Plus du tout de mobilité sociale - Les riches veulent-ils détruire la société ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

3671217664_767edfaf51.jpg

En tout cas sous leur si peu probant règne plus de mobilité sociale du tout***. En 20 ans ils ont éteint tout ascenseur social. Soit la destruction barbare de siècles de Progrès, d'émancipations, de modernismes et d'affranchissements. Et le retour au tout ancien. Jusqu'à l'Ancien Régime ?

 

*** le "rêve américain" n'existe donc plus, ils ne nous ont laissé que le cauchemar américain (ménages endettés à 150 % et état vivant, piteusement, aux crochets de l'argent du reste du monde avec des grimaces cyniques "le dollar c'est "votre" problème". Nous obligeant donc à y apporter LES SOLUTIONS. Evidemment, puisque c'est "notre" problème, à nous d'apporter les solutions. Faudrait savoir !!! Hé ho! Est- ce que les étasuniens (toujours moins américains !) mentent, comme ceci sur tout ? C'est "notre" problème ce seront "nos" solutions. CQFD ? tout ce qui est "impérial", implacable de duretés, d'unilatéralismes cruels, d'ahumanité, etc…immanquablement, se prend tous les pieds dans ses illogismes. C'est fait. Exit les ex it !!!?

 

Sans mobilité sociale, le futur ne trouve plus rien dans le tissu social afin de le régénérer. Plus de nouvelles idées (artificiellement restreintes par les entreprises si  avides de monopoles de…"rentes" monopolistiques: tout est dit dans cette courte phrase, non ?) . Et les métastases se montrent tout autour de nous. LES TROP RICHES RESTENT ENTRE EUX. Ils "s'isolent" par frigidités virales. Ils se cooptent entre eux, plus rien d'ouvert,  leurs clos réseaux "excluent" tout. Replis très maladifs. Tous les défauts des consanguinités surgissent. Vivant "à l'abri des regards", ils ne supportent plus du tout leurs images réelles. Celles de Tina Barney, par exemple. De plus en plus de personnages leur "échappent", eux qui "font les règles" (donc la règle est bien qu'ils restent entre eux ?). De plus en plus (la glaciation des consciences en plein dégel) de réel sociétal "échappe" à leurs frigidités sociales.  Qui plonge dans la misère noire plus du cinquième de l'Humanité (à distinguer de la pauvreté) – en 1900 cette "misère noire" – culture vivrières, pas de mono productions, maintiens des solidarités, argent tellement moins fou , etc ne représentait même pas le cinquantième (1/50). Par contre, la "pauvreté" mais "si heureuse" ("l'auto restriction  volontaire actuelle") était plus massive. Mais comme la misère chasse la pauvreté (plus "résiduelle" par rapport à l'inexcusable et indéfendable misère), nous sommes TOUS PERDANTS de cet état de fait. Même les trop riches . A très court terme, désormais.

 

Nous savons, aussi, que leur "méritocratie" c'est bidon. Les meilleurs sont chassés tout comme les miséreux. Pour s'en convaincre, il n'est que d'ausculter les médias dominants, archi malades d'anti-socialités. Les grands esprits n'y apparaissent plus jamais. Pas de savants, de grands écrivains, de consciences morales, etc. Si ce n'est l'aveu d'un CINGLANT ECHEC (personne de "valeureux'" ne "soutient" une telle médiocrité régressive !)…Leur "légitimé" n'existe nulle part : ils travaillent tant (intelligence et performance), disent- ils. Pas à réfléchir en tout cas. TUER LA MOBILITE SOCIALE reste des actes de déments. Alors que ce sont que des rentiers immodérés vivant aux crochets de la productivité et de la création des plus values…

 

Plus aucune ouverture depuis plus de 10 ans : immobiliser la circulation "naturelle" des flux sociaux c'est assassiner le futur social. Faut être quasiment un idiot pour délirer ainsi. Les pitreries mesquines auxquelles il s'effondrent: droits d'inscription, artificiellement, gonflés à 55 000 $ annuels, lorsque le revenu annuel moyen d'une famille à 2 enfants est de 40 000 $, représente bien une injure de voyou cynique envers la démocratie. Vous voyez "où ils en sont rendus" !!! Puisque toute l'histoire républicaine du savoir hurle que "les élites ça se fabrique" et que sans mobilité sociale c'est pluies d'avortements partout…Plus de fabrication d'élites futures.

 

Intelligence des trop riches ? Bêtise bestiale partout et modérations, donc signes de sagesse, nulle part. C'est la répartition des richesses qui créent la pauvreté. Ce n'est absolument pas de la faute des pauvres, cette pauvreté structurelle. Ils subissent anormalement dans une société anti- moderniste. L'argent fou c'est "l'anti- structurant" social, c'est un dissolvant nihiliste (ce côté ennemi du gente humain vous vous souvenez ?). Dans son fonctionnement détraqué, la "méritocratie" c'est donc d'augmenter à fond la pauvreté ? Plus vous creusez les dangereux fossés plus vous seriez "intelligents". Tant de siècles prétendaient l'inverse – que ce ne sont pas les riches si peu modérés, abusant de tout, se cachant afin de masquer leurs excès, extrémismes, intempérances, démesures, exagérations, outrances, déraisons, imprudences – qui pourront effacer ce VRAI savoir !!! ce qui en ressort c'est bien qu'ils soient INCAPABLES DE SE CONTRÔLER, de se modérer pour les autres. Leurs auto- régulations ne sont que des autos- dérégulations, des comas trop éthyliques. Signes trop clairs d'addictions. Il faut donc les désintoxiquer malgré eux: ils ne savent plus ce qu'ils font.

 

Des voleurs de société qui tuent tout espoir (donc tout futur), toute possibilité d'ascension (donc toute motivation incarnée), qui empêche lâchement la diffusion de tous les génies actuels (plus de développement donc d'ouverture à l'augmentation démographique future) se permutent en clairs obstacles brouillant toute vision fiable et sérieuse.

Le manque de perspective collective ne laisse plus que la perspective du manque. Gouverner c'est ne plus rien prévoir…les symboles devenant diaboles et tous les effets pervers. Ils se montrent tellement inversés, en tout, que oui…

 

…nous sommes obligés d'envisager, de très près, que les riches

 

                                                                       … veulent vraiment détruire la société !!!

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L'Economie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 600 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lejournaldepersonne 10/02/2013 08:48


bonjour


votre pensée si claire permet justement de voir clair - dans les causalités (l'obtination des pouvoirs à admettre qu'ils complotent vient de là - leur refus enfantin d'admettre qu'ils causent
tant de dégâts - proportiennels aux moyens qu'ils détiennent non ,?) - et, effectivement, les riches en sortent ringagrds, archaiques, anti progrès oui tout cripés sur leurs petirs intérêts
corporatistes...merci de rendre à chacun ses responsabilités...