63 % de jeunes se sont abstenus

Publié le par imagiter.over-blog.com

5769180515_3d213566e2.jpg

Ils ne croient donc plus dans l'avenir des adultes. Elles/ils croient dans le leur, mais qui bifurquent, nettement, de l'hégémonie adulte. La majorité des votants ce sont les plus vieux et les plus riches. Depuis le temps que ces tranches de la population fuient la réalité – les ex fractures sociales sont devenues des précipices. Et comment gouverner si plus de la moitié de la population vous tourne le dos ?

 

Le choix devient plus clair : soit vous allez  vers cette plus que moitié de population, qui – pire – constitue la population active. Et la réserve d'or gris. Soit vous préférez les banques, les dividendes, les rentiers, les trop riches  etc.(qui tous "créent les déficits" – et qui vivent sur le dos (peu ou beaucoup) de celles et ceux qui s'abstiennent. De se tenir bien ailleurs !!!

 

Abstentions de 43,70 % (24,8 % en 1981 soit 2 fois moins) et VOTES BLANCS et nuls juste représenté par un pourcentage  - 3,89 % qu'il nous faut calculer par nous mêmes… soit 923 410  voix . Bien plus que EELV et ses minuscules 870 495 voix !!! Si ce n'est fuir – mais comme des dératé(e)s – la réalité ? Et les non inscrits oui aussi omis -  + ou – de 2,2 millions ? Ce qui donne le chiffre très virtuel de 5,2 % des inscrits. Données qu'ils s'abstiennent de prendre en compte. Les abstentionnistes ne seraient, alors, plus du tout qui l'on croit !!!

 

Laissant à des personnages comme nous tout le poids de la réalité sur les épaules. Et la trop déloyale et si désagréable tâche de devoir la dévoiler et la dire, point à point. Que des lâches ou des inconscients chez les médias de ces 52,41 % de suffrages exprimés SUR L'OFFRE POLITIQUE existante ?. Ce qui rétrécit encore, nettement, ces 52,41 % et pourrait bien être en passe de la faire passer sous la barre des 50 %…?

 

Ce qui réactive, aussi, tous les voyants d'une société dirigée par les minorités. Puisque le précédent président, dont il est plus qu'étrange que tout le monde ait oublié le nom, n'a jamais gouverné qu'avec une de moyenne de 35 % de la population "derrière lui". Donc CONTRE au moins 65 % ?

 

Ici – nous avons un peu la même configuration – mais avec ENCORE PLUS DE FUITES DERATEES devant le réel tel qu'il est. Et pas tel que nous voulons qu'il soit !!!

 

C'est que, depuis 2007, se sont encore renforcées des tendances lourdes de minorisation des dirigeants de la société. Les médias dominants, sociologiquement, ne représentent plus que 11 % de la population. Personne d'autre que ces 11 % n'y trouve des "intérêts" classieux dans ses infos !!! Et les infos sur le réel dont le besoin de ces 89 % reste bien réel !!! Oui la sensation qu'ils ne parlent plus que pour eux, que leurs marronniers n'ont plus de feuilles, que leurs routines verbales tournent à vide, que leur langue de bois n'a même plus bois…qu'ils ne s'aventurent plus dans des investigations, des analyses, des découvertes et des synthèses radiales…etc…

 

Nous sommes dans un paradigme de " vrai changement " (donc de RUPTURES – pas de vrai changement sans ruptures). Le pire du réel c'est que nous appuyons l'idée de ce vrai changement

 

Mais que ce vrai changement ne peut se passer que dans le réel intégral (celui qui n'exclut rein ni personne !) pas dans les idéologies (fussent elles médiatiques !)…

 

Et que, là – tous les écrits et analyses de ces derniers jours lui tournent vraiment trop le dos…

 

               …Qui a seulement formulé** que 63 % de jeunes se sont abstenus ?

 

…un timide 37 % seulement de jeunes ont voté – cherchant bien à masquer le score REEL d'abstentions !!!

 

… vous y trouverez de nombreuses nouvelles d'interroger notre réel dans les blogs "Le capitalisme est structuré comme un alcoolisme", "c’est bien le capitalisme punitif qui restreint la vie de tous", "Que paient les trop riches ?", "une société, institutionnellement, organisée pour voler les pauvres" du 23 septembre 2011, "Tout l'argent gratuit pour les seuls capitalistes" du 25 septembre 2011 …,"L'angle mort de la finance", " Chiffres de l'occupation de l'armée étrangère de la finance" (blog du 17 février 2012), "Les crises sont causées par les excès d'inégalités", "Les déRègles du privé ?", "Evincer les mégalomanes du portefeuille ?", "Le coût infime pour sortir 3,5 milliards d'humains de la misère ", "S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs", "Faim ininterrompue - les graves délits du FMI ?", aussi, du 5 Mai 2012 "Pourquoi ne surtout pas imiter l'Occident ?","Arbitraire d'Ancien Régime du marché ?", "Genève, capitale mondiale des spéculateurs agroalimentaires ?", "L'accaparement des terres - l'hypocrisie dévastatrice de l'Europe ?", "Si aides aux banques remplacées par aides directes à la pauvreté ?" ou bien " La règle d’or budgétaire appliquée au privé ?", "Comment on ne sait plus penser – agences de notation", "2001- 2011 : décennie des pires décisions ? (1)" "La vie toujours plus chère c'est bien le privé", "Ils vendent "tout" votre argent - comment ?" , "Empêcher les riches de nuire aux pauvres", "Un libéralisme sans libéralités",  "Diriger un pays comme une routine paresseuse ?", "Ne pas prélever les recettes : actes d'irresponsables politiques ?",  "A quoi "sert" tout cet argent ?",  ou même"L'auto- élucidation permanente de la société par elle-même".

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans qui fuit le réel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article