Make shopping till dropping ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

 

 

4013224317_49b4f94151.jpg

Consommez jusqu'à en craquer. Jusqu'à ce que tout craque ? Qui doit céder ? . Drop out: se tirer, splitter, dégager du paysage, foutre son camp ! If drop is drug – so shopping drives to jail. Donc le shopping peut conduire à la prison si son drop in est drogue toute ? L'est-il ? Il l'est.

Alors - qu'est- ce qu'on attend pour faire la fête. Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux ?

 

Make shopping till dropping ? Consommez jusqu'à en éclater, en exploser, en claquer, en sauter, et, sans craques, en crever !!! Tears drop…Lorsque tout sera consommé : aveu ferme que la consommation n'est pas une croissance !!! Mais bien une dissipation qui ne peut créer aucune richesse. Puisqu'elle les brûle toutes sur le bûcher de son éternelle immaturité…En conséquence, la consommation représente une anti- croissance, une diminution, une réduction, une suppression de richesses potentielles. Et qui ne verra donc jamais le jour !!! Pas de quoi pavoiser pour gaspiller ainsi toute la civilisation pour ce qui demeure le plus inutile du monde !!!   

 

Comment la "structure psychotique" de la consommation peut-elle se terminer ? Je suis d'accord de discuter avec vous/toi/ eux à condition qu'il n'y ait que mon monologue. Tout le monde peut choisir mais que "mon" choix unique ? Chacun fait ce qu'il me plait mais dans les chansons on dira " chacun fait ce qu'il lui plait … chacun fait ce qu'il lui plait plait plait – essayez de lui prendre le micro "parce que ça vous plait" et vous verrez si l'air "chacun fait ce qu'il lui plait" – continuera…la solitude absolue de la folie consommatrice (chacun dans sa folie séparée et tous dans la folie unique du consommez consommez) vous aurait-elle aussi contaminée ?

 

Donc la consommation c'est un discours de folie d'un bout à l'autre…si les anti-consommations consommaient il n'y aurait plus de problème de consommation ? Pouvons- nous revenir à la réalité ? - La réalité n'est pas solvable, elle n'est plus réelle, nous l'avons exclue de la toute puissante consommation !!! Puissante à condition que nul ne parle, qu'aucun enfant ne dise le roi est nu : tout est friable, il n'y aucun fondation, rien de solide, oui que de la fumiste fumée dans la consommation !!! Restera-t-il à consommer lorsque tout sera consommé ? Le futur n'existe pas d'ailleurs rien n'existe ? Etc. Nihiliste radical – le consommateur fou et drogué ne fonctionne plus qu'aux dénis du réel – incapable de voir à quel point il s'est "enfermé" (sans jamais savoir s'il est seul ou si les autres suivent aussi le même tunnel solitaire !) dans ce qui fut la structure "sociale" du mal et du diable (les dénis intenses du réel – et le grand nihilisme, non ?)…qui "existe" tout de même, ne serait-ce que dans les fonctions de civilisation qu'il continue à remplir !!!

 

                        Il n'y a aucun futur à consommer AVEUGLEMENT :!!!

 

   stop it  - don't make shopping – stop it – future is not at your side – stop it – stop it -

   stop it  - don't make shopping – stop it – future is not at your side – stop it – stop it

   stop it  - don't make shopping – stop it – future is not at your side – stop it – stop it -

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces blogs sont bien reliés à une pensée globale ***

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L'Economie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 500 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans Croque tes crocos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

rafaela pernas becerra 27/11/2012 13:47


Somos sujetos cosificados, dependientes de "cosas", adictos a estereotipos y fetiches arraigados que ocultan la verdadera esencia de nuestras vidas.


 

imagiter.over-blog.com 27/11/2012 17:24



si quiero tener razon es el mejor camino para acaber - gracias de ti