l'univers ?", "Reposer le repos d'une question", "Piller les roupillons", "S'organiser autour des organes", « Butiner le but », « La queste des questions », "Présent-e-s ?" « Efface le face à face que reste- t-il ? » ou bien  "l'histoire du rire" en 5 textes, "La communication qui n'a jamais appris la communication réelle" ? ou dans la série " la série "Lorsque ne plus savoir admirer tourne à la maladie" (1) un blog a obtenu un titre à part " A votre égard tout sera égards". Grâce à qui ? certainement pas au capitalisme punitif qui nous cache que l'on puisse devenir tellement plus joyeux APRES son abolition…

 

Trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos" et  "Remue- ménage",  onglet 2 "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques, et  Rien de plus solide que le solidaire , sinon,  onglet 4  "Nul n'est nul" ou, encore,  "Je ne parle plus à qui a raison".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 300 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

Publié dans sciences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

h7vm6lsveb 02/01/2020 16:17

Inks along with Writing instruments