Pire que les banlieues les zones péri-urbaines ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

6519551529_51cf94b4a6.jpg

"La crise commence où finit le langage", 2009, d'Eric Chauvier, aborde l'ordinaire, qui n'est pas le quotidien, afin de lutter contre "une logique de déshumanisation qui a de plus en plus cours et qui vise à empêcher de comprendre les enjeux du monde d'aujourd'hui"…sous ces assauts de lumières toute politique réelle devient secrète, se dissimule, se cache et tente de tout nous cacher…

 

LE BUT RESTE DE ROMPRE, au maximum, TOUTES LES POSSIBILITES DE COMMUNICATIONS qui ne passent pas par le centre…de recouvrir, d'ensevelir, de dissimuler, travestir, déguiser ou voiler tout ce qui peut faire briller de la curiosité ou de l'intérêt, de la passion ou du désir, pour tout ce qui n'est pas ce trop illégal centralisme.

 

"A notre époque, il y a un enjeu politique fort à maintenir certaines zones dans la pénombre. Dans l'angle mort de l'expertise comme dans l'angle mort des médias." Puisque, si on disqualifie, dégueulasse, amoindrit, cache à la curiosité telle ou telle zone du social, ceci augmente les chances de désintérêts. On s'en détourne, on ne va pas voir sur place ce qui s'y passe…La politique ce n'est plus qu'une vaste entreprise de dévaliser tous les entendements ! Ce qui caractérise, en interne, ces zones, c'est "le doute mutique, l'impossibilité de rendre compte de ce qui vous y arrive."

 

Ces déloyautés gigantesques isolent chaque zone l'une de l'autre. Nous font, toutes et tous (surtout les plus arrogants si satisfaits de leurs "ignorances" !) méconnaître la multitude des bastions de résistance à taille humaine qui émergent dans toutes ces zones…La "neutralisation" de, tout de même, 15 millions de personnes se concrétise ainsi, en ayant tablé sur les fainéantises, les haines de l'intelligence, les refus de raisonner, de déduire ou d'induire, les stupides jalousies et les égoïsmes suicidaires…15 millions de personnes sont, de la sorte, rendues invisibles… Tout de même presque le quart de la population du pays…Diviser pour régner, est, parfois, bien trop facile !!!

 

Ces zones péri-urbaines qui ne sont pas "caractéristiques" comme les banlieues (riches, comparables à Neuilly ou pauvres, comparables à Sarcelles) sont "des entre-deux invisibles, des banlieues molles qui n'appartiennent à aucun des cas de figures connus… mais on ne sait pas vraiment les identifier." Ce qui en ressort c'est la perte de "[tout] lieu, de situation, d'outil pour être en prise avec notre vie ordinaire et ne plus seulement la subir. Nous devenons invisibles à nous-mêmes"…Une aussi grande spoliation fait comprendre ce que veut dire, charnellement, EXCLUSION !!!

 

Et la lourdeur vulgaire de Paris y participe à fond. Tous ses médias, aussi les dits tendances, de gauche comme tous les autres, appuient, barbarement, là- dessus !!! 15 millions de personnes des zones péri-urbaines n'ont le droit à aucune vie. Autant de cruautés indifférentes peuvent, tout de même, se péter la gueule et confondre leurs auteurs ("Contre Télérama", 2011, par exemple, d'Eric Chauvier)…puisque que – "contrairement au quotidien, qui peut être très mécanique, fait d'habitudes très réglées,  et qui reste un processus d'accoutumance"- "l'ordinaire peut, lui, vaciller, s'effondrer, être dissonant" …L'ordinaire c'est l'ordre et (donc) le désordre rendue accessibles, rien n'y reste "neutre": out of order, hors des ordres et hors de fonctionnement…l'order-nary appartient bien à la confusion quotidien- ordinaire: ce qui peut, effectivement, permettre de saboter en grand l'entreprise de "neutralisation"…out of Order- nary ? Plus rien de mécanique, de reproduit et d'indécelable !!!

 

Le grain de sable qui va enrayer tous les gros mensonges se montre déjà en place…Multipliés par 15 millions d'individus qui vont, bientôt, prendre conscience à quel point ils on été niqué jusqu'à l'os - cela peut faire vraiment mal… 

 

Out of order – is to put out of order-nary ? Order-nary off !!!!

 

L'ordinaire ça ne s'annihile pas…

                                                                                                          …sans faire bombe !!!

 

reliez ce post à : "Ayez "bon cœur" et vous aurez moins de maladies cardiovasculaires ? " du 16 février 2011 – afin de capter comment une certaine méchanceté et mesquinerie journalistiques nous font exploser de rires…au grand bénéfice de notre…santé !

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

            tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3"La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 600 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lejournaldepersonne 08/02/2013 19:57


AVEC VOUS on va toujours au fond des choses - merci de ce que vous nous apprenez - ainsi le 1/4 de la population est abandonnée de tout vraiment - juste en agitant "l'image" de la
banlieue"...l'image c'est plutôt flic, en fait...