Nous avons perdu la prospérité ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

6642888351_9488e5e4c4.jpg

Oui oui nous n'avons jamais été aussi riches sur Terre mais le SENTIMENT DE PROSPERITE a disparu. Ces riches (qu'en chiffres, en abstractions non charnellement vécues) ressemblent bien à de la fausse monnaie. De la monnaie de singe. Nous ne serions riches que de fausse richesses ?

 

Ainsi un grand esprit délaissé a pu trouver des indicatifs scientifiques qui prouvent que "si nous sommes plus riches nous sommes moins prospères" – en chiffres, plus que de (fausses ?) richesses comptables, mais dans les corps et les cœurs beaucoup moins de prospérités !

 

Ce qui nous amène à nous demander '"c'est quoi prospère" ? Prospère se montre d'abord par une grande joie un bonheur de vivre, un bonheur de se montrer joyeux de vivre, en plus. Ce qui signe, limpidement, que vous voulez PARTAGER cette prospérité. La richesse comptable ne se partage pas. Reste à pourrir dans les caves malsaines de qui ne connaît rien aux affaires. La prospérité s'étale, se célèbre, se fête, se partage, veut faire entrer tout le monde dans son giron. Vous voyez la sacrée différence ? Que nous avons perdu l'essentiel et n'avons, entre nos mains, que la fausse monnaie. Vous ne le croyez pas encore ?

 

Prospère, du latin "prosperus", favorable, n'est, en tout cas, pas favorable au capitalisme. Puisque c'est d'être heureux, de se pouvoir se féliciter de sa félicité, de vivre dans le bien être et l'être bien du tout "florissant" (vous vous rappelez tout de même de qui portaient les fleurs ?) dont il s'agit. Etre prospères c'est donc NE PAS ETRE CAPITALISTE (ne pas accumuler sans but au détriment des autres !). Cette fausse richesse qui rend tout le monde si triste, qui étale partout son flagrant échec de vie…c'est le début d'élucidation du "si nous sommes plus riches nous sommes moins prospères"…un des meilleurs scoops depuis longtemps (et donc dont aucun média dominant ne parlera – où ont-ils donc la tête si lunatique ?) …

 

Qui ne s'est jamais fait arnaquer par cette société bidon, qui aurait comme tout faux, qui aurait toujours tout fait mal ? oui qui a su GARDER LA PROSPERITE ?

 

Simple – les milliardaires de la vie intérieure. Ils ont repéré que seule la pauvreté (le contraire de la misère comme de la richesse) rend joyeux, est bien le sol d'où l'on s'envole comme des oiseaux, où la fête authentique aime tant se déployer , etc (tout le reste est stratégie qui ne se dit pas)…ces milliardaires (si stupidement rejetés par la société abrutie du faux spectacle) mènent une vie universellement prospère. LE CŒUR TOUJOURS EN FÊTE…

 

Osez prétende que vous n'en avez jamais croisés ? et que vous avez si bêtement gaspillé et zappé cette chance ? Comment allez- vous faire "pour rattraper le coup" sachant qu'elles/ ils "lisaient dans vos pensées" ? Elles/ iIs ne vous ont toujours fait que des cadeaux, et vous ?

 

Oui oui vous avez rencontrés ces individus prospères de la joie de vivre. Des personnages, brillants, joyeux, sensés, partageurs, intelligents, énergiques, réalistes, impertinents, égalitaires, bousculeurs, beaux, hyper créatifs etc – ont, immanquablement croisé votre route. Et – à chaque – il VOUS célébraient, oui ou non ? Faisant de la vie la plus quotidienne une gloire qui peut soulever tout le monde. Semant de la joie dans le moindre geste, la moindre parole. "y'a tant d'amour dans son regard" ou bien "faudrait savoir ce qu'ils se racontent avec les amis de son cœur". Tentant de réellement faire de cette rencontre une fête grandiose qui vous marquerait pour toujours…

 

Vraiment s'acharner à toujours rater l'essentiel – vous vous punissez de quoi ? Un monde sans réelles fêtes, sans célébrations, qui montent droites et forts des cœurs, c'est bien marques et stigmates de punitions. QUI VOUS PUNIT donc AINSI ? qui vous prive de prospères célébrations ?

 

Allons, un effort ! Vous voyez bien que vous aviez rencontré de ces individus discrètement "réussis". Qu'ils semblent exclure les médias des célébrations, n'est- ce pas signe de vif retour au naturel, au tout en direct, au tout pour vous et ne gaspillez plus votre temps à regarder (en retrait) la supposée vie des autres Des semeurs de joies naturelles, d'énergiques fondateurs de Fêtes mondiales (qu'elles/ eux seul-e-s ont vraiment vécu pour le moment), des lumineux passeurs de Fêtes de la vie, des têtes immenses et des cœurs sans fins, etc…qu'en avez vous donc fait de ces rencontres ?

 

Puisqu'elles/ eux seuls savent CELEBRER. Se montrant toujours plus prospères de leurs joies de vivre et de leurs reflets rutilants nommées précédemment "célébrer à la perfection la vie"…

 

Les sociétés redeviendront prospères lorsqu'elles admettront de rajouter les joyeux de vivre et les semeurs de joies comme "contrôleurs" des délires mortifères de la richesse qui ne serait que comptable ! (ce radical manque de sérieux effectif !).

 

Une richesse qui ne soit pas de cœur, d'émotions positives et de sensationnelles sensations N'EST PAS une richesse

                                                                     ... mais juste un piteux appauvrissement.

 

(à suivre)

 

trouvez un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

Publié dans qui fuit le réel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lejournaldepersonne 21/02/2013 06:04


bonjour eux aussi on dirait


quelle légèreté avec des sujets aussi bien traités que celui-ci à ne pas les faire paraitre...comme si c'était le "moins" important