Puissances de la nouvelle science ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

2987342496_52fab43651.jpg

Le blog "Quel besoin y aurait-il alors de la science ?"** nous avait réhabitué à l'idée de Karl Marx en grand scientifique…nous n'allons pas abandonner en si bon chemin. Sa pensée (lavée des marxistes et staliniens) se montre si incroyablement adaptée à notre époque…pire – sa pensée rend vraiment très joyeux et plus heureux que ça !!!

 

** en date du 28 août 2012 que "Quel besoin y aurait-il alors de la science ?"

 

Nous ne nous attardons pas à ce que toutes les crises depuis 2007- 2008 y sont écrites, prévues, prédites et rendues comme nécessaires et non pas tel un journalisme des illusions superficielles mais bien dans toutes leurs connexions intimes …ce qui surpasse déjà toutes prétentions creuses des imposteurs actuelles…non, nous n'abordons pas ce déjà prodige…mais bien Marx comme précurseur de la science du futur…comme scientifique plus scientifique que tant d'autres. Alors qu'il lui a été taillée une réputation toute inverse…

 

Qu'est ce à dire ? Quelle irruption ! Avec armes et bagages ? Plutôt comme si Marx demeurait un adulte complet précédant tant nos inexcusables enfantillages…pensez à ce que vous lui amèneriez d'aujourd'hui : quasiment rien, c'est cela vous avez honte de quasiment tout !!! Et que lui dire ? Quasiment rien, plutôt l'écouter ? 150 ans d'impostures minables filtrées en quelques secondes ? c'est bien cela …entendez alors…

 

"…et voilà un type qui vient dire que les faits ne parlent jamais d'eux-mêmes. Que cela dépend du regard, de la lumière qui les éclaire, du contexte, du point de vue de la totalité. Que les apparences ne sont pas le fidèle reflet de l'essence, mais qu'elles n'en sont pas non plus le simple voile, puisqu'elles sont le paraître de l'être. Qu'il n'y pas le hasard d'un côté et la nécessite de l'autre, sagement séparés mais que la nécessité a ses hasards et le hasard sa nécessité (p. 167- Daniel Bensaïd – Marx [ mode d'emploi] – avril 2009)."ce qui nous déharnache des simplismes bourgeois comme "la supériorité obligatoire du positif sur le négatif, les alternatives simples donc inhumaines, le principe de non- contradiction, la logique binaire et bestiale du tiers exclu. A répéter, avec le premier journaliste ou ministre de l'Intérieur venu que les faits sont les faits, qu'ont les fait taire avec des têtus totaux de taux totos mais qu'ils parlent, tout de même, d'eux mêmes (ibidem)."…

 

Bref un retour bienvenu au corps à corps complet avec la pensée, à un athlétisme bien critique et extrêmement joyeux (découvrir que Marx usait de la raillerie fine mais permanente comme méthode de pensé – voici qui sidère pour longtemps !!!)…tout y est adulte tout y est puissant…même œil acerbe et gai chez Engels lui écrivant, sur les homosexuels, le 22 juin 1869 : "Les homos commencent à se compter et trouvent qu'ils constituent une puissance dans l'Etat. Seule manquait l'organisation, mais il semble qu'elle existe déjà secrètement. Et, puisqu'ils ont dans tous les vieux partis des hommes si importants, la victoire ne saurait leur échapper. Guerre aux cons, paix aux trous-du-cul dira–t-on maintenant"; prédisait-il aussi bien dès 1869…et de poursuivre "nous autres, pauvres gens du devant, avec notre penchant naïf pour les femmes, nous serons alors traité de belle façon." En effet, mais comme l'on s'en bat carrément l'œil !!!

 

Ce qu'il en ressort, surtout, c'est que le plus infime espace de la vie quotidienne resplendit de cette nouvelle science qui nous précédait de 150 ans…quelle immensité d'adultes face aux enfantillages inexcusables de note époques de trous du culs !!!

 

La science nouvelle  (celle du point de vue de la totalité !), oui une pensée qui englobe absolument tout le monde et n'oublie personne – est bien à l'ordre du jour. L'agenda 2013 risque d'être plus que joyeux. 2012, c'est certain, ne se terminera pas sans un fait majeur !!!

 

Puisque la science nouvelle reste seule en lice face au futur complet et qu'elle ne peut (sens des mesures et des proportions) qu'abolir le capitalisme ( si mince détail de l'Histoire globale)…

 

                        … dans un seul geste de tranquille indifférence !!! 

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article