Pourquoi aucune politique pour la télévision ? (2)

Publié le par imagiter.over-blog.com

5719037769_429ea56a0e.jpg

Cette bête fauve qu'est la télé doit être domptée et encadrée. IL FAUT UNE POLITIQUE FORTE POUR LA TELE. De plus, toutes preuves que c'est une drogue dure***, oui la télé, médicales et scientifiques preuves – doivent la faire classer au tableau A de l'OMC. Et, tout au moins, prendre toutes les protections républicaines contre la télé qui est, par nature, un instrument antidémocratique (dit en étoile – non en réseau)…

 

*** voir le blog du 22 novembre 2012 "Rétines tétines : la télé est-elle une drogue dure ?"

 

La meilleure protection sanitaire c'est l'esprit des lois. Oui Montesquieu a prouvé une fois pour toutes que la démocratie ne peut exister que :

- si les pouvoirs sont séparés (les 3 pouvoirs etc.)

- et s'ils s'annulent les uns les autres – cette stratégie d'usure à la confrontation _ aboutit à des solutions "collectives" qui n'appartiennent à aucun de ces pouvoirs et ne peut être manipuler par aucun…

 

Même si les politiques déchus ne parlent pas comme cela – c'est comme cela qu'il FAUT PARLER…voyez les dans des attitudes d'enfants pleurnicheurs quémander une place à la télé. C'est faux – la télé appartient à la législature, à personne d'autre. La dompter et la contrôler doivent être faits…

 

Pourquoi ? Sinon, parce l'absence tonitruante de politique pour la télé laisse des dysfonctionnements comme ceux-ci tout béants : la télé a quitté tout bon sens et même pragmatisme****. Sa déréalisation autiste devient de plus en plus toxique. Ainsi, livrée à sa stupidité structurelle, elle devient UN GRAND DANGER POUR LA SOCIETE…Stoooooooop !!!

 

**** afin de le vérifiez, accédez aux blogs complémentaires "L'effet Koulechov ?", "Pourquoi aucune politique pour la télévision ?", "La "télé- réalité ?" Ce qui est déconnecté de toute réalité !!!" et "Quels sont les angles aveugles de la télé ?"

 

"A cet égard c'est moins le pluralisme des chaînes qu'il est important de garantir, que le pluralisme à l'intérieur des chaînes et des émissions elles-mêmes. il y a même un danger réel à brandir le pluralisme des chaînes pour s'exonérer du pluralisme au sein de chaque chaîne, oui même celles prétendues de service public (si peu !) (p. 60 - Philippe Meirieu – Une autre télévision est possible – octobre 2007)."

 

C'est quoi alors ce pluralisme tant vanté ? "Le pluralisme est une démarche…une démarche qui commence par poser clairement les problèmes : sans problème à résoudre, la juxtaposition d'opinions contradictoires est immature ou dérisoire. Une démarche qui donne à entendre les différentes solutions proposées et déroule leurs logiques réciproques (p. 61 – ibid.)."

 

Clair - qu'au lieu de la hideuse dictature de la télé mercenaire et de ses scandaleux lynchages médiatiques (qui sont-ils pour oser un tel affront à la démocratie ? m'sieur, m'sieur, ses ennemis !), toujours maintenir au moins 2 versions – la défense doit rester égale au procureur…et donc "ceux qui au plus haut niveau, font la morale aux enfants, seraient bien dépités si, tout d'un coup, les enfants ne regardaient plus la télé et cessaient de prescrire à leurs parents d'acheter 1 001 cochonneries inutiles…inutiles pour les familles, pas pour les profits de ceux qui les vendent ! (p. 62 – ibid.)."Nous avons bien, et même sans être d'accord, les 2 versions. Et – miracle – sont pris en flagrant délit ces adultes au plus haut niveau, qui font la morale aux enfants – et qui devraient se voir prescrire de la forte prison, vu leur propre morale:

- ils OBLIGENT les enfants à commander, enjoindre, imposer à leurs parents, à les traiter comme des chiens, "au pied", '"je veux ça ou je casse tout", etc. à détruire les subtils liens des transmissions familiales, etc. – non mais c'est quoi ces terroristes des familles, ces pédophiles des institutions ?

- si les enfants redeviennent "normaux" : zéro télé = zéro poison c'est la fin du règne de ces anti-adultes (si irrespectueux des vrais besoins des enfants)…osez dire que jamais la télé n'est une barbarie qui piétine bestialement les besoins les plus essentiels des enfants ?

 

Chiche alors que vous allez soutenir, à fond – les ateliers de démontage des méthodes marketing à l'école – "inverser la donne de la consommation, en utilisant de manière créative ce que le marketing cherchait justement, sans honneur, à nous faire acheter" (p. 71 – ibid.)."…oui oui, au plus haut niveau, ceux qui font la morale aux enfants – dans  des chaînes sans pluralisme – soutiennent donc les plus grandes escroqueries intellectuelles ?

 

Les solutions pullulent – il suffit de la simplicité de 3 principes "tout d'abord, respecter les personnes pour ce qu'elles disent plutôt que de les jeter en pâture au public. ensuite, identifier les enjeux, repérer les problèmes et confronter les analyses. Enfin, se centrer sur les réussites autant que sur les échecs, montrer ce qui est possible et comment (p. 18 ibid.)."

 

Ce qui commence par offrir des sas de décontamination, des cures de désintoxication de la drogue dure télé…"prendre conscience que l'objectif (de la caméra) est toujours subjectif ; savoir que tout cadrage est aussi une mise hors champ ; observer que bien des émissions enregistrées sont reconstruites dans un format standardisé ; se souvenir que la télé ne montre que ce dont elle veut parler et ne parle pas, trop arbitrairement, de ce qui la dérange, ce qui entre dans le circuit des diffamations (p. 29 – ibid.)."

 

…puisque "la plupart des émissions font l'objet d'un montage qui laisse pantois : au point que le participant peine à se reconnaître et retrouver la cohérence de son propre propos au moment de la diffusion (p. 49 – ibid.)." Le montage c'est la TRAHISON déjà…Ensuite, rien d'objectif dans l'objectif de la caméra – non non, ce n'est que le tout subjectif : donc aucun contre- pouvoir contre cette subjectivité :

 

…les dégâts collatéraux de telles pratiques s'amoncellent gigantesques…"incapables d'accueillir autre chose que nos préjugés, enfermés dans l'attente du toujours même, prisonniers de stéréotypes, sans possibilité de communiquer avec ceux qui ne partagent pas notre obsession (p. 49 – ibid.)." Tel que nous l'avons détaillé dans "L'anticommunication comment ça fonctionne ?" (voir détail d'accès à la fin du blog)…La télé qui devait ouvrir au monde devient LE PIRE DES RIDEAUX DE FER jamais imaginé : une impossibilité définitive de communiquer…essayez de contredire cet argument …oui mais par de vrais raisonnements (vérifiables et reproductibles) !!!

 

…la télévision rend vraiment malade et cumule toute les non-assistances à personnes en danger…les pares-feux existent …"les personnes de chair et de sang disparaissent derrière la gigantesque pantomime télévisuelle. On n'imagine pas qu'elles puissent penser ou souffrir…sauf pour venir en parler à la télé ! (p. 64 - ibid.)."

 

La télé est, aussi, une armée d'occupation qui se comporte toujours en ennemie forcenée de nos vies…"parce que la télévision veut "être le monde", elle est devenue consubstantiellement expansionniste (p. 24 – ibid.)." Le monde devient "elle" au point tyrannique que "celui que le sérail médiatique décide de montrer ou non, abolit ou non tout ce qu'ils passent sous silence" (p. 24 – ibid.)." Dans une indécence antidémocratique outrée…Rien ne doit plus exister en dehors d'elle – son pouvoir devient fortement exagéré, oui ou non ? Suffisamment pour que les politiques POSENT DES LIMITES REPUBLICAINES, oui ou non ? Vous vous rendez bien compte, tout ce qui est hors champ caméra n'existe pas, c'est "juridiquement" aussi de l'assassinat avec préméditation, ôter la vie non : aucune barbarie n'a pu inventer une cruauté aussi inhumaine !!!

 

…"quand il faudrait accompagner une personne en formation pour lui permettre de rencontrer d'autres êtres sans chercher à les dominer, la télévision lui propose en permanence un modèle fondé sur la négation de l'autre et le triomphe de soi. C'est le culte de la personnalité érigé en absolu (p. 64 – ibid.)." Angles aveugles de l'irresponsable télé qui refuse de répondre de ses paroles et de ses actes ? Le fait de ne pas percevoir comment la télévision neutralise tout contre pouvoir – sans que son ingéniosité n'y soit pour quelque chose. Bien au contraire. Tout comme le dollar est la monnaie "structurelle" qui ne s'occupe pas de sa traîne (tous les autres pays) – la télé – SANS LEGISLATION POLITIQUE qui la limiterait pour le bien de tous - est un apex qui fonctionne ainsi : "dans la mesure où la télé a réussi à faire croire qu'exister, c'est être "vu à la télé", il devient impossible d'être entendu sans passer par elle. Où critiquer efficacement la télévision en ayant quelque chance d'être entendu, sinon à la télé (p. 23- Philippe Meirieu – Une autre télévision est possible – octobre 2007) ?"

 

Ainsi, l'effet Koulechov** peut EVINCER absolument des discussions de textes de lois, des débats politiques intenses DERRIERE un clip absolument stupide et stérile. C'est l'acte le plus terroriste qui soit : trou noir radical, aucune parcelle de démocratie ne peut plus en ressortir. Pour qui roulent-elles ces télés mercenaires ? Et trop de personnes de s'hypnotiser avec ce clip si superflu plutôt que de faire l'effort de comprendre leur propre avenir. Sans l'effet de masse d'entraînement, auraient-ils/ elles fait partie de l'avalanche infantilisée ?

 

De la sorte, la télévision présente (plus que toute autre institution) tous les symptômes totalitaires. Ne serait- ce que refus de la falsifiabilité qui définit les métaphysiques idéalistes : toute vraie science doit accepter d'être remise en cause, réfutée et revisitée. La télé est un bloc têtu et si puéril de refus sans jamais d'argument – sa parole est donc divine. Mais, même au catéchisme, aucun enfant ne passait plus de 5 heures quotidiennes. La télé la pire de religion ? Allons retrouvons le sens des mesures !!!

 

…"en réalité, la télévision n'est pas un reflet de la société, mais est devenue prescriptive en matière de comportements ou de psychologies, de tics de langage et de manières de voir le monde. Un peu plus et nous aurons totalement basculé dans la "caverne de Platon" : enchaînés devant notre poste enchaînés pire que des esclaves à toutes nos "chaînes" flicardes – nous prendrons pour plus vrai que le réel les plates images clignotantes et nous ne serons plus qu'illusions et servitudes (p. 22 - ibid.)." Entièrement expulsée de sa vie individuelle - la société entière ne ferait plus qu'imiter, spasmodiquement, la télévision

 

….oui oui , si nous adoptions un discours libéral - LE COMMUNISME VIRAL, mené par l'inconscience de la télé sera bien le pire alors : et l'individualiste leurré n'aura plus personne vers qui se tourner !!!

 

Le stock de solutions est bien prodigieux –"Une télévision qui fonctionne avec une dotation globale – salaires compris – de 650 000 € par an…soit, à peu près le coût d'une émission en prime time de TF1 ! (p17)…incroyable : du gaspillage futile d'un début de soirée qui permet de faire vivre une "vraie" télé…TOUT UN AN – une fois de plus l'alibi véreux de…où trouver l'argent capote !!! Si facile à localiser – il existe en abondance…ça dépendait pourquoi !!!

 

            Désormais ce sera pour faire survenir UNE AUTRE TELEVISION !

                                   (comme le prochain blog l'expliquera !!!)

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces blogs sont bien reliés à une pensée globale ***

 

Sur leur perte de CREDIBILITE voir les blogs complémentaires "L'effet Koulechov ?", "Pourquoi aucune politique pour la télévision ?", "La "télé- réalité ?" Ce qui est déconnecté de toute réalité !!!", "Quels sont les angles aveugles de la télé ?" et « Rebâtir des médias égalitaires ? (23 novembre 2012) »

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L'Economie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 500 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

Publié dans bulles médiatiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lejournaldepersonne 20/12/2012 06:47


salut - magnifique démonstration - une vision universelle, une grandeur de projet - un esprit collectif etc. - les grands ne sont pas où on croit

imagiter.over-blog.com 30/12/2012 09:58



s'en passer doit ètre mieux