On n'aime pas ceux qui pensent

Publié le par imagiter.over-blog.com

04gr

Afin d'illustrer un argument, un de nos amis nous sort cette phrase de l'aveuglement suicidaire qu'on n'aimerait pas ceux qui pensent. Comment s'en sortir sans penser ? Comment n'oublier personne si on ne peut plus "penser" aux autres ? Comment surmonter les problèmes qui n'ont jamais été si collectifs (et la société devrait s'obstiner à l'anti- collectivité ? l'arnaque c'est que votre opinion si '"unique" pour écraser la pensée se voit diluée dans un non vérifié "tout le monde" si manipulé et qu'en conséquence vous êtes l'archi gogo si arrogant de l'affaire " On n'aime pas ceux qui pensent" ) ? Comment surmonter les problèmes qui n'ont jamais été si liés, entrelacés, unifiés et si complexes – et le tout en ne réfléchissant jamais ?

 

Quelle est cet auto envoûtement collectif ? quelle est donc cette hallucination mortelle ? Les Jokers (les personnes qu'une décision arbitraire a permis de n'être pas "manipulées"), prévus, au départ, comme des soufre douleurs médiatiques, servant de repoussoirs afin de dissuader à la révolte – semblent bien les seuls à s'en sortir MAGNIFIQUEMENT. S'en sortir ? Facile, ils n'y étaient jamais entrés. Ce système n'est donc qu'un sous sous-système d'une autre entité bien plus passionnante, non ? 

 

Preuves parfaites que le système n'est pas inéluctable, fatal, nécessaire, lié au tout réel, qu'il ne participe à aucune pensée unique, bref, qu'ils n'est pas du tout ce que ses aliénés "croient" – qu'on peut vivre complètement en dehors, que ça rend même très heureux – qu'aucune punition, ni drame, ni choc en retour, etc. ne sont tombées sur ces bienheureux qui ont quitté cette sordide prison. Tout au contraire, une joie sereine, une tranquillité intérieure indétrônable, une intelligence "globale" les parcourent chaque jour. En bref, seuls ces Joker ont une vision d'ensemble et comprennent "de quoi il s'agit aujourd'hui". Les chanceux actuels ? Qui vous avez tant persécutés hier et avant hier ? vous privant de leurs apports substantiels d'aujourd'hui . Puisque comment allez- vous recoller les morceaux que vous avez détruits tout seuls, sans pressions et sans autre nécessité que vos immontrables caprices ?

 

Bref, que des perles, que des trésors, que d'inépuisables filons, que du très RARE (rare au point que son prix global DEPASSE tout le liquide disponible du si archaïque et ringard capitalisme trop vieux jeu ou bien comment se punir douloureusement de vivre ?)…

 

On n'aime pas ceux qui pensent : qui ça on ?  La réponse se trouve dans plusieurs blogs, dont "Comment ils profilent tous les mêmes pouvoirs" – cette plongée intrigante dans les constatations convergentes que des extrêmes droites aux extrêmes gauches, "ils" n'aiment pas ceux qui pensent . Qui ça "ils" ? plutôt tous les dirigeants bizarrement réunis dans ce refus identique et identiquement proféré !!! Plus, une partie de leurs militants rendus monomaniaques !!!

 

Serait- ce que la "réalité" de leur pouvoir, la "nature" de leurs apports masquant l'autre partie, qui se montrent telle leurs avantages et leur peu d'intérêt personnel (dans ce cas) au moindre changement social (même pour ceux "de leur camp" ?) – ne supportent pas la proximité d'aucune pensée ?

 

Arrivé à un point de basculement, au retournement décisif, lorsque "la masse critique" s'est suffisamment accrue – ce qui paraissait comme une évidence, hier, qui était subi, durement, comme irrévocable par les forces de changement – les discours deviennent nus. Tels quels, insoutenables de duplicités et d'asocialités, par exemple. Ou autres. Ainsi, en est-il de ce "on n'aime pas ceux qui pensent", livré à lui-même, désarmé et ayant perdu ses pointes de nuisances – qui se sait regardé sans plus de respect. Ah bon! pourquoi cet acharnement contre qui pense ? au bénéfice de qui ? cette attitude farfelue qui l'a imposée N etc.

 

Et les réponses magnifiques "parce que qui pense apporte le changement réel" !!! Tant souhaité par le plus grand nombre lorsque démontré n'être pas à leur désavantage…

 

Soudain le visage de qui disait, hier, "On n'aime pas ceux qui pensent" devient si peu aimable, non ? 

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 000 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans l'attaquine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article