Tout se passe donc en dehors de nous ? (1)

Publié le par imagiter.over-blog.com

7999591798_dceff69297.jpg

Pourquoi s'en plaindre alors ? Pourquoi s'en montrer, dès lors, si affecté-e ? Sans jamais d'implication, de réactivité, de participation, de chagrin collectif, etc – beaucoup semblent bien juste s'installer dans la plainte lancée au vent !!! Si tout se passe donc en dehors de nous – rien ne peut nous infiltrer, traverser, parcourir, toucher, transpercer, atteindre, etc…vrai ou faux ?

 

Tout ne se passerait plus qu'en dehors d'eux/elles à tous les niveaux - sauf dans la lamentation !!! Qui ne reflète rien de réel…Seulement la logique – qui loge tout absolument – ne l'entend pas de cette oreille…Si tout se passe en dehors de nous il demeure impossible de s'en montrer atteint-e… nulle pensée pour les injustices que subissent les autres…nulle réflexion argumentée devant un système immature qui gaspille tous les "biens communs" et les "richesses toutes collectives" pour ne pondre que 1 126 milliardaires (Forbes 2012) ? Soit 0,00000015 % de l'Humanité… ou très précisément 9,99999985 % de l'Humanité de GASPILLEE pour un aussi piètre résultat !!! Seuls des esprits infantiles peuvent "se contenter" de ce clair échec COLLECTIF…etc…

 

Tout se passe donc complètement en dehors de nous ?

 

Et la propagande de tenter – si puérilement *** – de se glisser avec un "la pauvreté coûte cher" se calquant sur la vérité flagrante que ce sont les riches qui coûtent une fortune à la société…les pauvres qui – au minimum – paient toujours tout 2 fois, lui rapportent bien au contraire…sinon pourquoi des Présidents s'étaleraient sur "Ce sont toujours les petits qui trinquent" s'ils …coûtaient si cher… la logique – qui loge tout absolument – fulgure que les 2 assertions sont incompatibles : soit ils trinquent soit ils coûtent…c'est donc que les trop riches se trouvent dans une situation de plus en plus inconfortable *** :

*** - aucune légitimité

*** - profondément antirépublicain, jamais démocrate

*** - toujours dans la plus limpide illégalité

*** - avec une propagande enfantine qui s'émousse toujours plus

*** - et – ne pas trop informer les salauds – une éviction mentale de leur antisocialité toxique de plus en plus déterminée dans de plus en plus de têtes !!!

 

            %*%*%*

%*%*%* - pour nos vérifications et preuves personnelles les pressions incessantes (auxquelles nous avons droit) oui pressions aux découragements, aux illusions du pouvoir, aux mégalomanies de l'influence, aux dénis du réel, etc – par rapport à nos textes, vous savez bien – oui nous recevons d'étranges messages comme quoi "on nous clôt, on nous boute, on nous mure, on nous coupe tout impact…etc"…vraiment ? Vous n'hallucinez pas…toute info renseigne à fond les esprits très désintéressés (qui ne modifient pas l'expérience par leurs propres ondes et empressements – voir la mécanique quantique)…pour nous – donc – loin de constituer une parole performative nous "recevons" des informations limpides sur "quel est donc leur état intérieur aujourd'hui"…Clair ?

 

Comme si nous n'avions d'impact sur rien du tout…Comme si nous ne contribuions (même par inertie !) à quoi que ce soit …Comme si ne pouvions influer sur rien…Comme si nous ne pouvions pas changer les choses ???

 

Pourtant les preuves FLAGRANTES nous sautent aux nez : la société actuelle reste bien le résultat de toutes les interactivités d'absolument tout le monde

oui votre mentalité interfère sur le futur

oui votre caractère ouvre ou ferme les solutions

oui vos attitudes font bifurquer ci ou là

oui vos paroles peuvent avoir un poids inattendu

oui votre exemple peut faire boule de neige

oui l'histoire contient nombres d'exemples où, au départ, une personne seule à mis en œuvre un changement qui est devenu collectif…

oui etc…

 

…non rien ne se passe en dehors de nous…puisque le simple fait de s'en plaindre – si contradictoirement – enfonce encore plus dans nos vies ce dont nous nous plaignons si étourdiment. Nous rendons plus fort et envahissant le motif de nos plaintes…Puisque ce n'est pas la bonne attitude efficace : la meilleure doléance c'est bien celle qui fait tout pour sortir de la situation qui provoque la jérémiade…oui en écoutant, de manière désintéressée, les autres ; en réfléchissant par soi-même (soit en fermant nos ennemis les médias) ; en synthétisant ; en créant des débats incessants ; en agissant selon ce qui reste à nos portées, etc…même chose a priori que qui ose (si capricieux/ se), si chochote, si fermé(e), si inopérant(e) que rien ne changera jamais  (surtout pas leurs attitudes trop bloquée ?) – et vous …qui n'entrez pas dans la rengaine…la sortez de vos têtes…en expulsez tous les pièges des dirigeants (pendant que les gens râlent, se plaignent, balancent des idées fausses, des phrases qui tournent en rond, ne restent oui que réactifs – rien en eux n'est actif et n'agit !!!)…pourquoi encombrer les autres par des lamentations qu'ils vivent déjà…

 

…mais, tout au contraire – lorsque plus rien ne se passe en dehors de vous : la poursuite ou non du système s'y décide…à chaque seconde…et vous ne faiblissez plus jamais…

 

oui oui oui

…et plus une seule seconde de votre vie ne sert à autre chose qu'à vérifier les impacts que vous obtenez sur toutes choses …et à les prolonger ou non…etc…

 

…au cas où vous ne l'auriez pas remarqué – vous avez DEJA…

                                                                  commencé à vraiment changer le monde !!!

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L'Economie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce post a su retenir votre attention dans les 2 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

Publié dans qui fuit le réel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L

incroyable compréhension psychologique en profondeur de ce qui fait se mouvoir les êtres actuels...variemnt chapeau...
Répondre