Se tromper d'extases ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

 

 

4336732705_a4ce078b49.jpg

Même si l'avenir s'écroulait je trouverais toujours plus de plénitude auprès de qui lutte plutôt qu'auprès de qui se soumet de si ennuyeuse manière. Oui oui les odeurs ne sont pas du tout les mêmes. Les éclats dans les yeux, de vitreux de soumissions deviennent vitraux de liesse et de fierté. La peau de l'un brille et le terne de l'autre fait trop tristounet. Le goût s'en ressent avec de l'appétit ou de l'écœurement saturé. L'oreille n'est pas en reste triant ces phrases (si propagandées par les médias) qui, irrésistiblement, te font perdre tout respect dans leur émetteur…non strictement aucune comparaison :

            le soumis effondré et ringard, tout empli d'aigreurs et d'amertumes, ne lancent strictement aucunes bonnes vibrations. A part tenter de gâcher la vie d'autrui, en nous matraquant d'irrationnelles règles conformistes qui ne tiennent pas une seconde de route – le soumis n'apporte plus rien socialement. Le trop obéissant désobéit à toutes les règles de civilisation, de politesse du cœur, de bien des séances collectives, d'attentions si humaines et d'amour social…en n'obéissant qu'à l'antisocial et aux sociopathies…Il ne manie plus que ses manies !!!

Détraqué – il ne montre plus que ses obsessions compulsives, tressaillant, si hideusement, son corps enfoncé dans les maniaqueries les moins avouables…

Désolé, médias, vous vous êtes toujours gourés de publics*** – vous risquez de ne stagner que dans vos errances d'erreurs.

 *** seuls 11 % de la population, en Europe, pense que les résultats du capitalisme sont satisfaisants. Donc vous adopter l'attitude minoritaire et marginale, du moins en chiffres, de 11% seulement d'esseulés soumis. Contre 89 % des individus. Qui, à l'évidence, sont en train de rejeter votre monde en bloc. Sans doute un très mauvais calcul !!! Votre futur n'est plus "assuré"…

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos" et  "Remue- ménage",  onglet 2 "Présent !", onglet 4  "Nul n'est nul" ou, encore,  "Je ne parle plus à qui a raison".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les  1 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lejournaldepersonne 04/09/2011 20:39


bonsoir
toujours à votre service m'sieurs dames


Garggle 04/09/2011 12:04


J'ai une devise : "nul ne peut se plaindre s'il n'agit pas pour son bien être". Votre texte est sur ce point très intéressant.