Société "trop" farfelue ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

3811506885_6f843f8c79.jpg

Lorsque la majorité des emprunts d'état sont supposés financer la consommation et non l'investissement à long terme afin d'entretenir le "moral des ménages au beau fixe" – on se demande qui est le plus enfant des deux. Lorsque la Bourse (cette inflammation nuisible du tout-consommation irresponsable) ose des pressions grotesques sur tous les pouvoirs publics afin qu'ils ne pratiquent aucune planification (fin de ses manipulations opaques et antidémocratiques ?) et privent donc la civilisation d'un outil irremplaçable - on se demande qui est le plus enfant des deux.

 

Oui oui, il semblerait que les prétendus dirigeants ou élites auto-proclamées soient à la remorque de nos interrogations. Ils sont en retard à tous les débats de fond, à la traîne complète des esprits adultes, plus dans le coup, à ressasser des hiers de hiérarchies désuètes – et ceci de plus en plus…la société 2012 est farfelue et mérite des engueulades monumentales…jusqu'à ce qu'elle change de fond et se comble…

 

Elle doit changer et pas nous, elle doit apprendre à s'avancer dans la position où nous nous trouvons, la moins pire de toutes…la colère morale reste celle qui soulève les montagnes. Le front d'exaspération le relève son front…plus les mêmes qui devraient courber la tête si le spoil system n'était pas un effet déplorable, encore, de ces anti- élites vérifiées…donc pure métaphore!!!

 

"C'est l'activité du consommateur non celle du producteur qui est censée fournir une interface essentielle entre les individus et la société dans son ensemble (p. 107 -- Zygmunt Bauman – Consuming life – S'acheter une vie, octobre 2008)." Soit habiter une maison avant qu'elle ne soit construite, monter d'inexistants escaliers, manger des aliments non encore récoltés, s'habiller de coupes de tissus, de fils et boutons posés en vrac les uns à côté des autres, se chausser de vaches ambulantes, oui mettre la charrue avant les bœufs, le moteur dans le coffre, et les lunettes à la une…une  Société plus que farfelue – entrée dans l'anormalité…

 

Qui a officialisé le fait de vivre à crédit, endettés et sans économies – oui mais comme la plus mature des attitudes, "la bonne méthode de gestion" (quelle insupportable farce !). celle des affaires de la Bouse ("on s'en fout l'Etat paiera tout", sauf que "socialisation des pertes" c'est dévaliser les impôts collectifs qui pourraient servir à autre chose que d'enrichir les plus que farfelus trop riches, non ?) – c'est clairement LA mauvaise méthode de congestion pas de gestion !!!°Un politique qui dit "consommez, endettez- vous, foutez- vous du futur" devrait se faire démissionner à l'instant…et, puis, où auraient-ils ENSUITE le "droit" d'imposer la rigueur, après  avoir tout fait (puisque rien contre!) à personne d'autres qu'aux trop riches, uniques créateurs (puisque profiteurs!) des déficits (donc de la rigueur, hey farfelu !). Si ce n'est du flagrant délit, c'est quoi ?

 

Société farfelue "bloquée" par des farfelu(e)s – qui :

1 - Incite à tous les déficits

2 - Laissent les trop riches abondamment s'enrichir par ces déficits (si…si, vérifiez !) – nous brûler le flambeau par les 2 bouts

3 - "invente" un rigueur peu légale en 1) se trompant de cible 2 ) enrichissant encore plus les trop riches en les laissant "financer la rigueur" 3) et en ne les incluant pas – comble du bizarre – dans la rigueur…

 

quel manque radical de rigueur dans la rigueur ? Les trop riches vivent trop au-dessus de "nos" moyens… nous pouvons ajouter tant de choses- donc une seule – c'es le marché qui aurait le "droit" (où cela ? où sont les contrats ? où reste donc le pacte ? où est-ce écrit ? et quand ? ) de définir les besoins de la société toute entière – en conséquence, trahison à 1 000 % du pacte Républicain & consorts…quoi de plus farfelu de chez farfelu ? Rien absolument rien. C'est comme revenir à avant l'âge des cavernes !!! etc…

 

Solutions – hurler des engueulades bien trempées à  cette société inexcusablement "trop" farfelue ? – la stopper dans ses foutaises infantiles, immobiliser ses actes farfelus, tiens donc, arrêter les incitateurs de ces folies dangereuses, fermer la Bourse pour émeutes sociales permanentes, contraindre les médias aux débats loyaux (moitié de chaque camp oui oui même dans les salles de montages) – 3) eh on va pas tout vous dire…(Vous saurez la suite quand vous aurez vraiment quitté la société de consommation !).

 

Reste et demeure – que cette société 2012 est "trop" farfelue. Et que, comme tous les addictifs et éthyliques, elle doit l'admettre

                                                           afin que nous puissions vraiment la soigner !!!

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces blogs sont bien reliés à une pensée globale

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L'Economie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 300 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans le ridicule qui tue

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L

« Est dans la dette comme infantile en tant que consommateur ? Est-il judicieux de se fâcher, se mettre en colère, à sortir de
ses gonds parce qu'il est relié à un système dont vous pensez qu'il ne peut pas être surmonté ? Au lieu de cela, le système nous permet de
surmonter en permanence dans sa nature simple, nous oblige et nous ouvre à ses intentions, les intentions, les motifs étrangers à l'étranger , la corruption externe que nous voulons toujours à
jeter tant d'entre nous par notre colère .


 


Donc, nous voulons nier l’approvisionnement, le stockage, le transport, offre et la
demande, nier nos propres produits ? Nous préférons écouter pour produire des capsules et de nous, par notre indignation lorsque le Indigné. Lorsque l’indignation, comme si le système et
ses propriétés, nous avons attribué le système de rejeter à nouveau ? Avons-nous le laisser découlent de la nature une faveur ? A t-il se pose et que nous devrions rejeter à cause de cela ? Nous,
l'artificiel forçant, dans l'acte de création de façon à offenser un enfant mal aimé ? Si nous ne pouvons pas trouver notre origine et notre
destin jusqu'à ce que la négativité de ce système ?


 


Après toutes ces expériences et contremouvements aurait pas eu besoin serait d'avoir tourné différemment malgré le caractère
anthropologique. Nous avons peut-être atteint sur les voies nerveuses, un nihilisme ordinaire et encore prématurée au nature d'attraction et de
répulsion. La physique est toujours aussi le magnétisme détermination de l'argent, polarisé, comme il revient tout leurs biens matière de revêtir, ainsi que l'homme voulait avoir des
obligations comme en cours sur. Le matérialisme a connu sa propre privation mentale de la spiritualité, mais son essence, elle est prise par les gens. Apparemment, nous devons préserver notre honte, que les gens puissent reconnaître un monopole de la contraction de ses propriétés.


Bien PN
Répondre
L

bonjour


ça percute comme de longs tambours...
Répondre
I


bonsoir et merci pour ces ré Percussions...