Un centriste ça se centre où ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

4465208224_0d99d3f9fc.jpgDans ces centrismes inactivants puisque de décréter qu'il faut rester moyen, rien ne trouve de solutions aux racines douloureuses. Mais tout reste en léthargie avec des thérapies bâclées qui, à la longue, rajoutées n'importe comment, sans tenir compte des effets précédents, deviennent la maladie elle-même – oui, le centrisme c'est le refus de faire de la politique. Puisque – la raison est claire – d'abord abattre le volet des extrémismes capitalistes permet, ensuite, de tempérer les élans du peuple. Et l'on se retrouverait (trilles oiselées) tous au centre harmonieux…or cette pensée ne veut pas agir. Pas être mise en orbite. S'accrocher de toutes ses fibres à la réalité…

Mais juste de dire (menteurs exagérés face à l'Histoire !) qu'il faut cohabiter, toujours les plus pauvres de se sacrifier encore plus, aucune justice sociale (même issue des centristes) vraiment à l'œuvre, les institutions semblent bien organisées pour que 1 – tout l'argent gratuit soit réservé aux trop riches 2 - que l'ensemble de la société vive bien sur le dos des plus pauvres !!! Oui, mais afin de "prouver" la nécessaire fin du capitalisme, il fait bien, centre insiste, que des générations, par dizaines, de pauvres se succèdent à tout subir, à se faire dévaliser sans arrêts mais sans jamais ne rien en dire et redire et…et quoi…au fait ? Epuisé ou attendri, le capitalisme se dissoudrait, jusqu'à disparition, dans une société sans pôles et oppositions ?

Le trop "vous devez comprendre" - mais tout comprendre d'un un seul sens (peu évident que les dirigeants n'écoutent que même une seconde des justes réclamations de leur "service après vente" de 5 ans de cruautés exagérées envers leur "sujets"!) – oui, nous abandonne, avec toutes ces salades immobilisatrices (mais que pouvons- nous faire puisque nous nous empêchons tout moyen de faire ?) qui rendent leur position "centriste" insensée et insensible…

Aller jusqu'à reconnaître, dans le réel, tous les signes de l'extrémisme dans le capitalisme, c'est déjà une saine prise de conscience – c'est, en effet, lui percevoir son immodération bestiale et son déséquilibre déraisonnable. Donc rien en lui de rationnel, de sensé, de mesuré, d'ayant le sens des proportions, des perspectives, des mesures, des conséquences, des enchaînements congruents…rien, non de tolérants, de sociable, de collectif, de cohérent, de logique, de prudent…surtout rien de républicain ou de démocrate…Rien de SERIEUX, de pondéré,  modéré, économe ou de circonspect ne peut exister dans la bestialité capitaliste (quel slogan plus dément et sociopathe que "tout pour moi et rien pour les autres" ?). Ce qui fait le fond du caractère "modéré" n'y existe tout simplement pas chez ces maniaques compulsifs !!!

D'avoir négligé à ce point la moitié de sa théorie – place tout centrisme dans L'INERTIE fonctionnelle. Dans l'inaction sociale. Et de tenter d'ensabler tout projet "systémique" qui passe à sa portée. Eh oui! un centrisme qui refuse la réalité du système passe à côté, aussi, du système de la réalité !!! Si, de son centre, il ne veut pas englober toute la réalité, rien en exclure ni personne, si ses déductions sont, plutôt, des réductions drastiques de la population – clair, que ce n'est qu'un non- savoir…mais plutôt un virus inactivant dans un marais toujours plus embourbeurs !!!

En tout cas, en France, la percée à la force du poignée, à la clarté du discours (réactivé en symboles semés le long du travail de "fondation"!), carillonne bien la cloche que l'attentisme des centres ne peut déboucher sur rien de bien réalistes (des ententes sur-précarisées comme dans les fragiles gouvernements de la III et IV République…)et que Mélenchon avec son ardeur à ne plus penser qu'à soi, à bouscule la société, à posséder une vision démontrable, à y mettre de la passion et du désintéressent, crée plus d'événement que tout autre modèle. Seul événement qui contredise toutes les chimères molles de l'utopie capitaliste – il prouve à quel point il peut perdre rapidement la compréhension de la réalité sociale. Et la maîtrise de son déroulement…

Alors que les médias mercenaires (vendus au plus offrant – et sans garantie de probité d'information !) pour qui rien ne doit changer sauf à leur unique (et si peu sensé ) intérêt - s'enlisent dans leur cynisme, dans leur irréalisme moulant du grain inexistant,  en leur amoralité qui se veut courage alors qu'elle n'est qu'effondrement dans les ignorances tous azimuts – et ne pouvant plus concevoir qu'un se décarcasse pour tous, que d'autres se fatiguent pour vous, que d'autres encore se préoccupent de vous…oui que d'autres ne pensent pas qu'à eux, non non…ayant percé d'une incroyable prescience – que la nature humaine est…cela et ceci. Ce qui avoue franchement qu'ils avaient vécu (avant) une toute autre nature humaine. Ce qui n'est pas très sociable de ne point nous en faire part. Puisque le capitalisme repose sur l'alibi, la justification, l'apologie de ce que nature humaine est égoïste, envieuse, radine (et autres approximations peu vérifiées, en fait!) et que donc faut pas à "aller contre" donc laisser le capitalisme prendre les devants et tout détruire…

Etrange mentalité n'est- ce pas…ils prouvent qu'ils ont vécu, d'exemplaire manière, qu'une toute autre nature humaine existe, qu'ils l'ont même largement expérimenté et…et…et…ils deviennent les seuls modèles complets où la nature humaine soit à 100 % cynisme, (cette naïveté si facile à leurrer!), égoïste, cupide, corrompue, indifférente, envieuse, radine. Ils deviennent tous ces défauts qu'ils pointaient (comme n'ayant pas) comme terreau inévitable du capitalisme. Et ils sont pires mêmes que leurs descriptions. C'est eux les perversions: et jamais la nature humaine qu'ils décrivent n'existe à 100 % dans l'exagération du trait…

Décrivant un monde qui n'existe pas ( logiquement, la nature humaine ne peut exister sans…l'Humanité et ils en parlent comme s'ils l'avaient…créée !!! – or nous la voyions disséminée entre toutes les abstractions des pays) - ils surgissent dans un monde…indescriptible…La Terre c'est le plus réel et elle n'existe …nulle part. Sinon où précisément ? Partout des abstractions l'écrasent !!!!

N'est- ce pas la force du centrisme de parvenir à faire émerger que..

1 - Leurs actions restent impossibles parce que l'on ne construit pas la vie sociale concrète toujours assis et désincarnés…
2 - Leur vision de la société n'existe nulle part dans la société que juste autour de leur chaise (et ils ne prennent même pas la peine de se retourner afin au moins de jeter un œil sur ce qu'il y a derrière cette chaise !)…

Et les partis de la bipolarisation anti-politique ne rêvent que de devenir …en image uniquement, oui pour du marketing, bref, du non sérieux…des…oui centristes…

Etrange que tout achoppe dans ce marécage insensé et inefficace tout de même…
               
                    …marigot parigot !!!      

à rapprocher, aussi, du fait torride que "Tous les chiffres sont bien contre le capitalisme" (blog du 23 février 2012)…les expertises du réel, dont font état ce texte, surgissent-elles d'avoir consulté, aussi, les blogs "une société, institutionnellement, organisée pour voler les pauvres" du 23 septembre 2011, "Tout l'argent gratuit pour les seuls capitalistes" du 25 septembre 2011 ou  "Les banques doivent faire leur travail" du 25 septembre 2011… en écho le 21 janvier 2012 d’André Orléan « Que les banques fassent leur métier », Le Monde, p. 6 « culture & idées »…,"L'angle mort de la finance", " Chiffres de l'occupation de l'armée étrangère de la finance" (blog du 17 février 2012), "Les crises sont causées par les excès d'inégalités ?", "Principe de précaution massif envers la finance ?", "Désindustrialisation : à qui la faute ?", "Plus ça va plus c'est vulgaire d'être trop riche","Gains collectifs partout", "La spéculation désocialisée", "Les émeutiers ce sont les trop riches ?", "Peut-on vraiment se dire "objectif" lorsque intéressé et profiteur ?","Le coût d’une non intervention publique ?", "Hontes du néolibéralisme", "Banques, plus rien ne va !!!", "Plus tu prends aux autres plus tu les enrichis !!!", "Les élus ne sont pas les propriétaires de ce qu'ils gèrent", "Plus con qu'un banquier ?", "L'infantilisme du "circuit intégré de la finance internationale"""Ce que représente l'argent des banques ?", "Collectif/ individuel", "Privatecity" – Publicity", "L'autorégulation étatique est prouvée …", "Donner l'apparence de la solidarité à un simple courant d'air (1 et 2)", "Du suffrage universel "libre et non faussé"", "au mieux des intérêts de tout le monde", "Qui on valorise ?", " La finance - une fraude systémique ?", "Comment le capitalisme se met à dos tous les génies ?", "Si la nouvelle génération de penseurs ne vient pas vite", "Le bon détour ne ment…" ou "POURQUOI LES MARCHES CA NE MARCHE PLUS ?"
Gains collectifs à la place des gains individuels, Fête sociale permanente, Service public du crédit, retour massif des services publics autogérés, et tant d'autres filons du futur etc – toute une nouvelle civilisation est bien, complètement, en place !!!

        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!
Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif
 (à suivre)

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme".Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? etc),  onglet 2.
Résistances au changement      Impliquent changement de résistances
Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 800 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

Publié dans Croque tes crocos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article