Qui sommes-nous?– (5)

Publié le par imagiter.over-blog.com

3529822055_bee767bf54.jpg

Où en « étions »- nous déjà ? Ce qui signe et signale une réelle direction, une option géographique, un sens orienté – l’être est une flèche de l’espace…déroulé espace qui se fait dérouleur, déroulant… et nous la spirale servie ou desservie…

 

Reprenons le pas à pas, l’escalator, l’escalier roulant, qui nous a fait prendre des chemins qui mènent quelque part !!!

 

Nous avons été martelés ( matériels marteaux !) par la certitude charnelle que ce n’est donc le nom, la dénomination, l’identité, la désignation, le substantif, l’appellation, l’état patronymique qui fait « tout » l’être, son intégralité (à peine l’emballage ?) …puisque, tout autant, le qualificatif, le complément de lieu ou d’objet, la fonction, l’épithète ou l’activité participent de cet « être » !!!

 

Listons alors !!!

 

…toutes les caractéristiques physiques…élancé, brun, corpulent, petit, etc….contrebalancées par des actions et les faire – rapide, lent, adroit…etc- des attitudes – compréhensifs, conformiste, plein de préjugés …etc – des comportements – persuasif, laxiste, etc… des émotions – en colère, joyeux, etc… et puis etc (nous ne cherchons pas l’étude exhaustive mais la traversée de compréhension ardente « d’être » !!!

 

 face à…

 

Une fiche desséchée et peu informative est, alors, produite qui « résume » tout l’être…mais, alors, où est le DEVELOPPEMENT ainsi « résumé » ? Nul-le ne le sait puisque l’essentiel n’a pas encore commencé d’être dit !!! Anthropométrique, un résumé qui conteste tout développement ? il s’en passe des choses derrière l’être véritable, des évènements essentiels que l’on cherche à nous masquer !!!

 

Lesquels ?

 

L’être semble une exubérance, une profusion oui une inépuisable richesse à faire pâlir toutes les fausses monnaies du si puéril capitalisme ….

 

et, ensuite, le verbe « être » lui- même…le verbe qui reste verve (soit le vivant absolument complet !) est décliné et utilisé à tous les temps et genres…l’universalité en actes !!!

 

très bien les abstractions échapperaient à nos fibres sensuelles ? que non, puisque les êtres humains semblent – pour le moment - le résumé le plus complet connu de l’univers !!!

 

Déduction –

ce qui enlève donc, avec des gestes précis de chirurgie, une partie du poids des intrusions exagérées, des idéologies purulentes plus que mégalomaniaques et qui refusent, tout net, le moindre débat, oui cette ombre portée des pouvoirs donc…quasi des autoproclamés pouvoirs « ignorants » des vérités essentielles de la vraie vie !!!

 

…en effet…

Leurs « effets » ? Le descriptif objectif de cet « être en cage », de ce pack-déjà-tout prêt sans nous, de cet habit-uniforme de l’être c’est donc ( méthode du regard froid et distancié) –

*** L’être comme un objet tout extérieur, glacial, sans chair ni épaisseur de vie, sans feedbacks d’émotions, de sentiments et de sensations…qui s’opposerait à son « être » ardent (enveloppe vide ?) mais vue de l’intérieur…est-ce ceci/cela la frontière inversante, le plus lointain qui ne s’éloigne plus mais se rapproche ?

 

Reprenons le pas à pas, l’escalator, l’escalier roulant, qui nous a fait prendre des chemins qui mènent quelque part !!!

 

- Qui êtes-vous ?

- Nous sommes pressés !!!

 

L’être est ce qui est capable de prendre en enfilade, de glisser sur le même collier TOUT CE QUI EXISTE…il n’y a aucune exclusion, donc guère d’exclusivité, d’exclu Lulu, t‘es exclu de…l’exclu…En tout cas, oui oui, nous ne sommes pas cette accumulation d’avoirs – nous ne commençons à être que lorsque nous nous en désolidarisons…

 

L’être est ce qui est rompu à ouvrir ses bras au gigantisme

L’être est ce qui est expert à ouvrir son oui infini à tout !!!

L’être c’est un oui mais à qui, quoi, mais encore, qu’est-ce ?

 

 

allons nous le savoir…au prochain épisode ce qu’il y a APRES

 l’usage intellectuel de « qui sommes nous ? »

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

            tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L'Economie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

BONUS *************

 

Comme promis les 4 premiers articles….

%%%%%%%%%%%

 

Qui sommes-nous ? (1)

 

- Qui êtes-vous ?

- Nous sommes pressés !!! ****

 

Ce n’est donc le nom, la dénomination, l’identité, la désignation, le substantif, l’appelation, l’état patronymique qui fait « tout » l’être…puisque, tout autant, le qualificatif, le complément de lieu ou d’objet, la fonction, l’épithète ou l’activité participent de cet « être » !!!

 

- Vous êtes français ?

- Vous êtes observateur !

 

Le fait que l’essentiel n’a pas encore commencé d’être dit se découvre, alors, dans cette impression que nous nous trouvons, plutôt, à la surface des choses…et y restons…

Dès qu’il s’agit d’éclairer, d’expliquer, de définir, oui de cerner de précisions drues une personne (du grec masque) – la dispersion désorganisée des vecteurs d’informations parait bien transformer ce filet en ces grosses mailles qui laissent passer…l’essentiel !!!

 

- Vous êtes grand

- Vous semblez vraiment être au courant?

 

Nous cherchons, ardemment, les contradictions qui pourraient se dresser en sens inverse de nos investigations, modifier les trains de sens et transformer oui les conclusions, mais – pour le moment – ces efforts ne sont pas vraiment payants…nos méthodes méticuleuses, surgies de l’héritage entier de la Raison, nos démarches à consonance universelle, etc… l’emportent toujours !!! Ce qui ne nous fait pas, obligatoirement, plaisir…

 

- Tu es si blond…

- Je crois que je suis une personne à problème !

 

Deux rails imperméables et étrangers qui conduisent chacun à une facette si contraire de l’être ? Allons-nous savoir oui savoir…au prochain épisode… ce qu’il y a APRES l’usage intellectuel de la vie ?

 

Le Qui face au C’hi ?

La plupart de nos contemporains plutôt que de se débarrasser du fardeau fardé de l’ego se l’augmente jusqu’aux démesures déraisonnables… percluses vite de douleurs morales et physiologiques…

 

  Aller jusqu’au bout du voyage du Qui ne peut donc

          que libérer TOUT LE MONDE !!!

 

**** Ce « - Qui êtes-vous ? - Nous sommes pressés !!! »  **** reste trouvaille de Philippe Le Roy – dans « Couverture dangereuse » de 1998…

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§

*****

 

 

Qui sommes-nous ?– (2)

 

L’être semble devoir se présenter à la douane d’enregistrement de son « état » remplissant les cases préformatées – âge, sexe, nationalité, résidence, activité, etc…et les attentes sociales – soumis, conforme, bien sous aucun rapport, creux, cloné, identique identité, etc…

 

Dans ce cas là, être c’est bien afin de nous empêcher d’être…nous-mêmes…

 

Qui sommes-nous ?                                  Certainement pas nous- même !!!

 

Semblerait bien que nous soyons, ici, à l’orée de l’investigation la plus haletante de tous les temps ?

 

Le qui du qui est qui ?

Et vous ?

 

Résultat des courses de la douane (où est son habilitation légale, d’ailleurs ?) de la société ?

Une fiche desséchée et peu informative est, alors, produite qui « résume » tout l’être…mais, alors, où est le DEVELOPPEMENT ainsi « résumé » ? Nul-le ne le sait puisque l’essentiel n’a pas encore commencé d’être dit !!!

 

Nous sommes dans le vif du sujet !!!

 

Enfin de la désujétisation, de la désujétion…de l’impossibilité cinglante de nous rendre sujet de quoi que ce soit !!!

 

L’être va–t-il naitre ? Rappelez-vous  l’essentiel n’a pas encore commencé d’être dit !

 

L’être va–t-il enfin naitre ? Oui allons nous – POUR LA PREMIERE FOIS – être ?

 

Eh bien vous le saurez au tout prochain épisode…

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§

*****

 

 

Qui sommes-nous ?– (3)

 

L’été n’a jamais été – jamais été l’été…ce qui signe, sans doute, que l’être véritable non plus !!!

 

L’investigation la plus haletante de tous les temps reste toujours devant nous …rien d’essentiel n’a encore été dit sur quasiment aucuns sujets…les « encombrants » médiatiques qui sabotent tous les espaces culturels n’ont – de fait – rien à dire…et surtout rien d’essentiel…à part Je, Je, Je, Je, Je, Je… « je » qui ne participe – mais si vous le saviez –pas à l’être authentique !!! L’expression de la subjectivité radicale, cette vie intérieure que nulle prison ne peut enfermer, n’a aucun besoin de monter sur son propre coq, de déployer les hypocrites plumes des apparences… en fait le Je est aussi plat qu’une image, sans rien derrière, sans épaisseur d’expérience, sans intensité de vie…juste un guerre d’égoïsme à chaque fois crachée à nos visages !!! Un fardeau bien incommode pour une inutilité flagrante ?

 

Bigre de chez big - l’être véritable n’est pas où on le croit, l’être véritable n’est pas comme on nous la dit et il fonctionne tout inversement des mensonges médiatiques – ne pas en connaître le mode d’emploi nous aura-t-il expulsés loin d’une vie PLEINE et Complète ?

 

Oui et non !!! En tout, nous avons la main, nous tenons absolument tous les fils de compréhensions, l’action se maintient à notre côté…les prétendus dirigeants ne gesticulent plus (toujours plus inefficacement) que dans la nasse poisseuse de leur auto-phagocytose…selon la claire observation que plus vous êtes près des sommets ( illusoires et seulement d’apparences) de la société plus vous êtes aliénés..et donc bien incapables de détecter le vrai réel…encore moins de vivre l’être véritable !!!

 

Devant ce flot d’informations inédites il faut quelques preuves !!! Puisque si vous n’expérimentez pas en direct et vous-même, sans délégation ni procuration possibles, vous ne pouvez…comprendre…par exemple, 15 jours avant sa mort, Félix Guattari, sur France 2 a été très bousculé par d’étranges nervis lui interdisant tout : l’usage des universaux, le droit de parler de « l’Ecrivain qui connaît si bien la vie quotidienne » et dont « tout le monde » (?) sait qu’il est « trop orgueilleux pour être édité »  ( ???? – défaut anormal de logique, non ?)…ainsi, en consultant juste les « anomalies » télévisuels (radio idem, journaux n’en parlons pas, etc.)…vous reconstituez la carte secrète de l’époque, celle qui donne sens à tous les faits « décousus », les évènements « dépareillés »,  les décisions « coupées de tout sens rationnel », etc - bref l’immense SABOTAGE pratiqué par les médias mercenaires !!!

 

Pourtant – la vraie culture leur échappe (elle tient en main tous les fil du savoir et n’admet plus les dirigeants parmi les « vrais adultes » )…et d’autres domaines que nous ne citerons pas…mais Où se trouve  « la vraie culture » ? C’est ce dont les conformistes ne feront aucun mais aucun effort de recherches, se vautrant dans la culture « trafiquée » qui pue le cimetière putride…ce pourquoi leur présence à ces collabos- conformistes devient de plus en plus désagréable ?

 

Voici donc  que l’investigation la plus haletante de tous les temps se rapproche très nettement de nous

 

Comme nous allons le savoir…au tout prochain épisode qui commencera de nous montrer

ce qu’est l’être véritable !!!

 

Eh bien vous le saurez au tout prochain épisode…

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§

*****

 

 

Qui sommes-nous?– (4)

 

 

Nous sommes donc plus que les sommes qui nous ajoutent à nous-mêmes…Et ce n’est plus en nous lovant dans les faibles girons des pouvoirs qui en savent encore moins que nous ( toutes ces littératures sur les Léviathan, les infaillibles puissances omniprésentes et infaillibles, oui qui savent tout et se trouvent partout – vu les résultats, et avec « tant » de moyens, pas très très doués, non ?) que nous saurons, un jour : Qui sommes-nous ? Où allons- nous ? !!! Dans ces conditions, débrouillons par nous- mêmes, donc sans eux et en leur tournant carrément le dos…après tout c’est les « sommes » de qui nous sommes qui nous intéressent au plus haut point !!!

 

Et le qui du qui est qui ? Et vous ?

 

Nous sommes vraiment plus que les sommes qui nous ajoutent à nous-mêmes…

 

Déjà 3 articles (1) (2) (3) pour nous rendre compte que ce que l’on avait dit sur  Qui sommes-nous ? ne tient pas la route, n’est pas consistant, solide – plutôt puéril, sans profondeurs sérieuses, absolument pas congruent ni cohérent….du pschiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiit mental…

D’abord – immense déception - L’être semble devoir se présenter à la douane d’enregistrement de son « état » comme remplissant les cases préformatées – âge, sexe, nationalité, résidence, activité, etc…et les attentes sociales – soumis, conforme, bien sous aucun rapport, creux, cloné, identique identité, etc…ceci c’est un traitement statistique d’objets, d’objets inanimés, manipulables sans leurs avis, etc…surtout pas d’êtres humains – le résumé le plus complet connu de l’univers pour le moment !!!

 

L’identité qui veut phagocyter et dévorer (ogre peu légitime) tout le « qui nous sommes » – est très très décevante : elle emprunte, mais sournoisement, aux objets leurs étiquettes de manipulations…l’étymologie de id-entité, idem à quelle entité, oui identique à quoi ? Bien à son identité identique à son identité, un nœud de Moebius, une boucle anthophages qui se mange elle-même…bref, un nonsense très flagrant !!!

 

Qui sommes-nous ? En tout cas pas une identité…vu que cette entité s’effondre dans le plus comique des ridicule…entendez bien !!!

Comment t’appelles- tu ? ou bien vous appelez- vous ?

Eh bien je ne m’appelle pas moi- même…voyez cela avec les autres !!!

Le minimum de logique sémantique serait « Comment les autres t’appellent ? ou bien comment les autres vous appellent ?

 

L’incohérence radicale de personnages qui exigent que nous « gardions » « notre » identité – tels de farfelus gardiens de chimères – sont, en fait, bien incapables de nous dire clairement « notre » identité complète… »notre » identité serait donc la très indifférenciée qu’ils nous font endosser, revêtir, oui nous…déguiser !!!

 

A nous – qui « savons » l’expérience d’être nous- mêmes…bien au-delà, si loin devant l’identité trop facile…comme un berceau lové qui nous cacherait l’aventure gigantesque de l’univers entier…nous « sommes » l’expérience que nous vivons si nous commettons le seul « péché » qui puisse exister…oui le « péché » de nous empêcher…la pire chose que l’on commettre contre soi c’est de se mentir à soi- même…et donc « l’expérience » avec une cristallinité de sincérité, d’authenticité, de droiture nous transmute en juge intégral de l’honnêteté qui « pèse » au milligramme près toute chose qui ne préjuge jamais (cette barbarie atroce de juger que de préJuger, ce qui « est » le pré-jugé !!! Nous découvrons, dans ce périple, « l’être » des actions humaines. Vous voyez…

 

Ne vous inquiétez guère …au prochain article (5) nous mettrons en annexe les 4) autres articles pour le regard circulaire….de

 

Le descriptif objectif de cet « être en cage », de ce pack-déjà-tout prêt sans nous, de cet habit-uniforme de l’être c’est donc ( méthode du regard froid et distancié) –

*** .L’être comme un objet tout extérieur, glacial, sans chair ni épaisseur de vie, sans feedbacks d’émotions, de sentiments et de sensations…s’opposerait à son « être » ardent (enveloppe vide ?) mais vue de l’intérieur…est-ce ceci/cela la frontière inversante, le plus lointain qui ne s’éloigne plus mais se rapproche ?

 

Reprenons le pas à pas qui nous fait prendre des chemins qui mènent quelque part !!!

Normal – c’est de là que nous vous écrivons !!!

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§

*****

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

Publié dans sciences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article