Qui est réellement soumis à l'austérité ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

5520401093_5eb089a5fa.jpg

Lorsque nous apercevons que, systématiquement, les trop riches y échappent – impossible de "croire", une seconde, dans les moindres vertus de l'austérité réservée aux seuls pauvres. Eux qui créent (les riches, ces grands assistés, coûtent bien trop cher aux sociétés) toutes les crises actuelles, ont, en plus, le déshonneur de n'en assumer aucunes conséquences. Aux autres de payer leurs dégâts d'irresponsables. Ce qui devrait aboutir à leur ôter toute responsabilité. Et même dans certains cas à les mettre sous tutelle financière.

 

Nul ne peut se dire responsable qui n'assure pas les responsabilités, n'endosse pas la réparation de toutes les conséquences d'événements dont il est à l'origine. Les trop riches, dans ce cadre, doivent être traités de clairs irresponsables. Et, afin de prémunir la collectivité, de leurs extravagances – soit de tout mettre en oeuvre afin de les empêcher de tisser les krachs. Soit de les placer devant la nécessité (reconnue par eux aussi !!!) qu'ils réparent seuls tous les dégâts qu'ils sont seuls à provoquer !!! Donc austérité QUE pour les riches ???

 

Pourquoi donc ? Tout ce que vous dites est retenu contre vous. Combien de millions d'euros en réparation des diffamations sur les pauvres sont des fraudeurs – nous ferons un blog détaillé à ce sujet ? La réalité se profile comme de permanents ajouts  sur le fardeau des pauvres (dire "ce sont toujours les plus petits qui trinquent" et tout faire pour renforcer cet état de brutalité indigne – c'est pire que du cynisme, de l'irresponsabilité !) – ici, le fait de les pointer sans cesse comme fraudeurs…

 

Or – tout comme les riches sont trop EXEMPTS d'impôts, ils fraudent massivement et sont FELICITES pour ça (que débrouillards ô que bravo :!)…les dernières statistiques dues à la répression des fraudes à l'Assurance maladie prouve que la part des pauvres dans ces fraudes est exactement de 0,345 % . Sur 156,30 millions, seuls 5,4 millions leur sont imputables. Donc les plus riches c'est 99,65 % avec 150,9 millions. Une telle désinformation doublée d'une répugnante diffamation : quel média va résister à la tourmente des dégoûts réunis ?

 

Pour les cotisations sociales, nous le verrons, c'est quasiment la même structure. La fraude et l'évasion fiscales, soigneusement évitées dans les débats pour les doubles raisons qu'elles concernent les impôts directs (donc ceux des plus riches) et que leur montant estimé à 20 % du P.I.B., à lui seul comble tous les déficits, ne nécessite plus de brutaliser ainsi la société avec une austérité inutile, ne permet plus à la Bourse, derrière un faux écran de fausse panique, de dévaliser encore plus l'argent public. Bref, ce n'est rien moins que la quadrature du cercle. Faut-il en conclure que toute solution globale, qui arrache la racine du problème, le vire à jamais – soit interdite ? Et que ces dirigeants ne survivent qu'en causant le maximum de problèmes et en empêchant, conjointement, la moindre solution pratique ?  

 

De fortes présomptions à ce que ce soit ce scénario qui explique le maximum de phénomènes à la fois !!!

 

Donc surimposés, pressurés de partout, toujours déloyalement traités et en plus salis à coups d'images unilatérales (sans même l'honneur d'un droit de défense ou d'un droit de réponse) accusés DIFFAMATOIREMENT de frauder. Alors que pour la santé, les plus riches font 30 FOIS PIRES. Rien qu'en amendes de réparations que leur devraient les riches (si des avocats futés existaient !) ils sont fortement sortis de l'auberge.

 

Bigre ! on dirait bien que tout est en train de se retourner contre les irresponsables riches ?

 

Oui oui l là, les trop riches ont "trop" disjonctés. Des pans entiers de réalité se sont déchirés. Leur image en est devenue irrécupérable. Comme ose l'un de leur larbin, ils sont devenus "infréquentables"

 

Taux de répulsions et de dégoûts en hausses radicales ça va exploser les plafonds de verre !!!

 

Même pour la lutte contre les fraudes les riches sont trop avantagés. Et pour la délinquance ? Encore plus d'exemptions, de niches qui nient les faits  !!! Michel Foucault chiffrait à 90 % en valeur  la délinquance des riches et donc les riches sont les plus grands gangsters de la société. Chiffre réel aussitôt masqué par le chiffre de la délinquance en volume où, à coups déloyaux de bris de boîtes aux lettres, de cannabis (40 % de ces prétendus délits si "graves" que les médias ne parlent, indignement, de rien d'autre !). Ce chiffre dépassant, d'ailleurs, rarement les 60 % est encore plus accusateur des riches, puisque vu le nombre écrasant des pauvres il est vraiment infiniment sobre vu l'état d'ébriété incessant des trop riches s'effondrant dans le spectacle si drogué de toutes leurs délirantes spéculations inexcusables. La réalité de cette société face à la vraie délinquance la place dans l'illégalité permanente. Abrupte démonstration : pendant que la Bourse fait des braquages en grand de pays réduits à la pauvreté austère, la stupidité flagrante d'un David Cameron le montre, hypocritement, s'indigner sélectivement contre les seuls vols des émeutes britanniques. Ce qui est un déni de justice si grave que ce Cameron agit, ainsi,  en grand délinquant en "ignorant" que les délits et crimes économiques sont les plus dommageables à l'Humanité.

 

Dettes ? Solution à notre porté : obligation de recettes. Le bouclier fiscal sous- entendait une imposition à 50 % de la fortune globale des trop riches. Ils sont sous imposés et le coup déloyal des impôts indirects surimpose les plus pauvres. Juste prélever à 50 % , miraculeusement, comble absolument tous les déficits (effet inversé de vases communicants ?)

 

Donc obliger les riches à participer, équitablement, aux plans d'austérité raccourcit ceux- ci à l'espace de quelques jours. Aussitôt, le richeproportionnellement intégré dans l'austérité et bien aussitôt elle disparaît !!!

 

Si après le bilan scandaleux des fraudes, de la délinquance et de la sous –imposition des riches – vous n'admettez pas qu'eux seuls doivent être soumis à une austérité drastique – c'est que votre sens des réalités est plus qu'endommagé. Et que votre témoignage ne peut être retenu comme fiable.

 

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos" et  "Remue- ménage",  onglet 2 "Présent !", onglet 4  "Nul n'est nul" ou, encore,  "Je ne parle plus à qui a raison".

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les  1 000 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article